Hong Kong : la fin du mouvement des pro-démocratie ?

 |   |  204  mots
Plusieurs centaines de policiers sont arrivés dans le quartier d'Admiralty, situé tout près des bureaux du gouvernement et de Central, procédant au démantèlement du camp des manifestants.
Plusieurs centaines de policiers sont arrivés dans le quartier d'Admiralty, situé tout près des bureaux du gouvernement et de Central, procédant au démantèlement du camp des manifestants. (Crédits : Reuters)
Les autorités de Hong Kong ont commencé jeudi à faire évacuer le principal site occupé par les manifestants pro-démocratie depuis plus de deux mois.

Le bastion du mouvement pro-démocratie à Hong Kong tombe. Jeudi 11 décembre, des huissiers de justice et des ouvriers ont commencé à démanteler les barricades autour du campement d'Admiralty, un village de tentes au coeur de Hong Kong, avant l'intervention de la police chargée de dégager le reste du site installé sur une autoroute à neuf voies. Plusieurs centaines de policiers sont ensuite arrivés dans le quartier d'Admiralty, situé tout près des bureaux du gouvernement et de Central. Cette intervention fait suite à une décision de justice rendue mardi 9 décembre.

Les manifestants craignent des candidats vassaux de la Chine

Les manifestants ont opposé peu de résistance. Ils ont rassemblé oreillers, couvertures et autres effets personnels qui se trouvaient à l'intérieur des tentes et se préparaient à partir, rapporte Reuters. L'évacuation n'est pas la fin du mouvement, a déclaré le chef de la Fédération des étudiants de HongKong, Alex Chow.

Pour rappel, la Chine a accepté le principe du suffrage universel pour l'élection du prochain chef de l'exécutif en 2017 mais exige que les candidats reçoivent l'aval d'un comité loyaliste ce qui garantit, aux yeux des manifestants, l'élection d'un vassal de Pékin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2014 à 19:56 :
Ce qui est grave avec Washington c’est qu’il ne parle que l’anglais. Comprenez-moi, je veux dire par là qu’ils (ceux de Washington) sont incapables de comprendre autre chose que ce qu’ils sont et se heurtent en permanence aux autres, et leur seul argument en politique étrangère est l’argent et la corruption, choses volatiles on ne peut plus. Les techniques russes, orientales et même du Moyen Orient incluent beaucoup d’autres choses dans les négociations, notamment pour garantir le long terme. C’est pourquoi le lobbying américain se doit d’être toujours au combat, sinon la sauce retombe. Le peuple américain est tenu à l’écart parce que également il ne comprend pas non plus d’autres raisonnements que ceux qu’on leur mâchent en permanence. C'est la ploutocratie dominante, tout court.
a écrit le 11/12/2014 à 19:20 :
Les manifestants réclament d’élire leurs maîtres, leurs professeurs, rien à voir avec la démocratie !
a écrit le 11/12/2014 à 8:53 :
Vous auriez pu titrer : "la fin du mouvement des pro-Néocons américains?" cela aurait pu être, au moins, plus véridique.
Réponse de le 11/12/2014 à 9:44 :
non car quand on parle de la Chine c' est toujours mouvement pro démocrate, quand on parle de l' occident on parle de bande de casseurs ou d' d' anti-libéraux etc..
Réponse de le 11/12/2014 à 10:17 :
Effectivement l'ex-colonie britannique inquiète les anglosaxons qui ne pourront bien plus dominer le marché asiatique depuis Hong Kong. D'autant plus que la Chine ne cesse d'acquérir de l'or physique afin de détrôner la suprématie du Dollar dans le monde.
Réponse de le 11/12/2014 à 11:30 :
+ 1002
Réponse de le 11/12/2014 à 12:06 :
Super Michel, alors encourageons les Chinois à réprimer des manifestants qui veulent voter pour des candidats de leur choix... Pathétique votre commentaire, vous êtes adhérent FN vous non?
Réponse de le 11/12/2014 à 15:37 :
Il y a une différence de base entre les deux.

Les manifestants chinois souhaitent choisir leurs élus,
.les anti libéraux casseurs souhaitent imposé les visions minoritaires à la majorité

Grande différences il y a les pour démocratie et les contres
Réponse de le 11/12/2014 à 18:18 :
Hmmm…. moi je n'oserais pas parler des sympathies de Michel mais en tout cas je peux parier que vous, Sweech, vous êtes un adhérent du National Endowment for Democracy (NED) – bingo ? :-)
Réponse de le 11/12/2014 à 18:40 :
Et vous, mon cher, êtes vous un adhérent du NED (National Endowment for Democracy) ?
Réponse de le 11/12/2014 à 19:32 :
Moi, non, et vous, vous êtes adhérent du NED, vous ?
Réponse de le 11/12/2014 à 22:25 :
NED= Nation Endowement for Democracy ?
Réponse de le 12/12/2014 à 18:13 :
Yes! une "fondation pour la democracie", comme bien d'autres, sponsorisée par George Soros pour renverser tout pouvoir sur place qui ne soit pas en total accord avec la politqiue des néoconservateurs US.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :