Ukraine : la tension monte entre Moscou, Kiev et les occidentaux

 |   |  861  mots
Vladimir Poutine a désormais toutes les cartes en mains pour décider d'une intervention armée en Ukraine. Ce qui inquiète vivement les occidentaux. (Photo : Reuters)
Vladimir Poutine a désormais toutes les cartes en mains pour décider d'une intervention armée en Ukraine. Ce qui inquiète vivement les occidentaux. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
De Washington à Kiev, en passant par Paris et Varsovie, les vives réactions se sont multipliées après l'aval donné à Vladimir Poutine par le parlement russe pour une intervention militaire en Ukraine. L'OTAN prévoit une réunion des 28 ambassadeurs et l'Onu songe à l'envoi d'observateurs.

Les Occidentaux faisaient monter la pression contre Moscou, après le feu vert obtenu samedi par Vladimir Poutine pour une intervention armée russe en Ukraine, où l'état d'alerte a été décrétée face aux menaces qui pèsent sur la Crimée et l'est du pays.

L'Alliance atlantique a décidé de convoquer dimanche une réunion d'urgence des 28 ambassadeurs des pays membres de l'OTAN, avant une Commission OTAN-Ukraine prévue dans l'après-midi, a indiqué samedi son secrétaire-général Anders Fogh Rasmussen. A la veille de la réunion d'urgence des ministres européens des Affaires étrangères à Bruxelles, le chef de la diplomatie grec, dont le pays occupe la présidence tournante de l'UE, est attendu dimanche à Kiev où il rencontrera les nouveaux dirigeants ukrainiens. Il sera accompagné par son homologue britannique William Hague.

Washington met en garde Moscou

Dès samedi, les Etats-Unis ont exigé de la Russie qu'elle replie ses forces déployées en Crimée, dans le sud de l'Ukraine. Lors d'un appel téléphonique de 90 minutes, le président Barack Obama a affirmé à son homologue Vladimir Poutine qu'il avait violé la loi internationale en déployant des soldats russes en Crimée, et l'a appelé à "faire baisser les tensions en repliant ses forces dans leurs bases de Crimée".

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a renchéri, ajoutant que si rien ne changeait, "l'effet sur les relations entre les Etats-Unis et la Russie et sur la position internationale de la Russie sera profond".

Le ministre américain de la Défense Chuck Hagel a lui aussi parlé au téléphone avec son homologue russe Sergueï Choïgou. Il lui a dit que "sans changement sur le terrain, la Russie risque davantage d'instabilité dans la région, un isolement au sein de la communauté internationale et une escalade qui menacerait la sécurité de l'Europe et du monde", selon le Pentagone.

Mobilisation des occidentaux

A l'instar des Etats-Unis, plusieurs pays occidentaux, dont la France, la Pologne ou la Grande-Bretagne, ont adopté une ligne très ferme face à la Russie, certains, comme le Canada, rappelant même leur ambassadeur et annonçant qu'ils pourraient renoncer à participer au G8 prévu en juin à Sotchi si Washington faisait de même.

Devant le Conseil de sécurité des Nations unies, réuni samedi en urgence, la représentante américaine, Samantha Power, a réclamé le retrait des renforts russes de Crimée et suggéré l'envoi d'"observateurs internationaux" en Ukraine

Le droit de "défendre ses intérêts"

Samedi, Kiev a mis son armée en état d'alerte après le vote à l'unanimité par le Conseil de la Fédération (Sénat) russe du "recours sur le territoire de l'Ukraine aux forces armées russes jusqu'à la normalisation de la situation politique dans ce pays". Un vote réclamé par Vladimir Poutine.

Pour le président russe, cela signifie que la Russie se donne le droit de "protéger ses intérêts et les populations russophones" en cas de "violences" dans l'Est de l'Ukraine et en Crimée, comme il l'a déclaré à Barack Obama au cours de leur conversation téléphonique. Le président américain lui a rétorqué, selon la Maison blanche, que le meilleur moyen d'y parvenir était de s'adresser directement au gouvernement ukrainien.

Tension extrême entre Moscou et Kiev

L'éventuel recours aux forces de la Flotte russe basée en Crimée, aux termes d'un accord bilatéral signé entre Moscou et Kiev, ou l'envoi d'autres troupes depuis la Russie, est désormais entre les mains de Vladimir Poutine:

"C'est le président qui prend la décision. Pour le moment, il n'y a pas de décision en ce sens", a affirmé son porte-parole Dmitri Peskov.

Mais Kiev a accusé la Russie d'avoir déjà déployé des milliers d'hommes supplémentaires en Crimée, "6.000 hommes" supplémentaires, selon le ministre ukrainien de la Défense Igor Tenioukh. Kiev a en conséquence rappelé l'ensemble de ses réservistes de la l'armée.

"C'est l'alerte rouge. Ce n'est pas une menace, c'est en fait une déclaration de guerre à mon pays", a déclaré dimanche le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

"Nous appelons le président (russe Vladimir) Poutine à retirer ses forces armées et à s'en tenir aux obligations internationales et aux accords bilatéraux et multilatéraux entre la Russie et l'Ukraine", a-t-il ajouté.

"Si le président Poutine veut être le président qui a débuté une guerre entre deux pays voisins et amis, entre l'Ukraine et la Russie, il est tout près d'atteindre son objectif. Nous sommes au bord du désastre", a-t-il dit, s'exprimant en anglais lors d'un point presse au Parlement.

"La Russie n'avait aucune raison d'envahir l'Ukraine et nous pensons que nos partenaires internationaux et toute la communauté internationale soutiendront l'intégrité territoriale et l'unité de l'Ukraine et feront tout ce qu'ils peuvent pour arrêter le conflit militaire provoqué par la Russie", a-t-il encore dit.

(Article publié dimanche 2 mars à 10h00 et mis à jour à 13h47)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2014 à 9:50 :
je ne croie pas a une guerre , la vrais guerre est economique ? donc ils peuvent negosier, ,? DEPLUS JE NE SUIS PAS MECONTENT DE VOIR A QUOI SERT L EUROPE RELLEMENT,,? ET comment il vont le faire,? ou si c est encore l amerique qui va le faire? ? ?
a écrit le 04/03/2014 à 5:44 :
Buueeeaaar !!! ça va chier mon colonel !
a écrit le 04/03/2014 à 3:02 :
Période où il est bon de voir qu'il faut consolider l'Europe et non la démanteler comme les amis de Poutine en France le veulent (exemple Le Pen et FN avec leurs conseillers pro-Poutine = même pensée sur les choix de ce dernier sur la Syrie, la Lybie etc = laisser faire la stratégie russe d'affaiblissement de l'Europe pour mieux la dominer). De même consolider l'Europe pour créer en plus de la structure Otan une structure européenne de défense impliquant un réarmement et l'intervention de tous les pays concernés lors d'attaque d'un pays européen. Sinon vous aurez les soviets si vous vous laissez tromper par les partis populites qui veulent démanteler l'Europe et l'euro qu'ils tiennent faussement coupables de tous les maux comme la propagande poutinienne veut vous faire croire alors que ce n'est pas si simpliste heureusement.
Réponse de le 04/03/2014 à 7:31 :
Enfin une analyse sensée qui change des commentaires stupides qui critiquent toujours leur pays et continent, Bravo.
a écrit le 03/03/2014 à 23:41 :
L'occident a voulu de l'Ukraine et bien ils l'ont. maintenant le FMI il faut financer vu que le pays est quasi banqueroute 45 millions d'hab ce n'est pas rien. Par contre il pensait récupérer la Crimée. Loupé. La région ne reconnait pas les nouveaux dirigeant de Kiev. L'occident a cru qu'il allait la lui faire à Poutine. Bonne blague. Cette zone est géostratégique.
a écrit le 03/03/2014 à 22:28 :
Bof... La Turquie occupe bien le nord de Chypre depuis 1974 sans que cela ait l'air de poser beaucoup de problèmes. La Chine a annexé par la force le Tibet depuis 1949 sans que quiconque n'ait manifesté plus que de la réprobation. Et en Géorgie, la Russie a posé quelques bases militaires sur ses conquêtes de 2008 sans que l'UE n'aille plus loin. Donc Poutine, plutôt un type cash, ne va certainement pas se gêner pour continuer son petit débarquement, vu la faiblesse de la défense tant européenne qu'américaine, plutôt absorbée par les velléités chinoises dans le Pacifique. A moins que, d'un seul coup, les jihadistes de Syrie reçoivent de beaux lance-missiles pour dézinguer les hélicoptères et avions pilotés par les russes.
a écrit le 03/03/2014 à 19:27 :
Le fait que certains en Ukraine veulent passer vers l’EU sous des slogans de Neo-nazi est une chose, mais le pire c’est cette débilisation des gens qui ont cru que en joignant l’EU , il vont avoir une vie meilleur. Je veux dire faut pas rever , c’est juste suffisant de voir la situation de Bulgarie et Roumanie d’aujourd’hui. Pauvreté, Criminalité x 10 depuis 1990, et les pire – le SMIC est toujours a 100E / mois. Hahaha. Pourtant ces pays depuis 20 ans sont sous le régimes de EU, et alors. C’est juste que c’est encore pire que dans un pays d’Afrique. A part que a Sofia on a pas de palmes, mais la situation est pire qu’a l’époque de URSS.
Réponse de le 04/03/2014 à 7:29 :
Les néo-nazis sont très loin d'être majoritaires en Ukraine et réprésentent très peu dans le gouvernement de transition. L'Ukraine n'était pas sous lUE et malgré ses ressources elle est en faillite. Les pays de l'UE Pologne etc se porte nettement mieux. De plus vos données sur la Roumanie où je vais souvent sont bidons vous oubliez les habitudes de la securitate qui ne publiait pas de chiffres.
a écrit le 03/03/2014 à 19:18 :
A tous les stratéges en chambre : Demandez vous pourquoi l'armée russe choisirait de s'arrêter à Kiev quand en face d'elle n'y a quasi rien en termes d'armées conventionnelles, étant observé que le nucléaire restera heureusement dans les silots; à ceux qui poncifiaient sur la fin de l'affrontement Est / Ouest, bonne lecture des quotidiens dans les mois à venir, l'occident n'a pas fini de trembler.....
a écrit le 03/03/2014 à 14:05 :
Cela n'arrange en rien la finance!
a écrit le 03/03/2014 à 13:48 :
En fait, Poutine est nostalgique de la période où régnaient les tsars, et il se prend pour l'un des leurs. Son ego surdimensionné et sa mégalomanie vont bientôt causer sa perte. Il est tellement imbu de sa personne qu'il ne le voit même pas venir. Ce n'est finalement qu'un dictateur maffieu de plus...
Réponse de le 03/03/2014 à 20:20 :
Un peu moins...qu'Obama, tout de même, assez lâche pour tirer ses cibles avec des drones, comme des lapins...
a écrit le 03/03/2014 à 10:08 :
besoin en financement sur 2014-2015 = 300 milliards de dollars !!!
Surtout qu'on laisse l'Ukraine avec les russes et qu'on ne s'en mêle pas...on est déjà assez en faillite !!
Réponse de le 03/03/2014 à 11:12 :
C'est 35 Mds... mais ça ne change sans doute pas votre conclusion
a écrit le 03/03/2014 à 9:58 :
les cowboys ont financé un putch à kiev (5 milliards de dollars qd même !) pendant les JO russes ...
Les JO sont terminés et les russes reprennent le champ perdu. Ça surprend les cowboys ?
a écrit le 03/03/2014 à 9:54 :
Je crois qu'à moyen terme Mr Poutine se tire une balle dans le pied. Il s'aliène pour longtemps l'Ukraine, va conduire à un raidissement de tous ses voisins, pourrir ses relations avec une grande part de la communauté internationale et affecter durement l'économie Russe. On peut espérer que ses agissements fassent enfin avancer la défense européenne et tendent à réveiller le peuple russe quant à ses gouvernants.
Réponse de le 03/03/2014 à 10:30 :
J'espère que 'épisode fera réfléchir les européens sur ce qui arriverait si la Russie tentait de récupérer ses anciens vassaux par la force.
Réponse de le 03/03/2014 à 15:13 :
@nico: je pense que tu veux dire les satellites américains au lieu de communauté internationale, mais mauvaise nouvelle pour toi, tout le monde ne s'aligne pas aveuglément sur les US :-) et charité bien ordonnée commence par soi-même, et donc nous devrions défendre nos intérêts, pas ceux des autres :-)
Réponse de le 03/03/2014 à 15:52 :
L Ukraine (et même une partie de la Russie) c est l Europe donc notre intérêt. L Ukraine de maidan s est soulevé pour l Europe pas pour USA. A part la chiné la Corée du Nord et la Syrie qui va soutenir les russes dans une agression caractérisée par le droit international? Qu est qu ils en pensent dans les pays baltes ou en Asie centrale à ton avis? Je suis un admirateur de la culture russe mais le Poutine est un danger et je suis satisfait que les USA se montrent fermes sur ce Sujet.
Réponse de le 03/03/2014 à 16:59 :
@Nico: parce qu'un pantin choisi par les Ricains, c'est pas une preuve de qui est derrière le mouvement ? Qui va soutenir la Russie, j'en sais rien et c'est pas ma préoccupation. Mon seul souci, c'est NOS intérêts, pas ceux des Ricains qui essaient de dépecer l'Europe pour mieux régner. Hollande devrait être poursuivi pour haute trahison !!!
a écrit le 03/03/2014 à 9:46 :
On nous dit que l'explosion fut très puissante...
Plus de nouvelles de BHL et Pujadas.
Les Russes ne sont pas en cause , Pujadas a coupé un baton d'explosif camouflé qu'il a pris pour un saucisson.
a écrit le 03/03/2014 à 8:48 :
Si le président ukrainien avait simplement fait un référendum, il y a trois mois, il aurait été difficile pour le gouvernement russe (car je ne crois pas que la majorité de la population russe soutienne avec enthousiasme cette intervention) d'intervenir. Le référendum aurait pu être fait plus tard aussi. C'est triste de voir que sur le continent européen, on se joue de nouveau des peuples, comme des pions sur un échiquier : cela rappelle des années difficiles et rouvre des plaies à peine refermées.
a écrit le 03/03/2014 à 8:38 :
Je ne pense que la place de l'Ukraine soit dans la CE .... qu'elle reste indépendante soit !
a écrit le 03/03/2014 à 8:25 :
laissez l'Ukraine aux russes sinon on va encore pouvoir éponger leurs dettes
a écrit le 03/03/2014 à 8:25 :
Une scission de la Crimée et de l'Ukraine ?
a écrit le 03/03/2014 à 8:21 :
C'est officiel...Bernard Henry Levy et David Pujadas vont partir en Ukraine , équipés comme Rambo.
Il vaut mieux que les Russes ne se trouvent pas sur leur chemin , car ce duo exceptionnel dispose d'une puissance de feu au moins égale au Carré de sa propre Connerie.
Réponse de le 03/03/2014 à 11:14 :
;) Impressionnant comme puissance de feu en effet. Deux vrais ADM
a écrit le 03/03/2014 à 7:46 :
Au final, ça arrange les américains qui vont pouvoir remettre un pied militaire en Europe.Ils sont déjà en Pologne.
a écrit le 03/03/2014 à 2:02 :
Quand la France intervient en Libye, au Centre-Afrique, au Mali, rien de plus normal. Quand les Russes interviennent en Crimée à plus de 60 % pro-russes et à leur demande c'est un scandale.
Réponse de le 03/03/2014 à 9:21 :
Le néo-colonialisme à sens unique, sous couvert d'intentions louables... Voici la politique étrangère occidentale...
Réponse de le 03/03/2014 à 9:38 :
vous avez peut être des infos sur des massacres en Crimée, pas moi...Vous avez peut être lu une résolution de l'ONU, pas moi...vous avez peut entendu le gouvernement Ukrainien appelé à l'aide la Russie, pas moi. Ce que je sais c'est qu'on a pas envahi la Belgique par exemple lorsque le français a été interdit dans des communes belges. La Russie et en tout cas Poutine se vit encore comme au XIXeme avec une pure politique impérialiste et va conduire à une nouvelle course à l'armement.
Réponse de le 03/03/2014 à 15:35 :
@@victor: t'as pas l'impression que les Américains, en installant des missiles en Pologne et en Tchéquie, n'ont pas pas déjà commencé la course au réarmement ? Et les interventions diverses et variées des Américains et des inféodés occidentaux ne constituent pas une pure politique impérialiste. Enlève tes oeillères et défend NOS intérêts européens au lieu de ceux des autres !!!
Réponse de le 03/03/2014 à 16:02 :
Parce que c est notre intérêt qu un autocrate mafieux décide d envahir un pays européen? Demain les pays Baltes et après demain la Pologne? C est à toi de mettre des lunettes. En tchèquie ou en Pologne si ils ont accepté les missiles c est que eux savent bien d ou vient le danger pour eux. Et vu l attitude russe les ukrainiens suivront le même chemin. Ton antiaméricanisme primaire t amène à défendre une agression claire, j y étais pas, mais d autres devaient défendre l annexion des sudetes puis de la tchèquie au XXeme.
Réponse de le 03/03/2014 à 17:48 :
@@patrickb: depuis quand faire du pro-européanisme, c'est faire de l'anti qui que ce soit. Ta doctrine, c'est du MacCarthysme réitéré de temps à autres par les Ricains quand t'es pas d'accord avec eux. Mais, je les laisse manger des freedom fries si ça leur fait plaisir. Drôle de conception de la démocratie si j'ai droit de m'exprimer à condition d'être d'accord avec eux. En une autre époque, ta conception des choses s'appelait de la collaboration :-)
Réponse de le 03/03/2014 à 18:22 :
@@patrickb: ... et si on te suit bien, refuser d'être un mouton, c'est faire de l'anti :-) euh, désolé, mais je refuse de faire partie de ton troupeau :-)
a écrit le 03/03/2014 à 1:59 :
Voici revenu le bon temps de la guerre froide, un monde simple que je comprends, les bons et les méchants....
la Russie n'abandonnera jamais la Crimée pour laquelle elle s'est déjà battue au cours de son histoire. La Crimée, c'est l'acces à la méditerranée via la mer noire. La Russie soutient déjà Syrie qui abrite une base navale russe, son attachement à la Crimée est indéfectible. Que notre gouvernement concentre son énergie à régler les problèmes intérieurs, à réformer le pays de fond en combles afin de redevenir un acteur majeur d'ici...20 ans. le temps est venu de laisser l'Europe faire face à Poutine dont la détermination et le patriotisme nous dépassent et cessons de parler de manière personnelle comme si l'Europe n'existait pas. Enfin, nous ne sommes pas à l'aise dans cette partie du monde. Sommes nous certains du gouvernement ukrainien? Souvenons nous que Timochenko trainait de belles casseroles au temps ou elle exerçait le pouvoir, souvenons nous de l'exemple géorgien ! Que la France fasse profil bas pour une fois et que le gouvernement donne de la voix pour réformer.
Réponse de le 03/03/2014 à 12:13 :
La Russie n'a pas besoin de la Crimée pour accéder à la mer Noire, regardez une carte ! Elle est d'ailleurs en train de créer une base navale à Novorossiysk pour ne pas dépendre excessivement de Sebastopol.
a écrit le 03/03/2014 à 0:18 :
La solution la plus simple pour les ukrainiens, descendre Poutine et la plupart des problèmes vont se résoudre.
a écrit le 03/03/2014 à 0:08 :
veut etre Russe , laissez là après un vote de ses citoyens -
Réponse de le 03/03/2014 à 0:19 :
La Crimée appartient à l'Ukraine donc c'est l'Ukraine qui doit voter.
Réponse de le 03/03/2014 à 8:30 :
Il faut regarder le monde avec les yeux ouverts, les politiques de tout bord s'assoient sur les lois,la seule loi qu'ils connaissent c'est embrouiller les peuples, en imageant, les troupeaux de veaux que nous sommes.
a écrit le 03/03/2014 à 0:00 :
tout ça pour une facture de gaz impayée , quand même ! ce Vladimir doit changer métier n'a pas le profil .
a écrit le 02/03/2014 à 23:58 :
Il faut se passer du gaz et du pétrole c'est très impactant pour la Russie dont les financements tiennent principalement à ces ressources. C'est assez rapide à atteindre pour nombreux pays d'Europe entre autres, la Suède est très avancée entre autres.
a écrit le 02/03/2014 à 23:42 :
Poutine fait de l'agitation avec des milices puis fait intervenir son armée en prétendant défendre ses populations et annexe ensuite le territoire, c'est exactement comme Hitler dans les Sudètes etc. Un dictateur maffieu.
Réponse de le 03/03/2014 à 8:24 :
Votre commentaire est odieux, attention quelqu'un pourrait porter plainte contre vous, ça été fait pour moins que ça.
Réponse de le 03/03/2014 à 11:11 :
Pour le coup, alimenté une révolte dans un pays afin de pouvoir avoir un accord de libre-échange et vendre nos produits sans en acheter en retour, tu appelles ca comment ?
Ça ressemble à s’y méprendre à la technique viking lorsqu’ils partaient en campagne faire « du commerce »
a écrit le 02/03/2014 à 21:42 :
BHL vs POUTINE attention bhl Poutine n'est pas kadafi
a écrit le 02/03/2014 à 20:31 :
Il faut envoyer BHL sur le Maidan... il nous dira ce qu'il faut penser.
a écrit le 02/03/2014 à 20:18 :
Depuis quand ce n'est pass le plus fort qui commande?
a écrit le 02/03/2014 à 20:17 :
Poutine , est rassurant ,nous constatons qu' il défend les intérêts de la Russie ....F.Hollande c'est beaucoup moins évident... qu'il défende les nôtres ...
Réponse de le 02/03/2014 à 23:46 :
En quoi ca va profiter aux russes un territoire contesté pas reconnu et du terrorisme éventuel en plus. Ca rechangera à tout moment ce sera instable. Ce que fait un dictateur est toujours défait ensuite.
Réponse de le 03/03/2014 à 11:17 :
En parlant de dictateur… tu appelles comment les « dirigeants actuels » en Ukraine ?
Ils ont pris le pouvoir par la force, n’ont jamais été élus (certains députés, mais ils avaient la minorité au parlement) et tous ceux qui soutenaient l’ancien régime sont poursuivies.
C’est un peu comme si l’UMP ou le FN fomentait une révolte et prenne le pouvoir. En quoi ils seraient légitime ? (Quoique en France, ils seraient nettement plus légitime… vu que le pouvoir actuel à 20% d’opinion favorable…. Mais en Ukraine, 60% des gens ne soutenaient pas cette révolte… mais ca, bizarrement, on n’en entend pas parler dans les pays occidentaux
a écrit le 02/03/2014 à 20:11 :
Personne ne ressent la "faute" de l’Europe de Bruxelles et des U.S. dans cette affaire? Sont ils incapable de prévoir les choses ou en sont ils les commanditaires?
a écrit le 02/03/2014 à 20:09 :
Poutine demande le vote du parlement pour éventuellement faire une action militaire à l'étranger...et cela choque nos braves socialistes sclérosés , alors que normal premier lui ...n'a pas besoin de l'accord du parlement ! pour envoyer nos soldats dans des expéditions en Afrique....!
Réponse de le 03/03/2014 à 1:12 :
@pipolino: tout à fait, et doit-on rappeler que Hollande a obtenu 20,9% des voix des inscrits au 1er tour, et c'est avec ce genre de majorité qu'il nous impose tout et n'importe quoi. A quand la révolution chez nous !!!!
Réponse de le 03/03/2014 à 8:34 :
Chez vous ??? Alors que MÔSSIEUR le baby-boomer jouisseur se la coule douce à l'étranger depuis des années ?

On s'pince.
Réponse de le 03/03/2014 à 9:41 :
bravo vous égalez Mme Royal est ces commentaires sur la justice chinoise. Je vous pardonne à l'UMP on est encore en apprentissage de la démocratie.
Réponse de le 03/03/2014 à 15:09 :
@@Patrickb: me la couler douce? tu crois que je gagne de l'argent sans travailler? faut arrêter le manuel et revenir sur terre mon gars :-)
a écrit le 02/03/2014 à 19:08 :
Ce qui est navrant dans cette histoire n'est qu'aucun dirigeant européen n'est allé à Moscou en discuter avec Vladimir .... et maintenant on nous dit y'a le feu au lac ....
a écrit le 02/03/2014 à 18:38 :
je vois Poutine séparer l'Ukraine avec un grand mur , cela va être la tentation du passé !
Réponse de le 02/03/2014 à 19:01 :
c'est d'un autre age !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 03/03/2014 à 10:54 :
@Pele : comme le bel Etat democratique d'Israel fait actuellement ? Ou Obama avec sa frontiere mexicaine ? Ah les belles pseudo democraties occidentales moralisatrices que l'on nous vend dans nos gentils medias occidentaux si objectifs
a écrit le 02/03/2014 à 18:37 :
le nazisme une cause juste comme la russie
Réponse de le 02/03/2014 à 19:13 :
Alors pourquoi François est allé faire son crâneur en Afrique plutôt qu'en Russie ?????
Réponse de le 02/03/2014 à 23:53 :
Il n'a pas été appelé par l'Ukraine mais l'Otan peut balayer les forces de Poutine.
Réponse de le 03/03/2014 à 8:27 :
Il faut arrêter de jouer avec des petits soldats de plombs, c'est pas comme ça que fonctionne la géopolitique, d'ailleurs votre pseudo en dit long sur votre état d'esprit.
a écrit le 02/03/2014 à 18:31 :
politique fiction ..... imaginons que les russes envahissement la Pologne .... qu'elle serait la réponse des européens .... vraisemblablement RIEN !
a écrit le 02/03/2014 à 18:23 :
L'Europe recolte ce qu'elle a semé et maintenant Barroso fait dans son froque.
Réponse de le 02/03/2014 à 18:35 :
Je ne crois pas ... dans le mesure où l'Ukraine n'est pas un partenaire européen loin delà !!! Bien entendu nous entendrons des palabres ... pour faire joli .... mettre 20 Mds sur la table c'est une autre histoire !
Réponse de le 02/03/2014 à 18:35 :
L'Europe n'a rien semé, c'est le pion de Poutine, Yanoukovitch qui a mal géré l'Ukraine et qui aurait mieux fait de suive la voie Polonaise et d'opter pour un partenariat européen, mais çà aurait gêné l'économie russe qui hors ressources peine à être concurrentielle, il est vrai que la maffia de Poutine la plombe.
Réponse de le 02/03/2014 à 18:36 :
L'Europe n'a rien semé, c'est le pion de Poutine, Yanoukovitch qui a mal géré l'Ukraine et qui aurait mieux fait de suive la voie Polonaise et d'opter pour un partenariat européen, mais çà aurait gêné l'économie russe qui hors ressources peine à être concurrentielle, il est vrai que la maffia de Poutine la plombe.
Réponse de le 02/03/2014 à 18:43 :
à @caton , il a encore le temps , je ne vois pas les Russes faisant le siège de Lisbonne .
Réponse de le 02/03/2014 à 19:18 :
@Réaliste : lecture unilatérale des évènements
Réponse de le 03/03/2014 à 0:00 :
@ Gaston : propagande poutinienne
Réponse de le 03/03/2014 à 5:57 :
Propagande de vendeur de pantalons pour unijambistes ...
Réponse de le 03/03/2014 à 11:37 :
@Réaliste

L’accord d’échange prévoyait que les européens puissent vendre leur produit en Ukraine. Il ne prévoyait aucune contrepartie pour la vente des produits ukrainien en Europe. De ce fait, cet accord nous ouvrait environ 45 millions de consommateurs supplémentaire, et détruisait l’industrie ukrainienne.
Ceux qui étaient contre cette accord n’était pas les pro-Russes comme tu l’entends dans les médias occidentaux, mais les entrepreneurs ukrainien.

De plus, la Russie c’était aussi engager à investir 15 milliards… quand l’Europe n’était même pas capable de proposer 1 milliard. N’importe quel dirigeant aurait refusé de signer ce type d’accord.
a écrit le 02/03/2014 à 18:09 :
Les Etats-Unis envisagent de remplacer leur arsenal d'armes nucléaires stockées à la base turque d'Incirlik par des bombes mises à niveau modernisées B61-12 permettant un ciblage actif. Actuellement les arsenaux nucléaires des États-Unis sont situés sur les bases en Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Italie et Turquie. Selon les rapports, il y a un total d'environ 300 bombes nucléaires B61 dans ces pays.
Réponse de le 02/03/2014 à 18:27 :
La solution du problème n'est pas coup de bombe!
Réponse de le 02/03/2014 à 18:38 :
Pas non plus dans des invasions militaires dans un pays souverain.
a écrit le 02/03/2014 à 18:07 :
question cruciale... peut il sourire en le chatouillant sous les pieds????????????
Réponse de le 02/03/2014 à 18:47 :
seulement quand il voit un champignon nucléaire !
a écrit le 02/03/2014 à 17:19 :
Poutine cherche à diviser l'Ukraine comme l'Europe. Sa stratégie est claire et le secteur de l'énergie le démontre parfaitement comme celui de l'alimentaire entre autres. Il soutenait tous les acteurs contournant l'Europe de Khadafi à Bachar. Des gens comme les Le Pen sont ses bras armés en France et sont accueillis à bras ouverts en Russie tout comme Fillon.
Réponse de le 02/03/2014 à 18:16 :
"Poutine cherche à diviser l'Europe " il n' pas besoin diviser l’Europe .... c'est la nature même de l’Europe !.... donc rien à craindre ! CQFD
Réponse de le 02/03/2014 à 18:37 :
Vous partez du principe que l'Europe est un tout, illusion, c'est un continent composé d'une multitude de pays. Ceux que vous accusez comme ses bras armés sont simplement à encore défendre les intérêt de leur patrie avant, avant ceux de Bruxelles (Bruxelles un pays à "ne pas diviser"???)
a écrit le 02/03/2014 à 16:22 :
Face aux mous emmenés par le couple des nuls Obama/ Hollande,Poutine apparait vraiment le plus fort pour maintenir l'influence Russe sur une zone qui lui revient de droit, de par l'histoire, et la demande des peuples concernés.
Réponse de le 02/03/2014 à 16:31 :
@celestin: "pas d'accord avec "qui lui revient de droit". Il faut laisser les peuples disposer d'eux-mêmes et choisir eux-êmes leurs amis. Cela dit, l'ingérence des Occidentaux est grossière. Les Américains ont tout intérêt à dépecer l'Europe (diviser pour mieux régner), et c'est à nous d'être vigilants pour défendre NOS intérêts, mais avec le gouvernement actuel, on est vraiment mal !!!
Réponse de le 02/03/2014 à 16:42 :
Vous connaissez visiblement très mal l'histoire et Poutine perd au contraire la partie, tous les gains de Sotchi s'envolent pour 50 milliards et une grande part de l'Ukraine ne lui pardonnera pas.
Réponse de le 02/03/2014 à 16:48 :
avez surement raison - il faudrait rester "neutre" -
a écrit le 02/03/2014 à 15:19 :
J'espère que John Rambo est disponible. On a un niveau de concentration en testostérone élevée là. Il est temps de faire parler la poudre. Et comme diront les économistes, c'est bon pour la croissance.
a écrit le 02/03/2014 à 15:02 :
Il faut que la Crimée puisse dire si elle veut être indépendante. Je soutiens Mr Poutine, les occidentaux ont voulu déstabiliser la Russie c' est très grave
Réponse de le 02/03/2014 à 15:14 :
Pauvre Poutine... Même pas le droit d'exercer son pouvoir de dictateur-voleur en dehors de la Russie ! Inacceptable. Sauvons ce brave homme et ses snipeurs-sbires !!!
Réponse de le 02/03/2014 à 15:28 :
Chaque conflit a son lot de collabos surtout en France. Je vous rappelle que c'est une mafia qui gouverne actuellement la Russie. Tôt ou tard une vraie démocratie y prendra le pouvoir.
Réponse de le 02/03/2014 à 18:20 :
Exactement.
Réponse de le 03/03/2014 à 9:32 :
@ 1789
Vous fûtes une révolution en toc.
Et vous accouchâtes d'un dictateur sicilien qui a massacré toute l'europe.
Et pour les pauvres français , ce fut la Liberté , mais de crever de faim.
Je n'appelle pas cela une révolution.
a écrit le 02/03/2014 à 14:48 :
Aucun risque de conflit aggravé : USA Knocked-Out par Banqueroute.
Réponse de le 02/03/2014 à 15:12 :
Les Bobos pourront s'empiffrer et aller au lit après un tilleul , ce soir.
Réponse de le 02/03/2014 à 19:16 :
Bizarre votre lecture des événements, l'Ukraine ne va pas justement au conflit aggravé car elle est en faillite?
Réponse de le 03/03/2014 à 9:34 :
Les 2 sont en faillite...L'Ukraine et les USA...
a écrit le 02/03/2014 à 14:46 :
Et la démocratie participative, qu'est ce qu'il en fait Poutine ? Il est vrai par ailleurs que l'ex président ukrainien manquait de bravitude.
Réponse de le 02/03/2014 à 14:56 :
Bravitude est un mot imprécis , que je déteste. Vous voulez dire qu'il attendait qu'il lui pousse une paire ?
Réponse de le 02/03/2014 à 16:15 :
que diable! Ce n'est pas au ps que vous apprendrez à vous exprimer correctement! Ni dans un autre parti d'ailleurs... Ah les politiques et les concepts creux...
a écrit le 02/03/2014 à 14:28 :
Je trouve que ce site est pro-Russes, mais normal après tant d'années beaucoup étaient en hibernation avec un espoir que tout recommence, après la fin de la CPP, Lénine le retour.
Réponse de le 02/03/2014 à 15:44 :
@l'ami: explique-nous pourquoi les Occidentaux interviennent dans une longue liste de pays au nom de la défense de leurs intérêts et pourquoi les Russes n'auraient pas le droit de défendre les leurs. Explique-nous pourquoi les US mettent des canons aux portes de la Russie et maintenant vienne semer la pagaille en Ukraine. Et explique-nous pourquoi le type choisi par les US (parce que les Occidentaux sont en fait les US et leurs inféodés) est plus légitime que celuyi choisi par les Russes. tu me sembles avoir une drôle de conception de la démocratie, même si tu t'en réclames :-) La Russie est notre voisin, et je ne vois pas l'intérêt de se mettre à dos un vosin pour protéger les intérêts des autres (les US en l'occurence). Nous sommes européens et devont protéger NOS intérêts !!!
Réponse de le 02/03/2014 à 16:19 :
@Patrickb : tout est dit !
Réponse de le 02/03/2014 à 17:11 :
Patrick:+1
a écrit le 02/03/2014 à 14:24 :
Nous avons accorder l'autonomie du Kosovo face à la Serbie sous prétexte que les albanais musulmans y étaient majoritaires face aux serbes orthodoxes. Comment pourrions-nous nous opposer à l'indépendance de la Crimée peuplée en majorité de Russophones? Un poids deux mesures? Manque de cohérence? Équité à géométrie variable? Laissons donc cette contrée à majorité russe rejoindre la Russie, qu'elle n'a d'ailleurs quittée que depuis quelques décennies.
Réponse de le 02/03/2014 à 17:04 :
Il y avait une guerre terrible et des conflits permanents dans les Balkans, pas en Crimée et en Ukraine. Et l'Onu avait décidé. Pas un seul intervenant qui plus est dictateur avéré.
a écrit le 02/03/2014 à 14:15 :
Les choses se gâtent, ce qui semblait être un conflit entre des pro-européens et des pro-russes ukrainiens est passé au stade supérieur Ukraine contre Russie puis Russie contre l'Europe et maintenant l'OTAN contre la Russie. La partition qui semble surprendre tout le monde avait était annoncée des le départ. Il doit être piquant pour certains ukrainiens de voir les USA se porter les soutenir après 50 ans de guerre froide. Dans la rhétorique pro-russe l'utilisation de « fasciste » qui stigmatise les acteurs ukrainiens pro-européens fait référence à l’Europe et plus particulièrement l'Allemagne (raison historique) et il ne fait aucun doute pour eux que cette révolte à été fomentée par l'Europe dominée par l'Allemagne et les USA. Si il est très peu probable qu'un conflit armé à la mode syrienne est peu probable, des coupures sur le gaz l'est beaucoup plus. La Russie fournie à 40 % de gaz à l'UE et à 80 % transite par l'Ukraine. En cas de non règlement de la dette colossale la Russie pourrait limiter drastiquement la livraison de gaz à l'Ukraine et ne fournir que la quantité prévue pour l'UE. Kiev devra alors choisir entre tout laisser passer ou en ponctionner une partie et se fâcher avec l'EU. Le gaz russe fait aussi tourner les usines allemandes, et quelqu'un devra payer cette dette colossale à la place de l'Ukraine.
a écrit le 02/03/2014 à 14:11 :
on ne pourra pas faire l'économie, que d'armer l'Ukraine à se défendre !rappelez- vous les sudètes , la pologne et les navettes avec Londres à l'époque pour minimiser le danger qui allait arriver .
a écrit le 02/03/2014 à 13:32 :
J'espère que les oligarques mondialistes ne vont pas entraîner l'Europe dans un conflit provoqué par une poignée d'excités financés par les US
Réponse de le 02/03/2014 à 13:46 :
L'Ukraine veut la démocratie , mais les russes voient leurs intérêts
Réponse de le 02/03/2014 à 18:26 :
Mais non j'en suis capable tout seul, là où je passe c'est chaque fois le chaos, Lybie, Tchétchénie etc et maintenant l'Ukraine.
a écrit le 02/03/2014 à 13:30 :
C'était prévisible qu'un ancien officier moyen du KGB, stupidement élu, irait tôt ou tard tenter de jouer avec le feu...En fait, ce Monsieur à ce poste, c'est comme si René Bousquet avait été élu Président de la République en France...Mêmes causes, mêmes effets...
Réponse de le 02/03/2014 à 13:33 :
ce n'est pas étonnant non plus que le porte-avions américain qui fait relâche à Bruxelles essaye de nous brouiller avec nos meilleur intérêt stratégique du continent
Réponse de le 02/03/2014 à 14:04 :
La France agit exactement comme la Russie dès lors que ses intérêts (total, Areva...) ou ses ressortissants sont menacés (particulièrement en Afrique). Halte à l'hypocrisie...
a écrit le 02/03/2014 à 13:25 :
C'est la raison du plus fort qui va l'emporter ! Les russes vont prendre ce qu'il veulent et laisseront le reste aux ukrainiens les européens ne font pas le poids.
Réponse de le 02/03/2014 à 17:06 :
Pas le poids, vous rigolez, comparez les forces en présence et les qualités de matériels Otan et Russie. Il ont du retard à rattraper si vous vous intéressez au matériel militaire etc.
Réponse de le 03/03/2014 à 8:40 :
Vous avez rajoutez les sous marins et les avions en carton de l'Europe dans vos calculs, que du Pipo et avec notre va en guerre on est juste prêt pour prendre une nouvelle déculottée.
a écrit le 02/03/2014 à 12:22 :
Courage M. Poutine. Les Russes d'Ukraine ont le droit d'être rattachés à la Russie!
Réponse de le 02/03/2014 à 13:11 :
nous allons bientot recevoir les pruneaux bien merites
a écrit le 02/03/2014 à 11:49 :
Les russes décideront avec les américains et les européens emprunteront pour prêter à fond perdu rien de bien nouveau. Notre président comme le précédent vive dans l'illusion de peser alors que nous sommes plus dans le ridicule du petit chien qui aboie mais ne mordra pas pire se couchera lorsque le maitre dira stop.
Merci au président de s'occuper de vrais sujets la dette et le chômage et laisser à ceux qui ont des moyens financiers et militaires de dialoguer. Le ridicule ne tue pas heureusement pour la totalité des états de l'Union qui ne pèse même pas un kopeck face aux 3 grands l'US la Russie et la Chine et demain il faudra rajouter l'Inde. Ne pas oublier celle qui se moque de tout le monde la Corée du Nord.
Réponse de le 02/03/2014 à 14:47 :
Les 2 grands , la Russie et la Chine.
Les US sont déjà en quasi état de banqueroute. Même Kerry le reconnait. Pourtant , il n'est pas particulièrement cultivé.
Quant à l'Angleterre , pour vivre , il lui faut manipuler les monnaies er les taux interbancaires...Même le Libor...
a écrit le 02/03/2014 à 11:46 :
V. Poutine est sur le point de résoudre le problème ukrainien et cela sans effusion de sang; avec du recul on lui en sera reconnaissant.
Réponse de le 02/03/2014 à 11:57 :
à @La paix bientôt? vous vous questionnez avec le point d' interrogation, donc vous doutez de vos propos lourds de conséquences. Tout le monde sait ce qui va se passer et va être long , une mauvaise affaire pour la Russie et les Ukrainiens.
Réponse de le 02/03/2014 à 13:35 :
comme d'hab', Vlad défenseur des libertés : Ed Snowden, règlement des affaires en Syrie, mise en cage des oligarques et des fémens hystéro et sacrilèges
a écrit le 02/03/2014 à 11:13 :
magouille de politique!!!!!!!!! la crimée a été donnée à l'ukrAIne il n'y a pas tres longtemps ;;;;;????si a cette epoque le peuple avait ete respecté nous n'en serions pas là .demandons l'avis au peuple ne faisons pas de l'ingerance ;
a écrit le 02/03/2014 à 11:08 :
C'est une partie d’échec les Russes sont forts à ce jeux !
a écrit le 02/03/2014 à 11:03 :
l' Europe de l'ouest ne peut rien .... faire juste dire "c'est pas bien ... Vladimir le sait bien".... la messe est dite ! La Russie n'est pas une démocratie ... loin s'en fau(x) !!!!!!!!!!!!!!! .... 1000 contre 1 que personne ne bougera ..... (ce qui n'est pas souhaitable non plus)... au passage je plains les Ukrainiens ... plus je ne peux pas !
a écrit le 02/03/2014 à 11:03 :
La France est intervenue en Centre-Afrique pour protéger les populations françaises et autochtones, et personne n'y a trouvé à redire. La Russie fait exactement la même chose et tout le monde s'affole. La Russie a pourtant des accords de circulation de ses troupes en Crimée, et il semble que la Russie s'y conforme. Alors pourquoi ces gesticulations belliqueuses de l'occident ? La Russie a aussi réussi a résoudre la crise Géorgienne. Pourquoi ne pas l'aider à faire de même avec l'Ukraine ?
Réponse de le 02/03/2014 à 11:21 :
"La France est intervenue en Centre-Afrique pour protéger les populations françaises et autochtones" ... et des ressources minières ! CQFD on te dit pas tous !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 02/03/2014 à 18:49 :
@mpxr : Je sais, mais j'ai voulu être diplomate :) J'aurai aussi pu citer le cas du Mali ou la France est intervenu pour éviter que les problèmes touchent ne Niger. Tout l'intérêt d'être une grande puissance, c'est de ne pas avoir à rendre des comptes.
a écrit le 02/03/2014 à 10:30 :
dangereuse -
a écrit le 02/03/2014 à 10:16 :
Sous le vocable "Occidentaux" , il faut bien sûr lire Obama.
Il n'y a pas d'homme politique européen ayant la capacité de faire évoluer ce conflit.
Barroso devrait même etre consigné afin de ne pas dire d'âneries. (20 tours de consigne me semblent appropriés).
Cela ne veut pas dire que Obama en soit capable , avec 27 % d'opinions favorables.
Vous savez , le Président américain n'est pas très cultivé , et c'est un euphémisme.
Réponse de le 02/03/2014 à 11:16 :
Les choses ne sont pas noires ou blanches .... il faut du discernement !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :