Quand la droite espagnole rend hommage à Margaret Thatcher

 |   |  280  mots
Ana Botella, maire de Madrid, donne une place à Margaret Thatcher, au nom de la personne luttant contre le terrorisme et pour la liberté (économique).
Ana Botella, maire de Madrid, donne une place à Margaret Thatcher, au nom de la personne luttant contre le terrorisme et pour la liberté (économique). (Crédits : Reuters)
À Madrid, dont la mairie est dirigée par le Parti populaire, une place porte désormais le nom de l'ancienne femme d'Etat britannique. Une première en-dehors du Royaume-Uni

Rendez-vous place Margaret Thatcher ? D'après le quotidien numérique espagnol Público, Ana Botella, maire conservatrice (Parti populaire, PP) de la capitale espagnole a inauguré lundi 15 septembre une place au nom de la "Dame de fer". C'est la première fois qu'une place, rue, ou avenue porte le nom de l'ancienne locataire du 10 Downing Street en-dehors du Royaume-Uni.

Rapprochement idéologique

Cette décision votée en avril 2013 par la majorité municipale (PP), rejetée par le Parti socialiste ouvrier espagnol et la Gauche unie, montre le rapprochement idéologique du parti du Premier ministre Mariano Rajoy avec le thatchérisme. La maire de la capitale espagnole, Ana Botella, et la directrice de la fédération du PP de Madrid, Esperanza Aguirre, comptent parmi les admirateurs de la "Dame de fer".

Mais ce rapprochement idéologique n'est pas que symbolique. Il traduit en effet une réalité: la politique d'austérité de Mariano Rajoy rejoint celle de Margaret Thatcher, avec par exemple une privatisation de l'économie, ou un gel des recrutements dans la fonction publique.

Une lutteuse contre le terrorisme

Dans le discours d'inauguration de la place, Ana Botella déclare que la "Dame de fer" qui "croyait avant tout à la liberté" fut une lutteuse contre le terrorisme. Les militants nord-irlandais de l'Irish republican army (IRA) apprécieront, tout comme les dirigeants de l'African national congress sud-africain, au pouvoir dans la nation arc-en-ciel, jugés tels des terroristes par Margaret Thatcher à l'époque.

Une façon de laisser entendre que le PP s'inspirera des méthodes violentes pour abattre l'IRA, et démoraliser les syndicats, pour venir à bout de l'ETA basque et des partis indépendantistes catalans?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2014 à 11:21 :
Donner le nom d'une place à Margareth Thatcher justemment celle qui été très très dure avec les espagnols sur le contentieux Gibraltar ? entre français et espagnols les sensibilités ne sont pas les mêmes, décidément.
a écrit le 16/09/2014 à 10:27 :
franquisme et thatchérisme sacré cocktail !!!!
a écrit le 16/09/2014 à 10:19 :
A quand la Place de la Concorde: Place THATCHER ? De toute manière de plein gré ou de force il faudra une cure à la Thatchérienne en France aussi et surtout ne rigolons pas des Espagnols qui nous doublerons économiquement avant 5 ans comme l''Italie, nous si bien assis sur nos acquis sociaux et nos certitudes
a écrit le 16/09/2014 à 9:56 :
le PIB du UK a doublé en 30 ans. le taux de pauvreté a plus que doubler (Poverty and Social Exclusion project).
l'Espagne est à près de 25% de pauvreté (près de 30 pour les enfants).
The race to the bottom.
la France n'est pas gâtée, entourée de pays qui s'appauvrissent et vieillissent plus vite que nous.
a écrit le 16/09/2014 à 9:13 :
Elle a divisé le chômage par 3, c'est un mauvais exemple
Réponse de le 16/09/2014 à 11:23 :
Mais justement, Thatcher reste un bon exemple pour les Espagnols, ceux-ci on MULTIPLIÉ le chômage par 3 !!
a écrit le 16/09/2014 à 9:00 :
Je croyais que c'était en France qu'on avait la droite la plus bête du monde mais non, c'est en Espagne.
a écrit le 16/09/2014 à 8:12 :
Si le sud de l'Europe devient tatcherien, alors il ya de l'espoir
Réponse de le 16/09/2014 à 8:59 :
Vous plaisantez ?
Réponse de le 16/09/2014 à 10:01 :
Steph a raison, Mme Tatcher a été une bénédiction pour son pays, elle l'a relevé et casser les reins aux syndicats mafieux subventionnés à l'époque par les communistes de Moscou.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :