La candidate Merkel promet plus de dépenses publiques en Allemagne

 |   |  698  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans son projet de programme électoral, la chancelière prévoit de renforcer le welfare-state pour les familles pour un montant global de 28,5 milliards d'euros.

Avec ses partenaires européens, Angela Merkel, malgré un léger apaisement ces derniers jours, reste ferme dans son exigence de réduction des dépenses publiques. Mais en Allemagne, le ton est différent. Selon l'édition de ce vendredi du quotidien Handelsblatt, qui cite une conférence téléphonique entre Angela Merkel et des responsables de son parti, la chancelière prévoit une série de « cadeaux électoraux » d'un montant de 28,5 milliards d'euros.

Plus d'argent pour les familles

Au menu de ces promesses électorales : le relèvement des avantages fiscaux liés aux enfants. Dans le calcul de l'impôt sur le revenu, chaque contribuable est imposé à partir du 8.131e euro de revenu. Cet abattement de base (Grundfreibetrag) a pour but d'assurer un "revenu minimum d'existence garanti par la constitution". Chaque enfant donne droit à un abattement qui est de moitié celui des adultes. Angela Merkel veut le relever au niveau de celui des adultes. Dans la même idée de renforcer le soutien aux familles, elle souhaite relever les allocations familiales (Kindergeld) de 184 euros mensuels à 219 euros. Ces deux mesures coûteraient 7,5 milliards d'euros par an au budget. A cela, la chancelière ajoute la création d'une retraite pour les mères qui ont élevé leurs enfants et une amélioration des retraites pour les personnes invalides. Selon le Handelsblatt, ces mesures pourraient coûter jusqu'à 20 milliards d'euros par an au budget de l'Etat allemand.

Un encadrement des loyers

Angela Merkel veut donc améliorer le welfare-state allemand. A cela s'ajoute plusieurs mesures « étatistes » : des investissements d'un milliard d'euros par an dans les infrastructures et surtout un encadrement strict du prix des loyers. Avec le faible coût de l'argent et la hausse des revenus, les prix de l'immobilier ont en effet fortement augmenté outre-Rhin ces derniers mois dans les grandes agglomérations, ce qui inquiète fortement une partie de l'électorat. Dans son programme électoral, la chancelière prévoit que désormais les « bailleurs ne pourront augmenter les loyers que de façon limitée. » On est bien loin du discours libéral portée par la chancelière en Europe. Et certaines dents pourraient bien grincer dans le parti de la chancelière.

Comment le financer ?

Sur le plan économique, ces mesures pourraient clairement soutenir la consommation et l'investissement outre-Rhin. Mais le Handelsblatt ne dit rien sur le financement de ces promesses. Certes, l'Allemagne a des marges de man?uvres, le budget des administrations publiques est désormais équilibré. Mais ces 28 milliards d'euros risquent de peser lourd avant 2016 et l'obligation que fait la constitution au budget fédéral de ne pas dépasser 0,35 % du PIB. On sait que, jusqu'ici, Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances, a accéléré le rythme de la consolidation budgétaire pour en faire un argument électoral. Il n'est pas sûr que ce discours soit compatible avec une politique de relance comme celle-ci.

Se rapprocher du centre-gauche

Angela Merkel semble donc vouloir chasser sur les terres mêmes du SPD en montrant qu'elle n'est pas cette « mère austérité » que décrivent les Sociaux-démocrates et les Verts. Il est vrai qu'elle doit nécessairement désormais gagner des points sur sa gauche, car malgré sa large avance dans les sondages, la CDU est encore loin de la majorité absolue. Et elle a peu de réserve de voix à droite. Elle peut donc venir séduire les électeurs les plus centristes du SPD et des Verts. Par ailleurs, puisque les Libéraux pourraient ne pas entrer au Bundestag. Elle devra alors s'allier avec le centre-gauche. Avec un tel programme, l'alliance sera plus aisée. Enfin, Angela Merkel a contenu la poussée du parti anti-euro Alternative für Deutschland, qui a raté son entrée dans l'arène politique. Elle peut donc relâcher son discours orthodoxe. C'est aussi la raison de l'adoucissement du discours allemand en Europe.

Reste à savoir ce qui restera de ces promesses. En 2009, la chancelière avait promis de généreuses baisses d'impôts de près de 25 milliards d'euros. Mais en mai 2010, elle avait enterré ces promesses au nom de la consolidation budgétaire.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2013 à 17:06 :
interressant cet article , de voir surtout la première tranche imposable en allemagne qui est plus basse qu'en france , si les français qui sont en dessous de la première tranche payaient les memes impôts ils râleraient certainement , n'oublions pas les abattements en france qui permettent de s'affranchir de l'impôt , les allemands sont bien imposés contrairement aux français qui trouvent si merveilleux le modèle allemand , les français seraient les premiers a râler si on appliquait la fiscalitée sur le revenu allemand , a noter que angela merkel fait donc du grand zig zag politique pour sa re-election , la peche aux voix a commencée et elle est prête a tout , la machine a démagogie est en marche aussi chez eux
a écrit le 31/05/2013 à 15:26 :
Ils n'ont pas le temps de se reproduire ils travaillent tout le Temps. Nous la France on a fait les 35H et créer un Ministère du temps libre,ça nous a donnez le temps de copuler.
ABRACADABRANTES QUE aurai dit Jacques!!!!!!
Réponse de le 31/05/2013 à 15:46 :
et vous avez vu le programme de la télé? peut-être que ceci explique cela.
a écrit le 31/05/2013 à 14:03 :
En effet, le montant global de 28,5 milliards d'euros correspond à la somme attendue par la majorité du peuple français
a écrit le 31/05/2013 à 13:29 :
la situation en Europe est dramatique et il faut tenir jusqu' aux élections allemandes . JAMAIS les dettes n' ont été remboursées . La solution est connue , pas besoin de prix Nobel d' économie : un mixte de dévaluation immédiate pour réanimer le mourant et une inflation sur 10 ans de convalescence ... En ordre ou en bordel ( ce qui serait funeste ) cela s' imposera comme dans les années 30 où la France fut bonne dernière à abandonner l 'étalon or !
a écrit le 31/05/2013 à 13:22 :
Les dirigeants allemands qui assurent le leadership en Europe appliquent aux peuples européens la même potion tragique qu'ils ont appliqué à leur propre population : creusement des inégalités de revenus et de patrimoine, accroissement du taux de pauvreté, disparition progressive des classes moyennes etc. La démocratie n'y survivra pas.
Réponse de le 31/05/2013 à 14:47 :
+++1000
Réponse de le 31/05/2013 à 15:19 :
Vous vivez en Allemagne? vite partez avant que ça ne soit trop tard et vous seriez non seulement pauvre mais dans la MISERE !
a écrit le 31/05/2013 à 12:53 :
Certes la population allemande rétrécit mais eux n ont pas eu a faire venir des millions de sous qualifiés pour faire fonctionner une industrie bas de gamme.La cohésion de leur Nation s en ressent
Réponse de le 31/05/2013 à 13:04 :
C'est beau la cohésion d'une nation qui disparaît ...
a écrit le 31/05/2013 à 12:53 :
Le changement c'est maintenant ... moi chancelière.
a écrit le 31/05/2013 à 12:45 :
C'est cocasse. Les socialistes français jouent les apôtres de la rigueur et les conservateurs allemands chantent comme des cigales ! Les électeurs de part et d'autre de la frontière comprendront-ils un jour que toutes les promesses électorales et les harangues charlatanesques sont une représentation théâtrale pour au final appliquer la même politique où seuls les clientélismes varient ?
a écrit le 31/05/2013 à 12:30 :
Etre keynesien, pour un gouvernement, c'est mettre le budget en équilibre quand l'économie va bien, pour pouvoir faire ensuite une vraie relance dans la récession qui, nécessairement, arrive un jour.
Les allemands font comme çà : ils sont keynesiens.
Nous, français, croyons l'être, alors qu'on ne fait qu'enfoncer encore plus le budget, déséquilibré même quand tout va bien, dans les récessions. Pour, bien entendu, polémiquer ensuite sur le keynesianisme, et se perdre, une fois de plus, dans des philos de comptoir. Que de temps perdu, scrogneugneu!
a écrit le 31/05/2013 à 11:40 :
Avec 188 milliards d'euros d'excédant commerciale ...elle a de la réserve .....! ce n'est pas sur l'argent du contribuable comme en France !
Réponse de le 31/05/2013 à 12:00 :
Ah c'est sur l'argent de l'excédent commercial, d'après vous, qu'elle va prendre les 28,5 milliards ? L'éblouissement face au modèle allemand fait vraiment dire n'importe quoi. L'endettement public allemand va ENCORE augmenter ! Déjà qu'il dépasse 80% du PIB... Leur appel à la réduction des déficits partout en Europe (sauf chez eux) n'est pas du tout crédible !
Réponse de le 31/05/2013 à 12:24 :
mais l'allemagne reste comme meme meilleurs que la France sur divers points.
jalousie!!
Réponse de le 31/05/2013 à 12:30 :
Les démographes allemands viennent de s'apercevoir que l'Allemagne compte 1,5 millions de moins que prévu. Il n'y a pas à dire : c'est un peuple d'avenir...
Réponse de le 31/05/2013 à 12:42 :
Meilleurs que la France sur divers points économiques et pires sur tous les autres... Jaloux d'un pays qui a provoqué trois guerres en un siècle et les horreurs qu'on sait, pas vraiment !
Réponse de le 31/05/2013 à 12:44 :
Comment peut-on être jaloux d'un pays dont les habitants vieillissent terriblement et ne se reproduisent pas ?
Réponse de le 31/05/2013 à 12:49 :
Nous avons fait le pari de la désindustrialisation,nous avons misé sur les services divers et variés à petite échelle.Le résultat est là vive le mondialisme,bravo, toutes mes félicitations à tous nos brillants politiques(umps) pour leurs clairvoyances dans leurs choix stratégiques.
Maintenant nous avons le two pack à savoir deux boulets qui nous empêcheront la moindre réforme sans l'aval Bruxelles.Je dis rebravo les gars !!!!
Réponse de le 31/05/2013 à 13:30 :
@ bravo à Rafale(pas encore vendu un pièce)-Ivanlemoche etPopiloni:

une équation très simple: En Allemagne moins de population plus de travail (pour tous..)
En France : moins de travail,plus des gosses et chomeurs...et mariage pour tous.
Franchement,je préfère travailler,faire moins des gosses-chomeurs et avoir un avenir sur,
basé sur une croissance industrielle et pas croissance démographique-gaspilleur des res
sources comme en France Pays des fonctionnaires et assistés.
Réponse de le 31/05/2013 à 14:00 :
Vous reprendrez bien un petit jaune pour finir vos cahuettes ?
Réponse de le 31/05/2013 à 14:11 :
Les Allemands font moins d'enfants pour rester compétitifs et bien classés dans les palmarès internationaux ? Ca se défend ! Il y a des choses plus importantes que l'efficacité... Et puis la France, ce n'est pas le Niger. On renouvelle à peine les générations. Fonctionnaires et assistés en France ? Dans vos fantasmes, sans doute. Les sureffectifs de fonctionnaires qu'on peut évaluer à 20% se situent dans quelques collectivités et au ministère des Finances. Quant à l'assistanat, je ne connais personne qui préfère être au RMI plutôt que de travailler. Et je suppose que vous préconisez de remettre tout le monde au travail pour un salaire de misère... alors que vous êtes sans doute bien assis confortablement derrière votre bureau et que vous gagnez plusieurs milliers d'euros par mois.
Réponse de le 31/05/2013 à 14:52 :
@ivanleterr.vous,blog après blog devenez plus sympa.
1) La France compte(par rapport à la population) entre les 28 de la CE le plus grand nombre
de fonctionnaires.L'éducation nationale toute seule c'est un bougre kafkien.
2) dans les DOM-TOM (aussi France..) 1 sur 3 est fonctionnaire
3) tous les firmes étatiques sont aussi des fonctionnaires
4) 61 % du budget de l'état finis dans les poches des nos chers fonctionnaires....avec des
maigres résultats.
5)dans les DOM-TOM 1 sur 2 c'est un assisté comme d'ailleurs des firmes,etc.
Seulement à la Réunion la CAF pour l'année 2012 a versée 1 milliards et 600 millions d'euro
d'allocs.71% des ménages ne sont pas imposables.ça veut dire quoi? parasitisme...
6) dans les quartiers nobles.. de Paris,Lyon,Marseille et Grenoble il y à 60 % de la populace
qui ne foutent rien et touchent des allocs..... ce quoi cela? productivisme ou parasitisme?
Je voudrais continuer avec certaines régions du nord mais je suis fatigué d'argumenter
avec qui nie les réalités de son Pays.Il ne faut pas avoir honte, seulement les accepter
pas plus...
7) je suis pas fonctionnaire (j'ai bossé 45 dans le privé à 42 heures-semaine) et je suis à
la retraite (suisse à 100 %) et je ne pollue pas le Pays.Satisfait?
Réponse de le 31/05/2013 à 15:58 :
J'ai l'impression d'entendre Marine Le Pen... Vos propos laissent penser qu'une partie de la population, celle qui fait la diversité de la France, et qui représentent d'ailleurs une minorité, est haïssable. La plupart de vos propos sont faux ou ne sont pas pertinents (c'est le nombre de fonctionnaires par rapport à la population qu'il faut considérer ! et regardez les chiffres des autres pays).Le monde d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec votre époque "facile". Revenez sur terre.
a écrit le 31/05/2013 à 11:25 :
Des promesses et encore des promesses. En cela elle à bonne école avec Normal Ier. On verra à l'automne.
Réponse de le 31/05/2013 à 11:59 :
@Gilles; en Allemagne n'y croit personne aux promesses des politiciens.Chez nous tout le
peuple entier.Voila la différence entre les pragmatiques et les crédules des cargottes.
A Décembre,vous allez recevoir une carte postale avec le papa noel dessus de la part de
la chère Angela.Cela aussi pour le terrible Ivan ci-dessous......
a écrit le 31/05/2013 à 11:22 :
Une goutte d'eau dans un océan de misère morale...
Réponse de le 31/05/2013 à 11:51 :
@ivanleterrib: voila le commentaire d'un apotre de la morale.Je ne savais pas que Merkel faisat
de la misère... Les 5 millions des chomeurs et plus chez nous c'est de la bonté? Ha,je vois
le nom "Ivan le terrible" en Russie a fait autant des heureux comme vous en France.........
Réponse de le 31/05/2013 à 12:36 :
Je ne fais pas la morale, contrairement à d'autres ! J'observe seulement que cette mesure est un cache-sexe censé appâter qui ? On couvre d'un voile pudique tous les problèmes de pauvreté (vous prônez la suppression de Pôle emploi et tout le monde à 400 euros par mois?), d'exploitation des immigrés, de xénophobie rampante (car la société allemande est fermée et intolérante : droit du sang, etc. et surtout à tout ce qui est pauvre et coloré), de répression morale à outrance. De plus, augmenter les dépenses quand on donne des leçons à la terre entière, c'est plus qu'indécent !
Réponse de le 31/05/2013 à 13:17 :
@ivanleterr.votre commentaire ne mérite pas de réponse,mais malgré votre pseudo qui me
fait trembler,je vous pose une question,vous dormez et vous fait des cauchemars avec 100-
1000 Angelas ou bien c'est du "pathologique"? svp Lisez Freud ou Servan Schreiber vous
aurez une explication...
Réponse de le 31/05/2013 à 14:16 :
Ainsi, vous niez la réalité... et méprisez ceux qui pensent différemment. M'étonne pas. J'écoute plutôt du Annie Cordy "Frida Oum Papa", je vous conseille ! :)
Réponse de le 31/05/2013 à 14:49 :
BRAVO! +++++ 1000000 !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :