Au Venezuela, la situation politique devient de plus en plus tendue

 |   |  234  mots
Opposants au chavisme et partisan de Nicolas Maduro s'affrontent depuis deux semaines au Venezuela
Opposants au chavisme et partisan de Nicolas Maduro s'affrontent depuis deux semaines au Venezuela (Crédits : reuters.com)
Des manifestations au Venezuela ont déjà provoqué la mort de trois personnes. Le successeur d'Hugo Chavez a expulsé trois diplomates américains. Les opposants de Maduro ne désarment pas.

Regain de tensions au Venezuela. Après de nouvelles manifestations ce week-end au cours desquelles opposants et partisans du gouvernement de Nicolas Maduro se sont affrontés, le président de la République vénézuélienne a décidé d'expulsé trois fonctionnaires de l'ambassade américaine accusés d'avoir conspiré contre le gouvernement. 

Mouvement de contestation

"Ce sont des fonctionnaires américains qui vont dans les universités. Nous les avons surveillés pendant des réunions dans des universités privées ces deux derniers mois. Ils travaillent au service des visas", a fait savoir le successeur d'Hugo Chavez. 

Ce dernier est particulièrement contesté depuis deux semaines dans un mouvement qui a déjà provoqué la mort de trois personnes. Hausse du coût de la vie et criminalité constituent les principaux reproches adressés à son gouvernement. 

L'opposant recherché ira manifester

L'une des figures de l'opposition, Leopoldo Lopez, a fait savoir dimanche qu'il comptait manifester mardi à Caracas et ce malgré un mandat d'arrestation lancé contre lui. Dans une vidéo mise en ligne sur son compte Twitter, il a lancé:

"Je serai là à visage découvert, je n'ai rien à craindre (... ) "Si la décision illégale de m'emprisonner est prise, alors j'accepterai cette décision et cette persécution honteuse de la part de l'Etat".

L'opposant est notamment rendu responsable de la mort de trois personnes au cours des manifestations. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2014 à 11:13 :
le président de la République vénézuélienne a décidé d'expulsé => expulseR
a écrit le 17/02/2014 à 20:36 :
Mélanchon ne pipe mot ?

Pourtant, le chavisme, son rêve.
a écrit le 17/02/2014 à 15:43 :
d'après mumuche, c'est un complot américaniste orchestré par la CIA pour ternir l'image de la démocratie bolivarienne socialiste qui fait vivre les vénézuéliens dans l'opulence, l'égalité parfaite et la prospérité pour tous.
Vive chavez, vive Castro et vive le bolivarisme populaire socialiste stalinien !
a écrit le 17/02/2014 à 10:37 :
Les habitants du Venezuela sont aussi "américain" que les étasuniens, mais il semblerai que certain sont plus américain que d'autres!
Réponse de le 17/02/2014 à 10:55 :
Seul UN pays comprend le mot "Amérique" dans son nom,...et ce sont ses habitants que l'on appelle "les américains"
Réponse de le 17/02/2014 à 12:11 :
Et nous nous sommes européens? Ce qui confirme la "remarque", ils sont aussi américain que les autres mais moins que certain qui se prenne pour le centre du monde et c'est pour cela que l'on leurs en veut!
a écrit le 17/02/2014 à 10:27 :
Malheureux pays. Rien qu'à Caracas il y a environ vingt homicides par jour ! Après 15 ans de pouvoir sans partage, voilà à quoi a abouti le régime du socialisme du 21 ieme siècle : corruption généralisée, violence (troisième taux d'homicide au monde), destruction de l'appareil productif par nationalisation et abandon, manque de produits de première nécessité, coupures d'électricité et d'eau quotidiennes, abandon du réseau routier ... et cela avec des revenu pétroliers en baisse par corruption et incompétence, mais d'environ 100 milliards de dollars par an. Voila le bilan de 15 ans de ce régime au pouvoir sans partage. L'épuisement et l'exaspération ont conduit aux événements actuels, aidés par l'extrême droite. La majorité silencieuse se fera peut être entendre.
Réponse de le 17/02/2014 à 10:43 :
En Europe ont part de plus loin (dans le mieux) mais on ne va pas tarder a leur ressembler!
Réponse de le 17/02/2014 à 11:12 :
quelqu'un avec quelque chose dans la tête, une bonne description de notre vie au quotidien
Réponse de le 17/02/2014 à 12:33 :
Pour une large partie de la gauche française, ce pays est pourtant LE modèle à suivre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :