En Grèce, le PIB s'est contracté de 6% au 4e trimestre sur un an

 |   |  222  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Sur l'ensemble de 2012, l'économie grecque a reculé d'environ 6,5%. En parallèle, l'institut de la statistique grec fait état d'un nouveau record du taux de chômage, à 27% en novembre.

Pas d'amélioration en vue en Grèce. Au 4ème trimestre, le PIB s'est contracté de 6% en rythme annuel, selon Eurostat, l'office européen de la statistique. Sur l'ensemble de 2012, l'économie grecque a ainsi reculé d'environ 6,5%. Un chiffre conforme aux prévisions du gouvernement, après une contraction de 7,1% en 2011.

Au 3ème trimestre, cette contraction avait atteint 6,7%, sur la base de données non-corrigées des variations saisonnières.

L'institut national de la statistique Elstat a par ailleurs fait état d'un nouveau record du taux de chômage à 27% en novembre, contre 26,6% en octobre. Le niveau du chômage en Grèce est plus de deux fois supérieur à la moyenne de la zone euro (11,7% en novembre).

La zone euro s'enfonce dans la récession

Par ailleurs, la zone euro s'est enfoncée davantage qu'attendu dans la récession au quatrième trimestre 2012 pénalisée par la contraction marquée de l'activité en France et en Allemagne, ses deux principales économies, relate Eurostat. Le PIB des Dix-Sept a diminué de 0,6% par rapport au troisième trimestre selon Eurostat, après une baisse de 0,1% sur juillet-septembre.

Au sein du bloc, seules l'Estonie et la Slovaquie ont enregistré une croissance de l'activité au quatrième trimestre, les données n'étant toutefois pas disponibles pour l'Irlande, le Luxembourg, Malte et la Slovénie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2013 à 5:26 :
Arrêtez de plaindre la Grèce, pays où la triche est partout ou presque...
a écrit le 15/02/2013 à 15:26 :
La vraie question est de savoir si les grecs paient des impôts pour financer leur dette?
Réponse de le 17/02/2013 à 10:22 :
Ils ne payaient pas suffisamment d'impôts chaque année pour payer les dépenses annuelles alors de là à se désendetter...cette année ils arrivent a équilibrer les dépenses et les impôts. Autant dire qu'ils ont arret? de creuser la dette. Et pensant ce temps en France on creuse toujours chaque année, certes beaucoup moins que les années précédente mais on continue de creuser. On ne devrait plus creuser la dette en fin de quinquennat. Espérons le ! Quant à se désendetter, il n'est est même pas question dans les débats. Je n'entends aucun parti politique sur ce sujet du désendettement. Combien de temps faudrait il Pour commencer a l'entendre ?
a écrit le 14/02/2013 à 19:36 :
Arretez de plaindre la grèce, c'est un pays de tricheurs ou personne ou presque ne paye d'impôts, ou il n'y a pas de cadastre et donc pas de paiement de taxes sur les propriétés, ou les restaurateurs ne délivrent pas de tickets de caisse et ne payent donc pas de tva, ou les fonctionnaires partent en retraite à 50 ans, ou l'église et les armateurs ne payent pas l'impôt.
Et cerise sur le gateau, depuis des dizaines d'années, ce pays à truqué ces déclarations budgétaires à légard de l'Europe, et aujourd'hui l'europe les porte à bout de bras, les banques européennes ont abandonné 100 milliards de créances et nous continuons à leur verser, à savoir vous contribuables français et les autres (à fonds perdus), des milliards qu'ils ne rembourseront jamais.......
a écrit le 14/02/2013 à 18:46 :
Ce n'est pas si grave que cela, il faudra revenir à des proportions des gens du Sud, il faut payer le fonctionnaire à son juste prix 200 euros, cela suffit à quand la France dans la casserole, j'en ai l'eau la bouche et le ventre qui gronde !
Réponse de le 16/02/2013 à 17:00 :
Vous ne n'avez pas l'air très patriote pour parler ainsi de la France. Mais peut être n'est ce pas votre pays ? Si vous ne l'aimez pas, vous pouvez partir.
a écrit le 14/02/2013 à 14:30 :
Chez nous aussi les recettes vont baisser. Les prestations sociales vont baisser vu le nombre de chômeurs les allocations familiales la sécurité sociale tout ce qui est pris sur les salaires ne rentrera plus dans les caisses de l'état puisque pas de boulot. Maintenant c'est l'économie réelle qui est touchée et là on pourra dire aux français comme on dit au peuple Grec c'est de votre faute. les politiques qui oublient dès qu'ils sont élus pourquoi ils l'ont été n'ont pas anticipé et n'ont pas voulu contrarier les lobbys, la commission européenne qu'ils affectionnent et l'OMC pour qui tout doit se réguler tout seul.Bravo les médiocres c'est vrai que les municipales et les européennes approchent et que ça vous occupent.
a écrit le 14/02/2013 à 14:04 :
Les "recettes" du fmi sont décidément très efficaces. Et un pays mort, un...
Réponse de le 14/02/2013 à 16:47 :
Vous pourriez plutôt incriminer la tricherie répétée de la Grèce, non seulement avant d'entrer dans la zone euro, mais même encore récemment en embauchant des fonctionnaires à tour de bras avec l'argent qu'on venait de lui verser....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :