"La Grèce doit continuer sur le chemin des réformes"

 |   |  763  mots
Olga Kefaloyianni, ministre grecque du tourisme
Olga Kefaloyianni, ministre grecque du tourisme (Crédits : Reuters)
Olga Kefaloyianni, ministre hellénique du tourisme, dresse un bilan de l'année 2014 pour le tourisme grec et s'exprime sur la situation politique du pays.

 La Tribune. L'année 2014 a été excellente pour le tourisme grec. Quel bilan en tirez-vous ?

Olga Kefaloyianni. Comme en 2013, 2014 sera une année de records pour le tourisme grec. Nous avions prévu de recevoir 20 millions de touristes, mais, à la fin de l'année, le résultat devrait être meilleur et nous tablons sur 21,5 millions de visiteurs. Et c'est sans prendre en compte les deux millions de touristes venant dans le pays dans le cadre de croisières... Ceci représente 13,5 milliards d'euros de recettes pour l'économie grecque.

Les Français ont-ils été nombreux ?

Oui, nous avons reçu plus de 1,4 million de Français, ce qui représente une progression de 17 % par rapport à 2013. La France est un marché très important pour la Grèce, car les touristes français ne se contentent pas de suivre généralement les circuits organisés, ils voyagent de façon indépendante et traversent plusieurs régions, ce qui est essentiel pour nous, car nous voulons développer le tourisme dans les régions où il est peu répandu.

Comment expliquez-vous ces succès ?

La stabilité économique et politique du pays, le sentiment de sécurité et l'hospitalité grecque ont contribué à cette bonne année. Nous avions également beaucoup travaillé sur Internet et sur les médias sociaux pour redonner une image très positive du pays. Il faut aussi souligner que les touristes qui viennent en Grèce y reviennent très souvent.

2015 s'annonce-t-elle également comme une bonne année ?

Oui, les éléments de pré-réservation dont nous disposons nous permettent d'être très optimistes. Nous pensons pouvoir tabler sur une croissance de 7 % du nombre de visiteurs. Dans un cadre de stabilité, bien sûr...

Ceci signifie qu'une éventuelle élection législative anticipée pourrait influer sur la saison touristique ? Une défaite de la coalition actuelle pourrait-elle être négative sur ce secteur ?

La Grèce sera toujours appréciée, quelle que soit la situation politique. Mais les élections peuvent jouer négativement sur les investissements dans le tourisme. Or, nous avons de nombreux projets d'investissement, notamment pour développer le tourisme haut de gamme.  Le succès du tourisme en Grèce est cependant le succès de tout le pays et, indépendamment de qui sera au gouvernement,  j'espère que le bon travail que nous avons commencé se poursuivra.

Jugez-vous possible aujourd'hui l'élection d'un Président de la République par le parlement, ce qui permettrait d'éviter de nouvelles élections ?

Incontestablement, il n'est pas facile aujourd'hui de parvenir à l'élection d'un nouveau Président.  Mais il y a un discours qui monte en Grèce pour parvenir à trouver un chef de l'Etat. J'espère  que les députés sauront prendre en compte cette volonté, car nous sommes tous responsables  devant notre pays, pas seulement devant notre parti.

La perspectives d'élections anticipées vous inquiète-t-elle ?

Il est impossible de prévoir le résultat de ces élections. Je pense que la Grèce a tout intérêt à  suivre le chemin sur lequel elle s'est engagé. Le peuple grec a consenti et consent encore  d'immenses sacrifices, il ne doit pas mettre en danger les résultats qu'il a obtenu, par  exemple, le retour à la croissance ou l'excédent budgétaire primaire.

Néanmoins, beaucoup de Grecs souffrent encore et sont mécontents de la situation actuelle. Or, la troïka réclame de nouveaux efforts. Comprenez-vous l'agacement de certains de vos compatriotes ?

Pour nous, il est hors de question de réaliser de nouvelles coupes budgétaires. Le peuple grec  ne pourra pas les supporter. Nous devons cependant poursuivre les réformes structurelles - et peut-être les amplifier - pour devenir une économie compétitive.

Dans le cadre du tourisme, quelles réformes avez-vous adoptées ?

Nous sommes souvent allés au-delà des exigences de la troïka en mettant en place un soutien à l'investissement pour réduire la bureaucratie. Nous avons beaucoup travaillé sur le cadre institutionnel, sur l'éducation et la formation. Nous avons aussi réduit la TVA sur la restauration de 23 % à 13 % et le marché a réagi positivement.

Quelles sont vos priorités aujourd'hui ?

C'est clairement d'élargir l'offre touristique, pour que la Grèce ne soit pas seulement le pays  de la plage et du soleil. Nous visons ainsi à développer une offre plus haut de gamme, mais aussi l'agrotourisme, le tourisme religieux, médical, nautique, culturel ou de conférence. La Grèce doit pouvoir offrir toutes les possibilités aux voyageurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2015 à 17:04 :
madame parle de réforme avec aisance,, alors que depuis 20 ans son grand père kefalogiannis, son père ses cousins, les mitsotakis dominent les postes Ministériels en Grèce et les amis proches les postes clés des administrations. Dont ils ont conduits la Grèce dans cette situations actuelles et placer l'argents du contribuables à l'étranger
a écrit le 21/12/2014 à 20:07 :
Je veux bien croire qu'on est mieux accueilli en Grèce qu'en France. Il faut voir les taudis qu'on se tape pour des prix tout de même élevés et les serveurs et personnels d'accueil qui vous prennent pour un idiot.
J'ai jamais vu quelqu'un en France m'offrir le repas parce que je n'ai pas aimé un plat. Je me rappelle de cette pizzeria à Glasgow, je commande une pizza, je n'aime pas (en plus c'était ma faute, il y avait un ingrédient que je ne peux pas manger, je n'avais pas bien lu le menu), le serveur n'a pas voulu que je paye et m'a fait tout le repas gratuit (2eme pizza, dessert, boisson).
a écrit le 20/12/2014 à 14:05 :
Que de commentaires superficiels et immatures pour celle qui lit pour apprendre. Me suis-je trompée entre les notations d’ Escorting.com et le site d’infos économique. On s’extasie, on jubile, on…(X) devant une simple photo illustrative De toute façon une femme est par nature incompétente au pays du Grand Zemmour …Je suis moi-même stupide de répondre évidemment (je m’en réserve la primeur) Pourtant sur le fond il y a une réussite du redémarrage de la 1ere économie grecque n’en déplaise aussi aux jaloux , aux grincheux et ceux qui caricaturent tout un peuple spolié par une oligarchie financière teintée de corruption et d’évasion fiscale à une époque faste ou le compte était bon pour toutes les institutions Dommage pour tous ceux qui travaillent pour s’en sortir que le négativisme primaire encombre tous les sujets en cherchant toujours des bouc émissaires parmi les plus défavorisés
Réponse de le 22/12/2014 à 14:34 :
que de refoulement dans votre attitude , il est normal que certains s'extasient devant la plastique d'une jolie femme et alors! pas de quoi en faire patin couffin .
Réponse de le 03/01/2015 à 0:31 :
Mon érotisme sophistiqué et ma plastique indébandable se pâment devant les beaux mecs que je séduis en soirée, mais je me mouille pas ma culotte pour une photo en coin dans un webmag eco….Nous vivons dans une société qui pose en idéal la notion de liberté et d’épanouissement individuel. Problème : nous ne pouvons pas choisir nos désirs. Parfois même ils nous dominent. La libéralisation des sexualités a un prix et un contrepoint très, très lourd politiquement. Et même si l’on doit être heureux de vivre dans des mondes libéraux relativement aux mœurs, où les options érotiques et amoureuses sont extrêmement variées et labiles (même s’ils pourraient l’être encore plus), il ne faut pas ignorer ce coût-là. La liberté a un prix : le nivellement par le bas, la médiocrité sexuelle. Mais aussi la relégation à l’extrême de la société des «grands pervers», ces miroirs déformés de ce que ne voulons et ne pouvons pas être. L’esthétique d’une femme permet-il de savoir qui elle est ? Je ne pense pas. Que mon sexe féminin soit pourvu de petites ou grandes lèvres donne-t-il des indications sur certains aspects de ma psychologie ? C’est vrai je n’apporte aucune réponse que ce soit, j’interroge? Et je constate aussi qu’in n y a rien de plus efficace, pour faire parler les gens, que leur montrer des images floues ou ambiguës en leur demandant ce qu’ils pensent y voir. La façon dont ils interprètent les images est souvent très révélatrice de leurs peurs, leurs désirs ou… leur sexualité
Réponse de le 03/01/2015 à 15:28 :
Merci donc de dire tout haut ce que vous voudriez que les femmes pensent tout bas, du haut de votre position d’autorité. Et de rappeler que tout homme a une expertise naturelle en matière de sexualité féminine. Nous, nous sommes trop passives et irrationnelles pour parler pour nous-mêmes. Mieux, on aime ça, qu'on parle à notre place. Je vais donc exprimer la situation inverse : Il est en effet inconvenant pour une femme de faire un compliment sur le physique d’un inconnu ou de faire état de ses conquêtes masculines. J'ai déjà été rabrouée pour moins que ça. De la part d'un homme en revanche, l'expression d'une attirance est parfaitement acceptable, voire souhaitée. Nous continuerons de nous battre pour la liberté sexuelle, pour que les femmes aussi aient un droit au désir, au plaisir, pour qu'elles cessent d'être des objets à disposition, des trophées, des outils à confirmer la virilité. Seul le désir est libre. Un droit au désir, et non pas l’heur être désirées.
Réponse de le 05/01/2015 à 14:09 :
Merci donc de dire tout haut ce que vous voudriez que les femmes pensent tout bas, du haut de votre position d’autorité. Et de rappeler que tout homme a une expertise naturelle en matière de sexualité féminine. Nous, nous sommes trop passives et irrationnelles pour parler pour nous-mêmes. Mieux, on aime ça, qu'on parle à notre place. Je vais donc exprimer la situation inverse : Il est en effet inconvenant pour une femme de faire un compliment sur le physique d’un inconnu ou de faire état de ses conquêtes masculines. J'ai déjà été rabrouée pour moins que ça. De la part d'un homme en revanche, l'expression d'une attirance est parfaitement acceptable, voire souhaitée. Nous continuerons de nous battre pour la liberté sexuelle, pour que les femmes aussi aient un droit au désir, au plaisir, pour qu'elles cessent d'être des objets à disposition, des trophées, des outils à confirmer la virilité. Seul le désir est libre. Un droit au désir, et non pas l’heur être désirées.
Réponse de le 07/01/2015 à 17:00 :
Merci donc de dire tout haut ce que vous voudriez que les femmes pensent tout bas, du haut de votre position d’autorité. Et de rappeler que tout homme a une expertise naturelle en matière de sexualité féminine. Nous, nous sommes trop passives et irrationnelles pour parler pour nous-mêmes. Mieux, on aime ça, qu'on parle à notre place. Je vais donc exprimer la situation inverse : Il est en effet inconvenant pour une femme de faire un compliment sur le physique d’un inconnu ou de faire état de ses conquêtes masculines. J'ai déjà été rabrouée pour moins que ça. De la part d'un homme en revanche, l'expression d'une attirance est parfaitement acceptable, voire souhaitée. Nous continuerons de nous battre pour la liberté sexuelle, pour que les femmes aussi aient un droit au désir, au plaisir, pour qu'elles cessent d'être des objets à disposition, des trophées, des outils à confirmer la virilité. Seul le désir est libre. Un droit au désir, et non pas l’heur être désirées.
Réponse de le 08/01/2015 à 16:46 :
Merci donc de dire tout haut ce que vous voudriez que les femmes pensent tout bas, du haut de votre position d’autorité. Et de rappeler que tout homme a une expertise naturelle en matière de sexualité féminine. Nous, nous sommes trop passives et irrationnelles pour parler pour nous-mêmes. Mieux, on aime ça, qu'on parle à notre place. Je vais donc exprimer la situation inverse : Il est en effet inconvenant pour une femme de faire un compliment sur le physique d’un inconnu ou de faire état de ses conquêtes masculines. J'ai déjà été rabrouée pour moins que ça. De la part d'un homme en revanche, l'expression d'une attirance est parfaitement acceptable, voire souhaitée. Nous continuerons de nous battre pour la liberté sexuelle, pour que les femmes aussi aient un droit au désir, au plaisir, pour qu'elles cessent d'être des objets à disposition, des trophées, des outils à confirmer la virilité. Seul le désir est libre. Un droit au désir, et non pas l’heur être désirées.
a écrit le 19/12/2014 à 14:23 :
BEAUCOUP DE CRECS NE PAYER PAS LEURS IMPOTS J ESPERE QUE CELA SAIS ARANGE ? UN PAYS NE PEUT PAS VIVRE SANS FINANCES DE TOUS LE MONDE . VIVENT DANS CE PAYS??? LA CRECE EST UN BEAU PAYS AVEC UNE VIE CULTUREL TRES RICHE. LES TOURISTES ONT RAISON DE LE VISITEZ???
a écrit le 18/12/2014 à 7:51 :
Et pour bien commencer, virer l' UMP et le PS, les 2 partis au pouvoir depuis 40 ans qui ont couler la France. Au pouvoir depuis 40 ans, l' UMP et le PS ont offert aux Français : +2000 milliards de dettes, chomage de masse (+ 5,6 millions de chomeurs), paupérisation de la population (+ 9 millions de pauvres dont + 2 millions d'enfants), corruption généralisée, négationnisme et politique d'analphabétisation (+ facile de gouverner des idiots bien formatés), politique d'immigration massive et de libanisation de la France (+ 10 millions d'immigrés) et politique d'insécurité.
Réponse de le 18/12/2014 à 12:41 :
ma fois je pense si l'on veut un changement , il faut renverser la table de ce genre de convives et qui vivent bien je vous le dis .
a écrit le 17/12/2014 à 23:51 :
Franchement, la photo de la ministre...ça fait pas sérieux, c'est pas un défilé de mode ou une pub pour vendre une automobile non ? Elle est pas ministre de la mode ou de la couture non ?
Réponse de le 19/12/2014 à 18:58 :
Sinon ,vous avez un avez un avis ou vous vous êtes satisfait
a écrit le 17/12/2014 à 22:33 :
Je ne vois pas pourquoi apparaître habillée en minable serait mieux pour un ministre, fut-il ou fut- elle d'un pays à problèmes. Pour ma part je suis allé à plusieurs reprises en vacances dans diverses régions de Grèce et en suis toujours revenu très satisfait (beauté des paysages, population chaleureuse, ...)
a écrit le 17/12/2014 à 22:27 :
à mon avis elle a des atouts sérieux pour les prochaines élections
a écrit le 17/12/2014 à 19:15 :
Quelle belle femme , elle est à sa place ,car on envie d'y aller en vacances en RTT.
Réponse de le 17/12/2014 à 19:18 :
iil y en a à qui il n'en faut pas beaucoup.....
Réponse de le 17/12/2014 à 22:06 :
bof!......il y a mieux, je vous assure.......
Réponse de le 18/12/2014 à 19:04 :
moi c'est au quart de tour , je suis pas socialiste .
Réponse de le 21/12/2014 à 20:09 :
Oui, on a de plus jolies ministres en France, Royal, Taubira, Duflot... Ca donne envie de rester chez nous.
Réponse de le 22/12/2014 à 14:36 :
arrêtez Roger en peu plus ! nos god !
a écrit le 17/12/2014 à 18:51 :
les conseilleurs" ne sont pas les payeurs" ! en effet, cette personne ne semble manquer de rien, ELLE !!
a écrit le 17/12/2014 à 17:53 :
Oui, eux continuer les réformes .. avec notre argent. Nous pas contents.
a écrit le 17/12/2014 à 17:06 :
Qu'ils mangent des brioches! Décidément, il faut que tout change pour que rien ne change...
a écrit le 17/12/2014 à 15:57 :
Bonjour ! je vends une petite mais ô combien charmante île grecque, avec des superbes criques aux galets, et entourée de la mer bleue la plus belle de toute la Méditerranée. Téléphonez-moi, je suis dans les parages...
Réponse de le 17/12/2014 à 18:17 :
je vous écoute mon petit .
a écrit le 17/12/2014 à 15:53 :
Si tout le monde fait du haut de gamme, que restera t-il pour l'européen moyen qui constitue la grande partie des peuples?
a écrit le 17/12/2014 à 15:14 :
1) Pourquoi la poitrine de cette femme est elle mise en avant?
2) Pourquoi publier cet article la veille des élections?
3) Pourquoi ne pas l'interroger sur l'explosion de la pauvreté?

Tres décu par La Tribune

-Marc Goldberg
Réponse de le 17/12/2014 à 15:39 :
C'est quoi ce commentaire ?? Poitrine en avant ? Il vous en faut peu pour vous exciter... Elle porte un tailleur tout ce qu'il y a de classique et on ne peut pas dire que son décolleté soit plongeant. Vous êtes clairement resté au Moyen-Age, où montrer ses chevilles faisait chavirer les hommes les plus solides. Et le pire c'est que la même photo avec une femme moche ne vous aurait pas choqué...Comme quoi, ca se vérifie, quand on est belle on doit redoubler d'effort pour se faire accepter...
Réponse de le 17/12/2014 à 16:00 :
100% d'accord avec vous, cela démontre bien la mauvaise foi du journal. D'ailleurs celle-ci progresse davantage quand les haricots touchent leur fin…..
Réponse de le 17/12/2014 à 19:18 :
+ UN
a écrit le 17/12/2014 à 14:46 :
le niveau des commentaires sur ce forum est affligeant....
je ne comprends pas qu'un commentaire insultant vis à vis de la ministre grecque (qualifiée quasiment d'escort girl) ne soit pas modéré !

Les vieux mâles frustrés feraient mieux de lire d'autres sites qu'un site d'information économique. Ce n'est pas un lieu pour cela.
a écrit le 17/12/2014 à 14:36 :
Je trouve navrant les commentaires macho et mysogine sous seul prétexte d'une photo d'une belle femme. Beaucoup d'arriéré ici...
Réponse de le 17/12/2014 à 14:45 :
la plupart de intervenants sont fans de la secte FN
Réponse de le 17/12/2014 à 15:40 :
Plutôt des amateurs du film hebdomadaire de (C)anal+ , donc de gauche
Réponse de le 17/12/2014 à 18:15 :
on n'y peut rien c'est nos hormones qui commandent et quoi d'anormal , questionnez-vous !
Réponse de le 17/12/2014 à 18:50 :
une belle femme, et alors? et le peuple qui souffre, on fait quoi pour lui??cette dame qui fait partie des "élites" fait elle quelque chose? à part décréter faire encore un peu plus de mal aux petit peuple" grec? quelle époque! à partir du moment où on peut voir un décolleté, il y en a qui se pâment en OUBLIANT L'ESSENTIEL!! LAMENTABLE!!!
a écrit le 17/12/2014 à 14:30 :
Je n' ose imaginer les Français faire les même efforts que les grecques ( 5 ans de serrage de ceinture à double crans ). J' oubliait la dette est passée de 120% du pib à 180% eh oui
ils sont fort les banquiers Us . C' est bientot Noel , il serait bon de méditer un peu .
a écrit le 17/12/2014 à 14:30 :
bonjour Olga , on ne voit que vous en premier plan .
a écrit le 17/12/2014 à 14:28 :
Chère madame, vous devez faire partie des nantis, votre peuple, vous n'en avez rien à fiche..!! scandaleux!
a écrit le 17/12/2014 à 14:26 :
évidemment, le peuple Grec n'est pas assez laminé comme ça ! HONTE à ces affairistes de la chère europe! pendant que eux, se goinfrent, et n'en ont JAMAIS ASSEZ, le petit peuple crève! qu'ils s'étouffent TOUS avec leur fric !!!
a écrit le 17/12/2014 à 13:27 :
..une femme ou un homme à poil, bien bronzé, sur fond de plage grecque ou espagnole pour nous dire qu'ils faut mette les gauchistes en prison et les pauvres dans des camps...et les riches dans des hôtels 7 étoiles ou des villas de plusieurs dizaines ou centaines de millions d'euros.
a écrit le 17/12/2014 à 13:22 :
Ils ne prévoient pas non plus une "passe". Pitoyable ..........
a écrit le 17/12/2014 à 13:20 :
Si la Grèce crève de ses remèdes de chevaux, elle pourra au moins faire escort
Réponse de le 17/12/2014 à 14:11 :
Bien sûr, et je me présente déjà ! :-)
a écrit le 17/12/2014 à 12:06 :
C'est ca qu'on appelle une ravissante idiote ?
Elle n'a pas l'air de vivre comme les sans dents en tous cas !
Les conseilleurs neo libéraux ne sont pas les payeurs !
De plus il est assez minable que le sans dents français profite du malheur du sans dents grec et qu'on s'en réjouisse !
Réponse de le 17/12/2014 à 12:19 :
Pour vous un bon ministre est un ministre SDF ? Votre commentaire est ridicule.
Réponse de le 17/12/2014 à 18:53 :
+10000000000 !!!! vous avez tout dit...
Réponse de le 17/12/2014 à 21:11 :
Ou ai je dit qu'un ministre devait être SDF ?
C'est votre réaction outrée, a côté du propos qui est ridicule..et révélatrice !
Mais je vous comprend , vous êtes du monde de cette privilégiée , vous ne saisissez même pas votre cynisme !
Les nantis sont autistes !
a écrit le 17/12/2014 à 11:34 :
"Pour nous, il est hors de question de réaliser de nouvelles coupes budgétaires (...). Nous devons cependant poursuivre les réformes structurelles (...) pour devenir une économie compétitive."

Comment dire une chose et son contraire en une seule phrase !!!
Elle ose parler de stabilité économique, après une chute de 25% du PIB en 5 ans. J'imagine que ça doit encore davantage motiver les Grecs à éjecter ce genre de personnage grotesque.
Réponse de le 17/12/2014 à 13:03 :
C'est clair. Elle ne sait pas que c'est la fin pour elle et son gouvernement. La Grèce va sortir de l'euro, c'est inévitable !
a écrit le 17/12/2014 à 11:14 :
je suis peut etre ignare mais je ne voit pas le rapport entre le titre et la photo. Attention madame vous allez attraper un gros rhume. Ce n'est pas le moment.
Réponse de le 17/12/2014 à 12:03 :
Il s'agit d'une photo de la personne interviewé.... Ca vous choque qu'une belle femme soit à cette place dans un gouvernement ? Arriéré va.
Réponse de le 17/12/2014 à 14:03 :
C'est Olga Kefaloyianni, ministre grecque du tourisme, celle qui est interviewée dans l'article. C'est sur que ça motive a aller visiter la Grèce. Surtout qu'elle à l'air d'en avoir aussi dans le cerveau.
Réponse de le 17/12/2014 à 19:20 :
enlevez le maquillage, vous serez édifié......
a écrit le 17/12/2014 à 10:31 :
"Or, nous avons de nombreux projets d'investissement, notamment pour développer le tourisme haut de gamme."En Allemagne, c'est l'automobile haut de gamme...En France, il "faudrait" développer le haut de gamme...Le haut de gamme...Un solution pour ceux qui peuvent le payer. Et pour les autres, la misère, le chômage, la précarité au service du haut de gamme....et de ceux qui peuvent le payer. De la croissance dans de telles conditions, ça ne peut que conduire à la révolte.
Réponse de le 21/12/2014 à 20:12 :
En France, on a le bas de gamme, et pourtant il est cher ce bas de gamme.
Vous avez déjà eu le champagne au petit déjeuner dans un hotel? Ca se fait dans les pays germanophones. En France, si vous arrivez trop tard (c'est à dire une heure avant la fin du petit déjeuner), il n'y a déjà plus de croissants ni de pain. Et le petit déjeuner fait plutôt penser à celui d'une auberge de jeunesse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :