Quand l'Allemagne oublie son passé face à la crise de la zone euro

 |   |  1044  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © )
Après 1989, l'Union monétaire germano-allemande s'est faite au prix de transferts massifs. La stratégie de la chancelière Angela Merkel contredit l'expérience de son prédécesseur, Helmut Kohl. Pourquoi ? Les préjugés anti-grecs ne sont pas seuls en cause.

Pas d'argent mais des réformes. C'est la potion allemande, désormais bien connue, pour les pays du Sud de l'Europe. Ils «ont reçu depuis 10 ans d'importantes ressources» financières de l'Union...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2012 à 10:32 :
"Les préjugés anti-grecs" " l'Allemagne oublie son passé" Non mais quel culot d'écrire des choses pareilles !
a écrit le 02/03/2012 à 15:42 :
MERKEL = TATCHER
a écrit le 02/03/2012 à 8:58 :
Pourquoi ne pas tout simplement generaliser l'idee du Soli (contribution de solidarite, 5,5% supplementaires sur base de l'impot sur le revenu) a destination des PIIGS?
Dans 2/3 ans, nous y aurons des "paysages florissants"...
a écrit le 02/03/2012 à 8:47 :
Pour baisser le coût de la production en France, il faudrait admettre que le coût de la fonction publique est inclus dans les prix des articles fabriqués ici et payés par les recettes-impôts ou dettes !!
a écrit le 02/03/2012 à 8:39 :
Il aurait fallu commencer l'article par: Pas plus d'argent mais enfin des réformes !
a écrit le 02/03/2012 à 8:11 :
1-- ils ont remis les allemands de l'est au travail 2-- les allemands de l'est etaient allemands ! 3-- il y a pas mal de boites qui se sont installees en allemagne de l'est ( pas des piscines, comme dans certains autres pays...)
Réponse de le 02/03/2012 à 10:07 :
surtout les jeunes allemands de l ex RDA sont parti a l ouest
Je vis en RFA et j ai des collegues de l ex RDA. Ils me disent que quand ils rentrent chez eux, c est tout mort: personnes dans les resto, les cines ...
En RDA il ne reste quasiment que les vieux. Pire encore, le peu de jeune qui reste sont essentiellement des hommes. d ou natalite plombee
a écrit le 02/03/2012 à 6:13 :
La différence : les Allemands ne pouvaient pas trop ouvertement refuser l'échange des marks au nom d'une espèce de patriotisme national et de retour au bercail du petit frère; pour l'europe ils n' ont ni envie de la saborder, ni de faire des efforts, alors attendre et voir. Et comme Merkel n'a pas de grande pensée européenne...
a écrit le 02/03/2012 à 6:12 :
Tres bon article bravo
a écrit le 01/03/2012 à 20:46 :
La grande difference:
- l'Allemagne de l'Est etait une dictature. Son peuple depouillé de son libre arbitre.
- Quant à l'Europe du sud: des démocraties ou pendant des annés le peuple a préférré plonger la tête dans le sable et voter pour le comfort et des incompétents plutôt qu´écouter, accepter et se confronter aux dures réalitées d'un monde globalisé.
D'un Europeen non Allemand: combien de temps encore les Allemands seront-ils vilipendés pour avoir eu raison et avoir été courageux, sans jamais être agressifs d'ailleurs?
En démocratie, n'as t-on pas les dirigeants qu'on mérite?
Réponse de le 02/03/2012 à 6:14 :
Vous integrez bien entendu la france dans cette "europe du sud" j'imagine, non?
Réponse de le 02/03/2012 à 8:41 :
Vous semblez oublier que les excédents allemands font les déficits des pays voisins,sans ces derniers il n'y a pas "modèle allemand" sans clients pas d'exportations allemandes.En lisant la presse allemande,l'on ne peut être qu'exaspere devant l'acharnement des médias à parler jour après jour des grecs,en oubliant de voir qu'une bonne partie de l'endettement de ce pays provient des tanks et sous-marins allemands vendus à la Grèce
Réponse de le 02/03/2012 à 17:42 :
La Grèce n'était-elle pas libre de ne pas en acheter? N'était-elle pas libre de ne pas organiser les jeux olympique? De lever l'impôt foncier? D'avoir un cadraste organisé? de ne pas augmenter les salaires des fonctionnaiores de 100% en quelques années? La France ne fait guère mieux mais au rythme des promesses électorales notre tour est pour le mois de juin!
Réponse de le 05/03/2012 à 15:27 :
@Liberal:Bah non elle n'est pas libre,la preuve elle a voulu annuler le contrat de 2 fregates(1 francaises et une allemande) pour un total de 800 millions euros a cause de la crise qui frappe son pays.Solidarite europeenne oblige, la france et l'allemagne ont dit nein!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :