Qualité de vie : les expatriés plébiscitent l'Europe

 |   |  489  mots
Vienne, en Autriche, occupe la première position du palmarès depuis 2009.
Vienne, en Autriche, occupe la première position du palmarès depuis 2009. (Crédits : DR)
Parmi les dix premières villes du classement réalisé par le cabinet Mercer, qui en recense 230, sept sont situées en Europe occidentale. Trois métropoles d'Amérique du Nord et du Pacifique sont également présentes dans le Top 10.

La "vielle" Europe et ses villes séculaires ont toujours beaucoup à offrir aux expatriés du monde entier. Vienne notamment: située au cœur du Vieux Continent, la capitale autrichienne est la métropole où la qualité de vie atteint son sommet, confirme l'édition 2015 de l'étude annuelle réalisée par le cabinet de conseil Mercer auprès des expatriés. Elle occupe le haut du palmarès, qui recense 230 villes, depuis 2009.

>>> DIAPORAMA Les cinq villes où il fait bon vivre

Paris reste à la 27e place

Malgré les inquiétudes relatives à la croissance économique, six autres villes d'Europe occidentale s'imposent parmi les dix avec le meilleur cadre de vie dans le monde: Zurich (2e) et Munich (4e), suivis par Düsseldorf (6e), Francfort (7e), Genève (8e) et Copenhague (10e). Elles continuent d'offrir un environnement stable pour les salariés et les employeurs, note le cabinet de conseil, dont le classement sert à aider les entreprises à rémunérer équitablement leurs salariés expatriés.

Paris, première ville en termes de qualité de vie dans l'Hexagone, se place à la 27e place par rapport aux autres métropoles mondiales. Si elle garde la même position que l'année dernière, elle est toutefois susceptible d'être déclassée en 2016 en raison des attentats de janvier, prédit Mercer. "Une augmentation de la fréquence de ce type d'événements pourrait à terme impacter la qualité de vie", note le cabinet pour lequel l'"environnement politique et social (stabilité politique, criminalité, application des lois, etc.)" est l'un des principaux critères.

Quant aux autres villes françaises, Lyon, qui gagne une place (39e), est suivi par Pointe-à-Pitre (69e) et Nouméa (111e). En Europe occidentale, la ville la moins bien classée est Athènes (85).

Classement villes qualité de vie

San Francisco 27e, ex aequo avec Paris

L'Amérique du Nord arrive à décrocher une place dans le Top 10 grâce à Vancouver, ville canadienne classée 5e. Au Canada, Toronto (15e) et Ottawa (16e) réalisent également de belles performances. San Francisco (27e), Boston (34e) et Honolulu (36e) sont les villes des États-Unis les mieux classées, alors que les pires villes dans cette région sont La Havane (193e) et Port-au-Prince (228e).

Dans le Pacifique, la Nouvelle-Zélande et les villes australiennes sont parmi les villes les mieux classées à l'échelle mondiale, avec notamment Auckland (3e) et Sydney (10e) dans le Top 10, mais aussi Wellington (12e) et Melbourne (16e) dans le Top 20.

L'Asie se révèle être la région la plus hétérogène avec Singapour (26e), en tête des villes asiatiques, et Douchanbé au Tadjikistan en queue (214e).

Montevideo en Uruguay (78e) prend la première place pour l'Amérique du Sud.

Au Moyen-Orient-Afrique, la première place est occupée par Dubaï (74e), alors que Bagdad conserve sa dernière place au classement des 230 villes de la liste globale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2015 à 1:41 :
Bonjour ...
Bien sur vos articles sont intèrèssants ; mais un peu plus explicites seraient encore mieux .. Vous nous alléchez , puis .......lire l article et bien évidement nous ne sommes pas encore abonnés .....Donc après réflexion il faudrait payer beaucoup pour être au courant de tout ce qui se passe dans le monde .. Alors pourquoi ne pas faire un journal comme << journal international >> et tout le monde y trouverait son compte ....merci ...
a écrit le 05/03/2015 à 17:10 :
A mon humble avis l'Allemagne a un déficit d'image. C'est un pays gagne a être connu, et pas seulement pour ses performances économiques
Réponse de le 05/03/2015 à 22:21 :
Avec trois villes dans le classement de tête cela vous semble être un déficit d'image?
Réponse de le 06/03/2015 à 10:33 :
je m'explique : oui dans l'opinion Française (nombriliste) l'Allemagne a un déficit d'image c'est moins "vendeur" que l’Espagne et l’Italie en terme de tourisme de qualité de vie...
a écrit le 05/03/2015 à 13:33 :
Ces classements n'ont jamais aucun sens. On ne connaît jamais leur protocole. Cette remarque sur les attentats de janvier à Paris pas encore pris en compte est révélatrice de leur biais. Il est probable que pour beaucoup d'urbains européens, les attentats font partie de risques évidemment odieux (c'est une autre question) mais inévitables, hélas, quand on vit en ville aujourd'hui. Mais indépendamment de leur caractère abject qu'il ne s'agit évidemment pas de minorer, statistiquement, le risque qu'ils vous frappent individuellement reste - fort heureusement - assez peu élevé. Les villes retenues par ces classements sont pour beaucoup des villes à taille moyenne avec des banlieues importantes et souvent des services financiers, transports fluides car entre autres faibles densités, etc. Il y a quand même beaucoup de gens qui ne voudraient pas vivre à Düsseldorf (ennui perçu pour beaucoup), même si Sydney, Vienne et Vancouver (également dans le "classement") sont typiquement des villes richement dotées en espaces verts et à l'environnement en effet exceptionnel. Le classement est biaisé par une vision de la "ville jardin" sans problèmes typique d'une approche anglo-saxonne, par ailleurs tout à fait respectable mais culturellement très particulière et certainement pas universelle. Je ne parle même pas de la représentation récemment faite par certains médias américains des "no-go" zones à Paris ou Birmingham, etc., qui peuvent encore biaiser les "résultats". Et puis, le panel de votants est constitué d' "expatriés", dites-vous ? Ce n'est pas une population représentative de grand chose. En outre, comment ces "expatriés" votants sont-ils choisis ? On peut soupçonner que les cadres bancaires et autres cols blancs relativement jeunes, à très hauts revenus, et avide de banlieues vertes et aisées pour élever leurs jeunes enfants soient bien représentés. L'origine culturelle des votants est également essentielle (l'image et l'attente qu'on a de la ville est très connotée culturellement). L'article devrait mentionner tout cela et ne pas prendre toute information diffusée par une agence de presse pour argent comptant. On peut faire dire absolument tout ce qu'on veut à ce genre de "classement". Cette liste est d'ailleurs tellement prévisible quand on imagine le choix des votants et les attendus du "classement" (rapidement supposés ci-dessus puisque votre article n'en dit rien) que je crois que je pourrais moi-même en écrire les 50 villes lauréates suivantes. Pourtant, beaucoup d'amoureux des villes pourraient préférer des villes plus "excitantes" en dépit de leurs "problèmes" qui sont en quelque sorte un prix à payer. On pourrait établir un tout autre classement à partir d'une telle approche. Voyez-vous, la ville est diverse comme l'humanité. Un humble conseil : donnez le protocole ou ne publiez pas ce genre d'information seule, car sans explication sur le protocole cette information n'est que bruit de fond sans signification ! Les touristes ont d'ailleurs bien compris en allant massivement visiter Paris ; pour autant, tout cela est relatif car visiter n'est pas habiter. Paris ferait mieux de se réinventer et sortir de sa frilosité clientéliste : lutter courageusement contre le bruit et les autres pollutions ainsi que l'encombrement absurde de l'espace piétonnier, produire une architecture publique de réelle qualité et non des gadgets ou des tours par principe parce que cela "fait moderne". Certaines tours sont modernes, mais toutes les tours ne le sont pas. Et puis quel ennui la nuit ! Etc. Un urbaniste français, très souvent expatrié qui a fait ses études aux Etats-Unis
Réponse de le 05/03/2015 à 14:37 :
Merci pour votre réaction riche et intéressante.

J'aimerais juste , à votre tour , que vous définissiez le protocole qui régit ce que l'on appelle / que vous appelez une ville "excitante".

Bonne journée.

signé: un citoyen lambda qui réside dans l'espace rhénan ( Basel / Freiburg / Alsace)
Réponse de le 05/03/2015 à 17:23 :
Très long texte à lire. Petite question suite à tes nombreuses remarques au sujet des autres villes dans le classement: As-tu déjà visité une de ces villes classés dans les 10 premiers?
a écrit le 05/03/2015 à 11:32 :
Dès qu'on visite une ville, et à plus forte raison si on y réside, on voit la qualité de vie. Logement: combien de mètres carrés par habitant? Etat de salubrité. Combien d'espaces verts? Propreté et régularité des transports publics; loisirs: piscines, lacs, jardins publics? Services culturels à prix abordables, cafés et bistrots à prix abordables, sans compter suivants les villesles mendiants parfois très agressifs dans les transports en commun, et sur les trottoirs.
a écrit le 05/03/2015 à 11:31 :
C est vrai qu ele classement doit etre quand meme tres subjectif. Quant on voit qu en france, la premiere ville pour la qualite de vie est paris ... Franchement c est le pire endroit ou aller habiter et c ets pas pour rien que la plupart des francais qui y vont le font pour faire carriere et n ont de cesse de vouloir en repartir ...
a écrit le 05/03/2015 à 11:02 :
Si Munich, Vienne, sont des villes très agréables, en revanche vivre à Genève dans de bonnes conditions nécessite des revenus extrêmement confortables pour pouvoir se loger et profiter. Comptez au moins 12 000 CHF/mois.
Réponse de le 05/03/2015 à 11:34 :
Tout à fait ! Il fait tenir compte du coût de la vie. Je vis et travaille en ce moment à Genève. Les salaires y sont plus élevés qu'en France mais le coût de la vie aussi (la baguette à 3 chf par exemple, soit 3€, le ticket de bus à 3.5, des loyers exorbitants, le coût des assurances santé, etc.)
Et comme à Genève peu de choses sont gratuites, la vie y est peut-être belle pour les hauts salaires et les grosses fortunes étrangères mais pour les classes moyennes c'est une autre chose ! Et pour quelqu'un qui a les moyens de s'offrir un logement dans les beaux quartiers, Paris, Lyon, Bordeaux, Nantes, Montpellier (pour parler des villes que je connais) sont bien plus belles, vivantes et agréables à vivre.
Je rentrerai avec plaisir en France à la fin de mon contrat.
a écrit le 05/03/2015 à 10:59 :
La semaine dernière, j'ai vu un classement ou Bordeaux était considéré comme la meilleure ville ou vivre devant Lisbonne... Tous ces classements sont ridicules.
a écrit le 05/03/2015 à 10:57 :
Comment font-ils leur étude ? Qui parmi les gens donnant un avis ont vécu dans toutes les villes pour "comparer" ? Si je suis installé à Munich et y suis bien, peut-être qu'à Zürich, je serais 1,5 fois mieux ? L'ennui est que n'y ayant jamais habité, on ne se rend pas compte de ce qu'on "rate"... Et à Londres, 3 fois mieux ? Ah non, il roulent à gauche. :-)
a écrit le 05/03/2015 à 10:30 :
je confirme qualité de vie exceptionnelle a Munich : transports publics, niveau des salaires, resto, sorties culturelles, climat, lacs et montagne. Tres apprécie des expats Francais. Deutche sprachen
Réponse de le 05/03/2015 à 14:30 :
Entièrement d'accord avec vous! Parmi toutes les villes dans lesquelles j'ai vecu, c'est celle qui m'a laissé le meilleur souvenir. Cadre de vie exceptionnel ( les pistes de ski à 1 heure et les lacs -Starnberger See- à quelques dizaines de minutes . Cependant, les Bavarois gagneraient à être plus chaleureux. Viel Spass!
a écrit le 05/03/2015 à 10:22 :
Top 10
3 villes en Allemagne (enfer social selon La Tribune), 1 Autriche, 1 en Suisse, Zero en France
a écrit le 05/03/2015 à 10:15 :
Un rapport international prouve , une fois que plus que l'espace germanophone est privilégié.
Un sujet de réflexion très intéressant pour les français limitrophes de l'espace rhénan ( Les Alsaciens en particuliers) , qui se rendent compte , depuis longtemps que les choses fonctionnent bien mieux de l'autre côté du Rhin , que de l'autre côté des Vosges .
Bonne journée à toutes et à tous .
a écrit le 05/03/2015 à 9:50 :
On aimerait connaitre les critères retenus pour un tel classement / La place de certaines villes dans ce palmarès invite à la plus grande prudence.
a écrit le 05/03/2015 à 9:26 :
6 villes germanophones dans les 10...cherchez l'erreur!
Réponse de le 05/03/2015 à 10:06 :
Je ne vois pas où est l'erreur. ( sauf qu'il n'y a "que " cinq villes germanophones dans les dix premières et non pas six comme vous le dites. )

Et c'est amplement mérité . ( paris est combien t-ième ? ha ha ! )

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :