Le billet de 10 euros nouveau est arrivé

 |   |  467  mots
Le nouveau billet de 10 euros fait apparaître le visage d'Europe, princesse phénicienne.
Le nouveau billet de 10 euros fait apparaître le visage d'Europe, princesse phénicienne. (Crédits : Reuters)
La Banque de France va mettre en circulation dès demain le nouveau billet de 10 euros. Il utilisera les mêmes sécurités que le billet de 5 euros lancé l'année dernière. En 2015, un nouveau billet de 20 euros très sécurisé sera lancé.

La Banque de France a présenté ce mardi matin à la presse, la nouvelle génération de billets de 10 euros. Il sera mis en circulation dès mercredi 24 septembre. Il fait partie de la même famille que le nouveau billet de 5 euros, lancé en mai 2013.

Près de 4,5 milliards de nouveaux billets de la gamme Europa ont été fabriqués pour alimenter tout l'eurosystème. Le billet de "10 euros 2" disposera des mêmes dispositifs de sécurité que le billet de "5 euros 2". Le numéro en émeraude avec un effet irisant en orientant le billet, et le filigrane sont les signes de sécurité de premier niveau qui sont non-falsifiables et visibles à l'œil nu par le grand public.

Pour Erick Lacourrège, directeur général de la fabrication de billets à la Banque de France, le billet de 10 euros fait partie des "billets les plus sécurisés de la planète". Deux autres niveaux de sécurité ont été élaborés. Les commerçants et les banquiers, eux, peuvent identifier les signes de niveau 2. Enfin, les sécurités de niveau 3 sont secrètes et accessibles en dernier ressort par la Banque centrale.

"Rupture technologique" sur les billets de 20 et 50 euros

Sur le filigrane, figure le visage de la princesse phénicienne Europe qui apparaîtra sur le filigrane de tous les nouveaux billets euros de nouvelle génération. Erick Courrège a annoncé le lancement l'année prochaine d'un nouveau billet de 20 euros dans cette nouvelle gamme Europa sans toutefois avoir précisé de calendrier. Ce nouveau billet dont la production a déjà commencé, fera partie avec le billet de 50 euros d'une nouvelle famille. Ils présenteront des sécurités nouvelles, qualifiées de "ruptures technologiques". Et pour cause, ces deux coupures sont les plus contrefaites, contrairement aux billets de 5 et 10 euros dont la falsification a été qualifiée de "rarissime" par Gilles Vaysset, directeur général des activités fiduciaires de la Banque de France.

Larcin rarissime en interne

Erick Courrège et Gilles Vaysset sont revenus sur l'épisode du vol de billets usagés par deux agents de la Banque de France. Cette affaire, révélée le 13 septembre, a montré que deux salariés de la Banque de France ont mis de côté près de 1,8 millions d'euros de billets destinés à la destruction. Gilles Vaysset a promis d'accélérer l'équipement de broyeurs dans tous les centres Banque de France, ce qui permettra de détruire les billets instantanément. Erick Courrège s'est ému de cet événement "malheureux" et rarissime": "la Banque de France n'avait pas eu de vol depuis 1800 (date de sa création)".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2014 à 16:49 :
On pouvait représenter le patrimoine européen, différenciant le nouveau de l'ancien.
a écrit le 23/09/2014 à 22:54 :
L'ancien billet était infalsifiable, mais le nouveau qui aura les mêmes systèmes le sera encore moins ? C'est beau le progrès. Comme le laver plus blanc que blanc.
L'ennui des falsificateurs est qu'on ne fait attention (et encore), en tant qu'utilisateur qu'à peu de critères, il suffit que ceux là soient copiés pour nous gruger, nous, pas les pros de la 'billeterie'.
a écrit le 23/09/2014 à 17:55 :
La planche à billets est de retour. Salut les maillons.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :