Merkel prête à payer le prix pour sauver la zone euro

 |   |  347  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Allemagne est prête à injecter un capital de départ plus important dans le mécanisme permanent de sauvetage de la zone euro, le MES, qui doit être lancé cette année, annonce la chancelière Angela Merkel. Un article de notre partenaire belge l'Echo.

"Nous voulons conclure rapidement les négociations sur le MES (Mécanisme européen de stabilité), y compris avec les nouveaux instruments, annonce la chancelière allemande Angela Merkel. Et nous voulons, si nécessaire - et l'Allemagne serait prête à le faire si les autres le font -, peut-être verser davantage de capital au départ du MES, parce que si le capital est investi, cela envoie un signal important aux marchés", a déclaré la chancelière allemande, qui s'exprimait après des discussions avec son homologue italien Mario Monti.

Après cette suggestion, l'euro a réduit une partie de ses pertes et les futures sur le Bund se sont repliés par rapport à leurs plus hauts du jour.

? L'euro a bondi vers 1,2730 dollar alors qu'il était à 1.2690 dollar avant les commentaires de la chancelière.

Elle a également déclaré que la priorité de la zone euro pour ce début 2012 était de s'assurer d'un deuxième plan de sauvetage pour la Grèce. Elle s'est également dit admirative de la façon dont le nouveau gouvernement italien avait lancé les réformes.

Mario Monti a pour sa part déclaré que l'Europe devait reconnaître la façon "très mature" dont les Italiens avaient accepté des mesures d'austérité difficiles dans le but de réduire l'endettement du pays.
Taxe Tobin

La chancelière a aussi précisé qu'elle soutenait "à titre personnel" seulement une taxation des échanges financiers dans la seule zone euro, mais qu'en tant que "chef de gouvernement" elle devait tenir compte des réticences de ses alliés libéraux.

"A titre personnel mon avis est qu'en cas de besoin nous pourrions imaginer (cette taxation) à l'échelle de la seule zone euro." "Mais en tant que chef de gouvernement il s'agit de trouver une position commune", a-t-elle précisé.

"Dans mon gouvernement, il n'y a pas de consensus (pour une taxe Tobin de la zone euro), je ne peux donc soutenir cette position", a indiqué Mme Merkel.

A lire sur le site de l'Echo en cliquant ici.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/01/2012 à 17:04 :
Si Angela Merkel consent à amener le fonds de secours européen à mil
le milliards d'?,ça sera difficile de négocier quoi que ce soit dans
la foulée:elle va prendre en mains l'orientation de la politique de désendettement et de lutte contre l'endettement des pays de l'UE...
Alors là,ça va grincer dans les chaumières,en Europe sous perf'...Ho
llande a intérêt à être fin négociateur avec Angela...
a écrit le 13/01/2012 à 12:58 :
Les règles de l'UE ont été dictées aux autres membres par l'axe franco-allemand, quoi d'étonnant donc que ces règles les favorisent.
Le transfert de capitaux permanent des pays du sud vers les pays d'Europe centrale, par le biais des excédents et déficits commerciaux nous conduit vers un néo-colonialisme insidieux. Nous nous dirigeons vers une Union Européenne avec des républiques bananières autour d'une zone hautement industrialisée.
Si nous voulons éviter les troubles et révoltes que cela devra forcement provoquer il nous faudra changer ces règles de sorte à ce que les économies faibles des pays périphériques soient protégées face aux économies plus performantes avantagées par les règles actuelles par le biais du libre échange et par des facteurs naturels et immuables. Surtout l'économie allemande mais aussi en moindre mesure française sont les profiteurs de ces règles. L'entente franco-allemande, qui au départ devait aboutir à une Europe plus pacifique que dans le passé est sur le point de devenir un instrument d'oppression et d'exploitation des pays plus faibles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :