Espagne : première hausse du chômage depuis février 2014

 |   |  298  mots
Même si le chômage augmente en août, la tendance des embauches en CDI est à la hausse par rapport à 2013, selon le ministère de l'Emploi et de la Sécurité sociale espagnol
Même si le chômage augmente en août, la tendance des embauches en CDI est à la hausse par rapport à 2013, selon le ministère de l'Emploi et de la Sécurité sociale espagnol (Crédits : Reuters)
Le pays compte désormais 4.427.930 chômeurs au mois d'août, selon le ministère de l'Emploi et de la Sécurité sociale. 8.070 chômeurs de plus par rapport au mois de juillet.

L'Espagne comptait 4.427.930 demandeurs d'emplois en août soit 8.070 chômeurs de plus par rapport au mois de juillet, selon les chiffres du chômage publiés ce mardi 2 septembre par le ministère de l'Emploi et de la Sécurité sociale espagnol.

270.853 chômeurs en moins sur les douze derniers mois

Néanmoins, le ministère affirme que sur les douze derniers mois, l'Espagne enregistrait 270.853 chômeurs en moins, soit une baisse de 5,76%. Pour la secrétaire d'État à l'Emploi, Engracia Hidalgo:

"Les chiffres du mois d'août reflètent un meilleur comportement interannuel du marché du travail dans l'ensemble, en termes de chômage et d'affiliation en août, depuis 2006 [...] Ces chiffres maintiennent la tendance positive de moyen terme dans l'emploi."

Pourtant, le chômage espagnol en 2014 reste à des niveaux largement supérieurs à ceux de 2010 et 2011. Il n'a été inférieur à celui de 2012 qu'à partir du mois d'avril, d'après les données fournies par le ministère.

Hausse de 16,8% des CDI par rapport à août 2013

Dans le communiqué, le ministère de l'Emploi et de la Sécurité sociale indique que les contrats à durée indéterminée connaissent une poussée car en août, près de 73.000 embauches ont été faites en CDI, une hausse de 16,8% par rapport au mois d'août 2013.

Sur les huit premiers de l'année 2014, plus de 845.000 embauches en CDI ont été enregistrées, soit 15,7% de plus que pour le même intervalle en 2013.

Embauches dans l'industrie et la construction

Même si ce sont des secteurs qui ont connu une légère remontée du chômage en août, l'industrie et la construction ont profité d'une amélioration de l'activité économique, avec un niveau de chômage en 2014 largement inférieur à celui de 2010, selon le ministère.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2014 à 17:03 :
Vive l'europe papon contre l'emploi et les dirigeants nuls qui ne savent pas mettre des fusées en orbite! alors on réduit pas le déficit?
a écrit le 04/09/2014 à 16:17 :
Et les 25 millions de chômeurs surtout les jeunes, c'est moral? c'est quoi ce système c'est conland?
a écrit le 04/09/2014 à 15:57 :
C'est une Europe papon! En France on procède au suicide de certaines population... l'Etat est responsable de nombreux décès et des agressions terroristes de groupuscules qui prônent la violence. C'est un système fasciste, le règne de l' arbitraire... c'est un système scandaleux!
a écrit le 03/09/2014 à 22:53 :
Ils sont devenus fous ,mon dieu pardonnez leur,ils veulent encore de l’austérité,mais ils sont devenus amoureux d'angela,la reine des fourmis ou quoi?
a écrit le 02/09/2014 à 21:40 :
Ah ...c'est pas de chance juste après avoir fait des mamours avec la Germanie, retour à la triste réalité. C'est vraiment pas de bol mais bon. FH n'a pas tord avec ces 3% de déficit, en période de récession cela ne correspond à rien.
a écrit le 02/09/2014 à 17:50 :
Le Chômage en Espagne va repartir à la hausse après une période d'accalmie. Sortir de crise dans le cadre institutionnel de l'euro est impossible, même si on a parfois l'impression que le malade se reprend, ce n'est qu'un reprise temporaire.
Réponse de le 02/09/2014 à 20:00 :
Euro ou pas, la crise économique est mondiale. Tout simplement. Merci au dollar...
a écrit le 02/09/2014 à 14:07 :
Déroulement de cette joyeuse crise : le trop grand pouvoir des rentiers finit par trop peser sur l'économie réelle. Là, se produit un élément déclencheur avec la chute d'une banque. Pour faire survivre le système bancaire, les états s'endettent MAIS AUSSI refournissent des munitions aux banques qui accélèrent le pompage de l'économie réelle. L'économie réelle finit par ne plus suffire à alimenter les pompes à fric, et les états, trop endettés, pour les alimenter aussi. La production de chômage finit par tuer naturellement la demande, l'économie réelle s'arrête, l'économie virtuelle tourne à vide en s’asphyxiant à petit feu. Le pire est que Marx a déjà expliqué cela depuis longtemps... Perso, je n'ai même pas envie de leur vendre la corde pour qu'ils se pendent, ils me paieraient, une fois de plus, en monnaie de singe.
Réponse de le 02/09/2014 à 15:01 :
Ch'tite précision pour tourner la plaie autour du couteau : déjà napoléon, ce dictateur, AVAIT largement limité les pouvoirs du préteur de deniers à 3 % d'usure ET même instauré les codes permettant de s'imposer face aux clauses abusives des contrats privés. Ils n'y a que l'impunité qui les sauve encore face à ça...
Réponse de le 02/09/2014 à 17:39 :
Mais oui camarade Yvan. Vous devriez lire les écrits de Bastait, grand penseur français du 19 eme sur la liberté plutot que ce Marx, ce grand inventeur du communisme et ses 80 millions de morts en URSS et 200 millions sous Mao !
Au fait Napoleon n'était un dictateur mais au contraire le défenseur de la France, car il n' a jamais déclaré une guerre à qui que ce soit, contrairement au bourrage de crane de professeur ultra gocho de l'école publique collectiviste francaise, mais en plus toutes les monarchies de l'époque voulaient la mort de Napoleon diffusait les principes de la république, donc, à l'époque, de la liberté.
Réponse de le 02/09/2014 à 19:59 :
Sacré manque d'infos... Le communisme, le seul, celui des Bolchéviques, a duré UN an après la révolution en Russie. Puis, ils se sont faits trucider.
La Chine, même combat après Mao. Oligarques au pouvoir, et, comme les US, on fait croire...
Le bas-peuple commence a en avoir lourd, ne vous en déplaise...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :