Le premier rapport de l'UE sur la compétitivité révèle des lacunes

 |   |  362  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Décidé dans le cadre des nouvelles règles de surveillance budgétaire des Etats, ce document sur la performance économique des pays de l'UE révèle les lacunes de certains pays.

Des divergences profondes existent entre, d'une part, les pays du Nord et de l'Ouest de l'Europe, et d'autre part les pays européens du Sud et de l'Est, selon le texte publié par la Commission vendredi 14 octobre.

D'après ce rapport, la productivité du travail et l'innovation se situent bien au-dessus de la moyenne dans certains pays comme l'Irlande ou l'Allemagne, alors que d'autres Etats comme la Bulgarie ou l'Espagne présentent de sérieuses lacunes dans ces domaines.

Eviter la répétition des crises

Même si ces différences sont déjà bien connues, le tableau de résultats revêt une signification toute particulière. Il a effectivement été conçu pour prévenir la répétition de la crise de la dette grecque et examine les déséquilibres macroéconomiques au sens large qui menacent les autres pays de l'UE.

Ce tableau fait partie du nouveau paquet sur la gouvernance économique, qui inclut une restructuration du pacte de stabilité et de croissance visant à limiter la dette publique et les déficits dans la zone euro. Ce nouveau paquet devrait accroître encore davantage la pression sur les Etats pour les forcer à maintenir leurs déficits budgétaires sous la barre des 3% du PIB.

Dans le cadre du nouveau mécanisme de surveillance, la Commission peut à présent initier des "procédures concernant les déséquilibres excessifs" et proposer des sanctions économiques à l'encontre des Etats dont les déséquilibres structurels ne sont pas corrigés.

Ces sanctions peuvent être mise en ?uvre en deux étapes : la première serait la constitution de dépôts portant intérêt par les pays qui ne respectent pas les mesures correctives recommandées.

"Dans le cas d'un second manquement aux normes, ce dépôt pourra se transformer en une amende (qui pourra atteindre jusqu'à 0,1% du PIB). Des sanctions supplémentaires pourront également être appliquées si l'Etat présente à deux reprises un plan d'action insuffisant", souligne la Commission européenne.


Lire la suite de l'article Le premier rapport de l'UE sur la compétitivité révèle des lacunes

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :