L'Île-de-France seule française dans le top 20 des régions les plus riches d'Europe

 |   |  629  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Eurostat publie son classement sur la richesse régionale dans l'Union européenne (UE). Londres, Luxembourg et Bruxelles occupent le podium, tandis que les régions polonaises, roumaines et bulgares restent à la traîne... L'ïle-de-France, première région française, se classe cinquième.

Eurostat a publié jeudi son classement pour 2010 des régions les plus riches de l?Union européenne (UE) établi en PIB par habitant à parité de pouvoir d?achat. Le grand vainqueur est la région de Londres (Inner London) où le PIB par habitant dépasse de 328 % la moyenne de l?Europe des 27 avec 80.300 euros par tête. En deuxième position, le Grand-Duché de Luxembourg, considéré comme une seule région, affiche un PIB par habitant de 65.200 euros, soit 2,66 fois la moyenne de l?UE. Médaille de bronze, Bruxelles-Capitale dispose d?un PIB par habitant de 54.700 euros. Autrement dit, deux capitales de la finance et un siège des institutions européennes constituent ce trio de tête.

Paris, seule française en haut du classement

La première région française est l?Île-de-France, qui arrive en cinquième position avec 44.200 euros par habitant. Elle est précédée par Hambourg, première région allemande, avec 49.600 euros par habitant. Surtout, l'Île-de-France est la seule région française présente dans les 20 premiers, alors que l?Allemagne y dispose de quatre régions, les Pays-Bas de trois et le Royaume-Uni de deux. Pour prendre conscience du déséquilibre du territoire français, on peut encore élargir la vision. Aucune autre région française ne se situe parmi les 41 dont le PIB par habitant dépasse de 25 % la moyenne européenne. A l?inverse, on trouve parmi ces 41 régions huit allemandes, cinq néerlandaises, cinq autrichiennes, trois espagnoles, trois italiennes, trois britanniques et, enfin, deux finlandaises et deux suédoises.

Les régions françaises dans la deuxième partie du classement

Du reste, il n?y a que deux régions françaises dont la richesse soit supérieure à celle de la moyenne de l?Union européenne : Rhône-Alpes (8 % de plus) et PACA (2 % de plus). L?Alsace affiche un PIB par habitant égale à la moyenne des 27. La plupart des régions françaises de métropole se situent entre 80 % et 95 % de la moyenne européenne. Quant aux quatre régions d?outre-mer, elles sont clairement à la traîne avec une moyenne de PIB par habitant représentant 66 % de la moyenne des 27 pays de l?UE. En Guyane, le PIB par habitant n?est que de 13.000 euros, soit 53 % de cette moyenne. Seule la Martinique affiche de peu une richesse supérieure à 75 % de la moyenne européenne à 76 %.

Roumanie et Bulgarie à la traîne

Pour autant, avec trois régions sous cette barre de 75 %, la France n?est pas la plus mal lotie : l?Italie et la Bulgarie en comptent cinq, la Roumanie six, la Grèce et la République tchèque sept et la Pologne 15. En tout 68 régions figurent sous ce seuil. A noter que ce sont toujours les régions roumaines et bulgares qui occupent les vingt dernières places. Les deux régions les plus pauvres sont bulgares : il s?agit de la région nord-ouest (Severozapaden) du pays, où le PIB par habitant est de 6.500 euros, soit 26 % de la moyenne de l?UE et de la région nord-centrale (Severen Tsentralen) où la richesse atteint 7.000 euros par tête, soit 29 % de la moyenne européenne. Une région roumaine, celle du nord-ouest, qui a également une richesse par habitant de 7.000 euros, se place au dernier rang. Ce classement permet donc aussi de disposer d?un éclairage sur la pauvreté persistante en Bulgarie, source d?instabilité politique ces derniers temps, malgré une politique économique et financière louée par les autorités de Bruxelles.


  >> Pour aller plus loin :

Les prix de l'immobilier en Île de France

Nos offres d'emploi en Île de france

Les annonces immobilières en Île de France

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2013 à 14:16 :
Les "petits" Belges une fois de plus sur le podium MALGRE 533 jours sans gouvernement !!!
Faut dire que vis-à-vis des gouvernants Français, y a pas photo !! Ce doit être la "FRENCH TOUCH";;;;;;;
a écrit le 25/03/2013 à 23:15 :

C?est clair, entre l?oligarchie et l?ursf, réside le progrès qui n?est pas.
a écrit le 25/03/2013 à 23:11 :
Entre Hollande et Caucescu, quelle différence ? La moitié des chômeurs sont gomés ! La vie vers le bas et le chômage ?
a écrit le 25/03/2013 à 22:57 :
C?est bien ce que nous dit l?histoire de ce pays, l?Etat tue la société? voyez notre déficit et le commerce que les allemands n?ont pas, ni les italiens d?ailleurs !
a écrit le 25/03/2013 à 22:42 :
Voila qui est révélateur, la capitale française n?est que 5ème dans l?Europe et le reste n?existe pas. Genre le pays sans avenir, leader du sud ! A moins que les hirondelles fassent le printemps?
a écrit le 22/03/2013 à 18:48 :
Quelle surprise, les paradis fiscaux sont en tête du classement ? Et si on fait abstraction de ces voleurs, la région IDF n'est elle pas très bien classée finalement ?
Réponse de le 22/03/2013 à 20:06 :
Bien sûr, Paris reste Paris.
Cependant, tout le monde n'a pas l'opportunité de s'y établir.
a écrit le 22/03/2013 à 8:12 :
Attention, ce sont des PIB corrigés en PPA. Il faut donc se poser des questions si cette correction est valable. Si la même correction est appliqué à toutes les régions d'un pays 'ce qui doit être la cas à mon avis), il y a problème. Il est clair que la vie coûte moins cher en Rhone-alpes qu'à Paris et encore poins cher dans des régions genre Bourgogne ou Franche-Comté. Il est clair donc que la correction sous-estime le PIB de la plupart des régions françaises et surestime celui de Paris comme ce doit être une moyenne.
A ce niveau-là, ils feraient mieux de comparer sans correction du PPA comme si cela se trouve cette correction augmente plus l'erreur qu'elle ne la réduit, et ce d'autant plus que la plupart des pays européens ont quand même la même monnaie.
Un exemple, le PIB du secteur industriel de Rhone-Alpes est très proche de celui de l'Ile de France alors qu'il y a a presque deux fois moins d'habitants ! Alors je ne suis pas sûr que la différence de richesse (réelle !) entre ces deux régions soit si élevée que cela.
Aussi qu'ils nous montrent le détail de leur méthode de correction de PPA pour qu'on puisse juger sur pièce si ce n'est pas une méthode Coué au service de bureaucrates (ce qui est le cas à mon avis).
a écrit le 21/03/2013 à 23:56 :
confirmer ce que l'on sait déjà ...Donc les trois premières places reviennent à des paradis fiscaux qui nous font la nique tous les matins, puis aux allemands qui nous font la nique tous les soirs avec l'euro qui nous coule chaque jour un peu plus. Remarquez si on dévalue en sortant de l'euro que se passerait il question classement, une sortie de l'euro sans un politique offensive et défensive à la fois c'est pas dit qu'on serait gagnant mais rester dans l'étau de l'UEM non plus quand à la concurrence déloyale de Londres, Bruxelles ou Luxembourg au plan fiscal, il faut faire pareil pour les non résidents en France, et leur couper l'herbe sous les pieds (oeil pour oeil dent pour dents), on a des arguments Paris et la France c'est quand même pas rien
a écrit le 21/03/2013 à 19:41 :
Où est le problème ?
On nous dis qu'on a réussi à limiter les salaires pour garder une bonne productivité, et on se plaint qu'on soit trop mauvais.
Mais si on nous propose de doubler les salaires, on répond que toutes les entreprises vont se casser...
Faut savoir ce qu'on veut...
Réponse de le 25/03/2013 à 23:07 :
La proys est faible, surtout le quart qui est de l'administration.
a écrit le 21/03/2013 à 19:40 :
Ce n'est pas avec la politique actuelle et l'euro fort que l'on va améliorer la situation!
a écrit le 21/03/2013 à 19:38 :
En parcourant le document, on remarque que l'Union Européenne ne reprend que les statistiques nationales de chaque pays. Mais surtout, cela s'arrête à la notion de région qui peut suivant le cas couvrir un ville et sa couronne (Région Parisienne) ou une ville seule (Bruxelles-Capitale). Hors les sièges sociaux des plus grandes entreprises et notamment des banques sont essentiellement immatriculés et développés (en terme d'administration centrale) dans le centre urbain. Comparez Paris (ville, environ 80 000 euros par habitant, non PPA) à Bruxelles-Capitale (61 300 euros par habitant, non PPA), et vous trouverez un tout autre résultat dans ce cas précis.

Ces comparaisons sont assez limites, il faudrait pour bien faire réaliser cette opération pour chaque centre urbain avec son bassin d'emploi (aire urbaine?).
En outre, j'ai du mal avec la notion de PIB PPA, mais je comprends très bien cette notion pour le revenu par habitants qui est une autre mesure pertinente et qui réserve un classement légèrement différent.
a écrit le 21/03/2013 à 18:31 :
cela fait longtemps que l'on sait que la france est un pays pauvre : le centralisation outrancière , la fiscalité dissuasive et l'immigration incontrôlée tirent tout le monde vers le bas ... il faut simplement partir si c'est possible ..
Réponse de le 21/03/2013 à 18:51 :
Oui depuis une trentaine d'années environ :(
Réponse de le 21/03/2013 à 19:30 :
Cest partout pareil...
Réponse de le 22/03/2013 à 8:05 :
La France un pays pauvre ? ça fait rire !
Réponse de le 22/03/2013 à 20:38 :
oups pardon , un pays de pauvres ...
a écrit le 21/03/2013 à 18:23 :
Classement par PIB ... encore un rapport qui sert à rien => poubelle.
Réponse de le 21/03/2013 à 19:20 :
J'ai écrit un commentaire dans le même sens que le votre, mais il est parti à la poubelle ... L?auteur effectue une censure ?
a écrit le 21/03/2013 à 18:19 :
Super, comme le déclare l'article, "la France n'est pas plus mal lotie que la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce, les Tchèques et la Pologne". Ca fait chaud au coeur !
Réponse de le 21/03/2013 à 19:43 :
Si les communistes français continuent à ruiner le pays, comme ils le font actuellement, on va bientôt arriver au même niveau que les Roumain pendant le temps de Ceausescu.
Réponse de le 21/03/2013 à 21:17 :
Juste derrière l'ile de France on trouve Bratislava et Prague. La Roumanie et la Bulgarie sortent d'une période de communisme avec tout les conséquences. Nous sommes en bonne route vers une telle période. Il y a donc de bonne chance que nous arrivons bientôt à leur niveau.
a écrit le 21/03/2013 à 17:50 :
Surtout le découpage des régions n'est pas du tout standard d'un pays à un autre, ni en densité de population, ni en superficie! par exemple, si on considère la Flandre Belge dans son ensemble en regroupant toutes les provinces. On aurait un autre résultat. Cette région étant connue depuis longtemps pour cela, notamment avec des villes comme Bruges ou Knokke...
a écrit le 21/03/2013 à 17:50 :
Surtout le découpage des régions n'est pas du tout standard d'un pays à un autre, ni en densité de population, ni en superficie! par exemple, si on considère la Flandre Belge dans son ensemble en regroupant toutes les provinces. On aurait un autre résultat. Cette région étant connue depuis longtemps pour cela, notamment avec des villes comme Bruges ou Knokke...
a écrit le 21/03/2013 à 17:30 :
En comparant des villes avec des regions, l'analyse est disons delicate. c'est comme comparer La France et Monaco...
a écrit le 21/03/2013 à 17:01 :
Le .pib en parité de pouvoir d achat ,on rie lorsqu on connaît la réalité du terrain,je vais régulièrement en Roumanie ,PIB a 7000 pour les régions pauvres alors que la moitié de la population ne travaille pas et l autre moitié touche entre 200 et 300 euros par mois,le gouvernement roumain se sert des chiffres pour dire que tout va bien,ces chiffres ne veulent rien dire pour aucune region ,je suis européen convaincu mais l Europe est mené par des incapables qui arrivent à nous la faire détester,vive la vraie Europe ,celle de Charlemagne.
a écrit le 21/03/2013 à 16:37 :
Tout dépend de la délimitation des régions. Pour Londres le chiffre concerne Inner London, c'est à dire à peine plus grand que le 75. Si l'on ajoute Outer London on obtient 45000 euros, donc quasiement autant que Paris.
a écrit le 21/03/2013 à 16:35 :
Quel est l'intérêt de comparer ce qui n'est pas comparable?

Le découpage géographique permet déjà de prédire les résultats. D'un côté il y a des régions dont le territoire est quasi-uniquement constitué d'une capitale (Londres, Paris, Bruxelles, Luxembourg, Vienne).
De l'autre on a région qui abritent de grande villes, mais aussi de grandes étendues moins denses (champs/montganes), telles Rhône-Alpes ou PACA.

Donc pour résumer on a un classement qui nous dit que les richesses sont principalement générées dans les grandes villes et que c'est au coeur de celles-ci qu'il y a la plus grande concentration de personnes aisées... Quelle découverte! Merci EuroStat, ce là valait bien 2 années de travail acharné...
a écrit le 21/03/2013 à 16:19 :
Ce serait bien d'avoir en parallèle le revenu médian et moyen des habitants de ces régions, ça permettrait de voir si les habitants en profitent ou si c'est totalement virtuel. Quand on parle de PIB par habitant, c'est hautement abstrait.
a écrit le 21/03/2013 à 16:01 :
Que veulent dire ces chiffres? Rien.
Exemple : le Luxembourg, la moitié de la population active est frontalière. Donc une partie du PIB devrait en fait être compté pour la Lorraine. Bref, les chiffres sont bidons.

Une seule chose est vraie : le modèle français, c'est Paris et ses colonies... donc il ne faut pas s'étonner qu'un système colonial ne favorise pas l'essor des provinces dominées...
La Lorraine serait resté indépendante comme elle l'a toujours été jusqu'à l'invasion française, alors elle serait parmis les 20 régions les plus riches... c'est triste.

Vive la Lorraine libre et vive le DUC!
Réponse de le 21/03/2013 à 18:29 :
Outre la partie "chauvinisme lorrain", je trouve important aussi de souligner l'absurdité de la LECTURE de ces chiffres qui ne fait évidemment que répéter le communiqué de presse. Dans le descriptif même des chiffres dans le document PDF joint à l'article, on remarque très bien que l'Ile-de-France et Inner London ne sont même pas classifié dans la même catégorie, puisque le second est une SOUS-REGION de Londres. La comparaison en devient alors bien plus parlante, même si la région Ile-de-France est toujours considéré comme produisant 50% de plus que Londres.

De façon général, et dans l'idée de la remarque de l'article sur la différence de localisation entre les populations et les emploies, plus une région est petite plus le résultat peut-être biaisé. Il aurait été bien plus intéressant d'évaluer l'économie présentielle. Enfin...
Réponse de le 21/03/2013 à 18:53 :
Le comble étant que la Lorraine a été l'équivalent du Texas en termes de revenus il n'y a pas si longtemps : double dip maintenant :(
Réponse de le 21/03/2013 à 19:31 :
Je croyais que la majorité des luxembourgeois étaient portugais ?
Réponse de le 22/03/2013 à 7:34 :
Naturalisés c'est possible.
Réponse de le 22/03/2013 à 10:49 :
@ le lorrain, il fallait demander pour la Moselle à intégrer la nouvelle entité alsacienne comme voilà un siècle...Plus de départements donc mais l'Alsace ! Il parait que les lois d'autonomie seront plus souples afin de s'intégrer aux régions frontalières d'Allemagne et de Suisse. Peut-être assistera-t-on à un décollage économique sur le modèle luxembourgeois ?
a écrit le 21/03/2013 à 15:16 :
le trio de tête au milieu de 27 loosers... on se compare avec ce qu'on peut (veut)
a écrit le 21/03/2013 à 15:14 :
J'habite au Luxembourg et il est vrai que les salaires ne sont pas mauvais, MAIS, il faut voir le pouvoir d'achat. Au Luxembourg il est impossible de trouver une maison plus ou moins correcte à moins de 550000 ?. Pour ceux qui sont sceptique (athome.lu) En Lorraine à ce prix-là, c'est la villa tout confort.
Réponse de le 21/03/2013 à 17:46 :
Oui, mais les salaires des expatriés sont supérieurs à ceux des frontaliers. En outre, avoir des enfants quadrilingues est un facteur décisif pour beaucoup de résidents, le marché immobilier n'étant pas aussi déprimé au Luxembourg. Il faut tout simplement faire attention au poste dépenses ;)
a écrit le 21/03/2013 à 15:10 :
80 300 euros en moyenne per capita en Angleterre ? On a envie de rire quand on sait quelle pauvreté s'étale dans les rues partout dans ce pays :-) Non pas que ce soit mieux ailleurs, mais faut pas non plus raconter n'importe quoi :-)
Réponse de le 21/03/2013 à 15:48 :
L'ecart entre riches/pauvres et ridicule ici, une vraie catastrophe
Réponse de le 21/03/2013 à 17:03 :
Pas en Angleterre à Londres! Ca n'a rien à voir! Il y a une Aston Martin tous les vingt mètres le long des trottoirs à Londres.
Réponse de le 21/03/2013 à 21:22 :
vous devriez visiter plus l'angleterre pour vous rendre compte que vous dites des anneries.

Pour ma part j'habite près de Bath. Londres est une ville riche (c'est ici qu'il y a un PIB per capita de 80300E). C'est normal c'est le centre de la Finance mondiale. Cambridge est un centre de recherche High tech du niveau de la silicon Valley. Mais même le Nord change aussi, Liverpool continue sa rénovation.Il y a certe une grande différence entre le nord, le sud et londres mais cela s'explique surtout pa les différentiels de prix du logement.

MAis c'est sûr que ça rassure en France d'avoir les clichés de l'angleterre en crise du début des années 80. Ca évite de regarder la réalité et de se poser trop de questions. Ca remettrais en cause nos certitudes.
Réponse de le 22/03/2013 à 8:08 :
Le PIB, on s'en fout ! ce qui est interessant pour les individus c'est comment ils vivent dans leurs régions avecleir PIB et ici en Languedoc Roussillon on y vit bien
Réponse de le 22/03/2013 à 9:06 :
Le Languedoc Roussillon est le paradis des RMIstes qui plombent les finances des conseils généraux.
Réponse de le 22/03/2013 à 11:53 :
Au languedoc, beaucoup de ces rmistes viennent du nord : normandie, nord, bretagne, paris, ...
Réponse de le 25/03/2013 à 23:04 :
Le languedoc n'a pas réglé son dpas dans la réalité. Pour mémoire les retraites ne sont pas financées, ni l'électricité d'aileurs... et puis le reste.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :