Baisse du chômage en trompe l'oeil aux Etats-Unis

 |   |  499  mots
Le taux de chômage américain a chuté en décembre, à 6,7%
Le taux de chômage américain a chuté en décembre, à 6,7% (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le taux de chômage américain a chuté à 6,7% en décembre en raison notamment d'une forte réduction de la population active. Le faible nombre de créations d'emploi (74.000), inattendu, est en partie dû à une vague de grand froid.

Les créations d'emplois marquent une pause aux Etats-Unis. Au mois de décembre, elles ont atteint le plus bas niveau depuis trois ans, à 74.000. En novembre, 241.000 emplois avaient été créés dans le pays. Les analystes de l'agence Bloomberg prévoyaient 197.000 emplois nouveaux en décembre, selon l'estimation médiane. Une situation qui s'explique notamment par le mauvais temps qui a empêché de nombreux employés de travailler. Depuis plusieurs semaines, une partie des Etats-Unis est en effet confrontée à l'une des pires vagues de froid de son histoire. 

Un mauvais signe?

Au delà de ces circonstances exceptionnelles, certains analystes estiment qu'il pourrait s'agir d'un signe de ralentissement.  Russell Price, économiste senior chez l'assureur Ameriprise Financial inc à Détroit, interrogé par Bloomberg juge ainsi:

"Peut-être nous sommes nous un peu avancé en pensant que la reprise de l'économie est plus forte qu'elle ne l'est vraiment."

Une thèse déjà défendue par certains analystes, qui voyaient dans la forte croissance de l'économie en fin d'année un signe trompeur.

Les découragés font chuter le taux d'activité

De fait, si le taux de chômage retrouve son niveau d'avant la crise de 2008 à 6,7% au mois de décembre soit 0,3 points de moins qu'au mois précédent, la situation de l'emploi est loin d'être idyllique. La baisse du taux d'activité de 0,2 point le mois dernier, à son plus bas depuis 1977 (62,8%) pose question.

La situation s'explique en partie par le découragement des chômeurs de longue durée, qui en abandonnant leurs recherches ne sont plus comptabilisés dans la population active. Leur nombre est passé de 150.000 en décembre 2012 à plus de 900.000 le mois dernier.

La situation de l'emploi américain est surveillé de très près par les analystes notamment pour ses conséquences sur les décisions de la Réserve fédérale américaine. Le 18 décembre, celle-ci a décidé de "refermer" légèrement le robinet en réduisant le "Quantitative Easing", qui consiste a racheter massivement des obligations du Trésor américain et des titres hypothécaires pour soutenir l'économie en faisant pression sur les taux et en favorisant la prise de risque par les investisseurs. Une éventuelle hausse des taux d'intérêt, au cas où le taux de chômage descendait sous les 6,5% avait été évoqué par l'ancien patron de la Fed, Ben Bernanke qui sera remplacé début février par Janet Yellen. 

Yellen fermera-t-elle un peu plus le "robinet"?

Cette dernière pourrait décider d'une nouvelle réduction de rachats d'actifs. C'est en tous cas ce que prévoient les analystes de Natixis. Dans une note ils précisent:

"Puisque les informations macroéconomiques restent plutôt positives et qu'un mois ne fait pas une tendance, nous prévoyons que la banque centrale réduira les rachats d'actifs de 10 milliards de dollars en janvier."

LIRE AUSSI

>> Sortie de crise ou début d'une autre pour les Etats-Unis ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2014 à 12:16 :
En France nous avons une population compris entre 66 et 67 millions de Personnes, peut être plus. Vu la pyramide des ages, et si l'on prend un age de départ à la retraite dans la moyenne des pays, soit 65 ans, on devrait avoir plus de 50% de cette population en situation de travailler ou recherchant du travail, soit 33,5 millions de personnes or, et sauf erreur, en intégrant m^me les auto entrepreneurs (qui crèvent la dalle pour la plupart) la population en activité n'est pas supérieure à 25 ou 26 millions de personnes (y compris les temps partiels voulus), ça fait donc un écart de 7,5 millions de personnes rapporté à 33,5 ça fait un taux d'inactivité c'est à dire la vraie mesure du chômage de 22,3%!!!!!C'est ça la réalité en France mais il faudrait faire le calcul également pour tous les pays, pourquoi ne le fait on pas, parce que c serait explosif. Le mensonge, la manipulation et la censure sont donc les procédés utilisés par ceux qui nous gouvernent comme jamais.
a écrit le 11/01/2014 à 12:15 :
Avec tous les progrès technologiques et sachant qu'on n'a toujours que 24h par jour pour consommer, il est assez normal qu'on n'ait plus de travail marchand a distribuer pour tout le monde...Il faudra bien s'y faire.
a écrit le 10/01/2014 à 19:49 :
En gros, France / USA même combat. Chez les uns la courbe s'inverse mais c'est un leurre... chez l'autre, elle progresse et on nous leurre en faisant croire l'inverse
Réponse de le 11/01/2014 à 12:30 :
Bien vu on nous fait prendre les vessies pour des lanternes en fait si je comprends bien. Pourquoi vote on quand on en s'abstient pas? Pour des gens qui mentent avant et qui mentent encore plus après?
Réponse de le 11/01/2014 à 22:04 :
Le malaise est que SI on s'abstient de voter, le FN gagne. Voir Chirac/le pen... Coincés à fond... on est vraiment mal.
a écrit le 10/01/2014 à 16:44 :
Les statistiques sont toujours un leurre. Personnellement, quand je vois les boutiques qui ferment sur la plus grande artère de Toronto (et aussi dans les rues moins commerçantes), on peut me raconter que l'économie va bien, j'ai plus que des doutes :) Et en plus, le dollar canadien a repris sa chute vers son cours normal par rapport au dollar US (63 cents/1 USD), il va donc falloir qu'ils me disent que l'économie "va mieux que mieux" (sur le modèle "lave plus blanc que blanc") pour que j'y crois :-)
Réponse de le 10/01/2014 à 19:51 :
Ce n'est pas parce que ça ne va pas pour vous, que ça ne va pas pour le restant du monde ... Il y a des secteurs qui se portent très bien!
Réponse de le 10/01/2014 à 21:23 :
lesquels?
Réponse de le 10/01/2014 à 21:56 :
@@Patrickb: je ne me prends pas pour le centre du monde, et je me dis que si toutes les maisons brûlent autour de moi, il y a ddes chances qu'à un moment ou à un autre la mienne brûle aussi :-) Mais, je réalise aussi que certains pensent que 7 millions de chômeurs en France, c'est 7 millions d'incompétents, de fainéants et autres noms d'oiseaux qu'on leur attribue :-) Franchement, tu pourrais enlever tes verres fumés, sortir de ta bulle et réfléchir un peu !!!
Réponse de le 12/01/2014 à 11:19 :
@Patrick B
La grande majorité des chômeurs ne sont ni incompétents, ni fainéants .
On peut se pose la question de la viabilité d'un système économique qui génère autant de chômeurs, d'inactifs , de pauvres...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :