Florange : pour Bernard Thibault, la filière chaude est "condamnée"

Le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault a dénoncé lundi "un renoncement condamnable de la part du gouvernement" dans le dossier du site ArcelorMittal de Florange.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

 Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT, a dénoncé lundi sur France Info "un renoncement condamnable de la part du gouvernement" dans le dossier du site ArcelorMittal de Florange. Selon lui, le site n'est pas "sauvé".

Le secrétaire général de la CGT a estimé que dans les jours précédents l'annonce de l'accord vendredi, "tous les élus syndicaux, tous les élus locaux, un grand nombre de responsables politiques de tous bords ont dit 'dans cette situation, il ne serait pas aberrant d'innover', au regard de l'attitude de monsieur Mittal sur la scène internationale" en évoquant une participation financière directe de l'État.

Bernard Thibault a par ailleurs évoqué l'exemple Belge. "En Belgique, les salariés de Liège font le constat qu'après les mêmes promesses que celle qui ont été faites au gouvernement français, aujourd'hui les activités sont rompues, on est sur la gestion sociale des licenciements" a-t-il rappelé.

L'accord "pose d'énormes problèmes a-t-il par ailleurs poursuivi. "On ne maintiendra pas des hauts fourneaux en sommeil pendant des années. La décision de ne pas redémarrer l'activité sur la filière chaude laisse entendre qu'on la condamne tout simplement".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 04/12/2012 à 3:59
Signaler
le condanable est bien ce monsieur le meilleur destructeur de tout les temps

à écrit le 04/12/2012 à 3:56
Signaler
au revoir .....belle retraite bernard ..nous allons bosser pour toi ..si nos entreprises ne ferment pas

à écrit le 03/12/2012 à 14:51
Signaler
Florange est une usine locale qui est en grande difficulté depuis maintenant trop longtemps. Inutile de continuer à bercer ces pauvres ouvriers d' illusions. Il faut fermer et reconvertir tous les salariés sur des métiers d' avenir en France.

à écrit le 03/12/2012 à 10:45
Signaler
et alors le principal n' est il pas d' avoir du travail

le 03/12/2012 à 11:09
Signaler
Et non ce n'est pas le principale dans ce cas la, je travail a florange et ce que l'on aimerait c'est que les haut fourneaux tournent , produisent et fassent vivre! Nous aimons l'acier et y travailler c'est le c?ur même de la région qui est en fer.

le 03/12/2012 à 12:14
Signaler
Je suis de tout coeur avec vous (un des Pétroplus) Nous ne pouvons pas laisser partir des industries lourdes, c'est dangereux pour l'avenir et l'indépendance du pays!!!!

le 03/12/2012 à 14:19
Signaler
Personne ne parle de la surcapacite de production d acier en Europe? Je comprneds qu on aime son metier mais si pas de clients....le contribuable doit encore payer???? En France on met 20 ans a evoluer la ou les autres mettent 5 ans....un pays doit e...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.