Archipel des Senkaku : la Chine continue ses provocations

 |   |  284  mots
L'île Uotsuri fait partie de l'archipel disputé des îles Senkaku (en japonais) ou Diaoyu (en chinois) Copyright Reuters
L'île Uotsuri fait partie de l'archipel disputé des îles Senkaku (en japonais) ou Diaoyu (en chinois) Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pékin continue à mettre la pression sur Tokyo sur le dossier empoisonné de l'archipel inhabité des Senkaku. Trois navires gouvernementaux chinois sont entrés lundi dans les eaux territoriales d'îles contestées au Japon en mer de Chine orientale.

Pékin continue à mettre la pression sur Tokyo sur le dossier empoisonné de l'archipel inhabité des Senkaku. Trois navires gouvernementaux chinois sont entrés lundi dans les eaux territoriales d'îles contestées au Japon en mer de Chine orientale, ont annoncé les garde-côtes nippons. Ces bateaux de surveillance maritime sont entrés dans la zone des 12 milles nautiques (environ 22 km) vers 13H30 (04h30 GMT), ont-ils précisé. La dernière incursion navale chinoise remonte au 6 mars. Pékin envoie régulièrement des navires, mais aussi ponctuellement des avions, autour de l'archipel inhabité des Senkaku depuis que l'Etat nippon a nationalisé en septembre trois de ces cinq îles en les achetant à leur propriétaire privé japonais. Le différend territorial s'était alors aggravé, avec notamment une semaine de manifestations antijaponaises, parfois violentes, à travers la Chine.

Création d'une force spéciale japonaise pour protéger les îles

Face à ce regain de tensions, Tokyo a annoncé récemment la constitution d'une force spéciale de 600 hommes et 12 navires pour surveiller et protéger les îles Senkaku. Cet archipel est situé à 200 km au nord-est des côtes de Taïwan, qui le revendique également, et 400 km à l'ouest de l'île d'Okinawa (sud du Japon). Outre sa position stratégique, l'archipel recèlerait des hydrocarbures dans ses fonds marins. Fin février, le Premier ministre Shinzo Abe avait été très explicite lors d'une intervention à Washington après une rencontre avec le président Barack Obama: "Nous ne pouvons pas tolérer quelque défi que ce soit, maintenant ou à l'avenir. Aucun pays ne devrait se tromper, ou sous-estimer la fermeté de notre résolution", avait-il lancé devant le groupe de réflexion CSIS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2013 à 12:27 :
il exist l 'acticle, c'est l' honte de la Tribune ! la press francais,
a écrit le 03/04/2013 à 14:49 :
==> Panda tromper, même si ==> RENAN dit le contraire vous avez raison. Moi je n'y suis pas à temps plein mais suffisamment pour le penser aussi. Et sa dernière phrase traduit le fait qu'il est lui même déjà contaminé ou bien, il se sent surveillé en écrivant ce message... Bonne journée.
a écrit le 02/04/2013 à 9:59 :
Comme l'Europe au 20ème siècle, l'Asie va être la poudrière du 21ème siècle. J'espère que nos Etats européens seront rester neutres dans ces conflits à venir....
a écrit le 02/04/2013 à 9:25 :
Le problème c'est que de temps en temps les provocations se maîtrisent mal et que ça peut dégénérer bêtement,( ça vaut pour les uns comme pour les autres)
a écrit le 01/04/2013 à 23:55 :
Les chinois sont tellement soumis par les mensonges de leur gouvergement et du parti communiste chinois que le Vietnam voulait envahir la Chine et leur terre!!! La Chine vole et veut voler tous les terres, les îles et les mers de tous mes pays voisins, car les chinois sont de plus en plus nombreux, il n'y a plus de place et ils ont besoin de pétrole!!! Donc ils commençaient une invasion dans le monde entier: à la fois en Afrique, en Asie (pays plus pauvres et plus proches: Laos, Campode, Vietnam, etc.), en Europe (la plupart des rues commerciales au centre de Rome sont tenues par les chinois!!!), quartiers asiatiques à Paris et au Nord de Paris (bcp de trafics de produits faux ou sans déclarés), etc. Pour ses voisins, la Chine envahit leur terrains par la menace ou par la force d'armée, pour les pays plus loins (Afrique, Europe), la Chine envoie un peu de leur population (centaines milles ou quelques millions), ça suffira pour une mission pareille!!! Le monde devra prendre en conscience de l'invasion chinois et prévoit des précausions et des faits pour l'embaucher!!!
Réponse de le 02/04/2013 à 6:12 :
serieusement, vous croyez vraiment ce que vous ecrivez ? Ou avez vous vu une invasion par la force des Chinois en Asie ? Le XIIIeme ardst, tete d'une 5eme colonne aux ordres de Pekin ? Arretez de fumer et voyagez un peu. Moi j'y suis en Chine, et je peux vous dire qu'ils n'ont envie d'envahir personne. Tout ce qu'ils veulent, c'est faire des affaires et gagner de l'argent. Ca aussi ca devrait vous inquieter et vous pousser a vous mettre au travail, mais je suppose que ce serait beaucoup vous demander.....
Réponse de le 03/04/2013 à 14:24 :
Quoique... l'expansionnisme commercial et colonial allemand, inquiétant pour les vieilles puissances (empire britannique, France) fut une des causes de la Première Guerre Mondiale. Le Japon des années 30 réclamait une ouverture des marchés occidentaux à sa production industrielle, qu'il n'obtint pas. Et l'Italie fasciste théorisa le concept des "nations jeunes" confrontées aux anciennes puissance riches... La Chine, qui a les mêmes besoins que le Japon de 1930, bénéficie de la mondialisation. Mais elle inquiète néanmoins, comme l'Allemagne de Guillaume II, son million de naissance par an, sa nouvelle flotte de cuirassés, ses produits industriels à bas coût, son activisme colonial...
a écrit le 01/04/2013 à 17:48 :
La provocation ce n'etais pas la Chine c'etaient politicien japonais qui croient toute permet a faire surenchère pour redresser le pays par cette moyen mais, le monde change on veulent plus toutes ces guerres inutile.
a écrit le 01/04/2013 à 14:03 :
Je ferais bien appel à Rambo, mais voudrons t'il le laisser sortir de sa maison de retraite...
Réponse de le 01/04/2013 à 14:45 :
@trotman: ils vont bien lui donner une médaille quelconque quand il va venir à Paris. Il a déjà la légion d'honneur :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :