Les États-Unis réécrivent leur histoire économique en changeant leur mode de calcul du PIB

 |   |  530  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Depuis juillet, les États-Unis ont une nouvelle méthode pour calculer leur PIB qui prend en compte notamment la recherche et le développement. Le premier chiffre de la croissance du PIB calculé sur la base de cette nouvelle méthode sera dévoilé mercredi. Il pourrait bien surprendre.

Cela avait été annoncé fin avril. Ce sera effectif dès mercredi. Les États-Unis ont adopté en juillet une nouvelle norme comptable pour calculer leur PIB. De quoi faire gonfler leur richesse nationale de l'équivalent d'un pays comme la Belgique, soit 3% de plus. Notamment en incluant des richesses immatérielles. Explications.

  • Mieux prendre en compte les investissements

Les dépenses liées à la recherche et développement sont désormais prises en compte dans le calcul du PIB en tant que capital investissement, alors qu'elles étaient comptabilisées auparavant comme coûts de production. Ce changement est loin d'être anodin. A lui seul, il permet de relever de 2% le PIB américain pour l'année 2007, année de référence de la nouvelle méthodologie. Cette nouvelle méthodologie aura par ailleurs pour effet secondaire de gonfler les résultats des entreprises car elle ne placeront plus leurs dépenses de R&D dans les coûts.

La même logique sera appliquée aux produits culturels comme par exemple la production cinématographique d'Hollywood. Là encore la logique est de dire que si la production représente un coût sur le plan comptable l'année de sa réalisation, l'objet qui en est issu, à savoir le film, lui, rapporte pendant des années grâce aux royalties. Avec la nouvelle méthode, les 70 milliards de dollars dépensés en 2007 dans la production artistique seront donc intégrés au PIB.

D'autres modifications permettant d'avoir une meilleure image de l'état du système de retraite ou de prendre en compte les frais de mutation lors des transactions immobilières auront elles aussi un impact sur le PIB américain.

  • Une nouvelle photographie de l'économie américaine depuis 1929

Afin de permettre des comparaisons exhaustives, le Bureau of Economic Analysis (BEA), l'Insee américain, a prévu de recalculer le PIB de chaque année depuis 1929 avec la nouvelle méthode. Cela devrait notamment avoir une influence sur le ratio dette publique / PIB puisque le montant de la dette ne changera pas, mais que le montant du PIB lui oui. Selon les informations du Financial Times, le ratio devrait baisser de deux points de pourcentage pour atteindre 73% du PIB en 2012.

LIRE AUSSI :  Comment se passer d'un indicateur comme le PIB ?

L'autre conséquence, ponctuelle celle-ci, est que le BEA dévoilera mercredi une première estimation de la croissance américaine au deuxième trimestre bien supérieure aux attentes des prévisionnistes. On s'attend pourtant à un important ralentissement, notamment à cause des coupes automatiques dans les dépenses publiques imposées par les républicains qui doivent coûter entre 0,5 (selon le FMI) et 1,5 point (Ben Bernanke) de croissance au pays en 2013. Le consensus des économistes table sur 1,1% de croissance en rythme annualisé avec l'ancienne méthode. Mais si la croissance de la production ralentit, ce n'est pas le cas du revenu national brut, la nouvelle base de calcul qui intègre la R&D et les royalties. L'annonce de mercredi devrait donc invalider les pronostics des économistes.

LIRE AUSSI : Le PIB, un indicateur peu fiable pour aider les pays les plus pauvres

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2013 à 18:59 :
Dans le PIB français ils comptabilisent bien la dépense publique comme un produit, si je ne m'abuse....donc la référence au PIB est une vaste fumisterie
Réponse de le 02/08/2013 à 17:21 :
la methode de calcul du PIB est effectivement discutable, mais le plus important c les variations .
a écrit le 30/07/2013 à 17:46 :
De toute façon l'économie est une science inexacte , truquée par des financiers marchands de vertige qui nous font marché au rythme des lois et des produits qu'ils inventent , boostée par des experts qui disent n'importe quoi ,soutenus par des politiques naïfs ou cupides... Un grand théâtre shakespearien avec des crises parfois "grotesquement psychologiques" comme dirait l'ancien fou du roi Minck mais surtout réelles avec ses cohortes de chômeurs et de pauvres ! L'argent roi seul fil conducteur qui envahit tout mais qu'on ne voit jamais car toujours traduit en chiffres de croissance ! Alors un peu plus d'inanité ,de vacuité, quelle importance ?
Réponse de le 24/12/2013 à 23:10 :
C'est pas parce qu'il y a des astrologues que l'astronomie est une science inexacte
a écrit le 30/07/2013 à 14:46 :
Vive le Good-will !
On va bientot pouvoir acheter des actions Obama HAHA
a écrit le 30/07/2013 à 13:20 :
"Notamment en incluant des richesses immatérielles" : je ne sais pas pourquoi, mais je sens qu'on va passer discrètement de "richesses immatérielles" à "richesses virtuelles" qui vont autoriser toutes les magouilles possibles et imaginables. Exemple : du coup même les entreprises qui cherchent et ne trouvent rien vont contribuer à augmenter le PIB. Peut-on imaginer un pays avec un super PIB grâce à des centaines de labos de recherches ... qui ne trouvent jamais rien ?! Préparez la vaseline, la prochaine crise s'annonce costaud !
a écrit le 30/07/2013 à 12:05 :
Encore un gros objet contendant que le reste de la planète va sentir passer...
Sans toute cette esbroufe, les USA seraient dans le même cas que la Grèce et consorts
Sans vouloir leur retirer leur capaciter à innover... la preuve
a écrit le 30/07/2013 à 11:12 :
Après les manips pour faire disparaitre la masse monétaire, juste avant la crise pour cacher le remède de l'imprimante, après les manips pour manipuler d'une année sur l'autre l'inflation( en modifiant les composantes de l'inflation) pour justifier des taux bas; maintenant voici la manip officielle pour calculer un nouveau pib, pour cacher la vieillesse démographique qui plombe le pib classique.
Au final, l'état reste toujours menteur et voleur, rien n'a changé. On ne peut compter que sur soi même.
Et il devient quoi le nouveau quantifieur de richesse initié par sarkozy ? lui qui savait dès 2008 que le pib classique ne monterait plus.
Réponse de le 30/07/2013 à 13:15 :
@xavier-marc : vous avez oublié les manips des chiffres du chômage (on divise les chômeurs en plusieurs catégories, et puis hop, on retire certaines catégories et le nombre de chômeurs diminuent. Sans compter les "campagnes" de radiations régulières, ou celle d'emplois subventionnées effectuées à des moments stratégiques. Etc ...).
a écrit le 30/07/2013 à 11:04 :
Changement de thermomètre. Y a plus qu'à faire pareil et les stats de fin d'été devraient être bonnes.
a écrit le 30/07/2013 à 9:34 :
Les américains ont inventé le marketing et sont toujours au top niveau dans ce domaine; ce sont même des cadors. Je me garderais bien de commenter l'intérêt d'un tel changement, étant entendu qu'on peut faire dire tout et son contraire aux chiffres.
Réponse de le 30/07/2013 à 11:20 :
Comme toutes les stats. Mais vendre du rêve et laisser les gens réaliser le leur a permis à l'Amérique de devenir la plus grande nation du monde. Là bas pas d'interdit, tout est possible. La vie est dure parfois mais quiconque bosse dur et veut s'en sortir le peu. Ce n'est plus le cas en France. Il faut être "bien né" pour avoir sa chance. l'Ancien Régime a la vie dure chez nous.
Réponse de le 30/07/2013 à 13:03 :
@yankee

Débiter autant de clichés à la ligne sur les USA ne peut être que l'oeuvre d'un ignorant...
Réponse de le 30/07/2013 à 14:32 :
peut etre, mais sur la France il a fort raison
a écrit le 30/07/2013 à 5:17 :
l'avantage des américains faire ce qu'ils ont décidé. Un bel exemple encore de la médiocrité de la gouvernance européenne qui avec un PIB de 23 pc du PIB mondial plus élevé que celui des US est incapable d'innover. Bravo les US vous montré une nlle fois votre puissance incontestée car vous avez en face une Union tellement faible qu'elle fait pitié.
Il va être intéressant de voir la ligne que va suivre la Chine qui elle aussi est sans investissements R&D colossaux.
Les US ont aujourd'hui et encore plus demain, un seul concurrent la Chine peut-être l'Inde dans une dizaine d'années et l'Europe regardera passer les puissances face à son déclin
Réponse de le 30/07/2013 à 7:27 :
tout a fait d'accord avec vous samarinda
Réponse de le 30/07/2013 à 10:43 :
L'Europe (les dirigeants corrompus pas le peuple) se considère comme le dernier état américain et donc fait carpette. J'espère vivement que les prochaines élections UE seront un vrai bide. Je pense que les states chutent considérablement dans l'estime des gens et ça se comprend.
Réponse de le 30/07/2013 à 11:04 :
Mais elles sont toujours un bide.... C est bien ca le probleme deja aux presidentielles les Francais ne votent pas.... Alors aux europeennes.... Au lieu de raler deplacer vous donc aux urnes pour faire bouger les choses! Apres si vous ne votez pas>>> Qui ne dit mots consent! donc vous la B......
Réponse de le 30/07/2013 à 12:07 :
Médiocrité de la gouvernance européenne. C'est vrai faisons un point.

- Une dette des ménages à 120% du PIB (avant bidouille) avec une forte augmentation ces dernières semaines du revolving et de crédit conso... Des gens sans pognon qui achètent des trucs à crédit sans espoir de pouvoir rembourser, c'est sur que c'est un trip...sous acide mais c'est un trip... On a vu 2008, et on y retourne. Mêmes joueurs jouent encore...
- Une dette publique stratosphérique voire inimaginable (certains parlent de quatre années de PIB mondial si on inclut le programme social pas financé et les retraites pas financées). Un avantage cependant, la dépense publique soutien la croissance pour 40% environ... .
- 50millions de pauvres abonnées au tickets de ravitaillement...On verra aussi ce que ca va donner avec 370 000 américains qui partent en retraite chaque année alors que leur retraite n'est pas financée et dont 75% des concernés n'ont pas d'épargne suffisante pour s'acheter une bagnole...
- 100 millions dépendants des aides sociales diverses
- Une population active au plus bas depuis 50ans...
- Un taux de chômage réel digne de l'Espagne et au plus haut depuis 1929 (mais là les bidouilles sont légions depuis REAGAN).
- Une masse monétaire qui fait halluciner le plus blasé des junkies

Au moins z'ont l'iphone 5. Sur que les ricains , en matière de gouvernance sont des champions... !!!
Réponse de le 30/07/2013 à 12:26 :
@Samarinda : quelle puissance sinon celle de vendre au monde leur dollar à coups de canon ? Et je ne vois aucune innovation, aucune ingéniosité dans le fait de maquiller les chiffres de la déchéance d'un empire qui arrive en bout de course.
Réponse de le 30/07/2013 à 12:52 :
J'ai toujours voté car j'y croyais. C'est bien beau de dire que les gens qui ne votent pas doivent la fermer, je ne cautionne pas cet argument, au contraire. On ne doit PLUS considérer que ceux qui ne votent pas ne sont que des "je m'enfoutistes" (il y en a). Par le passé peut être, mais de nos jours, quand on voit à quel point la démocratie est malade, que les partis ne sont que Scapins, Pinochio..., que le vote blanc n'est pas reconnu et que l'abstentionnisme fait plus parler que le vote blanc, je me demande qui est dans l'erreur. Celui qui croit encore aux balivernes de son parti (les exemples ces derniers temps ne sont pas suffisants ?) ou celui qui ouvre les yeux et tend ses oreilles ? Me déplacer pour voter pour une raclure ou une fourberie démocratique ???!!! Non mais allo quoi... j'ai un minimum de fierté. Rien ne bougera tant que les gens se déplaceront pour voter, quand ce sera l'inverse, les esprits s'éveilleront. Je sais bien que suis minoritaire dans mes propos et que certains s'empresseront de me dire que je ne suis pas patriote ou que je dois rendre ma carte d'électeur voir ma nationalité (français italo chti de souche). Soit, en attendant je reste digne avec mes convictions. En est il de même pour celui qui vote et se voit trompé (j'ai assez donné) ? Alors la boucler, c'est pas pour demain.
Réponse de le 30/07/2013 à 14:47 :
Dans certains pays d europe du Nord Cher ami est OBLIGATOIRE sous peine d amende! Quand je disais vous c est pour les FRANCAIS en general, dont bcp ne vont pas voter et ralent ensuite....Et je confirme celui qui n exprime pas par les urnes n a pas a raler ensuite! Il n a meme pas rempli son devoir de citoyen.... Quand a votre faut argument du soit disant bi-partisme Francais laissez moi doucement rigoler, ou comment se defausser une nouvelle fois.... Rien ne vous empeche de voter pour un autre que les 2 UMPS....."l excuse du oui mais si je vote pour lui au premier tour, il passera pas et ca donnera des voix a l autre, ou je vote lui pour contester et apres on verra"...... VOTER et VOTER d abord pour le programme auquel vous croyez.....Meme si c est le parti du Grand Schroumpf.... Et ne me dite pas que voter ou pas ne change rien, dans les annees 80 un "clown" a fait bouger les choses et quelque autres ont osé en foutre plein la tronche au president en place!!!! Alors il ne tiens qu a nous CITOYENS ET ELECTEURS de faire bouger les lignes.....
Réponse de le 30/07/2013 à 16:04 :
@@DA Beaux principes, belle théorie... Mais dans la pratique, il n'y a plus rien de réel dans ce que vous dites. Pensez-vous vraiment que le choix aux dernières élections présidentielles en était un ? Entre Sarkozy et Hollande, représentants des partis majoritaires PS et UMP ? Franchement, avez-vous cru que la carpette qu'est devenue la France devant les influences atlantistes a réellement changé de gouvernance ? Eh bien, non. Les véritables hommes de pouvoir, financiers il va sans dire, dans l'ombre gagnent à tous les coups à ce jeu-là. Cette "démocratie" est complètement verrouillée. Et ceux qui croient le FN leur échappe, se fourrent le doigt dans l'oeil.
Réponse de le 30/07/2013 à 16:29 :
@TC votre commentaire commence par la puissance des US le $, l'Europe n' a pas été capable de mettre en face sa monnaie, intéressante il est vrai, mais sans harmonie trop conflictuelle politico-économique. Pour ce qui est de l'innovation le nombre de brevets déposé par les US reste encore dans un niveau élevé. Un empire est à bout de souffle lorsqu'il est en guerre avec lui même ce qui n'est pas encore le cas et contesté par d'autres nations puissantes. Regardons les actions menées par les US pour interdire à PSA ou Renault-Nissan de continuer a commercer avec l'Iran, regardez le plus grand mensonge sur les armes de destructions massives en Irak RAS pour les US pas de tribunal pour Bush etc etc La puissance c'est aussi de pouvoir dire M.... au reste du monde sans en subir les conséquences. Les américains sont encore respectés par les chinois même si la guerre entre les deux est ouverte, les chinois se moquent de la faiblesse Europe un pion pour mieux avancer pas un rival. On peut regretter cette situation mais la puissance américaine est encore présente à différence de l'Europe qui n'est pas une puissance politique et économique malgré son potentiel.
Réponse de le 30/07/2013 à 18:12 :
Mon devoir de citoyen, je l'ai pratiqué avec enthousiasme et générosité jusqu'à ce que je comprenne dans quel bourbier j'avais mis les pieds. Vu que l'on m'a trompé, j'estime avoir le droit de râler. C'est ça la démocratie. La suite de ton commentaire, je serais tenté de te dire "non mais allo quoi, qu'est ce qu'il raconte oui oui ?" Je t'ai parlé de bi partisme ? Tu es un peu parti en vrille dans le grand n'importe quoi. J'apprécie tout de même tes efforts pour me réconcilier avec la politique, saches que je suis le premier déçu de ne pas pouvoir convenablement et sereinement faire mon de voir de citoyen. A trop voter pour des clowns...on devrait pouvoir voter pour des gens sérieux pour une fois. Le cirque Bouglionne a trop d'entrées gratuites dans nos institutions.
Réponse de le 30/07/2013 à 18:25 :
@Samarinda : c'est bien ce que je dis et vous en convenez : les USA n'existent que parce qu'ils imposent leur dollar au reste du monde (d'ailleurs pour plus très longtemps puisqu'ils en sont à faire "tourner la planche à billets" sans autre choix possible que de continuer). Tout le reste indique qu'ils sont sur le déclin et le fait de repenser le calcul de l'agrégat majeur de l'économie d'un pays est, sans aucun doute possible, le signe de leur impuissance à juguler ce déclin. Rome aussi connut son temps de puissance et de gloire, on sait tous comment ça c'est terminé.
Réponse de le 01/08/2013 à 9:58 :
Alors je reste convaincu de ce que je dit, aux dernieres presidentielles sans vote ni UMPS ni extreme y avait 2/3 gars convaincu de leur programme et si vous lisiez leurs programmes l un comme l autre disaient qu on allait en chier, qu il y allait y avoir des reformes douloureuses et ils les promettaient a tous les etages.... PB des mecs qui disent la verites et qui parlent "d effort, de travail.." dans notre pays ca fait pas recettes on prefere voter pour des bonimenteur....... Mais sans aller jusqu aux presidentielles je vais parler d experience, j ai 35 ans, je vis depuis 10 ans dans une petite commune de beauce qui etaient gangrénnée par une diaspora de roitelet cerealier, plutot de droite.... Aucun travaux d infrastructure, pas damenagement, pire le budget de fonctionnement de la mairie etait excedentaire....... Eh bien apres un gros travail de communication, allez vers les gens, montrer que l on peut faire autrement eh bien l equipe en place depuis 20 ans, a ete battue aux dernieres municipale et depuis l eclairage public a ete installe, la place de l eglise renovée, les arrets de bus et passage pieton refait, une chicane pour ralentir sur la nationnale construite.... Au grand dam de ces petits roitelets...... Le changement il commence par la..... Regarde ta commune et les environnante et regarde depuis combien de temps les equipes en place le sont...... C est en les renvoyant au placard et en les remplacant par des plus jeunes (notre ancien maire avec plus de 65 ans, le nouveau a peine 41) que les choses bougeront, car ces nouveaux elu locaux, plus ouverts ne voterons pas forcement pour ceux deja en place....... Alors c est sur ca demande effort, communication autre que Facebook....
a écrit le 30/07/2013 à 4:27 :
c'est hollande qui va être content de pouvoir ré affecter les dépenses de ses milliers "emplois avenir" ...
Pour le coup, je ne pense pas qu'il va critiquer cette méthode de calcul.
a écrit le 30/07/2013 à 2:34 :
Après la manipulation du dollar, de l'or, du Libor, voila celle de la bourse, elle n'est pas belle la vie..... pour les banksters ???
a écrit le 29/07/2013 à 22:48 :
Après avoir vendu du vent avec de l'or papier pour les crédules, voici la croissance imaginaire pour maintenir la confiance.
a écrit le 29/07/2013 à 22:25 :
en effet ils ont un coté admirable et ingénieux au states mais faut il les condamner ? la croyance et l'illusion sont les moteurs de tous et dans tous les domaines c'est ce qui nous manques en France ..........
a écrit le 29/07/2013 à 22:22 :
Après l'invention de disney et hollywood, ils ne sont plus à ça près.
Réponse de le 30/07/2013 à 16:55 :
Disney est une personne et Hollywood un quartier. Rien d'inventer (mon commentaire est d'un terre à terre....)
a écrit le 29/07/2013 à 21:59 :
Ils ont un coté que je ne peux m?empêcher d'admirer... un peu comme certains braqueurs dont ont admire l'ingéniosité... juste avant de les condamner fermement, parcequ'il faut pas déconner non plus...
a écrit le 29/07/2013 à 20:46 :
C'est sûr que si on met les dépenses dans les recettes, ça va tout de suite avoir une meilleure allure... Je vais faire pareil avec mon banquier, en lui demandant de basculer mes débits dans mes crédits ! Je devrais m'enrichir assez rapidement.
Réponse de le 30/07/2013 à 2:28 :
Vous aller vous faire plumer plus par le gouvernement, cela est plus certain.
a écrit le 29/07/2013 à 20:36 :
pratique pour cacher le fait qu on ne fait plus de croissance ^^
fallait bien que ca arriv la FED fait du bifton et ca donne rien
a écrit le 29/07/2013 à 19:28 :
le calcul actuel du pib est faux :comment peut on inclure le cinema dans le pib, puisque les gens paient leur place avec leur argent qui provient de leur salaire donc inclus dans le pib, donc la somme dépensé est comptabilisée 2 fois...
c'est le même principe que les impôts : un salarié paie des impôts sur son salaire, il fait faire des travaux chez lui par un artisan. ce dernier paie des impôts sur ce qu 'il a gagné (or le salarié avait déjà payé des impôts sur cette somme). l'artisan achète sa baguette chez le boulanger, avec son revenu.. le boulanger paie des impôts sur cette somme... des impôts sont payés x fois sur la même somme...
C'est le même problème avec le calcul du pib...
quand toutes les économies émergentes auront compris notre mascarade avec tous nos emplois fictifs (des gens qui vivent sur le dos des autres) comme les banques, les assurances, les fonctionnaires... et feront la même chose (les mêmes métiers) leur pib explosera, car la même somme est comptée plusieurs fois dans le calcul.
Si on ne compte que la création de valeur dans le calcul, les puissances de l 'économie mondiale sont :
1) chine
2) usa
3) corée du sud
4) japon
5) Allemagne
6) israel
7) australie
8) brésil
Réponse de le 30/07/2013 à 8:05 :
Quand vous aurez compris que l'Etat taxe simplement les flux de l'ensemble des agents économiques, vous pourrez revenir parler.
En attendant, vous racontez nimps.
Réponse de le 30/07/2013 à 9:43 :
Vous devez avoir une belle calculatrice ou uin boulier alors ?? mdr:)
Réponse de le 30/07/2013 à 20:02 :
@jmlp : je peux revenir parler car c'est exactement ce que je dis : l'état taxe plusieurs fois la même somme d'argent.
quand vous saurez comprendre ce que vous lisez, vous pourrez revenir parler

dans le calcul du pib une même somme d'argent est comptabilisée plusieurs fois
a écrit le 29/07/2013 à 17:13 :
C'est ballot de ne pas avoir fait ce changement avant : on aurai peut-être évité deux guerres mondiales, et la crise européenne d'aujourd'hui :)
a écrit le 29/07/2013 à 17:08 :
La vieille Europe utilise depuis longtemps cette "nouvelle" méthode comptabilité nationale. Les chiffres vont enfin être comparables des deux côtés de l?atlantique. Le ratio des prélèvements obligatoires va aussi s'en trouver largement modifié. Les américains n'ont pas fini de nous étonner.
a écrit le 29/07/2013 à 16:57 :
Si les investissements aux USA sont inclus dans le PIB cela implique qu'ils doivent être imposables comme toute valeur ajoutée ou bien c'est un leurre pour tromper les investisseurs sur les valeurs cotées à Wall Street.
Réponse de le 29/07/2013 à 17:13 :
+1
a écrit le 29/07/2013 à 16:56 :
Plus qu'hasardeux car la recherche est aléatoire (sinon ça ferait longtemps que le CRNS serait milliardaire)
Réponse de le 30/07/2013 à 11:42 :
Et cela se saurait depuis longtemps....
a écrit le 29/07/2013 à 16:53 :
Ben, il suffit que tout le monde applique la même méthode pour que les comparaisons soient toujours objectives... Ceci étant dit, cela n'est pas dénué de sens de considérer les investissements et les biens immatériels comme du PIB. Cela pourrait même avoir une incidence sur les financiers, en les poussant à investir sur des biens durables plutôt que sur du virtuel...
Réponse de le 29/07/2013 à 17:12 :
les financiers n'investissent pas pour le PIB de leur pays mais pour leur intérêts personnel...
ensuite, je dis non à l'idée d'ajouter les couts de recherche comme élément de richesse, la richesse se crée lors de la commercialisation de l'innovation, car chercher en vain, est-ce produire de la richesse ? enfin, cela profitera surtout au secteur de l'armement, un des rare secteur ou la recherche américaine investit lourdement
Réponse de le 29/07/2013 à 17:27 :
Il y a bien longtemps que le PIB n'indique plus rien... Il y a bien longtemps que les indices de toutes natures sont bidouillés et manipulés. Mais on s'en fout, l'essentiel est de croire ce qu'on nous raconte...
I believe I can fly....

Réponse de le 29/07/2013 à 18:55 :
@ Ced +100 ...I believe I can reach the sky...
Réponse de le 30/07/2013 à 9:52 :
Alors la France doit avoir un PIB fantastiques car l'Etat français est le plus riche du monde à la fois en terme de proprrétés fonciéres (Louvre , Versailles etc) Attention immatérielle car inalianable par example la Jaconde est coté 0 ? car pas à vendre , idem pour tous le contenu du musée du louves , Orsay , Pompidou etc... Versailles , Chambord etc cote : 0 car inalienable ...Alors que comme le cinéma américain ces "investissements" devraient entrer dans la PIB ?? Les guerres d'Italie à la renaissane sont un investissement Non .. Une journée qui commencent patr un éclat de rire ..; et les gogos vont se precipiter dans ce piège à *** immateriel...
a écrit le 29/07/2013 à 16:37 :
après avoir réinventé maintes fois le calcul de la valeur du dollar, chose désormais impossible, ils réinventent la production de richesse de leur pays... ce qui est au final irnique c'est qu'un pays ultra libéral qu irefuse tute règle, aime en créer de nouvelles , et touorus à leur avantage...
a écrit le 29/07/2013 à 16:28 :
et oui quand on veut faire dire aux chiffres ce que l'on veut il suffit de changer les régles de calcul....
a écrit le 29/07/2013 à 16:23 :
La grande magouille des chiffres continu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :