Cinq milliards d'euros européens pour aider l'Egypte

 |   |  313  mots
Copyright Reuters
Mercredi, le présidence égyptienne a annoncé que la Banque européenne d'investissement, celle pour la reconstruction et le développement et les pays de l'UE mettraient plusieurs milliards d'euros à sa disposition pour relancer l'économie du pays.

Deux milliards mis à disposition par la Banque européenne d'investissement, deux autres par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, et un milliard donné par les pays de l'Union européen : soit au total cinq milliards d'euros d'aide financière qui viennent d'être accordés à l'Egypte.

L'annonce a été faite par la présidence égyptienne suite à une rencontre entre le président Mohamed Morsi et la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. "Il s'agit d'un signal fort du soutien de l'Union européenne pour le développement de l'Egypte", a estimé la présidence égyptienne dans son communiqué. Un soutien bienvenu alors que l'économie du pays s'est sérieusement détériorée de puis la chute d'Hosni Moubarak en 2011.

L'Egypte, premier partenaire économique de l'UE

Mme Ashton était présente au Caire dans le cadre d'une série de réunions de travail entre responsables européens et égyptiens mardi et mercredi. Ces travaux visent à relancer les relations économiques entre l'Egypte et l'UE, son premier partenaire économique, et soutenir les efforts de transition démocratique.

Pour développer l'Egypte, cet argent devrait être utilisé en faveur du tourisme, des investissements de la société civile égyptienne.
Le gouvernement du président islamiste Mohamed Morsi a par ailleurs sollicité en août dernier un prêt de 4,8 milliards de dollars auprès du Fonds monétaire international (FMI), au sujet duquel des négociations sont toujours en cours.

L'Egypte traverse une grave crise économique depuis la chute de M. Moubarak, avec notamment une baisse de ses revenus touristiques et un effondrement des investissements étrangers, qui s'ajoutent à la corruption et aux graves inégalités sociales héritées de l'ancien régime. Cette crise se traduit notamment par une aggravation du déficit budgétaire et une fonte des réserves en devises du pays.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2012 à 17:45 :
l'egypte est européenne , depuis quand ?
a écrit le 25/11/2012 à 15:46 :
La Grèce est en récession depuis 5 ou 6 ans, sa société est en train de s'écrouler. l'Italie, l'Espagne, le Portugal et la France suivent le même chemin! Dans union européenne, il y a le mot union, cela ne veux t'il rien dire pour les dirigeants de l'UE et ces généreuses banques européennes ? l'Egypte a élue a une majorité écrasante un pouvoir islamiste qui ne partage en rien nos valeurs. Pourquoi l'aider de la sorte?
Réponse de le 25/11/2012 à 16:04 :
Pour acheter la paix avec Israel, et ce ne sont pas ces quelques milliards d'euros d'une Europe en faillite qui suffiront a l'éviter. Quand l'heure viendra, c'est a dire quand les russes et les chinois se sentiront assez forts pour defier directement les USA, les pays arabes feront la guerre a Israel. .
a écrit le 15/11/2012 à 15:48 :
Peut-etre que pour pouvoir bénéficier des 5 milliards , elle doit rester neutre dans le nouveau conflit armé !
a écrit le 15/11/2012 à 14:42 :
Voilà une Égypte qui a du pétrole, voilà une Europe officiellement en récession où des gens sont au chômage, se suicident, sont expulsés de chez eux par des banquiers véreux et la commission de Bruxelles ne trouve rien d'autre que de filer 5 milliards d'euros par la fenêtre.

Ces commissaires nous détruisent à petit feu. Il temps de mettre le ho là.

a écrit le 15/11/2012 à 11:37 :
Sincèrement, je commence à avoir des doutes sur l?Europe, qui fait un peu de la politique socialo à grande échelle, solidarité, mais avec l'argent des autres !!
On devrait avoir le choix sur la feuille des impôts, de payer ou pas la participation au budget de l'UE, ça permettra aux plus convaincus de payer en plus, et ça permettra aux autres d?être moins solidaire à mon nom, mieux encore, ça leur permettra de chercher un autre job. car même les plus convaincu, quand il s'agi de payer, il n' y aura personne.
C'est le job du FMI.
La solidarité est une valeur noble, mais obliger les gens à être solidaire et faire un chantage moral pour solidarité est un abus de pouvoir, une dictature intellectuelle.
a écrit le 15/11/2012 à 11:30 :
ce ne sont même pas des prêts (que de toute facons l'Europe annule régulièrement dans sa grande bonté) mais des dons, comme ca, unilatéraux, car nous sommes bons et généreux envers les pauvres égyptiens.

Du haut de notre abysse de dettes, on joue encore aux Pères Noel envers les pays du tiers monde histoire de se croire encore une grande puissance.

Pendant ce temps les Européens sont noyés dans la masse de dette, d'impôts et d'immigrés.
a écrit le 15/11/2012 à 10:16 :
ahhhh ... faut pas les toucher... c'est beau la liberté d'expression . !
a écrit le 15/11/2012 à 10:15 :
merci de m'avoir censuré ...c'est que j'avais bien raison . !
a écrit le 15/11/2012 à 9:57 :
Je suppose que c'est M. Pierre Richard ancien fossoyeur de Dexia et à présent expert auprès du conseil d'administration de la B.E.I qui a conseillé ce "juteux investissement " à l'Egypte !
a écrit le 15/11/2012 à 9:24 :
Et l'Espagne, le Portugal et la Grèce ? Ils peuvent crever ? C'est révoltant.
a écrit le 15/11/2012 à 9:20 :
De l'argent virtuel que l'on loue avec de la monnaie "sonnante et trébuchante"!
a écrit le 15/11/2012 à 8:54 :
5 milliards pour l?Égypte??!!
je n'ai rien contre ce pays, mais j'ai cru comprendre que l'Europe allait très mal, que certains pays sont au bord de la faillite, que des expulsions de logement massives avaient cours en Espagne, que dans tous les pays Européens c'était l'Austérité........et 5 milliards pour l?Égypte ??
Décidément la politique Européenne est un mystère et nos responsables politiques bien de chez nous des incompétents irresponsables, et lâches de surcroit.
De qui se moque t-on?
Elle est belle cette Europe de la FINANCE !
La crise? mais quelle crise? de la dette? alors que la dette tout le monde le sait ne sera jamais remboursée, c'est uniquement les intérêts de la dette qui intéressent les charognards de banquiers et autres investisseurs financiers.
Il suffit de regarder ce qui se passe au USA et leur dette autrement plus colossale.
La rembourseront-ils, soyons sérieux!
Réponse de le 15/11/2012 à 9:15 :
Oui, mais Bruxelles a demandé une augmentation de son budget contre l'avis des pays membres, mais soutenu par le parlement européen... Donc ils font ce qu'ils veulent au fond. Ils l'ont d'ailleurs bien dit et à plusieurs reprises, peu concernés qu'ils sont au final et par les peuples qu'ils méprisent et par leurs gouvernements actuels qui a quelques exceptions près, sont complices de ce transfert de souveraineté, de représentation parlementaire à technocrates européens. Par ailleurs comment ne pas rapprocher cette annonce de celle de la volonté de rachat de SFR par le fils du fondateur d'Orascom (entre autres)? On a vraiment l'impression de financer les revenus des oligarques.
a écrit le 15/11/2012 à 8:34 :
"L'Egypte traverse une grave crise économique depuis la chute de M. Moubarak", mais nous on va trés bien ? et dire que les personnes qui ont pondu cela ont fait des études.
C'est accablant !
a écrit le 15/11/2012 à 8:29 :
Pourquoi la Banque européenne d'investissement ne s'occupe-t-elle pas des Pays de l'EU ? Sûrement que leur économie es florissante et qu'ils n'en ont pas besoin
a écrit le 15/11/2012 à 8:27 :
Y'a encore des sous je croyais que les caisses était vides. C'est bon à savoir.
a écrit le 15/11/2012 à 7:59 :
"Pour développer l' Egypte, cet argent devrait être utilisé en faveur du tourisme, des investissements de la société civile égyptienne."

C'est parfait, en somme c'est le contribuable Européen qui va permettre à tous les retraités de partir en croisière sur le Nil.

Au moment ou l'Europe traverse une crise grave il y a de quoi se poser des questions.
Réponse de le 15/11/2012 à 8:32 :
+1
Réponse de le 15/11/2012 à 8:45 :
Vu la tournure que prend la gouvernance de ces pays, dont l'Egypte, qui ont connu le printemps arabe, l'on peut se demander si cet argent va aider à développer le tourisme, ou d'autres activités moins apparentées à l'économie ...
Et vue l'état de l'économie de l'Europe, on peut se demander si nos élus européens vivent sur la même planète que nous. Cela devient insupportable.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :