Le plan de Merkel et Sarkozy pour 2020

 |   |  332  mots
Le président français et la chancelière allemande veulent promouvoir des initiatives concrètes entre les deux pays à réaliser dans les dix ans à venir.

Le président Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merkel ont présenté, jeudi 4 février à Paris, le programme de coopération de leurs deux pays. La France et l?Allemagne avancent 80 propositions qui se veulent "concrètes" pour développer "une même vision de leur avenir à l?horizon 2020".

"Le temps des grandes déclarations et des grands traités va un peu s?effacer", a dit Nicolas Sarkozy. "Qu?est-ce que la croissance au XXIème siècle ? Cette question, il faut que nous y répondions ensemble", a ajouté la chancelière allemande.

Les deux dirigeants ont notamment évoqué une "initiative commune pour le Proche-Orient", une préparation commune des grands rendez-vous internationaux comme le G20, ainsi qu?un "suivi des propositions" du président russe Medvedev aux Européens. "La question Europe-Russie est fondamentale, a argué Angela Merkel. Il faut clôturer une bonne fois pour toute la guerre froide."

Dans le détail, les propositions franco-allemandes sont réparties en six domaines: économie, énergie et climat, recherche, politique étrangère et défense, rapprochement des citoyens et cadre institutionnel. Mais force est de constater que le document d?une dizaine de pages ressemble quelque peu à un fourre-tout.

Au chapitre des projets "concrets", on trouve notamment des initiatives comme la création d?un centre de compensation franco-allemand pour le gaz, la naissance d?un manuel scolaire commun sur l?Europe et l?histoire de la construction européenne ou le lancement d?un satellite commun pour la détection des gazs à effet de serre.

Certaines initiatives ont des objectifs flous, comme "la mise en ?uvre commune du paquet énergie climat". D?autres ne sont que la répétition de projets annoncés depuis plusieurs semaines, notamment la promesse de faire des "propositions communes en vue d?une politique agricole et alimentaire forte".

 

Lire la suite de l'article Le plan de Merkel et Sarkozy pour 2020

Découvrez toute l'actualité européenne, avec notre partenaire EurActiv.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2010 à 20:00 :
Pourquoi, la France et l'Allemagne, ne pourraient-elles pas s'inventer un destin commun? L'exemple Suisse démontre l'efficacité d'un état fédéral multilangue et multiculturel.
a écrit le 05/02/2010 à 21:47 :
Un fourre tout et pas grand chose de nouveau.
En fait : Français et Allemands se tournent le dos.
Pour preuve : combien de Français apprennent l'allemand ?
Et aucune mesure n'est annoncée pour corriger la tendance.
Ce n'est pas en parlant anglais (minable en plus) que les Français vont améliorer les relations du couple franco-allemand; ni en poursuivant de pitoyables échanges de buveurs de bière via de ridicules "comités de jumelage", réservés à des édiles en goguette.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :