Panneaux solaires : Pékin et Bruxelles enterrent la hache de guerre

 |   |  277  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Après deux mois de contentieux commercial, l'Union européenne et la Chine ont trouvé un accord sur les ventes de panneaux solaires chinois. La Chine accepte d'appliquer un prix plancher à ses exportations soupçonnées d'être vendues à un prix inférieur au coût de revient.

Fin du litige entre l'Union européenne et la Chine sur le marché des panneaux solaires. La Commission européenne a annoncé ce samedi avoir trouvé un accord avec Pékin après deux mois d'intenses négociations. "Nous avons trouvé une solution amiable dans l'affaire des panneaux solaires UE-Chine qui va conduire à une nouvel équilibre sur le marché à un niveau durable de prix", a indiqué le commissaire européen Karel De Gucht dans un communiqué. Pour Bruxelles, la Chine vendait ses panneaux solaires à des prix inférieurs au coût de revient. 

Représailles sur le vin et les voitures de luxe

L'issue de ce contentieux a surpris tant les négociations ont été compliquées et émaillées de fortes tensions. A plusieurs reprises, Pékin a menacé de mesures de représailles, notamment sur les importations de vins européens, de tubes en acier ou encore de voitures de luxe. Ce contentieux a également montré la division des Européens sur le sujet. L'Allemagne s'est ainsi désolidarisée de la décision de Bruxelles d'appliquer, début juin, une taxe douanière exceptionnelle sur les importations de panneaux solaires chinois (48% au lieu de 12%). Début juillet, Pékin finit toutefois par donner des signes d'ouverture en proposant des quotas d'exportations et des prix planchers. C'est sur cette base que les négociations ont pu aboutir.

Les pays de l'UE représentent la moitié environ des exportations chinoises dans le domaine du solaire. Ils importent chaque année pour 21 milliards d'euros de panneaux et de cellules photovoltaïques produits en Chine, notamment par les firmes Trina Solar, Yingli Green Energy et Suntech Power Holdings.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2013 à 9:56 :
étant donné nos choix sociaux et coûts afférents, il faudrait autoriser les importations qu isont au dessus de nos coûts de revient, sinon c'est du dumping social et salaire chinois assuré à terme !!! mais nos fonctionnaires européens ne préchent que par l'angélisme de la concurrence totale et sans protection, et juré promis, ça n'aura aucune répercussion sur nos emplois !!!! délire européen, comme dans tout entreprise pilotée par les résultats, il faut les responsabiliser et indexer le salaire de ces décideurs destructeurs sur le taux d'évolution de la croissance et du chomage, ils vont commencer à réfléchir et trouver les bonne solutions !!!
Réponse de le 30/07/2013 à 10:25 :
bien d'accord. l'europe fait de bonnes choses, mais certains angéliques de la concurrence totale et sans protection (quand d'autres savent se protéger, US en tête) font un gros dégât sur l'image et effectivement l'envie de décrocher de cette europe irresponsable et destructrice !
a écrit le 29/07/2013 à 15:22 :
En contrepartie les Chinois se sont engagés à utiliser nos pousse-Pousse lorsqu'ils viendront faire du tourisme dans notre pays sous-développé !!! Vive Sarkozy, Vive Hollande et vive le MEDEF
Ne rions pas s'est déjà le cas !!!
a écrit le 29/07/2013 à 15:14 :
Le tour de l'Allemagne viendra, c'est inéluctable. Appauvrissement de ses clients européens, demain les Chinois fabriqueront les machines-outils allemandes après les avoir copiées. Sincèrement Germanophile, grâce à, Schroeder et à Merkel, je suis tellement amoureux de l'Allemagne que je regrette le temps où il y en avait DEUX. Enfant de la génération ADENAEUR/DE Gaulle je déplore la situation actuelle
a écrit le 29/07/2013 à 14:55 :
Les chinois en rigolent encore...
1) ils détruisent l'industrie solaire concurrente avec leur dumping sans que personne ne dise rien...
2) ils ont largement gagné, quand enfin l'Europe prend son courage à 2 main en disant s'il te plait, au moment où les chinois ont besoin de rebalancer leurs aides de l'export vers leur marché intérieur !!
3) ils en profitent pour d'une part négocier à leur avantage avec l'Europe, et augmenter largement leurs marges en faisant semblant d'accepter une hausse des tarifs (les pôvres, moi j'aimerais bien monter mes tarifs!!)
a écrit le 29/07/2013 à 13:04 :
LA VRAIS VICTOIRE SERAIS QUE LA CHINE REVALUE LE YEN? QU EN LE YEN AURAS SA VRAIS VALEUR LES TENSIONS INTERNATINNALES SERONT MOINS TENDUE???? C ESTCELA QUE LES AUTRES BLOKS DEVRAIS DEMENDE A LA CHINE ???
a écrit le 28/07/2013 à 16:16 :
quel sera la cout de recyclage a leurs fin de vie ? au fait a ce jour sit-on le faire
Réponse de le 28/07/2013 à 20:15 :
est ce que vous vous êtes déjà posé la même question pour le nucléaire
Réponse de le 28/07/2013 à 23:18 :
on sait le faire
il existe un organisme en France - PV CYCLE - auquel cotise un certain nombre de fabricant

maintenant à choisir entre le recyclage d'un panneau PV dans 30 ou 40 ans et l'absence de recyclage du nucléaire (seul solution on enterre !)... je vous laisse choisir...
a écrit le 28/07/2013 à 15:23 :
On voit la toute la solidarité européenne: pour faire uniquement plaisir a l'Allemagne on sacrifie l'emploi européen sur le secteur des technologies énergétiques. employés européens votez pour l'Europe qui vous protégé : vaste gabjie au seul profit des responsables politiques qui assurent leur postes lucratifs ! Même si la " com" a la télévision essaie de vous faire croire que nous allons " lutter" : tant que le quinquena se passe bien pour eux ...: en attendant les entreprises ferment et " payer" vos impôts
Réponse de le 29/07/2013 à 10:04 :
On voit bien que l'Allemagne est l'alliè des chinois en effet les éventuelles menaces chinoises portaient sur le Vin ( contre la France donc) les tuyaux HightTech (Vallourec) et des repressailles bidon contre des véhicules importés de plus de 2 Litres (Bidon car trés peu de Classe S ,Série 7 et A8 livrés principalement à de hauts dignitaires chinois ..
Et pendant ce temps la des français achetent des produits allemandes en masse (Das Gogos)..
a écrit le 28/07/2013 à 14:54 :
Donc , mon intérêt ...c'est d' acheter chinois ...je n'ai pas les moyens d'acheter du Made In France et ses taxes pour le même résultat....
a écrit le 28/07/2013 à 13:29 :
c'est une HONTE et cela DEMONTRE que la commission europeenne se MOQUE TOTALEMENT des interets des europeens , mais ne se préoccupe que du developpement de la mondialisation effrenée .
Elle a provoquée la disparition de l'industrie du textile en france et se moque des consequences humaines .
L'europe ( actuelle ) est notre PRINCIPAL ennemi apres la finance internationale . Mais pour s'attaquer a ces ennemis , il faut en avoir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 28/07/2013 à 18:40 :
Bien sûr, l'Europe est notre ennemi, mais les Français n'ont toujours pas compris.. Croyez-vous que les Français en aient.. ??? Avachis, Ils ne bougeront pas. Il faut pourtant sortir de cette europe et de l'euro avant notre ruine.
a écrit le 28/07/2013 à 11:49 :
Dans une installation solaire PV ,la part des modules représente environ 1/3 de l'investissement total.Les Chinois ont été capables ,très rapidement,de faire un saut dans la qualité comme il l'ont déjà prouvé dans d'autres domaines (ayez une pensée pour les
IPHONE et IPAD sous licence APPLE qui sont made in ... China). Nous n'avons pas compris contrairement aux Allemands que l'enjeu est "ailleurs" : les 2/3 restants de l'investissement SOLAIRE sont made in France ou made in Europe.Vous voulez des exemples : les onduleurs (les seules pièces d'usure) sont souvent de conception Suisse (ABB par exemple) et désormais RÉPARÉS par des techniciens de chez nous.Toute la partie pose est faite par des entreprises Françaises qui accompagnent leurs prestations par des contrats de maintenance NON DÉLOCALISABLES ! Les bacs destinés à recevoir les modules solaires sont made in France.Toute la partie câblage/disjoncteur et raccordement est made in France.Il serait intéressant de faire officiellement un bilan car la passion l'emporte trop souvent en France.Vous êtes vous posés la question en dehors du solaire en vous demandant l'origine des produits qui composent notre quotidien : habillement,voiture,technologie,médicaments,...Vous allez être déçus ! Au faut , la perte de rendement moyenne d'un module solaire de qualité est 0,4% par an.A l'époque de l'obsolescence programmée dans de nombreux domaines,cela valait le coût de le préciser.
Réponse de le 28/07/2013 à 18:49 :
"Au faut , la perte de rendement moyenne d'un module solaire de qualité est 0,4% par an"
Doit-on vous croire sur parole ou avez-vous des sources crédibles ?
Sur du solaire made in China ou bien made in Europe ?
Et quid du recyclage de ces panneaux ?
Réponse de le 28/07/2013 à 21:21 :
"Madmike",j'habite le NpdC.A quelques Km ,un site expérimental surnommé LUMIWATT à Loos en Gohelle (http://www.cd2e.com/energie/plateforme-solaire département Pas de Calais) implanté sur un ancien site d'extraction de charbon (épuisé comme tous les gisements fossiles car NON RENOUVELABLES). Ils étudient maintenant depuis quelques années les modules solaires sous nos latitudes.Les premiers retours ( 2 ans) sont très intéressants car ils prouvent que le solaire est un investissement du long terme contrairement à ce qui nous environne.Quant au recyclage des modules,la filière de collecte et de recyclage existe et permet une extraction matières de près de 90% : http://www.actu-environnement.com/ae/news/pv-cycle-ceres-recyclage-panneaux-solaires-PV-europe-14277.php4 Bref , ce sont surtout la méconnaissance et la volonté d'y rester qui "motive" la majorité d'entre nous.Au fait les plus vieux modules solaires en fonctionnement dans le monde sont en Californie (marque DELL) et fonctionnent depuis plus de ... 50 ans !!!
a écrit le 28/07/2013 à 10:03 :
Ne nous y trompons pas, les panneaux solaires, (parce que c'est un exemple criant), ont permis de tester la réaction des Chinois et de sonder leur façon de négocier. C'est le début d'une autre façon de faire du commerce avec la Chine. Ils ne peuvent pas se passer du marché européen. Il suffirait que l'Allemagne joue un peu plus collectif et le rapport de force s'équilibrerait. Si l'Allemagne....
a écrit le 28/07/2013 à 9:19 :
nous nous somment encore coucher devant les chinois, car de toute façon il continue a importer des produits a bas prix au détriment de leurs employer, qu'ils taxes les voitures de luxe ou le vin je m'en fou si ça leur fait plaisir,a ce petit jeu ils ont plus a perdre que nous car ce qu'ils expédie en Europe et énorme par rapport a ce que nous exportons chez eux, alors il nous faut des politique qui on des couilles et qui les envoient paître, nous ont ferme toute les importations chinoise en Europe et demain la chine est en récession
Réponse de le 28/07/2013 à 11:37 :
illisible
Réponse de le 28/07/2013 à 13:38 :
Peut eêre mais tout à fait compréhensible et bien vu. La performance académique ne prouve pas l intelligence du quotidien .
Réponse de le 29/07/2013 à 11:11 :
quoique, après lecture approfondie, une certaine superficialité du raisonnement.

Nota: "des politique qui on des couilles" (sic) ... la démocratie n'est-elle pas un miroir sociétal? (Nicolas, reviens !)
a écrit le 28/07/2013 à 8:36 :
On peut faire confiance aux chinois, ils ont négocié au mieux de l'intérêt de leur seul pays pendant que nos ballots ont tenté de concilier la position de tous les pays européens ( on finit par plus savoir combien , tant cette europe est devenue un hall de gare.
a écrit le 28/07/2013 à 7:48 :
Chouette ! Les français achèteront plus chers des panneaux solaires de basse qualité... si je me fie à ce que les chinois ont l'habitude de nous proposer. Brillante négociation.
Réponse de le 28/07/2013 à 18:50 :
Non justement, les Français pourront acheter du made in France sans payer le double du made in China...A votre bon c?ur !
a écrit le 27/07/2013 à 18:11 :
Je comprend pas très bien,l'UE a interdit a la chine de vendre ses panneaux solaire trop bas prix?,non mais ou on va sérieux,"Oui ,non ils vont couler nos entreprise si ils les vendent au vrai prix,qu'allons nous faire!",je veux bien mais faut pas déconner après en voyant les gens quitter le pays pour aller dans des pays moins cher,moi le premier.

Petit exemple de vrai prix,vous pouvez vérifier sur internet :

Iphone 5 en France/Belgique = 600?

Fabriquer en chine pour 90? +-,même en comptant le prix du transport je ne vois pas les 600?!, et oui vous payez 510? pour une marque qui finira de toute façon par disparaître a l'air du piratage et du je veux tout gratuit et open source.
Réponse de le 28/07/2013 à 23:23 :
la chine pratique du dumping... ou vente à perte si vus préférez... histoire de faire disparaitre ses concurrents
c'est dangereux (exemple le n1 chinois est en redressement) mais lucratif si on reste seul sur le marché qq années après...
c'est valable dans tous les domaines !
a écrit le 27/07/2013 à 17:22 :
Le pb comme d'habitude faire de l'Union un "exemple" mondial dans la lutte contre le réchauffement climatique. L'idée est louable et plus que souhaitable mais comme d'habitude le politique et la commission décident sans connaître le potentiel R&D et industriel du sujet traité. L'industrie européenne était sur ce marché depuis environ 15 ans mais éclatée et sans coordination ce qui fait que chacun était trop petit pour faire face à une demande importante car ultra subventionnée. La Chine pragmatique gérée par un état central fort a immédiatement compris que les subventions autant européennes que nationales avec des programmes ambitieux était un filon important et hyper sécurisé financièrement. Cette affaire qu'un sujet qui se traite au niveau de l'Union doit être un projet industriel au même niveau. Si la France avait gardé la production de la Caravelle aujourd'hui cette industrie nationale serait balayée par manque de moyen en R&D et en puissance industrielle qui demande automatiquement une puissance financière, nous avons avec nos partenaires construit un industriel puissant EADS qui aujourd'hui peut voler seul. Pour les panneaux solaires l'accord est un leurre car l'Union n'est plus en mesure de contrer la Chine malgré le discours de la commission, reste quelques niches bien maigres sur le plan de l'emploi. Le plus grave cette affaire ne servira pas de leçon et les politiques, la commission, une partie du patronat et de l'actionnariat européen jouent dans une cour d'école pas dans l'économie mondiale.
a écrit le 27/07/2013 à 17:22 :
Le panier de crabes des technocrates européens est encore entré en action. Quelle GRANDE victoire contre les Chinois! Que cela se sache à travers la presse.
En vérité un effet d'annonce qui masque la faiblesse européenne à s'accorder entre états.
Ou plutôt faiblesse de l'Europe dont l'Allemagne s'affranchit dès que les fleurons de son industrie sont menacés. La "cohésion" européenne n'est qu'une façade dont ne profitent que les fonctionnaires qui l'entretiennent.
a écrit le 27/07/2013 à 16:11 :
je ne vois pas tres bien à quoi correspond cet accord il semble que les chinois vont vendre leurs panneaux solaires un peu plus cher mais ce qu'il faudrait savoir c'est si le prix fixe va permettre aux fabricants europeens de concurrencer les chinois sinon quel interet sauf peut etre de rendre la production d'energie solaire moins interessante et de decourager les invetissements dans ce secteur?
a écrit le 27/07/2013 à 16:08 :
NOUS !
a écrit le 27/07/2013 à 15:55 :
Le seul commentaire un peu pertinent est celui de Vercaud, les autres sont miserables de nullite.
La realite c'est qu'apres avoir mis en difficulte les fabricants de panneaux par des ajustements de tarifs d'achat PV a la baisse et trop brutalement, c'est au tour des installateurs d'etre crucifies par la Commission qui ne comprend rien a rien.
Les Chinois par leurs prix bas aident le marche a proposer des offres PV pour auto-consommation competitives. Si les panneaux doivent etre vendus plus chers, pas de marche pour l'auto-consmmation -> moins d'installateurs -> moins de vente de panneaux europeens, de temps en temps (car oui, nous vendons aussi des panneaux europeens surtout dans le residentiel).
Un autre realite : les panneaux c'est 30-40% de la valeur d'une installation, tout le reste est largement europeen (onduleurs, protections, cables, installation).
Bref, qui est le gagnant de ce protectionisme mal place ? Les vendeur d'electricite (EON, EDF, RWE ....) qui craignent de voire partir des clients vers l'auto-consommation.
Réponse de le 28/07/2013 à 11:50 :
Mais bien sur ...même les onduleurs ont majoritairement leurs composants fabriqués aussi en Asie et Chine mais comme la boite qui les importe et les assemble fait plus de VA que la norme des "made in " ils deviennent Européens. Miracle "made in" technocrates de Bruxelles et la bénédiction des états membres. En France sans les subventions le solaire n'est pas rentable. De plus vous êtes obligé de revendre votre production a ERDF avec la bienveillance des gouvernements successifs qui n'ont rien changé à ce système.
Réponse de le 28/07/2013 à 23:28 :
que d'inepties !
ErDF n'achète pas la production, son boulot c'est la gestion du réseau... l'acheteur c'est EDF OA
le solaire arrive bientôt à parité réseau, avec donc un prix de vente proche du prix que vous achetez à EDF (le transport en moins...), actuellement certains projets se font sur la base d'un prix de vente de l'électricité autour de 10c? / kWh... soit quasi le prix annoncé pour l'électricité sortant de l'EPR (enfin si un jour il fonctionne et si les coûts n'explosent pas encore d'ici là !)
a écrit le 27/07/2013 à 15:31 :
Trois conclusions :
1-Face aux Chinois, la fermeté inébranlable, très durement, mais très poliment, cela paie. Bravo l'Europe !
2-L'Allemagne a démontré, une fois de plus, son jeu égoïste et son absence d'esprit communautaire.
3-J'ai des panneaux solaires, fabriqués à Strasbourg, qui fonctionnent très bien : je vous les conseille !
a écrit le 27/07/2013 à 15:29 :
l'Allemagne n'a pas appliqué la taxe de Bruxelles...ce qui prouve que si on ne veut pas d'une directive on ne l'applique pas !!! (donc exit les céréales OGM Monsanto et viandes US hormonées ou produits Chinois non conforme et incontrôlées..)
Les Français n'ont qu'a faire ce qu'ils veulent plutôt que de perdre des industries pour avoir laissé le marché "libre" à la sauce Euro s'exprimer....Soit disant un tiers des exportations représentent l?économie Française (dont les 3/4 uniquement dans l'UE) mais on a perdus le double d'entreprise en France avec cette doctrine destructrice d'emplois.
Je préfère vendre moins d'Airbus et perdre 10 000 emplois dans l'aéronautique que 500 000 dans le reste de l'économie pour faire plaisir à des financiers et des technocrates gouvernementaux qui vantent les vertus du marché libre qui n'est ni régulé ni transparent contrairement à leurs affirmations ! Les politiques soumis aux lobbies de la mondialisation capitalistique sont trop lâches pour agir.
Maintenant le Medef souhaite presque ouvertement que l'on travaille au salaire des Allemands qui triche depuis 10 ans en payant des ouvriers d'Europe de l'est (Roumains, Bulgares, Polonais ou Tchèques et Slovaques en majorité) à 5 euros de l'heure en mettant du "made in Germany" sans complexe pour les gogos de clients... pour être plus compétitif (et en passant pour distribuer plus de dividendes aux dirigeants, actionnaires et surtout à des fonds spéculatifs étrangers)!!! mais de quels dindons de cette mauvaise farce se moquent t'ils ?
a écrit le 27/07/2013 à 14:56 :
Il s engage a quoi les chinois ??
a écrit le 27/07/2013 à 14:41 :
La commission de Bruxelles a mangé son chapeau dans cette histoire après avoir mis le souk dans toute les inter-professions viti-vinicole d'Europe!
a écrit le 27/07/2013 à 12:51 :
A vrai dire il ne s'agit pas d'un prix plancher mais d'un prix ajustable. En quelque sorte d'un quota de ventes que la dictature chinoise s'est engagée à ne pas dépasser pour une production classique c'est à dire de base. Total produit des panneaux évolués. Les chinois devront ouvrir par contre leur marché aux produits agroalimentaires français.
a écrit le 27/07/2013 à 12:46 :
Comment peut-on reprocher aux chinois de vouloir une part du gâteau ?
N'oublions pas que c'est à cause des grossistes occidentaux, qui se sont goinfrés pendant des décennies en faisant fabriquer à prix bas en chine et en augmentant ainsi leurs marges hallucinantes.
Il serait peut-être temps que les européens aient autant de réactivité que les chinois !
Dès que vous voulez acheter un produit solaire, seuls les chinois proposent toute sorte de produits innovants solaires
Réponse de le 27/07/2013 à 22:56 :
cela nous arrange quand même , ils fabriquent tout ce qui est polluant chez-eux , nous on achète et point.
a écrit le 27/07/2013 à 12:45 :
Comme quoi, lorsque l'on ne courbe pas l'echine, il est possible d'en imposer a la Chine. je note tout de meme la faiblesse de l'esprit europen teuton sur ce coup la. Juste retour de bâton que de bloquer Mercedes.
Réponse de le 27/07/2013 à 13:14 :
La grande victoire de l'union européenne c'est donc d'avoir convaincu la chine de vendre plus cher ses panneaux solaires ...
Belle victoire ..
rappelez moi qui paie ?
Réponse de le 27/07/2013 à 13:59 :
@dancaverne mais d'abord les chômeurs venant de toutes les sociétés européennes qui ont du fermer puis vous aussi à travers vos impôts pour compenser le chomage et vous encore par le prix des panneaux subventionnés par l'état français grace à votre facture EDF ! Accessoirement les panneaux seront plus chers mais pas de beaucoup la répercussion sur le prix final étant faible.......Le vrai coût serait de voir cette industrie européenne des panneaux solaires ne pas renaitre quelque peu !
Réponse de le 27/07/2013 à 15:48 :
de ce que je viens d'en lire... les panneaux chinois sont déjà vendus.. au dessus du prix plancher.....; marché de dupe...... et grande illusion......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :