Tensions entre Angela Merkel et David Cameron sur le budget européen

 |   |  482  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
David Cameron, en habitué de l'exercice, menace d'opposer le veto du Royaume-Uni à la proposition de l'Allemagne pour le budget européen. Angela Merkel, qui tente encore de négocier avec le Britannique, envisagerait d'annuler le sommet sur sujet pour préserver les chances d'aboutir des discussions sur l'Union bancaire.

David Cameron, qui avait déjà failli faire capoter l'accord européen sur le traité budgétaire en décembre 2011, joue à nouveau de sa stratégie d'opposition face au reste du continent. Exigeant un gel du budget européen, le Premier ministre anglais est même allé jusqu'à menacer ses partenaires d'opposer le veto du Royaume-Uni à ses partenaires européens. Ce qui a fait sortir Angela Merkel de ses gonds, rapporte le Financial Times ce lundi. Si bien qu'elle se serait elle aussi adonnée à des menaces selon son entourage. Si David Cameron n'accepte pas une solution de compromis, la chancelière allemande pourrait purement et simplement annuler le sommet des 22 et 23 novembre.

Pour l'heure, Angela Merkel tente encore de persuader son homologue britannique de soutenir la position de l'Allemagne qui défend un plafonnement des dépenses de l'Union européen à 1% de son PIB. Et ce, alors que la Commission européenne a quant à elle proposé un budget total de 1000 milliards d'euros pour les années allant de 2014 à 2020, soit environ 1,1% du PIB européen.

"S'il n'y a pas d'accord, tant mieux"

Mais la bataille est encore loin d'être gagnée pour la chancelière. Après le sommet de la semaine dernière, David Cameron n'a cessé de répéter sa volonté d'opposer son véto à toute augmentation des dépenses. "S'il n'y a pas d'accord, tant mieux pour la Grande Bretagne" a-t-il déclaré. Une fois de plus, c'est la politique intérieure qui vient fausser le jeu européen. Dans une Grande-Bretagne généralement sceptique à l'égard de l'Union européenne, le Premier ministre serait accueilli chez lui en héros en cas de blocage du budget de l'Europe.

Préserver les discussions sur l'Union bancaire

Pourtant, Angela Merkel multiplie les signes pour tenter de rassurer David Cameron et ne cesse de promettre depuis une semaine que l'Allemagne se tiendra à ce 1% du PIB. Un officiel allemand cité par le Financial Times, a même affirmé avec un ton très diplomatique que le Royaume-Uni devait voir en l'Allemagne un "partenaire honnête". Une rencontre serait même prévue début novembre à Londres, et c'est à cette occasion qu'Angela Merkel aurait prévu de menacer officiellement d'annuler le sommet. Il ne s'agirait pas là d'une menace en l'air, car ce sommet doit précéder d'un mois un autre sommet crucial : celui sur l'Union bancaire. La chancelière y verrait le seul moyen de garder la voie dégagée.

A ce jour, l'Allemagne a déjà obtenu le soutien des Pays-Bas, de la Suède, du Danemark, de l'Autriche, de la Finlande et de la République Tchèque. La France et l'Italie font elles aussi partie du lot, même si leur engagement est moindre. Quinze autres pays se rangent quant à eux derrière la proposition plus généreuse de la Commission européenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2012 à 15:58 :
Il serait grand temps que la perfide Albion quitte l'UE. Tant pris pour elle et tant mieux pour les autres.
a écrit le 22/10/2012 à 13:26 :
"What a mess" devrait être la devise de l'UE.
a écrit le 22/10/2012 à 12:31 :
Arretez cette europe la......ou est ce deja trop tard et tout le monde essaye de maintenir le cadavre en vie?
a écrit le 22/10/2012 à 12:05 :
"We want our money back". C´est la version 2012 de "Honni soit qui mal y pense" qui decore désormais les banières britanniques.
On refuse l´Euro. On refuse Schengen. Par contre les subventions agricoles de la CE pour les Land Lords (genre famille Windsor), ca on aime !
a écrit le 22/10/2012 à 10:48 :
Les Anglais qui beneficient du marche europeen san frais de douanes,mais n'ont pas l'euro et devalue leur monnaie,mettent encore des batons dans les roues pour un budget europeen de 1000 milliards,ce qui au passage est ridicule avec 27 pays(1000/27=37 milliards par pays),Apres tout depend dans quoi vont ces 1000 milliards,ou plutot cette augmentation de 1%.Si c pour des frais de fonctionnement,ca serait scandaleux
a écrit le 22/10/2012 à 10:25 :
Donc si j'ai bien compris: la commission veut augmenter le budget européen à 1.1% du PIB européen. L'Allemagne veut le limiter à 1%. Le Royaume-Uni veut qu'il soit gelé (c'est à dire reconduit à l'identique). Ca voudrait dire que le budget européen est aujourd'hui inférieur à 1% du PIB sinon l'Allemagne et le Royaume-Uni n'aurait aucune raison de se disputer. Or il me semble que le budget européen soit déjà bel et bien légèrement supérieur à ces 1%. Bref, j'ai du mal à comprendre votre article qui n'est ni fait ni à faire. Au passage, le PIB européen est d'environ 12 000 milliards d'euros.
Réponse de le 22/10/2012 à 10:41 :
Le budget de 5 ans 2007-2013 représenterait 1.05 % en moyenne et en prévision du PIB européen. L'allemagne souhaite donc le baisser, (relatif au % du PIB) Je pense que le gel du budget coté britannique doit être le gel des dépenses dans l'absolu. Sinon, vous avez raison, la position de Cameron serait effectivement incompréhensible.
a écrit le 22/10/2012 à 10:11 :
Mes excuses: la source du FT est bien cité dans l'article
a écrit le 22/10/2012 à 10:03 :
FT today: High quality global journalism requires investment. Please share this article with others using the link below, http://www.ft.com/cms/s/0/a8fa9b08-1ba0-11e2-ab87-00144feabdc0.html#ixzz2A0n5nGGv

Ms Merkel is trying hard to persuade Mr Cameron to back a German compromise that would cap EU spending at 1 per cent of European gross domestic product. The European Commission has proposed a figure of more than ?1tn for the years 2014 to 2020, or nearly 1.1 per cent of European GDP.
Pour votre info : 1 trillion UK = 1 billion (Continent)
Ce n'est pas cette erreur de chiffre qui est vraiment étonnante :Selon le high quality journalisme (provincial et qui ne cite pas ses sources!) de la tribune Mme Merkel serait en campagne électorale. Comment est-ce possible qu'elle essaye d'avancer sur les négociations budgétaire européennes? Comment est-ce possible qu'elle négocie un budget européen bien que l'allemagne soit le premier contributeur net de ce budget? Comment est-ce possible qu'après sa "défaite" infligée par notre héroïque Hollande, elle souhaiterait préparer le prochain sommet sur l'union bancaire?
Vous disiez qu'elle est en campagne (argument; qui la laisse donc sans aucune crédibilité et volonté sur des sujets difficiles que l'Europe) La presse Allemande n'en parle pas de cet article. Pas de com, pas de populisme. Par contre Cameron sera sur le top de la vague anti-européenne populiste, s'il gagnait cette confrontation. (Le veto est déjà gagné d'avance et ne demanderait aucun effort politique) Alors mes chers compatriotes, quelle sont les intentions malhonnêtes de cette perfide femme?
a écrit le 22/10/2012 à 9:24 :
le chiffre ne semble pas en rapport avec la réalité.... le PIB de la France et de l?Allemagne font environ 4 500 milliards à eux tous seuls, 1% ferait déjà 45 milliards...
a écrit le 22/10/2012 à 8:51 :
Un milliard d'euros ne font pas 1% du PIB européen, loin de là. Révisez vos données !
Réponse de le 22/10/2012 à 9:22 :
Exact, 1MDS? fait moins de 0.1% du pib européen
Réponse de le 22/10/2012 à 14:48 :
Les perspectives financiÚres sont sur 7 ans

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :