Catalogne : le président poursuivi par la justice espagnole

 |   |  166  mots
Artur Mas avait qualifié le vote de succès total.
Artur Mas avait qualifié le vote de succès total. (Crédits : reuters.com)
Le parquet espagnol a annoncé mercredi l'ouverture de poursuites contre Artur Mas pour avoir organisé une consultation sur l'indépendance de la région, en dépit de son interdiction par le Tribunal constitutionnel.

L'organisation du vote pour l'indépendance de la Catalogne le 9 novembre ne sera pas sans conséquence pour Artur Mas, son président. Le parquet espagnol a annoncé mercredi 19 novembre l'ouverture de poursuites contre le dirigeant pour avoir bravé l'interdiction du vote par le Tribunal constitutionnel."Le ministère public va entreprendre les actions légales opportunes auprès du tribunal supérieur de justice de Catalogne", a indiqué le parquet de la justice espagnole.

1,8 million de Catalans (80% des votants) avaient dit oui

La consultation avait été organisée en dépit de sa suspension le 4 novembre par le Tribunal constitutionnel, avec les moyens de l'État et l'implication directe de l'exécutif catalan.

Selon des résultats provisoires divulgués au lendemain du vote, 2,3 millions des 7,5 millions de Catalans avaient participé à la consultation dans cette région où l'indépendantisme gagne de plus en plus de terrain depuis quelques années. Près de 80% des votants, soit 1,8 million de personnes, ont dit "oui" à l'indépendance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2014 à 8:46 :
A notre époque, il est plus facile de poursuivre quelqu'un que de régler un problème!
a écrit le 19/11/2014 à 21:07 :
"2,3 millions des 7,5 millions de Catalans avaient participé à la consultation"

Comparaison peu intéressante, il faudrait plutôt le pourcentage de participation parmi la population en age de voter.
a écrit le 19/11/2014 à 20:14 :
Moi aussi dans mon village je dis oui à l'indépendance; il faut en finir avec la France la région le département, donnes la liberté au peuple, vivement que je sois indépendant de tout le monde !!
Plus sérieusement à l'heure où l'on essaye de construire l'Europe, on ferait mieux de travailler à la rendre plus démocratique que d'organiser dans son coin des référendums stupides qui flattent le nationalisme le plus bêta...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :