Londres détrône Paris dans le top 10 des écoles de commerce

 |   |  258  mots
HEC Paris est l'école française la mieux classées.
HEC Paris est l'école française la mieux classées. (Crédits : Cinerama14)
Les établissements français sont les plus représentés, à égalité avec le Royaume-Uni, dans le top 20 des meilleures écoles de commerce européennes d'après le classement 2014 du Financial Times. HEC Paris perd toutefois sa première place.

Les écoles de commerce françaises restent classées parmi les meilleures d'Europe. C'est l'un des principaux enseignements que l'on peut tirer du classement 2014 du Financial Times publié lundi 1er décembre. Au total, 6 établissements français sont représentés dans le top 20. Il s'agit du pays européen le mieux représenté, à égalité avec le Royaume-Uni et devant l'Espagne (4 établissements).

HEC Paris perd sa première place

Une mauvaise surprise toutefois: la célèbre école HEC Paris se voit rétrogradée à la deuxième place, perdant son statut de numéro 1 acquis en 2013, au profit de la London Business School. Le Financial Times justifie son choix par la qualité d'un master en management d'un an pour les étudiants en "pré-expérience" proposé par l'école anglaise. Le journal économique souligne cependant le haut niveau du programme de HEC Paris destiné aux cadres dirigeants (EMBA).

Parmi les autres françaises du top 20, l'école privée de management Insead, basée à Fontainebleau, conserve sa 5e place. L'ESCP Europe et sa structure multi-campus (située à Paris, mais également à Londres, Berlin, Madrid et Turin) passe cette année de la 11e à la 12e position. Suivent l'EMLyon Business School (14e) l'école parisienne Essec Business School (15e) et l'Edhec Business School basée à Lille (17e).

Pour son classement, le Financial Times a noté le niveau des masters proposés (notamment les MBA, formation de haut niveau en management) et le salaire des élèves sortants, notamment. Au total, 81 écoles européennes ont été passées au crible.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2014 à 7:30 :
N'avons-nous pas un problème au niveau enseignement, ou bien Est-ce congénital, une maladie centenaire?
a écrit le 03/12/2014 à 7:19 :
Pouvez-vous commenter le classement des écoles publié au FT: autrefois les écoles françaises étaient mieux classées. hec perd la tête et ensuite on passe dans le bas du classement entre la 15e et la 50e place... avec plutôt un recul qu'une progression. Quelle en est la raison?
Peut être un problème de définition de libéral social à 57% ou bien de business friendly... classé 50e à la banque mondiale.
c'est comme pour la croissance 40 ans sous la moyenne, Mr la Médiocre, quand on est pas bon on dit qu'on est des bons, c'est à la française...
C'est comme pour la relance, les réformes type contrat unique, ou la croissance mondiale qui existe et qu'on attend, l'Etat relance par circulaire administrative... vive bureaucrateland.
Si on compte deux fois plus de fonctionnaires que les allemands, on peut se poser la question que font-ils?
C'est comme pour le sud Européen: en Espagne 400 000 citoyens sont ostracisés, en France plusieurs millions ont été poussés dehors... les salaires baissent, le chômage augmente, la croissance est nulle, la compétitivité basse et le déficit augmente avec les impôts et on relance l'import...
Est-ce le curé rouge qui rend les gens paresseux, le soleil, ou bien Est-ce la désindustrialisation, le laxisme et la coucarachat politique? On en arrive à des conflits politiques régionaux puisqu'on parle sécession de la Catalogne... alors vive l'Europe du chômage surtout l'exclusion des jeunes, en France on trouve des bac+5 tailleurs de haies, pour la croissance, c'est comme pour le sénat on repasse en fin de décennie?
Pouvez-vous commenter le sondage Reuters en cas de législative: la majorité passerait au cinquième et en cas de proportionnelle, le FN, parti réputé pour représenter l'opposition, ferait entre 140 et 160 députés... y aurait-il une révolte contre un système qui privilégierait les statuts et l'immobilisme? On fait des fonctionnaires, des chômeurs, d'éternels étudiants pour quel niveau, des pré-retraites sans retraites...
on pousse la France au Fossé? Qui veut la peau du peuple français?
Ne ferait-on pas dans la grenouille baudruche, les belles paroles sans actes, les effets de manche et le grand stratège colbertiste dans les grands palais aux entreprises vendues à l'étranger, les grands saigneurs à la dépensite maladive, vrai faux modèle social, le suicide national, le PIB en carton! Coup de tampon aux initiatives!
Je détruis l'emploi et je m'enrichis!
a écrit le 02/12/2014 à 21:16 :
zone euro.. one zéro!
a écrit le 02/12/2014 à 20:46 :
En France quand on est des buses, on dit qu'on est des bons... alors comme pour l'école, on est bons! On ne change pas une équipe qui perd, vive Vercingétorix!
a écrit le 02/12/2014 à 18:27 :
Toujours les titres biaises, style French bashing !!! HEC est... 2ieme, derrière la LBS, et le classement des écoles de commerce est quasi à égalité : 20 contre 19 !!! Si ça c'est "détrôner" !!!!
Réponse de le 03/12/2014 à 1:46 :
Faut dire la vérité, la France est foutue, y a pas besoin de blablater longtemps, c'est fini...rideau.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :