Nicolas Sarkozy de nouveau au plus bas dans les sondages

 |   |  126  mots
Selon un sondage à paraître ce samedi dans Le Figaro Magazine, l'action du chef de l'Etat est jugée défavorablement par 63% des personnes interrogées tandis que sa cote de confiance recule à 32%.

La cote de confiance de Nicolas Sarkozy baisse de deux points à 32% tandis que celle de François Fillon en gagne un à 37%, selon le baromètre de janvier TNS Sofres Logica pour Le Figaro Magazine. L'action du chef de l'Etat est jugée défavorablement par 63% des personnes interrogées et celle du Premier ministre par 56% des sondés.

Nicolas Sarkozy retrouve un niveau bas qu'il a déjà connu à deux reprises, en mai 2008 et en mai 2009, et qui constitue la cote d'alerte, souligne Le Figaro Magazine.

L'enjeu pour lui, dans la séquence des voeux qui s'est ouverte le 31 décembre avec son intervention télévisée, est de parvenir à rebondir comme il avait su le faire à deux reprises, en juin 2008 et juin 2009, ajoute l'hebdomadaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2010 à 12:48 :
La seule façon qu'il a d'augmenter sa côte de popularité, c'est de voler les idées des autres et de se les approprier personnellement (par exemples, le grenelle de l'environnement de Hulot, la taxation des bonus des traders de Brown...). Il est clair que lorsque l'on est la 50ème personne préférée des français après les artistes, les bienfaisants et les scientifiques, c'est qu'il faut s'en remettre à l'évidence : il a beau gesticuler et brasser du vent en fesant croire qu'il fait l'important et le nécessaire, la France en a plus rien à foutre de sa tronche. Qui peut croire encore aujourd'hui en ses élucubrations romanesques ? Un deuxième mandat pour 2012 serait une catastrophe d'inepties et de vides idéologiques déguisées en réformettes stériles. Où est l'horizon ? Que font tous ces psychopathes au pouvoir ? Ils crachent sur l'idée d'un nouveau système économique plus juste, ils crachent sur le sommet de copenhague pour sauver la planète... et c'est avec c'est gens là que l'on va construire l'avenir, un avenir qui a d'ailleurs l'épée d'amocles sur la tête... Ils sont devenus dangereux.
a écrit le 15/01/2010 à 12:58 :
32 % c'est encore beaucoup mais comme le figaro est plutôt un journal favorable à la politique gouvernementale l'on peut considérer que le taux de personnes satisfaites est sans doute de l'ordre de 25 % et malgré cette descente aux enfers de la France, il faut encre attendre deux ans pour un changement, trop c'est trop.
a écrit le 12/01/2010 à 14:14 :
Satisfait ou pas, il faudra le supporter encore deux ans ,ça va être long!
a écrit le 08/01/2010 à 13:50 :
j'espère que la dégringolade va continuer!!!
a écrit le 08/01/2010 à 8:20 :
Ce sondage commandé et payé par le Figaro ou l'Elysée est sans doute 10 à 15% au dessus de la vérité...pour le soutenir il ne reste que l'UMP ( Union pour un mauvais président )
a écrit le 08/01/2010 à 8:12 :
"l'action du chef de l'Etat est jugée défavorablement par 63% des personnes interrogées" ?? . Cela étant, cela sera bien d'indiquer également les personnes qui sont sans opinion parce que je trouve que les 63 % laissent supposer qu'il y a encore 37 % des français qui sont satisfaits non pas de l'action mais de l'agitation du président, ce que je trouve encore énorme comme score. Alors soit ces 37 % n'habitent plus la France, soit ils n'ont pas compris la question,...

Sachant que le seul qui soit toujours aussi auto satisfait de lui même est le sieur Sarkozy, et c'est peut être ça qui est le plus important plus que ce que peuvent penser les français à qui il ne reste plus que les sondages pour réaliser que quelque chose ne tourne plus rond dans ce pays.
a écrit le 08/01/2010 à 7:38 :
Quelle importance accorder à des sondages de popularité? On s'en fout. Après tout, ce qui compte ce sont les résultats des élections. Si les français ne sont pas contents ils n'ont qu'à s'en prendre à eux mêmes: il ne fallait pas voter pour lui. Et au bout du compte, dans un pays qui a vécu depuis De Gaulle 40 ans d'immobilisme tout vaut mieux que les Mitterrand, Giscard et Chirac (le pire en matière d'immobilisme) qui ont empêché toute réforme et modernisation du pays. Mieux vaut une sur-activité réformatrice avec des d'erreurs et même des fautes (EPAD et taxe carbone inutile) que l'immobilisme de tous ses prédécesseurs.
a écrit le 08/01/2010 à 7:00 :
Je trouve qu'il est encore beaucoup trop et le mieux serait qu'il s'en aille le plus rapidement possible dans l'intérêt de tous. L'image de la France s'en trouverai renforcée
a écrit le 08/01/2010 à 6:54 :
L'experience démontre que des sondages favorbles sont le reflet de l'inaction.Le français veut la réforme mais pas pour lui
a écrit le 07/01/2010 à 21:53 :
la demagogie ne paie plus...
a écrit le 07/01/2010 à 20:09 :
Faut etre vraiment audacieux pour deconner comme il le fait
a écrit le 07/01/2010 à 18:49 :
compte tenu des corrections en faveur du president poiur satisfaire les lecteurs du Figaro, on peut imaginer dans quel profondeur sa cote est arrivée. Le FIGARO a certainement pris le haut de la fourchette du sondage pour ne pas trop enfoncer le president. Soyons tranquille, au rythme des erreurs du gouvernement et des effets d'annonce catastrophiques, notre president arrivera à battre tous les records d'impopularité pour 200 ans minimum et meme pour le Figaro. Courage encore 2 ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :