Athènes pourrait rembourser ses dettes en énergie solaire

 |   |  377  mots
(Crédits : latribune)
Une nouvelle piste est envisagée pour permettre à la Grèce de rembourser une partie de ses dettes aux Etats membres de l'UE: fournir de l'énergie solaire à ses créanciers européens.

Toutes les idées sont bonnes pour permettre à la Grèce d'honorer ses dettes. La Direction générale de l'Energie de la Commission européenne a été sollicitée pour une initiative qui n'est encore qu'au stade embryonnaire : rembourser ses créances grâce à son énergie solaire en fournissant de l'électricité à ses voisins.

Discussions en cours

D'importants investissements seraient nécessaires pour doter le pays des infrastructures adéquates. « Plusieurs entreprises allemandes ont manifesté un intérêt certain pour cette éventualité, mais il serait clairement plus avantageux que plusieurs Etats membres s'y intéressent », a déclaré à EurActiv.com une source haut placée.

Marlene Holzner, porte-parole du commissaire à l'Energie, Günther Oettinger, a confirmé que des discussions étaient en cours. « La Commission européenne dispose d'une équipe d'experts de l'énergie, qui travaille sur le rôle que l'énergie pourrait jouer dans le soutien de la croissance économique grecque », a-t-elle affirmé à EurActiv.com.

Programmes nationaux

D'après le ministre grec de l'énergie, la Grèce bénéficie d'un rayonnement solaire 50 % plus important que l'Allemagne, mais sa production d'énergie solaire est près de 80 fois plus faible.

Lors d'une réunion à Bruxelles la semaine dernière, un haut représentant de l'UE a confié à EurActiv.com qu'il n'y avait « aucune raison » que la Grèce ne puisse bénéficier d'investissements nationaux pour l'énergie solaire sur son propre territoire - ou coopérer via ses exportations.

Mais « cela dépend de la disposition du ou des pays concernés à laisser les promoteurs grecs profiter de leurs programmes », a-t-il expliqué.

Sortir du nucléaire

« La demande est forte en Allemagne, et le projet pourrait se concrétiser si d'autres pays [s'engageaient]. C'est un sujet dont nous discutons beaucoup avec le groupe de travail d'Athènes, qui s'est montré relativement intéressé par cette idée», a ajouté le représentant de l'UE.

Ce mois-ci, la chancelière allemande, Angela Merkel, a appelé à la réduction des subventions destinées à l'énergie solaire en Allemagne, et à l'augmentation des importations d'énergie propre en provenance de pays tels que la Grèce.


Lire la suite  de l'article : Athènes pourrait rembourser ses dettes en énergie solaire.
 

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Euractiv

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2011 à 14:37 :
Pourquoi pas déménager toute la population grecque dans les villes et recouvrir le reste du pays d'un gigantesque panneau solaire. Non seulement, les grecques paieraient toutes leurs dettes mais en plus, sachant que ce peuple est instruit et qu'il a donné au monde tant de grands penseurs (Seuls les chinois les avaient devancés), il redeviendrait le maître de l'Europe. Il y en a marre de minables comme Sarkozy, Merkel et Cameron qui ne sont que les pantins des USA...
Jean-Claude Meslin
Réponse de le 12/11/2011 à 11:44 :
eh oui, comme disait cette élégante et cynique athénienne à la fin de l'été au journal de 13H sur France 2: "Nous, on a le soleil et la mer, alors..(sous-entendu, allez vous faire voir), alors, vite les panneaux solaires et qu'on en parle plus !!!
a écrit le 26/10/2011 à 14:01 :
Cette idée,pour autant qu'elle apparait saugrenue,aurait pu servir de monnaie d'échange à la dette grecque si des infrastructures existaient déjà mais ce n'est pas le cas.De plus, le solaire n'est il pas plutot une energie pour le particulier plutot que de dimension industrielle:ou sont les zones de panneaux solaires géantes en Europe et quelles en sont les coûts environnementaux?
a écrit le 26/10/2011 à 13:04 :
de la part de l institution europeenne, je pensais avoir tout ou presque tout vu et entendu.
Mais alors là, ca depasse l entendement. Et ils sont payes combien les petits genis de cette commission pour nous sortir des trucs pareils...
Mais reveillez vous!!!!

a écrit le 26/10/2011 à 12:39 :
L'Etat grec est propriétaire de vastes portions du territoire. L'ensoleillement y est important. Pas de risque chronique de révolution/guerre civile comme sur la rive sud de la Méditerranée. L'Etat grec a pris l'habitude d'écraser la petite opposition civile. L'Europe du Nord a besoin d'électricité verte. Les Grecs ont l'habitude d'utiliser le solaire pour chauffer leur eau sanitaire. L'Espagne et l'Italie ont leurs propres programmes énergétique vert. La France ne fera rien. Donc, pourquoi pas.
a écrit le 26/10/2011 à 11:04 :
inutile il y a déjà les olives !!!!
a écrit le 26/10/2011 à 10:27 :
Pourquoi pas leur demander de fournir de l'eau salée à ces créanciers ???
Le cout pharaonique que réprésente ce type d'installation n'a aucune raison d'être investie en Grèce autant le faire en France dans notre cher Sud...
Vraiment du grand n'importe quoi !
Réponse de le 26/10/2011 à 10:50 :
Pas d'accord. Faut leur demander de nous livrer des montres grecques afin de "remettre les pendules (de la zone Euro) à l'heure" !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :