Egypte : 173 morts en 24 heures dans les heurts entre pro-Morsi et forces de l'ordre

 |   |  336  mots
Les forces égyptiennes de sécurité ont différé leur intervention pour disperser les partisans du président déchu Mohamed Morsi / Reuters
Les forces égyptiennes de sécurité ont différé leur intervention pour disperser les partisans du président déchu Mohamed Morsi / Reuters (Crédits : Reuters)
Au moins 173 personnes ont été tuées dans toute l'Égypte depuis vendredi dans les heurts entre manifestants partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi et forces de l'ordre qui avaient reçu l'autorisation d'ouvrir le feu, a annoncé samedi le gouvernement.

Un précédent bilan à partir de chiffres officiels faisait état de 83 morts au moins. Détaillant le bilan, Chérif Chawki, porte-parole du bureau du Premier ministre, a indiqué que 95 personnes avaient notamment péri au Caire et 25 autres à Alexandrie (nord), la deuxième ville du pays.

"Les heurts qui ont éclaté, ce vendredi, au cours de la journée de manifestation décrétée par les Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, ont en outre fait 1.330 blessés", a ajouté le porte-parole du gouvernement égyptien. "57 policiers ont été tués depuis trois jours" sans préciser s'ils venaient s'ajouter ou non aux 173 morts déjà annoncés.

Le "Vendredi de la colère" pour les Frères musulmans

Vendredi, à l'issue de la prière de la mi-journée, des cortèges de partisans du président déchu étaient partis de nombreuses mosquées du pays, défiant une nouvelle fois les forces de l'ordre désormais autorisées à ouvrir le feu sur les manifestants hostiles. Ils protestaient contre le "massacre" mercredi de près de 600 personnes, essentiellement dans la dispersion sanglante au Caire de partisans de M. Morsi, destitué et arrêté par l'armée début juillet.

Les Frères musulmans ont appelé à de nouvelles manifestations quotidiennes durant une semaine à compter d'aujourd'hui.

"Où est le gouvernement ? Ce sont des terroristes!"

Samedi, les policiers et les militaires ont donné l'assaut à la mosquée du centre ville du Caire qu'ils assiégeaient depuis la veille après que, selon l'agence de presse gouvernementale Mena, des tireurs aient ouvert le feu sur eux depuis le minaret.

Les forces de sécurité ont immédiatement répliqué, avant de tirer des grenades lacrymogènes et de prendre d'assaut la mosquée dans laquelle sont retranchées également des femmes.

Les hommes retranchés et les policiers ont alors commencé à échanger des tirs nourris tandis que la foule hurlait: "Où est le gouvernement ? Ce sont des terroristes!", en montrant les hommes tabassés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/08/2013 à 23:45 :
et oui, elle l'avait prédit, rappelez vous elle n'arrétait pas de parle du care !! dommage qu'elle ne savait pas comment ça s'écrit et que personne n'ait entendu son message ! ils sont quand même fort au PS !
a écrit le 18/08/2013 à 13:00 :
Pourvu que FH ne s'en mêle pas !
Réponse de le 18/08/2013 à 17:43 :
En effet, nous n'avons aucune leçon à donner à ce peuple courageux.
Réponse de le 18/08/2013 à 18:14 :
...du moment qu'ils restent chez eux et ne demandent rien à personne...et surtout pas à la France.
a écrit le 18/08/2013 à 11:19 :
A l'écoute de certains interview et reportages, il semblerait qu'une bonne part des morts seraient de simples civils assassinés par des pro-islamistes en mal de chaos, ce qui rend le titre de l'article un peu réducteur ! J'en veux pour exemple les destructions des églises coptes et les milices de quartier que mettent en place les habitants pour se protéger des agressions ...(pas celles de militaires, faut-il le préciser !)
a écrit le 18/08/2013 à 11:17 :
ils ont résolu le problème du chômage . et tous autant qu ils sont ils disent Allah est grand mort aux infidèles . tous de même religion et ils se crêpe le chinion pour le pouvoir , et encore même l ancien prix Nobel de la paix se sauve .
Syrie Tunisie Égypte Irak Palestine Liban j ai du en oublier, une poudrière bien orchestré ,ou vont allez chercher la paix tout ces malheureux , en Europe et la France en premier car la France est terre accueil
Réponse de le 18/08/2013 à 21:06 :
Avez-vous déjà mis les pieds en Égypte ? Tous de même religion, dites-vous ? Vous avez simplement passé sous silences plus de 10% de la population égyptienne !!! Remarquez, les islamistes vous en sauront gré, eux qui ont brulé plus de 50 églises dans les dernières 48 heures ! Comme quoi l'ignorance fait le jeu de l'extrémisme ...
Réponse de le 19/08/2013 à 10:03 :
Tout à fait d'accord. Non seulement il y a l'ignorance et l'aveuglement, mais s'ajoute l'incommensurable connerie...!
a écrit le 18/08/2013 à 9:55 :
173 n'est pas un chiffre rond. Attendons le weekend pour se prononcer.
a écrit le 17/08/2013 à 22:07 :
Les heurts en Égypte

http://www.lejournaldepersonne.com/2013/08/les-heurts-en-egypte/ ?
L'Égypte est morte... Vive l'Égypte
a écrit le 17/08/2013 à 18:09 :
Franchement, la façon avec laquelle on expose les faits et les rapports de force en Égypte, me fait marrer! Vous mettez le groupe terroriste qui veut se nommer "les frères musulmans" en égalité avec les forces de l'ordre en Égypte. Vous égalisez 0,01% de la population avec 99,99%. C'est vraiment insultant! Mais est ce qu'un bon citoyen ou du moins ce qu'il prétend être, ne devrait pas se plier et obéir aux forces de l'ordre de son pays? Je me rappelle encore les émeutes de 2006 à Paris, comment des manifestants par centaines ont été ramassés par les forces de l'ordre comme si on ramassait des moutons et amenés aux commissariats de police. Arrêtez de miser sur les terroristes au Moyen-Orient et misez plutôt sur les peuples.
a écrit le 17/08/2013 à 17:46 :
173 personnes ont été tuées en 24 heures, pire qu'en Syrie ! Et les choses ne font que commencer. Les frères musulmans gardent une base solide dans la société égyptienne et des soutiens puissants, la Turquie, le Qatar et d'autres, ils n'abdiqueront donc pas facilement. Les salafistes eux se frottent les mains, les chrétiens se cachent, les démocrates croissent les doigts et les militaires ramassent la mise avec un coup d'état et peut être une loi martiale pour pas mal de temps. De beaux printemps arabes auxquels certains continuent de croire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :