La cote de confiance de Nicolas Sarkozy au plus bas depuis 2007

 |   |  261  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Selon un nouveau sondage Ifop pour Paris Match, la cote de confiance du président est tombée à 33%, au plus bas depuis son élection en 2007. Celle de François Fillon, en revanche, reste solide, à 52% d'opinions positives.

Le désamour entre Nicolas Sarkozy et les Français se poursuit. Le chef de l'Etat atteint son plus bas niveau de confiance (33%) depuis son élection en 2007, selon un sondage Ifop pour Paris Match diffusé ce mardi. Il recule de 3 points par rapport au mois de mars et de 10 points depuis le début de l'année.

Cette tendance est observée par la plupart des instituts de sondage depuis la défaite de la majorité aux élections régionales, le 21 mars.

Dans un sondage TNS-Sofres Logica pour Le Figaro, diffusé le 31 mars, le chef de l'Etat descendait pour la première fois sous la barre des 30% de confiance, avec 28% d'opinions positives.

L'Ifop souligne pour sa part, ce mardi, que "jamais la proportion de Français exprimant leur défiance à l'égard du chef de l'Etat n'a été aussi élevée (67% n'approuvent pas son action) et aussi intense (40% n'approuvent pas du tout son action).

Si l'approbation en matière de politique étrangère est en hausse (de 3 points au lendemain du voyage de Nicolas Sarkozy aux Etats-Unis), les autres traits d'image présidentiels sont à la baisse. C'est particulièrement le cas de l'appréciation de sa politique sociale qui atteint un score plancher (31%).

En revanche, la cote du Premier ministre François Fillon reste positive (52%) malgré un recul de 2 points depuis mars.

En conséquence, jamais l'écart de popularité entre le chef de l'Etat et le chef du gouvernement n'a été aussi élevé : 19 points en faveur de François Fillon chez l'ensemble des Français, 10 points chez les sympathisants UMP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2010 à 23:25 :
Oh ! une cote de popularité ça va, ça vient. Demandons à ce Président de sortir le pays de la déchéance. Certes pas facile dans un tel pays.
a écrit le 02/05/2010 à 5:44 :
En 2012 la gauche au pouvoir (communistes et socialistes) gare à la catastrophe éconnomique et social pour le pays. Les exemples sont présents partout dans le monde où la gauche est au pouvoir, on les a vu aussi chez nous dans les années 80, de ce qu'is sont capables de réaliser pour détruire toute une éconnomie par leur idologie désastreuse. Regardez les pays dirigés par cette gauche: la misère est plus grande, la pauvretè est plus importante qu'ailleurs!
Alors attention prenons garde à leurs promesses trompeuses et mensongères, ils n'ont pas changès.
a écrit le 21/04/2010 à 4:49 :
etonnant et pathetique , oui c'est etonnant qu'il aie encore autant de soutien vu le vent qu'il seme et surtout les taxes a gogo , sur le fond en 2012 bonjour les dettes et le coté pathetique de sa presidence , a quand le plein emploi ? a la saint glin glin apparament et bruxelles qui va encore nous tancer avec le deficit , ah oui j'oublais le genial grand emprunt a l'heure ou les compagnies aeriennes souffrent et nous plombent le deficit encore un petit peu plus , superbe idée ce grand emprunt qui nous plonge un peu plus vers le bas , non c'est surprenant de voir qu'il a encore la garde , mais waterloo c'est pour bientot et là ce sera moins drole pour tous les français qui seront effaré du bilan financier et social
a écrit le 07/04/2010 à 9:18 :
vivement le vote SANCTION en 2012 !
a écrit le 07/04/2010 à 4:56 :
Il aime trop les riches et pas assez les autres... (je ne parle pas des très riches !) Manque de bol, les uns sont plus nombreux que les autres. Il veut garder ses copains fortunés alors qu'il démissionne !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :