Égypte : "des centaines de morts" selon l'Onu et l'état d'urgence déclaré

 |   |  491  mots
Des centaines de mort tués par l'armée en Egypte selon l'ONU.
Des centaines de mort tués par l'armée en Egypte selon l'ONU. (Crédits : Reuters)
Les forces de sécurité égyptiennes ont donné l'assaut mercredi contre les rassemblements des partisans de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi au Caire, déclenchant des violences à l'origine d'une centaine de morts dans l'ensemble du pays. L'état d'urgence a été déclaré.

Après avoir évacué, au prix d'un véritable massacre, les camps de partisans de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi déstitué le 3 juillet dernier, l'actuelle présidence égyptienne a annoncé mercredi l'instauration de l'état d'urgence dans tout le pays à compter de 16h00 et pour une durée minimale d'un mois. Elle ordonne par ailleurs à l'armée d'apporter son soutien aux forces du ministère de l'Intérieur pour "rétablir la sécurité".

Après avoir fermé les yeux, la condamne mais parle "d'affrontements"

Longtemps terrée dans un silence gêné, la communauté internationale a finalement réagi par la voix du secrétaire général des Nations unies (ONU) Ban Ki-Moon en condamnant "dans les termes les plus forts" la violence de l'intervention des forces égyptiennes. "Bien que l'Onu continue de réunir des informations précises sur les événements de la journée, il semble que des centaines de personnes ont été tuées ou blessées dans les affrontements entre les forces de sécurité et les manifestants", ajoute un communiqué.

L'ONU est toutefois est restée silencieuse sur la question de la légitmité de l'actuel pouvoir égyptien et du président mis en place par l'armée Adly Mansour. La communauté internationale craint en effet la montée en puissance des islamistes en Égypte.

La Turquie en appelle à l'ONU pour faire stopper les violences

La Turquie avait été le seul pays à s'insurger immédiatement  après la destitution de Mohamed Morsi en parlant de "coup d'État inacceptable" début juillet. Selon Recep Tayyip Erdogan, le Premier ministre turc, la communauté internationale, qu'il appelle désormais à faire cesser immédiatement les massacres, est responsable de ces centaines de morts égyptiens.

"Il est clair que la communauté internationale, en soutenant ce coup d'Etat militaire et en gardant le silence sur les précédents massacres au lieu de protéger la démocratie et la légitimité constitutionnelle en Egypte, a encouragé le pouvoir actuel à mener l'intervention d'aujourd'hui", a-t-il accusé. "Une intervention armée contre des civils, contre des gens qui manifestent: c'est absolument inacceptable", a pour sa part déclaré le président turc Abdullah Gül.

Les morts sont des civils et des policiers selon le Caire

Le ministère de la Santé Égyptien a pour sa part fait état de 95 morts dans tout le pays. "Les morts sont à la fois des policiers et des civils. Nous attendons davantage de détails", a déclaré un porte-parole du ministère. Parmi les victimes, un caméraman de la chaîne de télévision britannique Sky News a été tué par balles lors de l'intervention.

L'assaut du Caire intervient après l'échec de plusieurs tentatives de médiation pour mettre fin au bras de fer engagé entre les partisans de Mohamed Morsi, souvent issus comme lui des Frères musulmans, et le gouvernement provisoire soutenu par l'armée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2013 à 10:40 :
Dans 20 ans ça se passera en France, au vu de la tournure des évènements...
a écrit le 16/08/2013 à 10:20 :
Si ça peut les occuper un peu...
a écrit le 15/08/2013 à 14:05 :
c'est triste , mais c'était prévisible , cela couvait depuis des décennies ou le modernisme se heurte au religieux et un aspect rigoriste , les deux ne sont pas compatibles en soi , du coup les équilibres sont fragiles et le pire est a craindre , j'ai peur que l'Egypte connaisse a son tour le destin de l'Algérie ( 1992-2000 ) ou les violences horribles eurent lieues , esperont que non pour des civils innocents , mais deja le sinai est devenu dangereux depuis la destitution de Morsi , l'expérience démocratique a toujours été suivie de tragédies humaines , france 1789-1794 , Allemagne 1919-1923 , en moyenne avant que les choses se stabilisent et les esprits s'apaisent il faut au moins 5 ans et des hommes de bonne volonté ou a défaut .. des dictateurs .. rien de nouveau donc qu'une rénovation de siècles .
Réponse de le 15/08/2013 à 14:41 :
La religion est le cancer de certains peuples.....et dire que nous sommes au XXI e S! on se croirait aux guerres de religion, au plus on prend du "grade", XXI e s tout de même ! au plus on régresse, on rétrograde...c'est grave....
Réponse de le 17/08/2013 à 9:11 :
vous avais raison . les seignieurs partez faire des croisades pour reprendre au islamiques les lieux saint? cela na pas evolue aujourdhui cela continue . conbien de morts au non de DIEU? LE MESSAGE RELIGIEUX C EST AIMER VOUS LES UN LES AUTRES ???
a écrit le 15/08/2013 à 12:29 :
Il y a d'la rumba dans l'air, le costume de travers...
a écrit le 15/08/2013 à 10:56 :
que ce soit les usa ou la france on ne peut pas se meler de ce qui nous regarde, pour faire bien vousmlettez la vie des francais en danger lasles autres pays, merde en fin vous tuez le commerce en faint regner un climat de peur dans les pays du monde arabe, vous croyez que c'est mieux chez nous ou on je peut pas sortir sans fermer les volets, ou l'on a peur de baisser sa fenetre de voiture pour donner un renseignements. Qu'on balaie devant notre porte
vous avez chasse ou presque les barbus du mali;, et vous les sutenez en egypte et en syrie. L'egypte a toujours ete en dent de scie combine ont ete assassiné, Boubarak etait bien vous avez participé au nonm de quoi à sa chute, et maintenant tt lemonde creve la fin
pour avoir main mise sur tout, pourquoi ne faites vous pas la meme chose en israel,
qui maltraite les palestiniens, mais la motus et bouche cousu. Allons, Messieurs.
arrtez mettez de l'ordre chez vous, mais ca c'est plus dur
Réponse de le 15/08/2013 à 13:20 :
Charité bien ordonné commence par soi même " , on donne des conseils et l'on ne regarde pas chez nous, où il Y AURAIT TANT A FAIRE !!! à quoi ça sert que l'on soi, soit même en guerre, pour pratiquement donner raison à ceux qui oppriment en Egypte, alors que nous les pourchassons au Mali......vraiment, c'est incohérent! l'ingérence, ce n'est pas à nous à la faire, voyons ce que font pour eux, les pays arabes, émirats, etc....Hollande devrait rester une fois de plus, à SA PLACE !!!
a écrit le 15/08/2013 à 9:36 :
Il n'y a pas qu'en Egypte que ça flippe,croyez moi en Arabie saoudite,au Qatar,en Turquie, l'Egypte à toujours était un phare pour les progressifs arabes(depuis Nasser),son choix politique fera école dans le monde arabe. Barack est même déstabilisé c'est vous dire.Bon il avait fait ami ami avec Morsi un peu trop rapidos,pas de chance.Point de naiveté dans mon propos islam ou pas islam,c'est quand même aussi pour ce gavé au passage sur le dos du peuple,celui qui crèche dans le cimetière du Caire ça lui en touche une sans agiter l'autre.Le gros problème de l'Egypte c'est la pauvreté d'une grande partie de sa population, paralléle à sa démographie.Les pauvres c'est toujours une bombe à retardement qui vous péte à la gueule un jour ou l'autre à méditer donc.
Réponse de le 15/08/2013 à 19:52 :
bien décrit la situation + 100
a écrit le 14/08/2013 à 23:20 :
la charia ou la dictature militaire , quelle différence ? La démocratie n' est pas le sujet .Le drame est qu' il n' y a rien à manger dans ce pays désertique de 40 millions d' habitants . C 'est dramatique et le pronostic vital n' est pas bon du tout . Quant à nos zozos , avec leur union euroméditerranée , qui rêvent de croissance . Sont devenus fous ...!
Réponse de le 15/08/2013 à 9:15 :
Démographie Population totale (2013) 84 003 147 habitants3 hab.(classé 15e).
a écrit le 14/08/2013 à 18:57 :
L'opposition à Morsi était très hétérogènes. Les opposants à Morsi étaient en majorité des fouloules partisants de l'ancien régime de Mubarak ( ce fait est reconnu par le leader du mouvement Tamarod), qui craignaient de perdre leur priviléges.Le chef du mouvement Tamarod est le fils d'un nationaliste égyptien et a nourri une haine vicérale contre les frères musulmans.. A cette opposition s'ajoutaient une gauche de tendance marxiste ( les frères musulmans sont pro capitalistes) et une classe bourgoise ainsi que des décus de la politique de Morsi. Ajoutons à cela que l'armée détient un quard de l'économie égyptienne et que les généraux affairistes étaient préssés d'une reprise de l'économie pour leur seul intérêt, ce qui les a poussé à intervenir. Quand aux jeunes révolutionnaires revenons y , ils ont bénéficié des moyens médiatiques mis à disposition par le président coopte d'un groupe de télécomunication en Egypte, lequel est aussi un farouche opposant aux frères musulmans. Rappelons nous enfin que les coupures d'éléctricité quasi quotidienne étaient provoqués par les opposants pour attiser la colère du peuple égyptien; Coupures qui ont mystérieusement céssés apès le renversement de Mosri. (Ces mêmes coupures ont été provoqué dans certains quartiers après la récente intervention de l'armé.) Quand aux partisant du président Morsi , une majorité est constitué par les classes pauvres et modestes qui forment la majorité du peuple égyptien. Et les opposant au président Morsi qui se disent démocrates n'ont jamais accepté le verdicte des urnes. C'est à l'épreuve des faits que l'on voit la sincérité des gens.La même chose se passe en Tunisie ou les opposants à Enahda qui se disent démocrates n'ont jamais accepté le verdicte des urnes sauf quiand il est en leur faveur. L'allemagne s'est d'ailleure étonné de voir une partie de la population civile égyptienne remettre en cause le résulat des éléctions démocratiques. En réalité lorsque l'on observe la composition de l'opposition à Mohamed Morsi et la place de l'armée dans l'économie égyptienne, force est de constarer que ce n'est pas la démocratie et l'intérêt commun qui l'ont emporté mais bien une coalition d'intérêts privés qui étaient prêt à tout pour conserver leur avantages au mépris de la démocratie , quite à laisser la majorité du peuple égyptien rester toujours plus pauvres afin que les plus riches puissent devenir toujours plus riches. Le plus flagrand est lorsque le générale Sissi se comporte comme bachard El Assad en massacrant l'opposition pacifiste et les qualifiant de terroriste, bien sur les grandes démocraties que sont l'Arabie saoudite et la Syrie de Bachard El Assad ont étaient les premiers à soutenir ce putch militaire, preuve en est qu'entre régimes autoritaires, on se serre les coudes! La présidence de Morsi a été sabotté des le début mais ceux qui ont été mis en place par le pouvoir militaire ne réussiront pas à sortir le pays de l'impasse économique, tout simplement parce que si ils devaient se comporter de sorte qui'il y ait une croissance économique qui profite à tout le monde avec moins d'inégalités ni les militaires , ni les fouloules ne les laisseraient faire.
Réponse de le 15/08/2013 à 11:40 :
bienvenue dans les neo-democraties,hyper-liberales....bon courage aux hommes de bonne volonte

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :