Le Gascogne a été libéré par les pirates

 |   |  245  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les flibustiers auraient siphonné la cargaison de près de 3.000 tonnes de gasoil. Les 17 membres d'équipage seraient blessés et pris en charge médicalement.

Le Gascogne a été libéré. Sea Tankers, la compagnie propriétaire de ce pétrolier français disparu depuis dimanche, a donné peu de précisions quant aux conditions de sa libération. On sait que les 17 membres d'équipage auraient été blessés et que la cargaison a été siphonnée, soit près de 3.000 tonnes de gasoil que les pirates revendront sur le marché noir.

Dès lundi, le Bureau Maritime International (BMI) qui avait divulgué cette information lundi, envisageait l'arraisonnement du navires par des pirates nigérians au large de la Côte d'Ivoire.

Les actes de piraterie se multiplient

Ces pirates sévissent sur la côte depuis plusieurs mois. En octobre dernier, ils avaient pris d'assaut un pétrolier grec, puis un navire panaméen en janvier dernier. D'après le BMI, il s'agit de pirates nigérians qui autrefois agissait dans le Golfe de Guinée. D'après Noel Choong, responsable de la cellule piraterie du BMI, "les pirates se déplacent vers la Côte d'Ivoire car le Nigéria et le Bénin ont augmenté la fréquence de leurs patrouilles dans le Golfe de Guinée".

Lundi, Frédéric Cuvillier, ministre français des Transports, avait confié les inquiétudes du gouvernement quant au sort de ce pétrolier dont on était sans nouvelles. Il avait alors assuré que le ministère de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était "mobilisé" sur cette affaire.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2013 à 10:24 :
depuis que ce bateau ne répond plus, il n'y a pas un satellite capable de "voir" des objets d'un mètre qui n'ai pas vu le transbordement de 3000 tonnes?
et les radars de tous les ports?
c'est incroyable!
les pirates n'ont pas pu utiliser des barcasses avec des "barils" il fallait bien un bateau pour recevoir ce gas oil et u bateau capable de stocker 3000 tonnes, cela doit pouvoir se trouver non?
le BMI serait il complice ou alors incompétent?
a écrit le 07/02/2013 à 13:23 :
Pour siphonner 3000 tonnes, il faut avoir les moyens de les stocker. Il est incroyable que des marines de guerre moderne d'aujourd'hui n'aient pas encore éradiqué ces pirates du Nigeria et de Somalie.
a écrit le 07/02/2013 à 10:39 :
3000 tonnes de gazole cela ne fait que quelques centaines de millions d'euros,.. quand on compare avec les milliards de la crise des subprimes: et toujours la corruption, la collusion et le laisser-faire des politiciens,...
a écrit le 06/02/2013 à 17:51 :
Clair que lorsqu'on se demande à qui profite le crime, il est évident que c'est une compagnie aérienne qui a des B787 et doit compenser les fuites de carburant...
a écrit le 06/02/2013 à 14:12 :
3000 tonnes de gas oil si je calcule correctement plus de 3,5 millions de litre de gas oil . Cela ne passe pas inaperçu.Le tout c est de savoir si l'on veut vraiment enqueter ou considérer qu'il s'agit ( pour l'instant ) d'un simple problème d'assurance, ce qui sera une erreur sur le long terme.
a écrit le 06/02/2013 à 13:37 :
Il n'est pas impossible qu'ils aient reçu une forte rançon,... ce qui leur permettra de renouveler leur stock d'armements...
a écrit le 06/02/2013 à 12:12 :
Pourquoi n'envoie t-on pas par le fond ces pirates ? Serait-ce parce qu'ils bénéficient de complicités et de protections au plus haut niveau ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :