Ebola : 60 millions de dollars accordés "d'urgence" par la Banque africaine de développement

 |   |  230  mots
Cette aide, qui sera octroyée en forme d'appui budgétaire, va permettre de payer le personnel de santé et d'équiper les systèmes de surveillance, a expliqué le président de la BAD, Donald Kaberuka.
Cette aide, qui sera octroyée "en forme d'appui budgétaire", "va permettre de payer le personnel de santé et d'équiper les systèmes de surveillance", a expliqué le président de la BAD, Donald Kaberuka. (Crédits : reuters.com)
La BAD intervient à son tour pour apporter son soutien aux pays touchés par l'épidémie, qui a déjà tué plus de 1.200 personnes.

L'Union européenne a déjà débloqué 11,9 millions d'euros, la Banque mondiale 200 millions de dollars. C'est maintenant au tour de la Banque africaine de développement (BAD) d'accorder en "urgence" une aide de 60 millions de dollars aux pays touchés par l'épidémie d'Ebola.

Cette aide, qui sera octroyée "en forme d'appui budgétaire", "va permettre de payer le personnel de santé et d'équiper les systèmes de surveillance", a expliqué le président de la BAD, Donald Kaberuka, dans le cadre d'une conférence de presse à Abidjan.

L'épidémie d'Ebola est aussi "une crise économique"

"L'épidémie d'Ebola n'est pas seulement une crise de santé publique, mais une crise économique (...) qui touche de nombreux secteurs d'activités", a par ailleurs souligné Donald Kaberuka.

Depuis le début de l'année, cette fièvre hémorragique très contagieuse a fait 1.229 morts, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) arrêté au 16 août: 466 au Liberia, 394 en Guinée, 365 en Sierra Leone et quatre au Nigeria.

     Lire GSK : le laboratoire qui a trouvé un vaccin contre le virus Ebola

Lundi, le Burkina Faso, qui n'a enregistré aucun cas de fièvre Ebola, a par ailleurs décidé de reporter, en raison d'un "défi sanitaire", une réunion début septembre de l'Union africaine consacrée à "l'emploi et à la pauvreté".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :