Les farines animales à nouveau autorisées pour les poissons en Europe

 |   |  405  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
La Commission européenne a annoncé jeudi qu'elle avait à nouveau autorisé les protéines animales transformées pour nourrir les poissons d'élevage. Elles pourront être utilisées à partir du 1er juin.

Seize ans qu'elles étaient interdites en Union européenne. Mais les farines animales reviennent au menu des poissons d'élevage. La Commission européenne a en effet annoncé jeudi que ce mode d'alimentation à base de porc et de volaille, sera de nouveau autorisé à partir du 1er juin 2013. La mesure, évoquée depuis 2010, a été approuvée par les experts des Etats membres en juillet 2012. La Commission justifie cette décision par une pérennisation du secteur de l'aquaculture : elle écrit dans un communiqué que cette autorisation "améliorera la durabilité à long terme du secteur de l'aquaculture, car ces protéines animales transformées (PAT) pourraient être un substitut précieux aux farines de poisson, qui sont une ressource rare".

En conformité avec les "avis scientifiques les plus récents"

Elle poursuit en assurant que l'annonce "est conforme aux avis scientifiques les plus récents selon lesquels le risque de transmission d'ESB entre animaux non-ruminants est négligeable pour autant qu'il n'y a pas de recyclage entre les espèces", c'est-à-dire de cannibalisme. L'utilisation des farines animales pour les ruminants est interdite depuis 1997 en raison des risques de contamination par l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), ou "maladie de la vache folle". L'interdiction avait été étendue en 2001 aux aliments pour tous les animaux de consommation.

Volailles et porc pourraient se nourir les uns des autres

Et la Commission pourrait aller plus loin. Celle-ci "entend proposer une autre mesure pour réintroduire l'utilisation des PAT de porc et de volailles pour les volailles et les porcs". Le cannibalisme (à l'intérieur de mêmes espèces) étant interdit, les volailles ne pourront pas être nourries avec de la farine de volailles, mais en l'occurrence de porc, et inversement. Toutefois, cette autorisation ne devrait pas intervenir avant 2014, selon un porte-parole de l'exécutif communautaire. Il n'est toutefois pas question d'autoriser que des protéines animales transformées puissent servir à nourrir des ruminants (bovins, ovins et caprins), de même que les PAT de ruminants à destination des animaux d'élevage non-ruminants.

En plein scandale sur la viande de cheval écoulée dans des plats étiquetés "pur boeuf", ette annonce "tombe mal", a commenté ce matin sur France Info le ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot. "La France s'était prononcée contre cette disposition européenne", a-t-il indiqué.

POUR ALLER PLUS LOIN :

» Et si les farines animales faisaient leur retour en France ?

» Le retour fou des farines animales

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/02/2013 à 15:17 :
quelu un serais interessé par la farien d epoisson et de crabe; kamdemkamer yahoo .fr
a écrit le 18/02/2013 à 14:27 :
L'expression "minerai" en dit long sur ces sous-produits issus de carcasses animales.
Le minerai c'est en gros des cailloux et c'est ce qu'on veut nous faire "bouffer". Dans certains pays du quart-monde, certaines populations se contentent déjà de "biscuit" de terre...C'était mieux avant? Malgré toutes les normes d'hygiène de sécurité alimentaires, enfin toutes ces "couillonades" qui n'ont eu d'autre but que d'éradiquer les petits producteurs, les petits commerçants, et bien oui, c'était mieux avant, parce que quand il y avait un problème, c'était circonscrit à quelques communes alentour. On ne risquait pas d'empoisonner la moitié de la planète au plan santé et surtout au niveau médiatique.
a écrit le 18/02/2013 à 14:09 :
Tout et Tous pourris. Mettre Tout et Tous dans le même sac, on aimerait éviter l'amalgame, mais force est de constater que rien n'est fait pour améliorer la situation. Alors oui, tous pourris, corrompus par une finance qui en veut toujours plus. La solution serait de boycotter tous les produits de l'agro-alimentaire et éviter d'acheter dans les super/hypermarchés. Seulement, ils ont tout prévu, le pouvoir d'achat ils le maintiennent juste ce qu'il faut pour qu'on ne puisse acheter que dans la grande distribution...Pour que ça change, il faut les frapper au portefeuille en réduisant nos achats en GS, faire l'effort d'acheter nos produits chez les commerçants traditionnels en qui nous avons confiance, directement chez le producteur que nous aurons appris à connaitre. Acheter moins, manger moins, des produits de saison et de bonne qualité. Tout bénéfice pour nos finances et notre santé.
a écrit le 18/02/2013 à 10:08 :
Avant la "Vache Folle" ces produits de dernier choix "minerai" étaient vendus à l?équarrissage qui les valorisaient en alimentation animale.
Aujourd'hui l'équarrissage se fait payer cher pour reprendre ces produits qu'il est interdit de valoriser.
Arrive ce qu'il devait arriver : le minerai de cheval en alimentation humaine.
La vache folle n'était pas due à une volonté de produire des farines pour moins cher, mais de meilleure qualité nutritionnelle car moins cuites. Le prion et surtout sa résistance thermique n'était pas connus. Aujourd'hui c'est connu, les farines sont cuites à haute température sous forte pression, les morceaux à risque (cervelle d'adulte, moelle épinière) sont éliminés, le cannibalisme controlé.
Il est temps que l'écologie reprenne ses droits et permettent de valoriser au mieux l'ensemble des animaux d'abattoir.
Réponse de le 18/02/2013 à 13:45 :
Le résultat va être qu'on va manger de moins en moins de viande et de poisson. Tant mieux d'ailleurs, surtout pour les animaux terrestres, compte tenu de leur conditions d'élevage, d'alimentation et d'abattage. Pour les bovins, leur réduction aura aussi un impact significatif par moindre production de méthane. Les surfaces cultivées le seront pour la consommation humaine. Manger moins de viande est aussi meilleur pour la santé, cancer colo-rectal par exemple.
a écrit le 17/02/2013 à 9:37 :
Et vous y croyez au poisson bio ? A alimentation contrôlée en élevage, il sera donc nourri aux farines animales si ce n'est déjà fait, donc bio, puisque le poisson sauvage n'est pas dit bio. Bravo !!!! Continuez ainsi à empoisonner le monde, messieurs les politiques ..... Le bio c'est uniquement : faites-le vous-mêmes, faites-le pousser vous-mêmes, pêchez-le vous-mêmes !
a écrit le 16/02/2013 à 14:24 :
on fait manger n'importe quoi aux animaux et ensuite on s'étonne des problèmes de santé ! je crois que je vais manger de la vache enragée ! à quand le soleil vert ?
a écrit le 16/02/2013 à 13:47 :
Abattage de journalistes ? C?est un titre de roman «Abattement aux abattoirs», dommage, je connais déjà la fin de l?histoire: poussé par son patron furieux d?apprendre que sa femme était la maîtresse d'un ouvrier, un type a glissé dans un hachoir à viande et la police cherche à déterminer d?où vient la chair humaine retrouvée dans les lasagnes ! Réponse en choeur des patrons: de Roumanie ! Dans un monde où les poulets bouffent du poisson et les poissons du poulet, tout est devenu possible du simple fait comme le disait Virgile ".. auri sacra fames.." [Aen,III,57]. L'Europe va désormais simplifier l'étiquetage; il suffira de mentionner "quadrupède" pour se conformer à la prochaine mouture de la législation, puis il suffira d'écrire "vertébré", et ensuite "pluricellulaire" ;à ce moment moi je me mettrai à brouter pour rester en vie...
a écrit le 16/02/2013 à 11:05 :
Il faut boycotter les poissons d'élevages, exiger un étiquetage qui indique lorsqu'il y a des OGM ou farine animale et j'espère que ce que dit "toutvabien" concernant cette loi 2009 "incroyable quand même" les potagers individuels, ça ne sera pas applicable chez nous, car là il faudrait boycotter ce système dictatorial intégralement ! En gros on nous empoisonne dans tous les sens du terme, on est contraint et on a plus aucune liberté. Il faut que les gens se réveillent, en espérant qu'il n'est pas trop tard car la, ils vont trop loin on se fiche de nous et il ne trouve même plus de prétexte, tous les gros partis roulent pour ces gens là, et il faut instituer une régulation et plus de transparence des lobby.
Réponse de le 16/02/2013 à 13:15 :
On prétexte la faim dans le monde pour pratiquer des élevages intensifs, poisson, porc ou volaille qui rapportent beaucoup d'argent mais quand on sait qu'on rejette à la mer des tonnes de poissons pourris et l'impact de la malbouffe sur la santé, nos hommes politiques devraient défendre nos idées et satisfaire à notre souhait de voir sur les étiquettes le contenu des produits..
J ai déjà éliminé de mon panier les plats cuisinés et autre nourriture suspecte.
Depuis des années, j'ai bien compris que la France se faisait "bouffer" et je lis les étiquettes afin d'acheter des produits français, même si quelquefois c est difficile. Après le scandale de l'abattage des animaux selon la méthode hallal, étant contre la souffrance, quelle qu'elle soit, autant humaine qu'animale,dégoutée, j'ai boycotté la viande.
On a beau être au 21è siècle, en France, c est la dictature !
Pourquoi n'accède t on pas à la demande des consommateurs de nous informer sur la composition des produits ?? Qu'attend on ????
Je suis révoltée de ne pas avoir le choix.
A présent j'ai compris que tout cela était une affaire de gros sous et je n'ai plus confiance en rien.
Une française de 58 ans désespérée.
Réponse de le 16/02/2013 à 14:31 :
100% d'accord, et en plus la traçabilité en france est meilleure que dans beaucoup de pays, donc on pourrait en profiter pour favoriser d'acheter français, qu s'en plaindra ? avantage sanitaire + emplois d'agriculture, eh bien non, nivellement par le bas, égalité sur les étagères des produits suspects ou contrôlés au nom de la libre concurrence totale, de la libre circulation des marchandises, mais quelle niaiserie et utopie de mauvais libéraux bruxellois et français, et que fait le ministre de l'agriculture à promouvoir la qualité ?!!! mais qu'on vire ces prédateurs de la société qui sont payés sans relation avec les conséquences de leur délire !
Réponse de le 18/02/2013 à 14:43 :
@Marie-Jo
Faut pas être désespérée, et on a toujours le choix. D'abord il faut moins manger, ensuite il faut manger mieux. Pour cela, il faut éviter d'entrer dans un supermarché. Rien n'est bon dans ces temples de la consommation et surtout pas les produits comme les légumes, les fruits, la viande, la charcuterie, les fromages, le poisson d'élevage et encore mois quand ils seront nourris avec des farines animales! bref, tout le frais. Ne rien acheter de tout ça. Même le sel, il faut s'en méfier. Il reste des épiciers, des bouchers, des charcutiers, des boulangers, des fromagers professionnels et surtout honnêtes. Recherchez-les, achetez moins, parce qu'inévitablement plus chers, mais au bout du compte vous vous y retrouverez, surtout sur le long terme en ce qui concerne votre santé.
a écrit le 16/02/2013 à 10:28 :
Tout baigne. Le processus du traité de libre échange EU-USA est en marche... Un petit peu de rodage avec les farines animales, puis on devra (traité oblige) réimporter le boeuf aux hormones. Ensuite, forcément, on devra autoriser les OGM, puisque le traité le dira... Et pour finir, on pourra mettre en oeuvre le projet de loi 2009 de Monsanto qui consiste a interdire la production de fruit et légumes dans les potagers individuels qui ne sont pas agréés par "le pouvoir"... Puisqu'on vous dit que tout va bien ! Le business est nominal...
Réponse de le 16/02/2013 à 10:55 :
Saviez vous par exemple, que vous n'avez pas le droit de produire vos propres semences?.
Réponse de le 16/02/2013 à 11:34 :
eh! oui! on est baillonnés, on ne peut plus rien faire sans que nos énarques, qui n'y comprennent rien, ne s'en soient mêlés, c'est terrible !
a écrit le 16/02/2013 à 9:42 :
Le saviez vous, jusqu'à une époque récente, certains fabricants d'aliments pour l'engraissement des poulets ajoutaient des boues de station d'épuration dans leurs granulés.
Je ne sais si cette pratique existe toujours, étant donné le ramdam que cela avait provoqué à l'époque.
a écrit le 16/02/2013 à 9:38 :
Il faut bien recycler tous ces stocks de viande de cheval qu'on ne peut plus mettre dans les lasagnes...
a écrit le 16/02/2013 à 9:09 :
La vrai face de l'union européenne ; elle n'est pas la pour protéger les Citoyens Européen mais pour enrichir certains. Lamentable
a écrit le 16/02/2013 à 0:18 :
et pourquoi pas recycler les ordures ménagères sous le nom de caviar :-) et certains croient qu'ils vont vivre plus longtemps parce qu'on leur a promis :-) good luck les gars, mais avec le monde qui vous entoure, c'est pas gagné :-)
a écrit le 16/02/2013 à 0:05 :
et bientôt vous boufferez du chômeur en fin de droits grillé à point
Réponse de le 22/02/2013 à 2:49 :
Rappelle toi se film de fiction soleil rouge ont y arrive tout doucement mais surement
Réponse de le 18/04/2013 à 2:16 :
Soleil vert plutôt. Mais c'est tout à fait ça
a écrit le 15/02/2013 à 22:39 :
des farines de lasagne de cheval !
a écrit le 15/02/2013 à 21:29 :
Après les vaches folles, voici les poissons fous.
a écrit le 15/02/2013 à 20:50 :
mdr le dessin sur le sujet sur www.soyons-serieux.fr/les-farines-animales-a-nouveau-autorisees-dans-les-elevages-de-poissons/
a écrit le 15/02/2013 à 20:03 :
Cette Europe des lobbies US est à vomir.
a écrit le 15/02/2013 à 19:50 :
il y a du fout&ge de geule l on prend les gents pour des imbeciles autan findus a voulu rebondir en denoncant les problemes de la viande de cheval
a écrit le 15/02/2013 à 18:32 :
On devrait faire manger à ces technocrates de Bruxelles les farines animales, leur cerveau doit déjà en contenir puisqu'ils marchent sur la tête...! sans oublier la pression des lobbies de tous poils, la finance toujours la finance. La 6 sixième extinction est annoncée vous pouvez dormir en paix braves gens...!
Réponse de le 16/02/2013 à 10:20 :
Il est vrai que Bruxelles est la meilleure preuve que le prion est bien transmissible a l'homme...
a écrit le 15/02/2013 à 17:51 :
Je n'achetais déjà plus de plats surgelés depuis longtemps. Je n?achèterai plus de pois(s)on d'élevage.
Pour court-cicuiter les multi-nationales défendues par Bruxelles, faites comme moi, allez chez les producteurs locaux, visitez leurs fermes, payez en liquide... c'est meilleur et au final ça coûte moins cher.
Réponse de le 15/02/2013 à 21:33 :
Pour moi, fini le poisson d'élevage. Quand viennent les élections, je suis à la pêche.
a écrit le 15/02/2013 à 17:51 :
ne pourrait-on pas donner aux poissons quelques politiques, experts, énarques et autres bruxellocrates, et regarder le résultat ?
Réponse de le 15/02/2013 à 21:40 :
méchant ! Tu en veux donc tant aux poissons ?
a écrit le 15/02/2013 à 17:34 :
L'industrie qui se gave de profits!!!! ?
J'ai un souvenir très précis du cout de l'alimentation en 1970.
Un camenbert : 8,5 F (1,4 ?)
Le beefsteak : 60 F/Kg (4 ?)
Le roti de porc : 40 F/Kg ( 2,5 ?)
Ces prix sont restés stables en monnaie courante alors que cette monnaie a perdu les trois quarts de sa valeur. Les prix ont donc chuté de 75%.
Ce sont justement ces prix excessivement faibles qui nécessitent de tirer parfois sur la qualité sous peine de vendre à perte.
Réponse de le 15/02/2013 à 20:54 :
@ VD69 : Où avez-vous pris ces chiffres ? Que signifie le nombre entre parenthèses ? Traduction du prix en francs en euros ? Conversion du prix en francs de 1970 en prix en euros de 2013 ? Quelle monnaie a perdu les 3/4 de sa valeur ? Vos commentaires ne clarifient malheureusement pas le débat et ne peuvent qu'inciter nos concitoyens à encore plus de méfiance. Votre tentative de démonstration est, malheureusement, contre-productive, sauf peut-être pour une infime partie de la population initiée !
Réponse de le 16/02/2013 à 11:47 :
Je dirigeais à l'époque une colonie de vacances et j'en ai retrouvé les archives.
Seule une population initiée peut comprendre que la course à la nourriture bon marché a des conséquences.
Et pourquoi donc? Tout simplement parceque notre système d'information est aux mains de sphères incultes au niveau technique, ces informations sont moulinées sans filtre par les politiques. Le champ est libre pour les lobbys de la désinformation dont les écolos bobo.
Ceux qui ont quelques expériences, quelques compétences doivent-ils se taire?
a écrit le 15/02/2013 à 16:54 :
Moi je pense qu'il faut donner les farines au technocrate du parlement de bruxelle tous les midi ca fera des économies énorme .
choix gout boeuf, gout poulet ect..... y a pas de danger vu avec les experts du parlement.
a écrit le 15/02/2013 à 16:29 :
J'ai cru lire les farines animales à nouveau autorisées pour les nourissons.
J'aurais pas été surpris.
a écrit le 15/02/2013 à 16:22 :
La réplique - au quart de tour - des multinationales qui dirigent la Commission, pour creuser davantage l'écart des coûts de production contre les circuits courts de production / consommation alimentaire, et pour empêcher ces derniers de se développer. Il n'y a pas de stratèges financiers qui dirigent nos intérêts à la Commission.
a écrit le 15/02/2013 à 16:14 :
Il faudra pourtant choisir entre la peste et le choléra : soit il n'y aura bientôt -très bientôt- plus de poissons dans la mer, soit on mange du poisson nourri au PAT. la solution : mangeons plus de protéines végétales ...
a écrit le 15/02/2013 à 15:25 :
Pas de panique, ce n'est strictement rien. Juste une petite piqure de préparation... Dès que le nouveau traité de libre échange Europe USA sera en vigueur, nous aurons obligation de laisser entrer les OGM et le veau aux hormones en prime :-)
a écrit le 15/02/2013 à 14:54 :
Du poisson à 50 euros les 500 grammes, pas de soucis pour moi, si les ouvriers veulent en manger, c'est du poisson nourris aux farines animales.
a écrit le 15/02/2013 à 14:51 :
Si les pauvres veulent bouffer du pichon, c'est la seule solution.
a écrit le 15/02/2013 à 14:29 :
Vive le lobbying à Bruxelles....un repaires de corrompus de bas étage... Etage superieur financier et multinationale et dans la cale....le citoyen
Réponse de le 15/02/2013 à 15:13 :
@ Bartg + UN !
a écrit le 15/02/2013 à 14:22 :
Oui mais, ça m'est arrivé il y a très lontemps de manger des truites d'élevage nourries à la viande et des gardons pêchés en dessous de l'abattoir. C'était pas top! La viande pour nourrir les poissons ok, quid des thons qui sont à sang chaud que certains mangent crus et dont les vers peuvent infester un organisme humain? La photo en en tête ne me rassure pas du tout.
Réponse de le 15/02/2013 à 14:38 :
oui et alors heureux d'avoir manger de la Mer..?
De nouveau nous avons des gens qui nous gouverne, mais ne prennent pas de décision, il faut nous en prendre à nous même pour toutes choses qui règle le cours de notre vie, si nous bouffons de la merde aujourd?hui, et demain, ses, grâce à nous qui contribuerons à cet état de fait, lors de la vache folle, une grande majorité de gent ne mange plus de vache, b?uf ; aujourd'hui le poisson, que nous réserve cette nourriture factice, artificiel, nous devrions boycotter ces genres d'élevage, car il nous mantes sur tout et cela pour protéger les lobbies des filières de la pêche et de l'agriculture, si non pour quelles autres raisons la gouvernance européenne pratique t'elle ce genre d'opération, il faut arrêter ce genre de production, arrêter la pèche dans les eaux territoriales en attendant la reconstitution des ressources de la mer et avoir un élevage correct avec des alimentations à l'ancienne.
Si nous voulons continuer à vivre normalement, ou alors bientôt le soleil vert de Stanley Kubrick.
Réponse de le 15/02/2013 à 16:52 :
@ gegetine: Soleil vert (Soylent Green) film de Richard Fleischer tourné en 1973 pour une action qui se déroule en 2022... Un film qui marque !
a écrit le 15/02/2013 à 14:05 :
politiciens, faibles?? vous plaisantez, juste intéressés: au fait qui était au pouvoir lors du sang contaminé?
farine animale? tout simplement scandaleux!!!
alors indemnisons tous ceux qui ont tout perdus lors du scandale sur les farines animales, puisque finalement c'etait bon pour la santé!
A vomir...
a écrit le 15/02/2013 à 14:04 :
Tout le monde sait que les poissons se nourrissent naturellement de volaiiles et de porcs ! Tout comme il esr logique de faire venir les boeufs de roumanie en passant par 5 pays pour mieux brouiller les pistes et que certains puissent se sucrer au passage ! Encore et toujour le profit. Enfin soyons rassués : les plus éminents scientifiques ont conclu après étude ( sérieuse ) que le risque de contamination de l'ESB entre non ruminants est négligeable . Alors, au regard de gains engendrés par cette action idiote, ceux qui peut-etre contaceront cette maladie et bien négligeont les ! A! j'allais oublié : ne parlons pas du principe de précaution et obéissons à l'Europe puisque nous ne sommes plus souverain en France , tant d'exemples nous le prouvent .
a écrit le 15/02/2013 à 13:52 :

IL FAUDRA EGALEMENT SACRIFIER CE POISSON (poison )

ET SOUTENIR NOS PECHEURS









Réponse de le 15/02/2013 à 14:14 :
La solution peut être assez simple (malheureusement réservée à ce qui en ont les moyens) :

Bannissons les poissons et autres produits de la mer provenant d'élevages (bar, saumon, dorade, crevettes, coquilles dites "Saint-Jacques", etc...)
Privilégions les produits dont l'étiquetage indique clairement la provenance et le type d'alimentation
Consommons plus de légumes (bio, de préférence)
Ne cédons pas à la facilité des plats cuisinés contenant une ribambelle d'ingrédients (lasagnes, spaghettis bolognaise, burgers, raviolis et autres cannellonis...)
Éduquons nos enfants et ayons les mêmes exigences vis-à-vis des cantines scolaires
Boycottons les établissements de type Mc Do, Quick, KFC, Burger Kings...
Militons pour une véritable information du consommateur (autre que celle des médias qui ne privilégient que le buzz. Par exemple : hier, c'était la viande de cheval, aujourd'hui, c'est la candidature de NKM à la mairie de Paris, demain, ce sera les victoires de nos équipes de ski aux championnats du monde ou du PSG en ligue des champions...)
Réponse de le 15/02/2013 à 15:11 :
vous avez mille fois raison , votre commentaire est très vrai et lucide... le problème qu'il pourrait y avoir, et comme vous le dites si bien, c'est une question de moyens pour pouvoir acheter des produits hauts de gamme, et là, ce n'est pas gagné..Néanmoins, merci pour vos conseils perspicaces, remplis de bon sens....
Réponse de le 15/02/2013 à 15:55 :
je suis d'accord avec vous mais il faut savoir que les poissons à la base sont carnivores donc manger des farines animales à la base ce n'est pas choquant . Je pense que les professionnelles ne feront pas les mêmes erreurs que dans le passé ( rapport à l'ESB ) . Oui sauvons les pêcheurs mais aussi les agriculteurs qui s'en prennent pas mal à la figure ....pas de pays sans paysans . Mais arrêtez avec votre bio c'est bien pour les bourgeois et les citadins , critiquez l'agriculture d'aujourd'hui c'est facile mais savoir comment nos agriculteurs travaillent sa moins . Il faut savoir satisfaire l'ensemble de la population française et pas que les bourgeois ; les riches , oui !!! même les populations les + démunies , oui les fast food existe , on mange mal oui certes mais pour pas cher alors avant de dire boycottons on va déja par commencer à améliorer les repas de ceux qui ont peu les moyens financier .
Réponse de le 15/02/2013 à 16:28 :
Même dans le bio il y a un faible pourcentage d'OGM merci à Mme Lagarde !
Réponse de le 15/02/2013 à 16:54 :
Bonjour Agrosatys. Ou avez vous vue que les poisons dans la nature mangeaient des farines animales ; A ma connaissance les poissons sont carnivore mais ils n'ont pas inventé la farine, ni même le file à couper le beurre ; même si cela correspond au cycle de vie, les animaux mangent les plus faibles et les plus malades, de tous temps, et même les être humain ont participé aux cannibalismes; ou pour s'affirmé comme chef de file ou de meute; Merci à Monsieur José Bauvais de s?insurger sur les problèmes alimentaires, d'ailleurs dans les farines alimentaires est ce que par hasard il n'y aurait pas de mais transgénique ; poser vous la question? ???????
a écrit le 15/02/2013 à 13:35 :
Les industriels agro-alimentaires ont encore eu raison de nos faibles politicien. L'argent l'emporte toujours sur la raison. Le bon sens n'existe plus aujourd'hui, seul le profil a cours terme est privilégié. Nous ne sommes plus que des chiffres, des vaches à lait qui peuvent être sacrifié au nom du profil. Pour eux nous ne sommes pas des gens mais rien de plus que des chiffres dans leurs calculs de rentabilité.
Réponse de le 15/02/2013 à 14:58 :
Je vous suis tout à fait, ainsi que "de toutes façons"
a écrit le 15/02/2013 à 13:10 :
nous sommes tous roulés dans la farine . c'est comme les billets , la carte à puce et d'autres réputés inviolables ... il ne se passe pas une journée sans qu'une idée géniale à l'origine ( toutes le sont ) ne soit pas bricolée et dévoyée pour un gain ( toujours ce foutu pognon ! ) colossal puisque les enjeux sont mondiaux . les frontières avaient cet avantage , de filtrer , limiter ,cantonner , contrôler et stopper si doute !
a écrit le 15/02/2013 à 12:54 :
Si j'ai bien compris les "avis scientifiques les plus récents", ceux qui ont attrapé la maladie de Creutzfeld-Jacob sont responsables de leur propre mal car ils se sont rendus coupables de cannibalisme, puisqu'ils n'ont pas pu l'attraper en mangeant de la vache folle car il n'y a pas de transmission entre espèces...
a écrit le 15/02/2013 à 12:42 :
La commission européenne est complètement autiste, les erreurs du passé n'ont toujours pas données de leçons.
Réponse de le 15/02/2013 à 13:04 :
Commission européenne = danger pour la santé humaine et animale. Il faut savoir que la commission européenne a autorisé le maïs MON BT 863 pour la nourriture du bétail malgré une toxicité hépato-rénale avérée.
Réponse de le 16/02/2013 à 1:35 :
seul le profit compte c'est lamentable Quelle FRANCE allons nous laisser a nos enfants et petits enfants ! nos dirigeants ont perdu la tete
a écrit le 15/02/2013 à 12:22 :
Comment une commission non élue par le peuple européen et donc non légitime peut elle s'octroyer le droit de prendre une décision aussi importante et qui aura des répercutions à coup sûr sur notre alimentation ?.! C'est une chose qui me sidère ! ...

On a déjà expérimenter les farines animales (sur les bovins), les résultats ont été catastrophiques ... Maintenant, on les autorise sur les poissons ... Alors, quoi ?.! Ça veut tout simplement dire que l'on n'apprend pas du passé et que nos dirigeants sont des incompétents ! Ou pire ....
a écrit le 15/02/2013 à 12:12 :
Ces technocrate sont devenus fous!!!! après la vaches folle on va avoir droit au poisson fou!!!
C'est une honte. Nous devons sortir de cette Europe qui ne représente plus le peuple mais uniquement les intérets de certain.!!!
a écrit le 15/02/2013 à 12:11 :
@ Ody : beau discours de technocrate tels que vos prédécesseurs ont pu le faire du temps de l'ESB ("épidémie dite de la vache folle"), des poulets à la dioxine, des huiles frelatées, etc... Il faut que vous compreniez une chose : les discours de ce type ne sont plus crédibles. Vous pourrez toujours en écrire des pages et des pages. C'est "plié", trop tard. Plus personne (de façon raisonnée ou irraisonnée) ne fait confiance à ces discours. Vous avez tué la poule aux oeufs d'or et, malheureusement, vous continuez dans la même voie. Ouvrez-donc les yeux (et les oreilles), pour une fois.
Réponse de le 15/02/2013 à 12:47 :
Donc vous pensez que je suis technocrate. Merci pour la jolie étiquette. On a pas le droit d'être pour un minimum de réflexion et de responsabilité civique sans être taxé de technocrate, mot visant à décrédibiliser même des vérités (tout est vérifiable). C'est un peu facile non?
Réponse de le 15/02/2013 à 13:57 :
@ Ody : peu importe que fassiez partie ou non de la sphère technocratique. Votre discours le laisse penser. C'est peut-être un peu facile comme analyse, mais je pense que depuis des années, on nous vend tellement de vérités/contre-vérités, toutes plus scientifiquement étayées les unes que les autres, qu'au bout du compte, rien n'est plus crédible ! Et Dieu sait, si, en tant que scientifique ayant 40 années de carrière derrière mois, je le regrette. Quant aux vérités vérifiables, elles n'existe que dans un contexte particulier et souvent, malheureusement, pour soutenir des intérêts qui le sont tout autant. Je maintiens ce que j'ai écrit : "Vous avez tué la poule aux oeufs d'or et, malheureusement, vous continuez dans la même voie. Ouvrez-donc les yeux (et les oreilles), pour une fois."
Réponse de le 15/02/2013 à 14:59 :
"tout est vérifiable" c'est par rapport au contenu du premier message. Effectivement toute information, en particulier si elle est isolée d'un contexte (protocole et postulats de base en sciences, variété des points de vues...) est instrumentalisable. Je déplore simplement comme vous que sur des questions aussi cruciales nous n'allions pas au-delà du buzz et des décisions arbitraires. Je pense que nous aurons la démocratie que nous méritons, pour laquelle nous devons nous battre, et ça passe par la transparence, l'information et le débat (quitte à entendre des idées que nous rejetons dans le lot). J'ai écrit ce billet pour apporter des informations qui me paraissaient pertinentes à ceux qui ont le souhaitent. Il manquait effectivement la question des consommateurs halal.
Réponse de le 15/02/2013 à 21:01 :
Merci Ody. je pense que nous nous comprenons, finalement. Mais nos compatriotes nous comprennent-ils ? Je n'en suis pas certain et ils ont peur !
a écrit le 15/02/2013 à 12:08 :
Bienvenue dans le monde fantastic du cercle vertueux. Ca me fait penser au OGM et viandes americaines bourrés de steroides et antibiotics que personne ne veux ailleurs que la bas, du coup les ricains, poussés par les majors, se bourrent de processed food abominable et deviennent obese a un point dement.
Demain nous mangerons des poissons telement gras qu une simple bouché vous fera envoler notre cholesterol... Alors meme que les poissons ont l objectif inverse !
a écrit le 15/02/2013 à 12:08 :
L' Europe c'est vraiment du gros délire. Donner du boeuf ou plutôt du cheval à des poissons. Bientôt l' Europe de Bruxelles va autorise le cannibalisme? délirant de chez délirant
a écrit le 15/02/2013 à 12:06 :
C est super un poulet hallal élevé au porc.Bonjour les dégats dans la filiére de la volaille .Un petit rappel les musulman sont les plus gros consommateur de viande de volaille.
Meme le poisson !, c est chaud. Plus de resto quick .deja que je mange plus à mc do depuis leur pain au porc.bref c est super ! On ma toujour dit que le poule ca mange des graines et des insectes. Les parlement juste bon à recevoir des cheques des industriels.
Réponse de le 15/02/2013 à 13:33 :
Rassurez vous : pas la peine d'être musulman pour ne plus accepter de manger de tels saloperies.
Réponse de le 16/02/2013 à 14:01 :
Et si on nourrissait Barroso, Ashton, van Rupuy aux farines de poisson peut-être qu'ils deviendraient plus intelligents? moi je vote POUR! Mais je vote CONTRE cette bande de commissaires anti-démocratiques, otages soumis aux lobbies de tout acabit: Ces gens c'est la honte de l'Europe et de la citoyenneté.
a écrit le 15/02/2013 à 11:55 :
Ody, VD 69 et Contre Vérité
Vous êtes semble-t'il les nouveaux trolls que paie la Commission européenne pour qu'on dise enfin du bien d'elle ?
Que vous soyez biologiste, franchement, vu où nous avez menés, on s'en tamponne !

Je suis outrée qu'on revienne sur les décisions qui ont été prises. Les temps ont changé et les gouvernants ne font même plus semblant de nous respecter. Plus dure sera leur chute.
Réponse de le 15/02/2013 à 12:29 :
Est-ce que j'ai dit une seule fois du bien de la commission dans le texte?
Non. Je ne suis pas biologiste ni député européen et certainement pas payé par celle-ci, puisque ça vous semble plus acceptable de le savoir. Mais être systématiquement contre tout ne favorise pas la transparence de nos dirigeants! Comment voulez-vous que les dirigeants vous disent la vérité si vous n'êtes pas prêt à écoutez d'autres positions que les vôtres?
Réponse de le 15/02/2013 à 14:05 :
@ Ody : s'il vous plait, arrêtez de faire l'autiste. Posez votre cerveau 2 minutes et regardez ce qui se passe. Dans le fond, et de façon théorique, vous avez probablement raison. Mais, ce n'est pas cela la vraie vie. L'industrie agro-alimentaire mondiale est gangrenée par la "magouille". Objectif principal : maximaliser le profit. Moyen(s) : naviguer au plus près des réglementations, quitte à les transgresser "un peu". Risques : quasiment nuls dans le contexte de l'OMC. Tout ce que nous voyons aujourd'hui n'est qu'une infime partie émergée de l'iceberg. Je le répète : nous allons dans le mur ! Mais cela profitera peut-être à certaines filières (jusqu'au prochain scandale qui risque de les toucher).
a écrit le 15/02/2013 à 11:52 :
on est gouverner par des iresponsables.dans ma jeunesse je revais d une autre france et d une autre europe.en 30 ans ou en somme nous?a quoi servent les grandes ecoles?
a écrit le 15/02/2013 à 11:45 :
On crie au scandale pour le cheval à la place du boeuf .... mais personne ne semble broncher sur le fait de donner des farines animales aux poissons !!!!!!!
Réponse de le 15/02/2013 à 12:00 :
Lorsqu'il s'est agi il y a quelques années de trouver des lieux de stockage aux farines animales, ce fut le tollé de la part d'associations de riverains animés d'une fibre écologiste significative. Du jour au lendemain ,comme par miracle les projets furent abandonnés et le problème réglé. Qui nous dit que ces farines ne partent pas par bateaux entiers vers le Brésil et ne nous reviennent pas ingérés par de la volaille à bas cout ?
a écrit le 15/02/2013 à 11:37 :
On va finir par se "bouffer" entre nous...On peut-être rassuré avec la traçabilité "spongieuse" de la viande mise en place par l'Europe dans la dernière affaire en cours.... Les porcs qui vont manger de la farine de poules, les poules du cochon, les poissons du cochon, des poules ou des boeufs!!! Bref on marche bien sur la tête..le premier scandale concernait la vache (la commission avait oublié qu'elle (la vache) ruminait..) Je pense qu'avec ces projets le consommateur peut, lui , commencer à ruminer....Sans compter que les musulmans nombreux en France, n'auront aucune certitude quand à la composition de la viande qu'ils vont consommer, car toutes(sauf ruminants) potentiellement à base de farine de ..cochon
a écrit le 15/02/2013 à 11:33 :
Quel monde pourri! on marche sur la tête !
Réponse de le 15/02/2013 à 11:49 :
Bien vrai raphael et bien triste
a écrit le 15/02/2013 à 11:32 :
Entre l'intérêt des lobbies industriels et l'intérêt du consommateur ou citoyen l'Europe sait toujours faire le bon choix. et en 2014 on s'étonnera de constater que les taux de participation aux élections européennes sont inférieurs à 50% dans la plupart des pays.
les citoyens en ont marre de l'aveuglement de Bruxelles. vivement le référendum en GB et ... dans les autres pays!
Réponse de le 15/02/2013 à 11:46 :
c'est reellement inconscient de remettre cette farine sur le marche je dirai meme "c'est CRIMINEL" decidement ils ont la memoire courte avec ttes les consequences que cela comporte -
a écrit le 15/02/2013 à 11:30 :
Le thon/saumon sont (devenus) carnivores. Je me souviens qu'on avait rendu les vaches carnivores ... on s'est ce qu'il est advenu.
Réponse de le 15/02/2013 à 11:42 :
tout à fait d'accord... après la vache folle, le saumon qui se prenait pour une vache folle....
Réponse de le 15/02/2013 à 12:09 :
D'après wiki on appâte le thon avec "de petits poissons tels que des sardines ou des anchois" et " les bancs ou mattes rassemblent plusieurs milliers d'individus poursuivant des bancs de sardines, d'anchois, de sprats, de maquereaux, et méduses dont ils se nourrissent." Quand au saumon c'est un carnivore à la base!
Quant à savoir s'ils apprécient le porc...
a écrit le 15/02/2013 à 11:22 :
Je suis bien contente d'être végétarienne.
Réponse de le 15/02/2013 à 11:44 :
+ 100
Réponse de le 15/02/2013 à 13:05 :
Pareil! après ces scandales à répétition, après les témoignages comme No Steak, comment continuer à manger des animaux?
a écrit le 15/02/2013 à 11:17 :
Stop à la désinformation!
1. Le produit nommé "farines animales" pré ESB ne va pas être réintroduit. Il est question aujourd'hui des "protéines animales transformées" ou PAT, aliment radicalement différent car issu de produits propres à la consommation humaine et dont on a retiré les parties animales les plus sensibles (exit cerveau et système nerveux entre autres). Aujourd'hui ces PAT sont utilisés dans la fabrication des aliments pour animaux de compagnie.
2. Comme indiqué dans l'article ci-dessus il n'est pas question de donner des PAT aux ruminants ce qui est une bonne nouvelle.
3. Il y a eu débat en France au sein du conseil national de l'alimentation en 2011 (réunissant acteurs de la filière ET association de consommateurs) dont les conclusions n'ont pas été relayées par les médias (qui ont préféré faire du buzz et de la désinformation en affirmant que les farines animales allaient être redistribuées au vaches ce qui est totalement faux puisqu'on parlait poisson et monogastrique et protéines animales transformées)
4. Les conclusions du CNA:
- la réintroduction est prématurée car l'absence de risque de contamination croisée ne peut être garanti (la contamination croisée est un risque de contamination d'un lot PAT de porc par des PAT de volaille par exemple en utilisant la même ligne de production d'où un risque de cannibalisme). Ce risque est nul dans certaines usines qui sont spécialisées dans le traitement des carcasses d'une seule espèce (ce qui n'est pas tellement le cas en France mais beaucoup plus dans les pays du nord d'où l'intérêt économique pour eux)
- en 2011 il n'y avait pas de tests de traçabilité fiables disponibles (rapport de l'anses du 25 octobre 2011: http://medecine.foxoo.com/_internautes/0000006120/photos/avis%20de%20l%20anses%20171111.pdf). Apparemment aujourd'hui on peut détecté avec exactitude les protéines de cheval (affaire de substitution de la viande de boeuf par du cheval) alors c'est peut être désormais également possible pour le cochon de la poule. Là est la question.
- le consommateur français, légitimement traumatisé par la crise de la vache folle n'en veut pas.
(pour plus d'information:http://www.agrocampus-ouest.fr/infoglueDeliverLive/digitalAssets/40483_CNA_avis_70.pdf)
En 2011, les allemands aussi étaient opposés au projet au contraire du reste des pays de l'UE (http://www.actu-environnement.com/ae/news/farines-animales-pat-europe-poisson-16463.php4)
L'avis du consommateur est central et pèse sur les décisions des producteurs et distributeurs ne l'oublions pas. Si nous n'achetons pas, ils s'adaptent.
5. Aujourd'hui le poisson d'élevage est nourri aux farines de poisson qui est une ressource épuisable, menacée et très onéreuse. Entre un poisson et un mammifère il y a un saut évolutif qui limite le risque de contamination à la quasi nullité. Surtout si les PAT sont bien produites de façon transparentes car au fond là est la question en ces temps de crise de confiance entre consommateurs, autorité et agroalimentaires dont la solution passe inévitablement par un renforcement des contrôles indépendants (sous-entendu plutôt publics).
6. L'élevage du porc en France est en crise. En partie parce que l'on demande aux producteurs français de produire plus blanc que blanc pour que le consommateur se tourne finalement vers des importations (moins cher). La question des graisses animales est édifiante en ce sens: la plupart des cahiers des charges de la grande distribution interdisent l'utilisation des graisses animales (remarque: tissus sans risque de contamination ESB). La France exporte donc ses graisses vers d'autres pays dont l'Espagne qui produit des morceaux de porcs de premier choix. Ces graisses animales dont nous ne voulons pas nous reviennent donc par ce biais.
- Sans parler de la dépendance protéique de l'Europe qui résulte en exportation de soja massive au détriment de la forêt amazonienne et pour lequel nous sommes de plus en plus en concurrence avec les pays émergents (la Chine pour ne citer qu'elle).

Bref, j'aimerais que la presse fasse un vrai travail de traitement du sujet afin qu'il y ait un vrai débat citoyen prenant en compte un ensemble de faits et de points de vue et non pas en jouant systématiquement du violon sur la corde sensible. Nous vivons dans un monde fini, il va falloir apprendre à vivre avec et prendre conscience que nous ne pouvons pas nous permettre de négliger une ressource telle que les protéines animales transformées sur la seule base d'une réaction affective. Si nous décidons de les refuser ça doit être pour des raisons rationnelles et un risque sanitaire avéré (ce dont je doute pour le poisson, à voir après étude par des personnes compétentes).


Réponse de le 15/02/2013 à 12:09 :
voila le genre d'analyse que j'attends dans un forum de ce niveau et non pas des commentaires genre mon copain de bistrot maurice
Réponse de le 15/02/2013 à 12:14 :
Cette mise au point par ODY est intéressante et doit être prise en compte . Avant de crier ...et tout refuser , il faut regarder objectivement le dossier . .....
Réponse de le 15/02/2013 à 12:34 :
Merci pour ce commentaire construit. Ça change.
Réponse de le 15/02/2013 à 15:06 :
Merci pour vos propos référencés, comme vous je m'insurge contre cette presse qui n'a pour but que de faire du buzz, qui se contrefout de l'information technique qu'elle fait rédiger par des incompétents exclusivement littéraires.
Réponse de le 15/02/2013 à 16:35 :
Directement venu de Bruxelles ? Quelle étude démontre l?innocuité ? Des OGM ? Quelle confiance accordée ? Vu qu'on nous ment en permanence et que l'on nous prend pour des veaux que l'on ne consulte même plus, incapable d'avoir des représentants digne de ce nom.
Réponse de le 15/02/2013 à 19:02 :
On vie effectivement dans un espace fini, apprenons à ne pas mettre 30 % de notre nourriture à la poubelle pour commencer, et à ne pas jouer aux apprentis sorciers sans avoir tous compris de ce que la nature transforme chimiquement depuis des millions d'années. L'homme dans tout ça devrait être un peu plus humble et mettre à profit ses connaissances, mais dans le bon sens du terme, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas, les exemples ne manquent pas.
Réponse de le 15/02/2013 à 20:47 :
Pour Leala,
Une "étude" sur deux ans démontre l'innocuité du mais OGM NK603. Elle a été signée par un dénommé Séralini. Les rats nourris aux OGM meurent plus tard que ceux qui en ont été privés.
a écrit le 15/02/2013 à 11:16 :
on devrait les punir pour empoisonnement , crime contre l'hhumanite, barbarie et maltraitance envers les animaux, envers la nature
a écrit le 15/02/2013 à 11:14 :
il serait temps que ces incompétents ne s'occupent pas de tout et de rien ils ne sont meme pas de bon gestionnaires alors s'occuper de ce qu'ils ne connaissent pas !!!!!!!!!
a écrit le 15/02/2013 à 11:03 :
C'est bien, je vais enfin décider de devenir végétarien !
Réponse de le 15/02/2013 à 11:27 :
je pense qu'actuellement, c'est ce qu'il y a de mieux, vraiment ! végétarien, c'est pas mal, une seconde nature, suffit de s'y mettre pour en découvrir pas mal de bienfaits, parole !
Réponse de le 15/02/2013 à 11:42 :
mouaiiiii ... quand on voit le soufre qu'ils mettent par exemple dans les abricots pour que ca se conserve un an .... ou alors les oignons francais que l'agriculteur lui meme ne mange pas.... ca fait ... fliper*.
Réponse de le 15/02/2013 à 13:11 :
consommer devient un vrai travail! Végétarienne, j'essaie de consommer bio, français, local, sans huile de palme, pas de plats préparés etc...;pas facile mais tant pis, ça prend quelques minutes de plus à l'achat, une organisation pour cuisiner à l'avance, quelques recettes faciles, et décider de consommer responsable. Ca n'est pas plus cher car la viande coute cher, les plats préparés coutent cher...
a écrit le 15/02/2013 à 10:58 :
Sage décision.
C'était un scandale de voir 50% de la masse des animaux d'élevage partir en fumée tout en coûtant des fortunes.
Il est bien connu que le problème de l'ESB est du d'une part à l'alimentation de ruminants (herbivores exclusifs) avec des farines que les britanniques avaient considérées comme optimisées. Ces farines étaient moins cuites, non pas essentiellement pour une question de coût mais pour dégrader le moins possible les protéines et augmenter leur valeur nutritionnelle. Pour faire des farines, il est plus difficile d'y aller doucement à température modérée que d'y aller plein pot.
La stérilité bactériologique et virale de ces farines était garantie sans problème, mais la résistances exceptionnelles des prions responsables de l'ESB n'était pas connue.
Avec les espèces carnivores (truites, saumon) et omnivores (porcs, volailles) le problèmes est infiniment moindre.
Les nouvelles technologies de farine (haute température sous pression) avec une précaution supplémentaire d'interdire le cannibalisme donne toute garantie.
Les incinérateurs qui s'engraissaient outrageusement avec ces farines doivent faire la gueule.
Réponse de le 15/02/2013 à 12:19 :
@ VD69 : Et bientôt, ce seront les consommateurs qui feront la gueule. Une fois de plus, on a vraiment l'impression que la crise de la viande de boeuf/cheval ne servira pas de leçon. Ce qui importe aux parties prenantes industrielles de la filière, c'est de faire du fric à tout prix. Donc, on cherche où les produits sont les moins chers en s'asseyant sur la traçabilité, par exemple ou en trafiquant les étiquettes. On parie que dans cette histoire de farines animales, on va encore assister à des trafics ? Et ce sera encore une fois de plus la faute à "pas de chance" ou au Roumain de service ! Non, merci Monsieur VD69, je n'en veut pas de vos farines... Ou bien, alors, acceptez un étiquetage complet des produits alimentaires ! Mais, vous allez probablement répondre que cela n'est pas possible, que la place n'est pas suffisante sur les étiquettes, que le consommateur n'est pas assez éduqué pour cela, etc !
a écrit le 15/02/2013 à 10:46 :
Bientôt du poisson certifié hallal et casher !
Réponse de le 15/02/2013 à 11:24 :
de mieux en mieux...et forcément, on ne sait pas tout, , heureusement quelque part, car vqui peut certifier exactement ce qu'il a dans l'assiette? un jour, un scandale sort, et c'est là que l'on apprend que l'on a été trompé, floué, et pourquoi pas "empoisonné" doucement, par toutes sortes de cochonneries mal bouffe"....les méthodes de contrôles , ou les quantités répréhensibles de certaines substances ne sont pas les mêmes dans tous les pays, donc on peut avaler tout et n'importe quoi, pratiquement...Magnifiques échanges! vive l'EU et la mondialisation! c'est formidable" !
a écrit le 15/02/2013 à 10:45 :
La commission de Bruxelles n'en a rien à faire de nous, de l'Europe ... Elle la courroie de transmission des lobbyes ... Pour rappel, le marché unique a été décidé sous la pression (chantage) de l'ERT (European Round Table) qui regroupait à l'époque toutes les patrons des grandes sociétés en Europe. A l'époque, le CEO de Philipps qui présidait l'ERT avait fait un memo à Bruxelles des plus clairs : Soit vous faites le marché unique, soit nous fermerons des tas d'usines et vous aurez des millions de chômeurs ... On y est au million de chômeurs, mais entre-temps les grands groupes ont recus des milliards de notre argent en profits, pour investir en dehors de l'UE et ne plus être trop dépendant de leur CA ici.
Réponse de le 15/02/2013 à 12:44 :
la crise de paranoia ca va?
Réponse de le 15/02/2013 à 23:02 :
Vous ne semblez pas regerder ce qu'il se passe ... renseignez vous aussi sur le role de l'ERT lors du vote du marché unique ... Tout ceci est une honte, et met bien en évidence que l'on doit arreter cette UE là ou la changer en profondeur.
a écrit le 15/02/2013 à 10:23 :
Quand les eurodéputés renifleront que les dorades, saumons, flétans servis aux menus "poisson" de leurs cantines subventionnées préférées sentent le rognon de porc, il y aura beaucoup moins de candidats à l'eurodéputation et les deux parlements pourront fermer, sans grande perte pour la collectivité des contribuables européens qui verront ainsi "their money back".
a écrit le 15/02/2013 à 10:13 :
Bientôt des bic mac pour nos poissons. Ras le bol de cette europe. ON EN VEUT PAS !!!!!
Un référendum VITE VITE VITE pour sortir de cette arnaque.
Réponse de le 15/02/2013 à 10:33 :
@Merci l'europe
Il y a déja eu un référendum pour ou contre l'europe, les Français dans leur majorité avaient rejeté le projet, mais nos grands démocrates sont passé outre!.
Réponse de le 15/02/2013 à 11:14 :
un certain "NON" avait été transformé en "OUI", par un précedent président! c'est dire! quid du référendum!!!!!
Réponse de le 15/02/2013 à 11:27 :
Il faut continuer à maintenir la pression. Y'a que comme ça qu'on aura une chance de sortir de ce truc dictatoriale qui nous mène inéxorablement à la misère et l'asservissement.
Réponse de le 16/02/2013 à 6:57 :
Je vois que l'alliance FN-PCF est très active dans la propagande dans les forums, prête à dire des énormes conneries pour impressionner l'internaute....pitoyable !
Réponse de le 16/02/2013 à 9:53 :
Regardez bien les programmes des différents partis politiques. Ni le FN ni le PCF ne sont pour une sortie de l'europe. Seul l'UPR (parti républicain) défend cette position depuis 6 ans. Vous savez le parti que vos "amis" essaie de cacher aux français. Et vous, vous faites parti de ces faux internautes que l'UE paie pour dire du bien de cette arnaque ?
a écrit le 15/02/2013 à 10:12 :
Et après nos dirigeants sans direction voudraient que nous aimions cette Europe folle. C'est évident que cela va mal finir.
a écrit le 15/02/2013 à 9:48 :
À quand le scandale de la "truite folle" ?
L'Union européenne s'enfonce un peu plus chaque jour dans le déni des démocraties, du bon sens et de l'intérêt général. Et le PS et l'UMP laissent faire pour le grand bonheur des Etats-Unis d'Amérique. Vivement le grand marché transatlantique que l'Allemagne a d'ores et déjà avalisé. On pourra manger du poulet aux hormones, des oeufs à l'eau de javel et des lapins clonés. Génial, j'ai hâte !

"La France est en guerre mais elle ne le sait pas, une guerre invisible, une guerre permanente, sans mort apparemment. Mais une guerre à mort." François Mittérand (avant de mourir dans "Le dernier Mittérand")
a écrit le 15/02/2013 à 9:48 :
de la farine de cheval?
Réponse de le 15/02/2013 à 18:45 :
ça va, tant que c'est pas de la farine de cheval, aucun risque !
a écrit le 15/02/2013 à 9:44 :
Ben voyons et tout le monde doit se taire!! toute décision ne doit pas être discutée!!! moi qui voulais voter pour avoir quelqu'un qui discute mes avis... ben non c'est mort..comme y disent..
On va en guerre On empoisonne On nous laisse la concurrence etrangere prendre nos économies sans aucune taxes pour les bloquer mais taxes pour ceux qui bossent dans le territoire .. On est où là ? Cela saoule cette prise d'otages!!
a écrit le 15/02/2013 à 9:43 :
Pourqu'oi pas leur donner les surgelés au boeuf de cheval ???
a écrit le 15/02/2013 à 9:37 :
L?Europe devrait choisir la voie vertueuse, celle qui va dans le sens de l?intérêt des peuples et de l'humanité elle choisit le non sens, l'incompétence et les lobbies!!! Mauvais choix .....très mauvais choix!!!!!
Réponse de le 15/02/2013 à 9:44 :
c'est pourtant pas, ce que l'on nous avait "promis" initialement....Mais.....
Réponse de le 15/02/2013 à 11:29 :
choisir la voix vertueuse, oui, mais avec de tels dirigeants ..! ça ne peut pas le faire, malheureusement!
a écrit le 15/02/2013 à 9:32 :
Les poissons mangent de la farine issue de viande poulet, les poulets mangent des granulés issus de la viande de poisson, rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.
Curieusement, nous n'entendons plus parler des farines de viande animale, dont une grosse majorité de viande bovine, pourtant il y en a des centaines de milliers de tonnes de traitées chaque année!.
Où passe t-elle?, Mystère!.
Réponse de le 15/02/2013 à 9:47 :
Peut être sont elles dans nos assiettes de manière détournée? qui sait, il ne faut s'étonner de rien par les temps trompeurs, qui courent....
Réponse de le 15/02/2013 à 9:49 :
on la donne aux chevaux roumains
a écrit le 15/02/2013 à 9:28 :
en même temps , quelle idée de vouloir donner du foin aux poissons !
a écrit le 15/02/2013 à 9:23 :
Moi qui suis de confession musulmane je trouve cette décision injuste.
Réponse de le 15/02/2013 à 11:03 :
aucun rapport ...si ?
Réponse de le 15/02/2013 à 11:30 :
BOF !
a écrit le 15/02/2013 à 9:15 :
Marre de cette Europe ULTRA LIBÉRALE : sortons de l'Europe !! Le Danemark s'en sort très bien.
Réponse de le 15/02/2013 à 9:43 :
Biologiste de formation, j'ai toujours trouvé que le procès fait aux farines animales est dénué de raison. Des protéines animales restent des protéines, le problème c'est leur fabrication; non respect par les anglais de la température de chauffage de ces farines et incorporation par les belges d'huile de transformateur (la fraude était présente dans les pays socialistes)! Faire 1 kg de poisson nécessite 1,6 kg de farine de poisson (anchois); ce n'est pas viable à long terme et jeter des kg de farine de boeuf à la poubelle est une hérésie ! Arrêtons plutôt de supprimer des postes de contrôles vétérinaires !
Réponse de le 15/02/2013 à 11:12 :
ce sont des biologistes comme vous, qui donnaient de la farine animale au vache... tant d'etudes pour ne pas savoir, qu'une vache n'est pas carnivore.... les paysans et agriculteurs ( sans forcement d'etudes ) en savent bien plus que vous ... c'est a eux que l'on devrait confier se genre de decision ... et pas a des "biologistes" qui se prennent pour des dieux, qui se permettent de denaturer la nature et l'evolution . .. .
des millions d'annees d'evolution pour ces ruminants, et vous en dix ans , voulez changer la nature des animaux... les poissons ne sont pas faits pour manger du poulet ...point barre ... un autre exemple ... ? la re-introduction dans le nord du portugal et galice , de loups italiens .... pourtants les paysans avaient egalement prevenus les "biologistes" et autres "cerveaux" du meme genre ... que ces loups n'etaient pas pareil que ceux de la bas.... pas les meems habitudes de chasse , comportements en meutes ect .... resultats ? : des millions d 'euro, du temps perdus , et un melange de races qui detruisent fianlements les deux .. .c'est beau d'etre biologiste comme ca.... quid des sanctions des biologistes quand ils commettent de telles erreurs???? tous les biologistes et autres cerveaux, qui ont permis a l'epoque la farine animale pour les vaches , devraient etre en prison, pour les contimanations qu'il y a eu .... et quand le scandale de la farine pour les poissons, eclatera, la emme, prison....
Réponse de le 15/02/2013 à 11:32 :
Ah! + 100000
Réponse de le 15/02/2013 à 19:02 :
Rien compris ! la vache folle n'est pas due aux biologistes mais aux industriels qui n'ont pas respecté les conditions de fabrication. Avant de répondre aux commentaires, il faudrait déjà les lire et les comprendre !
Réponse de le 15/02/2013 à 21:13 :
@ Contre vérité : Et si on arrêtait tout simplement de proposer du saumon à tous les repas ? Du saumon une fois par semaine ? Lorsque j'étais gamin, dans les années 1960, on ne mangeait pas du poulet tous les jours de la semaine, ni même tous les dimanches. Quant au saumon : inconnu ! Et ma famille n'était pas particulièrement pauvre... Alors, ne cherchons peut-être pas plus loin les solutions : nous vivons (ou plutôt, on nous incite à vivre) au dessus de nos moyens. Je comprends bien que derrière une telle prise de position, il y a des intérêts économiques, financiers, humains. Mais, il est peut-être temps de se poser de vraies questions et d'arrêter de se laisser mener par le bout du nez par la Commission Européenne et les lobbies de tous bord qui la pilote "like a puppet on a string".
Réponse de le 16/02/2013 à 11:16 :
si si j'ai compris ...bien sur ... vous etes les plus balaise....; donner de la viande a des herbivores. !
a écrit le 15/02/2013 à 8:58 :
Pourquoi on ne nous en donne pas directement a manger plutot que par procuration, ca nous couterait surement moins cher, on creverait plus vite et on aurait du meme coup resolu le probleme des retraites
a écrit le 15/02/2013 à 8:47 :
On en a marre de cette Europe de m..... Désolé mais on en peut plus et c'est pas avec l équipe qui nous gouverne que l'on va s'en sortir
Réponse de le 15/02/2013 à 8:59 :
C'est l'Europe libérale qui gouverne: seule la concurrence libre et non faussée est prise en compte.
Réponse de le 15/02/2013 à 11:24 :
Parce que la vente de produits à bas prix par la tromperie, ce n'est pas de la concurrence faussée ?
a écrit le 15/02/2013 à 8:36 :
Quelle aberration , que d'avoir permis par le passé des protéines animales transformées pour nourrir des herbivores, on verra si le fait de ne plus leur en donner, persistera....Pour les poissons, de nouveau des farines animales! c'est comme pour les moratoires, en fait, (interdiction chasses aux bébés phoques et baleines), ça ne dure jamais longtemps, malheureusement ; Quant aux conformités" avec " des avis scientifiques, on sait par expérience ce que cela peut donner !
Réponse de le 15/02/2013 à 9:56 :
Je crois qu'il y a peu d'espèces de poissons uniquement herbivores; la plupart mangent des crevettes, des oeufs d'autres poissons, et d'autres poissons!.... entre autres, car leur nourriture semble être très diversifiée. Bien sûr une bonne algue n'est pas rejetée...
Réponse de le 15/02/2013 à 10:52 :
mais manifestement, ils ne sont pas prévus au départ pour manger du boeuf et du poulet.....a t on fait des études un peu sérieuses pour ce genre de chose?...... non, l'europe n'en n'a pas les moyens.... donc ce sont les industriels qui ont dû écrire le texte de loi......... et la commission a du faire un copier/coller..........
Réponse de le 15/02/2013 à 15:47 :
J'espère simplement que "L'Europe" va obliger les industriels de l'alimentation a indiquer clairement avec quoi les poissons ont été nourrit et pas simplement une information en très petits caractères.
Réponse de le 17/02/2013 à 23:54 :
Quand on sait combien sont payés les profiteurs de Bruxelles, on devraient tous les mettre dehors, non seulement ils coûtent trop chers mais ce sont de vrais criminels. Terminé, tous dehors !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :