Moscou se prépare à affronter le grand froid économique

 |   |  525  mots
Avec des sorties de capitaux de 150 milliards de dollars, la croissance devient négative, a déclaré le ministre de l'Economie russe.
"Avec des sorties de capitaux de 150 milliards de dollars, la croissance devient négative", a déclaré le ministre de l'Economie russe. (Crédits : reuters.com)
Face à l'accélération des sorties de capitaux, le gouvernement russe n'exclut plus une récession. Il promet aux entreprises qu'elles bénéficieront d'aides massives de l'Etat.

A peine sortie de l'hiver, la Russie se prépare à affronter une nouvelle intempérie : la probable récession économique. Soutien aux entreprises, aux banques, possible mobilisation d'un fonds souverain : les officiels ont évoqué jeudi différentes options de "survie". D'autant que le ministre russe de l'Economie, Alexeï Oulioukaïev, a de nouveau revu fortement à la baisse la prévision de croissance du pays ce même jour.

Le ministre - qui avait déjà abandonné la prévision officielle d'une croissance de 2,5% du PIB cette année - a estimé qu'elle pourrait se situer autour de 0,6 - 0,7% si les sorties de capitaux atteignaient 100 milliards de dollars (72,5 milliards d'euros) cette année.

Bientôt la récession ?

Une tel scénario est très plausible, voire même encore trop optimiste puisque, selon les chiffres du ministère de l'Economie, les sorties de capitaux se chiffrent déjà à 70 milliards de dollars pour le seul premier trimestre. "Avec des sorties de capitaux de 150 milliards de dollars, la croissance devient négative", a déclaré le ministre à l'occasion d'une conférence sur l'investissement.

Ce chiffre de 150 milliards - qui pourrait conduire la Russie en récession pour la première fois depuis la crise financière de 2008-2009 - a été avancé mercredi par la Banque mondiale, dans l'hypothèse où la crise autour de l'annexion de la Crimée s'aggraverait encore. Un scénario qui conduirait par ailleurs à un recul de 1,8% du PIB du pays, en cas de nouvelles sanctions des puissances occidentales. Une des principales craintes de Moscou : que les prix du pétrole, principale ressource du pays à l'export, viennent à baisser.

Aides massives aux entreprises

Les décideurs économiques réunis jeudi ont tous affirmé que l'économie russe pouvait se protéger et que la crise autour de l'annexion de la Crimée pourrait l'aider à devenir auto-suffisante. Une affirmation qui fait écho aux appels répétés de Vladimir Poutine à l'adresse des oligarques russes leur demandant de rapatrier leurs capitaux en Russie.

Le ministre des Finances a assuré aux entreprises qu'elles pourraient compter sur des aides massives de l'Etat, comme lors de la crise financière de 2008-2009, pendant laquelle le gouvernement avait dépensé une somme estimée à 8% du PIB pour soutenir les grandes banques et les principales entreprises du pays.

Pour ce faire, la Russie pourrait notamment puiser dans le fonds souverain alimenté par les taxes sur le secteur pétrolier, dont les actifs sont évalués à 87,3 milliards de dollars, a déclaré Anton Silouanov. 

Soutien au crédit bancaire

La présidente de la Banque centrale a plaidé pour sa part pour des mesures de soutien au crédit bancaire, évoquant une opération de refinancement des banques à trois ans garanti par des programmes d'investissement soutenus par l'Etat : 

"Nous nous attendons à ce qu'une des conséquences des événements récents soit une augmentation de la demande de crédits à l'intérieur du pays si l'accès aux prêts à l'étranger est réduit pour les entreprises et les banques"

Si les Russes sont des habitués des grands froids, celui qui s'annonce paraît toutefois particulièrement rigoureux... 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2014 à 12:10 :
la France doit être ferme niveau sanction et de plus la france niveau énergie on est riche: nucléaire ,gaz de schiste avec les temps dur sa pourrais marcher on es fort nous aussi les français....
Réponse de le 29/03/2014 à 15:02 :
Faut dire le contraire...
Ils viennent de retourner leur veste... ;-)
a écrit le 29/03/2014 à 11:54 :
La Russie n'acceptera la Merde de l'Ouest.
a écrit le 29/03/2014 à 11:51 :
A la connerie de l'Ouest.
a écrit le 29/03/2014 à 11:51 :
Bloquez les produits de l'Ouest !
a écrit le 29/03/2014 à 11:50 :
On va interdire les iphone , les produits étrangers...ça ne relancera que mieux nos industries !!!
Blocus des produits de l'ouest !!!
On veut des produits chinois , rien d'autres !!
a écrit le 29/03/2014 à 11:01 :
Moi , je dis Vivent les Républiques Socialistes Soviétiques.
a écrit le 29/03/2014 à 5:08 :
1) Poutine déclare : les forces en Crimée sont « des groupes de défense des citoyens et non des forces russes qui ont saisi l'infrastructure et des installations militaires en Crimée ».
Les faits : Bien que ces unités portent des uniformes sans insigne, ils conduisent des véhicules blindés, des chars russes et équipements récents avec des plaques d'immatriculation militaires russes et s'identifient librement aux forces de sécurité russes auprès des médias internationaux et de l'armée ukrainienne. Ils sont armés avec des armes pas disponibles pour les civils.
2) Poutine déclare : les actions de la Russie entrent dans le cadre du Traité d'amitié de 1997 entre l'Ukraine et la Fédération de Russie Les faits: l'accord de 1997 impose à la Russie de respecter l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Les actions militaires de la Russie en Ukraine, qui leur ont donné le contrôle opérationnel de la Crimée, sont en violation flagrante de l'intégrité territoriale et de la souveraineté de l'Ukraine. De plus les ukrainiens ont abandonné en 91 leur importante quantité d’ogives nucléaires en échange d’une protection notamment russe et du respect entres autres par la Russie de ses frontières.
a écrit le 29/03/2014 à 5:05 :
La Crimée n'est pas la copie conforme du Kosovo. Les Ukrainiens n'ont pas opprimé la Crimée depuis le renversement de Viktor Ianoukovitch. "Au Kosovo, il y avait eu la répression serbe, des crimes massifs contre l’humanité et l’instauration, en juin 1999, d’un protectorat international sous l’égide de l’ONU. Cela n’a rien à voir avec la situation en Crimée", explique Pierre Hassner, professeur émérite à Sciences Po, à Libération. Enfin, le référendum en Crimée intervient après l'occupation militaire de la péninsule par les Russes.
a écrit le 29/03/2014 à 4:47 :
Un référendum sans débats contradictoires en moins de 12 jours sous la menace d'un envahisseur n'est pas recevable ni valide d'autant qu'en 91 la Crimée avait déjà voté à un référendum à 54% pour rester dans l'Ukraine. Sinon on peut recommencer à une autre période plus favorable à l'Ukraine et ainsi de suite. De plus il n'y avait certainement pas 97% de votes en faveur de la Russie dès lors qu'il y a 25% d'ukrainiens et 15% de Tatars en Crimée...
a écrit le 28/03/2014 à 19:06 :
c'est sur il y a une section de Russophones qui fait son devoir sur les réseau sociaux .
a écrit le 28/03/2014 à 15:54 :
les commentaire viennent tous de la Pravda ou bien ? un gros rassemblement de nostalgique de lURSS. Vous etes tous has been les communistes bolcheviques....
Réponse de le 28/03/2014 à 16:48 :
ça qu'être has-been nazis colonialistes , non ? Kaputt SS
a écrit le 28/03/2014 à 15:51 :
Si le gaz russe n'arrive plus en Europe, il devient urgent de relancer le nucléaire !
Réponse de le 28/03/2014 à 16:32 :
Bien sûr ! et après balayer les déchets sous nos paillassons !
Réponse de le 28/03/2014 à 16:46 :
Relancez ce que vous voulez mais ne venez pas chez nous.
a écrit le 28/03/2014 à 15:37 :
Moscou se contrefiche de vos remarques. Et changez vos appareils à gaz pour une autre énergie...ailleurs.
Réponse de le 29/03/2014 à 4:53 :
Chez nous c'est fait depuis que Poutine a pris le pouvoir !
a écrit le 28/03/2014 à 15:25 :
Plus besoin de faire la guerre pour virer un didacteur. Une bonne crise est le peuple fera le travail.
a écrit le 28/03/2014 à 13:14 :
Depuis que notre bon maître Botul du camp du bien a harangué les foules à Kiev, on sait que l'extrême droite c'est comme le cholestérol : il y a la bonne (les femen, le likhoud, LDJ, les fachos ukrainiens...) et la mauvaise (les comiques franco camerounais par exemple...)
a écrit le 28/03/2014 à 12:35 :
Alexei POUCHKOV président de la commission des affaires étrangères de la DOUMA interviewé et s'exprimant récemment très ouvertement dans un français parfait, "les US considèrent que le monde leur appartient et qu'il est devenu leur terrain de jeu, aussi sont-ils très surpris de rencontrer parfois une opposition, notamment qu'on puisse leur dire non"...!!! Ca doit pourvoir aider à la compréhension du sujet Ukraine vu de l'autre côté de la lorgnette et de bon nombre d'autres...!!! http://www.marc-candelier.com/2014/03/alexei-pouchkov.html
Réponse de le 28/03/2014 à 16:35 :
Croyez-vous que la France pourra-t-elle dire non aux US un jour ? faut pas rêver...
Réponse de le 29/03/2014 à 4:58 :
Comme on l'a vu à l'Onu la grande majorité du monde est contre l'invasion de la Crimée donc rien à voir avec un point de vue uniquement américain contrairement à ce qu'indique Pouchkov qui est toujours dans la propagande poutinienne.
a écrit le 28/03/2014 à 11:28 :
que c'est ridicule tout cela.
un pays fier, travailleur, avec un chef ,surmonte toujours les difficultés.
pauvre Europe;
Réponse de le 28/03/2014 à 15:26 :
C'est incroyable le nombre de message payé par la russie sur internet. He arretez, cela commence à se voir !!!
a écrit le 28/03/2014 à 10:05 :
La Hongrie est absolument contre des sanctions à la Russie. La République Tchèque idem. D'autres se prononceront contre aussi. Il y a pas à dire l'Europe fait bloc et parle d'une même voix.
Réponse de le 28/03/2014 à 11:16 :
sources svp ?
Réponse de le 28/03/2014 à 11:52 :
a vrai dire on s'en moque. Il y a des sanctions. Que pierre, paul ou jacques soit contre ca ne change rien.
Factuellement la Russie subit une fuite de capitaux.
Réponse de le 28/03/2014 à 20:11 :
@Casimir: la Hongrie, la Tchéquie, etc., c'est du menu fretin :-) le gros poisson, c'est l'Allemagne, et si l'Allemagne suit pas, ce sera un flop total pour les aboyeurs du clan Hollande :-) Je connais pas la Hongrie, mais la Tchéquie est plus facho que la Russie, alors je ne suis pas étonné :-)
Réponse de le 29/03/2014 à 5:01 :
L'Allemagne suit et la très grande majorité. Encore heureux. Sinon autant accepter toutes les invasions de toutes les dictatures.
Réponse de le 29/03/2014 à 11:58 :
se souvient encore du mur de Berlin, des magasins vides, de la Stasi, de la propagande russe et que Poutine a été agent du KGB à Berlin. Ils n'ont aucune illusion sur la sincérité de Poutine et en dépit du coût économique possible, ils ne vont pas s'aligner facilement sur l'ex occupant.
a écrit le 28/03/2014 à 10:01 :
Si Moscou coupe le gaz alors c'est bien nous, les Européens, qui allons affronter le grand froidl'hiver prochain. Pour de bon.
Réponse de le 28/03/2014 à 12:09 :
Petit calcul a destination des agents de Moscou:

La russie a 493,326 milliards de reserve de change.
Actuellement elle a perdu 70 milliard de capitaux .A 150 milliards la Russie est en récession.
Pour compenser cette recession la Russie va probablement depenser entre 100 et 150 milliard il ne restera que 343 milliards de reserve de change . Si l'on ajoute les 10 milliards depenser pour defendre le rouble.

Je pense que la Russie a surtout besoin de vendre son gaz et a besoin de trouver des deboucher. Les USA cherchent egalement a vendre leur gaz et sont quasiment independant energiquement.

Pour faire simple le gaz Russe n'ai plus indispensable aux européens, en revanches les russes ont besoin de l'europe pour le vendre...
Réponse de le 28/03/2014 à 13:08 :
Désolée, votre calcul ne me séduit pas tellement. Alors pourquoi Merkel considère que les sanctions envers Moscou ne sont pas la meilleure solution pour régler la crise avec l'Ukraine ? et pourquoi les politiciens allemands parlent-ils de régler de façon diplomatique et dans les intérêts commerciaux réciproques la question du gaz avec la Russie ? c'est parce que le gaz russe n'a pas d'importance pour eux, pour l'Europe ? balivernes...
Réponse de le 28/03/2014 à 13:26 :
Pas plus d'agents de Moscou que de beurre en broche par contre des trolls payés par nos impôts pour diffuser la propagande de l'oligarchie des incapables européistes, ça ne manque pas !
Réponse de le 28/03/2014 à 13:45 :
Vous parlez à un troll de l'UE ...
Réponse de le 28/03/2014 à 14:30 :
@ la blague : je vous ai répondu mais vraisemblablement on a censuré ma réponse. Désolé.
a écrit le 28/03/2014 à 9:42 :
Les américains pensaient mener le bal facile de l'otan coalisé contre la grande Russie mais ça ne se passe pas comme ils l'auraient souhaité, les mauvaises nouvelles succèdent aux mauvaises nouvelles et celle-ci n'est pas la moindre... Bravo à notre belle France servile de l'Europe aux ordres des boys us !!
http://reseauinternational.net/general-breedlove-aux-pays-leurope-lest-sauve/#comment-10969
a écrit le 28/03/2014 à 9:06 :
Grand froid économique, pas si sûr. Les Russes détiennent de grosses réserves de gaz et de pétrole dont nous sommes dépendants. Une reprise forte de l'activité mondiale créerait une tension sur les volumes, donc sur les prix. Les Russes pourraient même faire monter les enchères en limitant les volumes et ce ne sont pas les produits schisteux américains qui aideront à résoudre le problème. Le Monde pourrait bien subir une double crise financière et pétrolière. Poutine est le maître du jeu et il faudra faire avec.
Réponse de le 28/03/2014 à 15:31 :
Faux! Nous ne sommes pas dépendant du Gaz Russe. Nous pouvons nous approvisionner ailleurs. C'est juste une question de temps pour mettre les infractures en place. Pour le cours terme, oui on dépend des russes. Mais sur le long terme, nous allons au fur et à mesure diversifié nos approvisionnents au détriment de la Russie. La gaz n'est plus une resource rare (gaz de schiste).
a écrit le 28/03/2014 à 5:34 :
Timochenko la paria corrompue, martyr marketing de l'Ouest revient en Ukraine dans la course a la Presidentielle, bis repetita pour les Ukrainiens =)
Réponse de le 28/03/2014 à 8:56 :
Ils pourront continuer à nous exporter leurs hystériques dépoitraillées en y joignant les nouveaux amis de Botul : leur néo nazis. Tout ce beau monde rejoindra les antifas manipulés par les frères la truelle et la guerre civile pourra commencer en France !
Réponse de le 28/03/2014 à 10:19 :
Et moi qui croyais que je n'allais jamais voir le jour où les US en commun accord avec l'UE allaient soutenir un gouvernement constitué de putschistes, de néo-nazis et de revanchardes au grand détriment d'un marché prometteur comme celui de la Russie.... le monde occidental dans sa perte.
Réponse de le 29/03/2014 à 5:03 :
Ridicule, regardez les sondages en Ukraine au lieu de faire de la propagande basique pro-Poutine
a écrit le 28/03/2014 à 3:19 :
Vous, les connaisseurs, vous avez étudiés un peu l'histoire de la Crimée, de la Russie et de l'Ukraine?
Réponse de le 28/03/2014 à 16:43 :
Non , pas encore.
Mais les français étaient de sacrés colonialistes , et les allemands des nazis qui , par miracle , en 1945 , sont tombés dans l'amnésie. Les colonialistes français aussi...Ils donnent des leçons à la Chine , maintenant !!! Alors qu'ils lui ont déclaré la guerre !!!
Des opportunistes , des profiteurs...
a écrit le 28/03/2014 à 0:04 :
Une bonne guerre thermonucléaire OTAN Vs Le reste du monde y a que ça devrai
Réponse de le 28/03/2014 à 2:27 :
Vous ne savez pas de quoi vous parlez...
Réponse de le 28/03/2014 à 11:18 :
Offrez vous le Bescherelle et arrêtez donc de visionner des films catastrophes.
Réponse de le 28/03/2014 à 12:11 :
Propagande Russe. presque 70% des postes sont fait par des russes...
Réponse de le 28/03/2014 à 15:33 :
Non, les russes paient des béninois ou malgasche pour faire ces messages. C'est le même principe que les avis bidons.
a écrit le 27/03/2014 à 23:54 :
Oui c'est illégal d'envahir un pays voisin.
Mais, les gens de Crimée se sont exprimés, et personne ne conteste qu'ils ont choisi de devenir Russes.
Alors, ne devrait-on pas respecter leur décision et prendre acte ? ...
Réponse de le 28/03/2014 à 2:57 :
Un référendum sans débats contradictoires en moins de 12 jours sous la menace d'un envahisseur n'est pas recevable ni valide d'autant qu'en 91 la Crimée avait déjà voté à un référendum à 54% pour rester dans l'Ukraine. Sinon on peut recommencer à une autre période plus favorable à l'Ukraine et ainsi de suite. De plus il n'y avait certainement pas 97% de votes en faveur de la Russie dès lors qu'il y a 25% d'ukrainiens et 15% de Tatars en Crimée...
Réponse de le 28/03/2014 à 5:28 :
Et les Malouines ont eu droit a un referendum avant de se faire annexer par les Anglais ? Et les Serbes du Kosovo, pourquoi l'Europe des technocrates ne leur a pas demande leur avis ? On voit toujours la paille dans l'oeil de son voisin, mais jamais la poutre dans le sien.
Réponse de le 28/03/2014 à 8:46 :
Les arguties juridiques des petits trolls de l'UE sont juste risibles : l'état suprémaciste du proche orient dirigé par l'extrême droite pratique la colonisation rampante en Palestine et vos employeurs passent leur temps à lui faire des risettes ...
Réponse de le 28/03/2014 à 10:11 :
@Histoire bis repetita Il n'y a eu que la Turquie qui a eu droit à tous les honneurs quand elle a annexé la moitié de Chypre. je me trompe ? Et la Chine avec le Tibet ? La population de Crimée qui a très mal voté se voit interdite de visas par les européens pour venir en Europe. C'est fou ce que c'est démocratique l'Europe. Souvenez-vous du référendum parfaitement légal en France sur le Traité de Lisbonne et du résultat qui, lui, n'était pas légal.
Réponse de le 29/03/2014 à 4:50 :
Que de mélanges, de propagande et d'arrangements sur l'histoire pour faire passer l'idée que le référendum en Crimée serait démocratique et naturel. On voit les méthodes du FSB à l'oeuvre, village Potemkine et enfumage comme d'habitude.
Réponse de le 29/03/2014 à 11:41 :
L’autodétermination des peuples était l'idée de base des négociations à la sortie de la seconde guerre mondiale et n'est pas une abomination per se, mais les référendums ne peuvent être imposés par la force et se dérouler au pas de course sous la menace des baïonnettes.
Réponse de le 31/03/2014 à 8:51 :
@Référendum inacceptable MENTEUR ou IDIOT! EN 1991, la Crimée a voté son INDEPENDANCE de l'Ukraine, membre de l'URSS. Le vote n'a pas été reconnu par le parlement Ukrainien, et les pressions ont obligé les Criméens a rester dans l'Ukraine. Plus tard, des accords d'autonomie ont été trouvés. Affirmer que la Crimée souhaitait etre ukrainiaine, alors que son peuple est russe et voulait quitter l'Ukraine, c'est de la propagande stupide. Vous en connaissez pas les russes, vous n'avez jamais mis un pied en Russie ou en Crimée, vous prenez ces gens pour des imbéciles parce qu'ils refusent l'appartenance a un Europe inféodée à l'impérialisme US. Vous argumentez que le vote s'est fait sous les armes, ce qui est FAUX! Donneur de leçons, vous etes opposés aux referendums, mais un peuple est capable de vous résister. Les russes n'ont que faire de votre minable servilité a la dictature US/EU.
a écrit le 27/03/2014 à 23:36 :
Il est vraiment temps que Poutine prenne sa retraite car il est hors course. Les nouvelles générations ont plus de chances d'orienter la Russie dans la bonne direction car Poutine a un temps de retard.
Réponse de le 28/03/2014 à 9:02 :
Ne vous inquiétez pas pour Poutine, vous devriez un peu regarder la France conduite par hollande et constater les dégâts. Mais c'est tellement facile de taper sur les autres.
a écrit le 27/03/2014 à 23:01 :
Moscou a toujours gagné les grandes batailles grâce au froid.
Réponse de le 27/03/2014 à 23:25 :
Celle là est perdu d'avance, les équilibres et premiers résultats parlent d'eux-mêmes.
a écrit le 27/03/2014 à 22:28 :
Je constate qu'il y a de nombreux commentateurs éclairés. Quel dommage qu'ils n'aient pas prévu en son temps la chute du mur de Berlin.
a écrit le 27/03/2014 à 21:07 :
Pour l'instant pas d'hiver en vue en Russie. La seule différence avant l'affaire de Crimée et maintenant ce sont les drapeaux russes qui fleurissent aux fenêtres. Restaurants pleins et vie normale. Pas de souci. L'Europe et ses sanctions fait même sourire. C'est la République Tchèque qui refuse toute sanction à la Russie. Le Parlement a été catégorique. Les seules sanctions sont donc le refus de fournir des visas pour se rendre en Europe aux habitants de la Crimée (par les européens). . Ils ont mal voté ces habitants de Crimée ! C'est cela la belle démocratie européenne. Il faut punir les peuples qui aspirent à vivre et à disposer d'eux-mêmes.
Réponse de le 27/03/2014 à 23:21 :
Au lieu de faire de la propagande pro-dictateur Poutine, voyez le baromètre de la bourse russe et du rouble qui sont des indicateurs du points de vue "MONDIAL+majoritairement RUSSE". Le RTS et plus de 4 fois plus bas que le MSCI Marchés émergents et le rouble est au plus bas, preuves de sorties très élevées de capitaux. Et il n'y a pas que çà. Conclusion : la Crimée n'est pas une affaire et c'est la réalité, pas de la propagande béate.
Réponse de le 28/03/2014 à 9:44 :
@eco oh le magnifique petit troll européen , vous méritez la médaille du bon serviteur, dommage que vous soyez rémunéré avec notre argent...
Réponse de le 28/03/2014 à 12:37 :
@Eco - La Hongrie ne veut pas entendre parler de sanctions contre la Russie. D'autres vont suivre....Vivant en Russie depuis vingt ans je peux dire qu'à salaire égal on vit mieux en Russie qu'en France. La vie y est moins chère et C'est un paradis fiscal !!
a écrit le 27/03/2014 à 19:20 :
Faut pas être trop alarmant , ce n'est qu'une peste bubonique monétaire qui va ravager le Russie, si bien qu'ils revendront leurs missiles dans les brocantes .
a écrit le 27/03/2014 à 18:57 :
Dans un monde occidental qui cherche à dévaluer sa monnaie pour affronter le mondialisme qu'il a déclenché, avoir un profil svelte est surtout un avantage. L'Europe passe le pain de 5 à 15 en prétendant organiser les bonheur des gens. Ils se rendent compte que c'est le même pain et qu'ils n'auront pas mieux mangé. Le grand froid à venir n'est pas en Russie mais chez son voisin dispersé et trop gras. Il est grave pourtant de voir les esprits s'idéologiser dangereusement au nom d'une "europe" irréelle.
En matière économique le monde ne peut pas et ne doit pas rêver. Nous le savons déjà tristement du passé.
Réponse de le 27/03/2014 à 23:24 :
Ce n'est pas l'Europe qui fait monter le pain mais Poutine avec la hausse du gaz russe et après avoir mis en place en Ukraine son pion Youkanovitch.
Réponse de le 28/03/2014 à 3:16 :
Mais quelle con..ie! Et la majorité qui le voté?? C'est aussi des moscovites??? Mais
a écrit le 27/03/2014 à 18:49 :
ont tendance à sous estimer la puissance et l'indépendance de l'économique. Ils pensent que le volontarisme et la coercition suffisent à faire fonctionner les usines. Poutine devrait pourtant se souvenir que c'est l'économique qui a fait disparaître l'URSS, pas les armées, pas les opposants au régime. En 2008 l'intervention en Ossétie avait couté la moitié de la valorisation boursière de Moscou, manifestement la leçon n'a pas porté.
Réponse de le 27/03/2014 à 22:58 :
à l'instar des pays européens qui ont perdu tout patriotisme certains pays comme la Russie défendent encore des principe quand nous défendons le pognon et le commerce .Hollande est entrain de vendre la France à la Chine , dans 10 ans l'industrie aéronautique sera dans le même état que l'industrie automobile , copiée par les chinois que nous aurons formé . Au Kosovo la France a aidé les kosovars Albanais à faire main basse sur une partie du territoire Serbe ,aujourd'hui c'est la même chose pour la Crimée .
Réponse de le 28/03/2014 à 3:11 :
@ Kipushi : c'est Poutine qui fait main basse sur la Crimée, personne d'autre. Quant à parler de patriotisme russe alors qu'il s'agit d'une invasion vous ne manquez pas d'aplomb de même pour le commerce russe de l'énergie, des armes etc et les oligarques très enrichis par le régime. Concernant les accords avec la Chine il y en a 50 et si vous les regardiez de plus près vous verriez qu'il y a très peu de transferts de technologies et encore (Peugeot...). Voyez le domaine de l'environnement entre multiples autres, c'est un bénéfice net. La Chine n'attend pas spécialement la France pour produire des avions. Vous êtes encore en retard d'une époque en sous estimant les autres. Par contre vous semblez admirer les dictateurs comme Poutine qui ne font pourtant pas preuve d'intelligence dans l'invasion de la Crimée si l'on fait un bilan global. De plus il y a 21 provinces en Russie qui pourraient désormais voter leur indépendance avec les mêmes arguments infondés de Poutine (relire l'Empire éclaté d'Hélène Carrère d'Encausse qui connait très bien la Russie).
Réponse de le 28/03/2014 à 4:48 :
@les dictateurs - C'est peut être aussi l'économie qui va faire éclater l'Europe. Voir le nombre de chômeurs en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Italie, en France etc. et la misère qui va avec ! Faut être drôlement naïf pour croire que la courbe va s'inverser et que l'on retrouvera rapidement le plein emploi. Les usines, les entreprises ferment les unes après les autres vous ne le savez pas?
a écrit le 27/03/2014 à 18:45 :
@Inca. Oui, l'argent ça va facilement et ça vient difficilement il faut surtout s'inquiéter pour l'argent qui va en France car il n'est pas prés de venir. Si en plus Moscou nous sanctionne
alors là.
Réponse de le 27/03/2014 à 23:32 :
L'argent coule à flot en France grâce à la politique de Hollande envers les USA et la Chine entre autres (50 accords et 18 milliards ce n'est pas rien et ce n'est pas tout). Les entreprises qui disparaissent en France sont souvent des entreprises pas au top. Le problème vient plutôt que les grandes entreprisess s'accaparent un peu trop les parts de marchés et que les petites ne s'internationalisent pas assez. La Russie ne représente pas assez pour nous nuire mais c'est l'inverse par contre qui nuirait plus à la Russie dans un rapport 1 à 15, d'autant que l'on peut facilement se passer des 14% de gaz russe.
a écrit le 27/03/2014 à 18:20 :
Ne vous en faîtes pas pour Moscou, c'est plutôt l'Europe qui se prépare à encaisser la faillite des banques et notamment la France. Ces messieurs les banquiers risquent de faire main basse sur vos économies, Hollande s'en est inquiété récemment. La Russie a du gaz du pétrole et accès à toute la technologie chinoise qui fabrique tout, via un partenariat et peut-être une monnaie partagée. Et si Moscou nous coupe le gaz, je ne vous dis pas...
Réponse de le 27/03/2014 à 18:22 :
Qu'est ce qu'il ne faut pas lire comme âneries...
Réponse de le 27/03/2014 à 18:34 :
Bnp paribas ne pourrait supporter une faillitte de la russie , 65 % des fonds propres pays de l'est
Réponse de le 27/03/2014 à 18:40 :
la technologie chinoise ?
sans transferts la chine n'est ni la Corée (du sud) et encore moins le Japon
de plus la chine lorgne sur la sibérie (elle a le temps mais rappelez vous que chaque matinles ecolier chinois chantent que les territoire au nord du fleuve amour sont a la grande Chine)
et le débouché gazier et petrolier.. bien la chine negocie tres tres durement et a de gros rabais.
la russie a bien plus besoin de nous vendre son gaz que nous de l'acheter...
l erreur a été politique et strategique vouloir accepter l'Ukraine dans l'otan était une provocation stupide et ne pouvait que créer un tel conflit ou tout le monde perdra... sauf les chinois
Réponse de le 27/03/2014 à 18:45 :
@Inca: ce que tu ne sais pas, c'est qu'entre la Chine et la Russie, c'est pas le grand amour, et que les pays qui ont du gaz et du pétrole ne sont pas forcément à l'abri :-) Par exemple, le Canada est riche en ressources naturelles, mais n'est rien sans les US :-)
Réponse de le 27/03/2014 à 20:07 :
Entièrement d'accord avec Remy. J'ajoute que les relations entre la Chine et la Russie ne sont pas très bonnes, notamment la Chine voit d'un très mauvais œil ce qu'il se passe en Ukraine. La Russie n'a pas accès à la technologie Chinoise et il n'y a pas de projet d'union monétaire entre les deux pays, je ne sais pas d'où Inca sort ces informations...
Pour Trader, c'est la SG qui est très exposée à la Russie, et BNP a de quoi voir venir...
Réponse de le 28/03/2014 à 20:16 :
@Tolomei: il est en effet depuis pas mal de temps d'un panier de monnaie qui ne dépendrait pas uniquement du dollar, mais c'est loin d'être fait. J'ai déjà dit dans le passé que la SG allait se prendre une gamelle. La SG est srotie de Grèce pour aller se fourrer dans un piège pire que la Grèce. Il y a déjà plus de 1000 banques en Russie et on oeut déjà prévoir que ça va être l'hécatombre, mais bon, en ce qui concerne les banques, ce ne sont jamais les dirigeants qui paient la note, mais les clients et les actionnaires :-)
a écrit le 27/03/2014 à 18:18 :
"n'exclut pas" ?? Ceux qui connaissent la Russie savent qu'il n'y a pas d'industrie de ce nom et que la grande bêtise de Poutine a été de rentrer dans le système financier anglosaxon. Ce n'est donc pas un grand froid auquel il doit s'attendre, mais aux steppes de l'Antarctique :-) Bon, après la pluie, le beau temps n'est-ce pas, mais ce n'est pas pour demain parce qu'on construit pas un pays du jour au lendemain, même quand on a du pétrole :-)
Réponse de le 27/03/2014 à 22:23 :
ouais vous avez raison c'est pourquoi préparez-vous à la guerre !!!!
Réponse de le 28/03/2014 à 3:13 :
La guerre à cause de Poutine admirateur de Staline déjà envahisseur lui aussi.
Réponse de le 28/03/2014 à 10:22 :
En fait si, la Russie a bien une industrie digne de ce nom : l'industrie militaire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :