L'ex-premier ministre israélien Ehud Olmert coupable de corruption

 |   |  179  mots
Ehud Olmert et certains employés de la ville de Jérusalem ont reçu des pots de vin en échange de la levée d'obstacles administratifs à un projet immobilier appelé Holyland.
Ehud Olmert et certains employés de la ville de Jérusalem ont reçu des pots de vin en échange de la levée d'obstacles administratifs à un projet immobilier appelé Holyland. (Crédits : reuters.com)
L'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert a été reconnu coupable de corruption, lundi, pour son implication dans un scandale immobilier alors qu'il était maire de Jérusalem.

Coupable de corruption. Le verdict est tombé lundi pour l'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert, qui était soupçonné d'être impliqué dans un scandale immobilier. C'est cette affaire qui avait poussé le conservateur à la démission de son poste de Premier ministre en 2008.

Versement de pots de vin

Celle-ci porte sur des faits datant d'avant 2006, alors qu'il était maire de Jérusalem. Le scandale a éclaté en 2008, lorsqu'il fut révélé qu'Ehud Olmert et certains employés de la ville avaient reçu des pots de vin en échange de la levée d'obstacles administratifs à un projet immobilier appelé Holyland.

Une série de scandales

Ce scandale et le dernier d'une longue liste d'affaires qui ont jalonné le mandat du conservateur en tant que Premier ministre. Des pots de vin à l'achat à bon compte de biens municipaux reloués ensuite à la ville, Ehud Olmert s'était en effet forgé une image sulfureuse dans l'opinion publique. Cette dernière affaire a finalement eu raison de sa carrière politique. Acculé, il avait été contraint de démissionner en 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :