Robin Li, créateur de Baidu, le "Google chinois", deuxième fortune de Chine

 |   |  269  mots
Robin Li, 45 ans, détient une fortune de plus de 8,8 milliards d'euros. (Photo Reuters)
Robin Li, 45 ans, détient une fortune de plus de 8,8 milliards d'euros. (Photo Reuters) (Crédits : Reuters)
La fortune du fondateur du moteur de recherche chinois atteint 11,9 milliards de dollars selon l'indice Bloomberg.

Le succès du "Google chinois", Baidu,  propulse son fondateur à la deuxième place des plus grosses fortunes de la République populaire de Chine. Robin Li détient en effet un patrimoine évalué à 11,9 milliards de dollars (8,8 milliards d'euros), ce qui le place derrière Wang Jianlin, le fondateur du conglomérat Dalian Wanda (hôtels, salles de cinéma, centres commerciaux, etc).

Baidu flambe

Cette année, l'action Baidu a bondi de 63%, notamment après l'annonce du rachat de 91 Websoft Ltd, une entreprise spécialisée dans le développement d'application (pour 1,9 milliards de dollars). A titre personnel, il détient avec son épouse 20,8% de Baidu.

Le 19 novembre, il a dépassé Zong Qinghou, le président du distributeur de boisson Wahaha dans le classement des milliardaires réalisé par Bloomberg.

Fils d'ouvriers

Robin Li  (Li Yànhóng de son vrai nom), 45 ans, fils d'ouvriers né dans la province de Shanxi au centre du pays, a suivi des études d'informatique à Pékin et aux Etats-Unis.

Employé chez Dow Jones & Co à la fin des années 1990, il y développe des logiciels et réalise notamment un algorithme visant à améliorer les recherches sur le web.  A l'époque, son projet n'est pas jugé concluant par sa hiérarchie. De retour en Chine, il fonde son propre moteur de recherche en 2000 avec l'aide d'un biochimiste, Eric Xu.

80% de parts de marché

Baidu, coté sur le Nasdaq depuis 2005, détient désormais 80% de parts de marché en Chine. Le milliardaire est régulièrement classé parmi les personnalités les plus influentes au monde par le magazine Time

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2013 à 2:56 :
S'il n'y avait pas la censure gouvernementale chinoise sur Google et autres et le nationalisme a marche dirigee, jamais Baidu n'aurait perce.
a écrit le 21/11/2013 à 20:46 :
Bonjour la libre concurrence ... j'imagine que les infos ne sont pas censurées...lol
a écrit le 21/11/2013 à 15:53 :
Encore un qui veut devenir gourou...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :