La riposte des proches de DSK à l'UMP : "Même pas peur ! "

 |   |  528  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Christian Jacob a accusé Dominique Strauss-Kahn d'avoir "peur" de se présenter à l'élection présidentielle. Le député UMP s'est attiré les foudres du socialiste Jean-Christophe Cambadélis, un proche de DSK, qui a estimé que c'était la droite qui craignait les socialistes pour 2012.

Courte trêve de Noël chez les politiques. Après le match de samedi à l'UMP entre Chantal Jouanno et Rachida Dati à propos de l'élection municipale de 2014 à Paris, c'est un proche du patron de l'UMP, Jean-François Copé, qui s'en est pris avec virulence à Dominique Strauss-Kahn dans la perspective de l'élection présidentielle de 2012. Pour Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, "Dominique Strauss-Kahn est en vraie difficulté". Le patron du FMI "est en train de se révéler comme quelqu'un qui n'arrive pas à choisir. Pour être candidat à l'élection présidentielle, il faut le vouloir. On a le sentiment qu'il est incapable d'assumer. Il a peur ! On découvre un DSK craintif, incapable de trancher. On aurait grand tort de sous-estimer Ségolène Royal et Martine Aubry. Dans le trio, le faible, c'est Strauss-Kahn !", assène le député de Seine-et-Marne.

La riposte n'a pas tardé. Sur son site internet, le député socialiste de Paris, Jean-Christophe Cambadélis, un proche du directeur général du FMI, estime qu'avec ces petites phrases Christian Jacob "démontre que l'UMP craint DSK en général et la gauche en particulier". "Jacob est tellement transparent qu'on en redemande. Comme Rantanplan (NDLR : le chien limité de Lucky Luke), il indique la bêtise !", souligne ce membre de la direction du PS.

Les derniers sondages publiés avant la pause des fêtes de fin d'année continuaient d'indiquer la nette domination de Dominique Strauss-Kahn à gauche et dans les hypothèses de duels de second tour contre Nicolas Sarkozy. DSK et Nicolas Sarkozy sont d'ailleurs actuellement tous deux en villégiature à Marrakech. Mais aucune rencontre officielle n'est prévue entre le président français, qui va diriger le G8 et le G20 en 2011, et son possible adversaire de 2012. 

Dominique Strauss-Kahn, contraint par le calendrier du FMI, devrait dire avant l'été prochain s'il est candidat aux primaires socialistes de désignation du candidat de 2012. La compétition entre les présidentiables PS est prévue à l'automne 2011, moment où Nicolas Sarkozy devrait faire savoir s'il est candidat à un second mandat.

D'ores et déjà, plusieurs socialistes ont déclaré leur candidature aux primaires. Ségolène Royal, l'ex-candidate de 2007, est déjà partie en campagne, en multipliant les visites "de terrain" et les interventions médiatiques. Arnaud Montebourg et Manuel Valls se sont eux aussi lancés. L'ancien patron du PS, François Hollande, pourrait entrer en lice en mars, avant ou après les cantonales. Et Martine Aubry, qui est décidée à ne pas laisser le champ libre aux ténors du parti, intensifie elle aussi sa présence sur le terrain et dans les médias. La première secrétaire est liée par le "pacte" conclu avec Dominique Strauss-Kahn, accord en vertu duquel un seul des deux se présenterait aux primaires, mais elle pourrait décider elle aussi de jouer sa chance.

Une réunion du bureau national du PS est prévue le 11 janvier pour arrêter le dispositif final de désignation du candidat de 2012. Et au printemps, le PS présentera son projet électoral.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/01/2011 à 10:48 :
Il serait surprenant que DSK et Sarkozy qui sont copains depuis longtemps aient accepté tous les deux d'être les hôtes du roi du Maroc, en même temps, sans se rencontrer. Ils ont dû bien se marrer à notre santé. Comment peut-on avoir des médias aussi niais, ou complices...JCM
a écrit le 29/12/2010 à 16:32 :
oui Mr CADOUDAL il fut un tres bon ministre des finances ils a travaillé de façon trés intéligente avec les communistes à COURBEVOIE l'orsqu'il a été maire de cette ville
il semble être un tres bon président du FMI je pense que nous devons compter sur nous même pour redresser ce pays face à la concurrence internanional mais cela n'empeche pas que le meilleur profil pour la FRANCE de demain reste Mr DSK
j aurai 58 ans en 2012 je pense plus à mes enfants et petits enfants en me répétant que va ton bien leurs laissaient comme idéal de vie "JE VOUS POSE CETTE QUESTION ???
Réponse de le 01/01/2011 à 10:28 :
Il est évident qu'il faut se débarrasser au plus vite de Sarkozy et de toute sa clique. Par contre je ne pense pas que DSK soit la solution (il a aussi quelques casseroles au derrière; Demandez à Eva Joly).
Le système politique français est corrompu jusqu'à la moelle. Cette Droite-Gauche comme aux USA : Républicains-Démocrates ont éliminer de la politique tout individu Honnète, Sincère et Compétent
a écrit le 28/12/2010 à 10:10 :
Face à cette crise, qu'aurait-fait la gauche de martine ses copines et ses copains? Et bien il ne faut pas etre devin pour savoir par anticipation leurs réactions. Des impots encore des impots et toujours des impots. Vous les gagneurs, vous qui avez l(outrecuidance de gagner de l'argent, on va vous tondre, pour donner et encore donner à la masse des votants de la; gauche. Voila ce qui nous attend, nous les besogneux. La morale? Il n'y a pas de morale car en France on n'aime pas ceux qui réussissent.
Réponse de le 30/12/2010 à 13:54 :
La crise, la crise, elle a bon dos pour expliquer le naufrage dans lequel Sarko, ses sponsors et ses courtisans ont conduit la France. 15 ans qu'ils sont au pouvoir. Et il y a encore des abr..tis pour nous expliquer que c'est de la faute de Mitterrand.
a écrit le 28/12/2010 à 9:59 :
DSK qui cest? A-il-fait quelque chose de valable pour le pays? Avec quel parti compte-il gouverner? Encore des impots toujours plus d'impots? On rase gratis et en plus on vous donne l'aprés rasage. Si je comprends bien avec ce DSK tout est possible. La on nous prend vraiment pour des demeurés. Il est vrai que le nivellement par le bas est plus facile à faire que de favoriser le travail et la compétence. Nos élites devraient s'interroger sur le fonctionnement des pays qui résistent à la crise. Nous allons toujours à contre sens de l'histoire, et ce DSK ne me rassure pas du tout
a écrit le 27/12/2010 à 13:13 :
C'est plutôt l'UMP qui a peur de DSK ! Quand ont voit jusqu'où Sarkowy a réussi à baisser dans les sondages avec toutes ses mesures impopulaires et tous ses cadeaux aux copains (baisse ds la TVA dans la restauration, aides immobilières pour les amis promoteurs, prime à la casse, aides aux banques), tout en faisant payer la population (hausse des taxes sur la téléphonie entre autres), on comprend que DSK lui fasse peur.
a écrit le 27/12/2010 à 10:40 :
c'est un primaire ce jacob ! faudrait qu'il retourner dans le cantal , parmi ses vaches !
a écrit le 27/12/2010 à 10:37 :
imaginez la révolution si les moyens français comprenaient qu'ils doivent consommer le minimum ! cesser d'acherter du superflu , car plus ils achètent , plus il importent des produits chinois ou allemands! _ _on a besoin d'ingénieurs de haut niveau, et non de salariés ordinaires que la robotisation progressive de la société va mettre au châmge! Aussi, imaginez la révolution si les français peu intelligents (ceux qui ne sont pas -sur les bancs de l'école- dans les premiers de la classe, bref dans les 20% les meilleurs) s'interdiaisent ed procréer ! on aurait seraient que 30 millions de français mais que des bons saalriés au top ! Nous ferions des TGV , des Airbus, des robots, toujours "en avance d'une guerre" par rapport aux Chinois! les chinois ne seraient plus compétitifs, car nos robots occidentaux bosseraient pour moins cher qu'un chinois !
a écrit le 27/12/2010 à 9:30 :
Riche comme il est, s'il se présente, ce sera le seul candidat capable de payer sa campagne avec son propre argent. Sinon, c'est un socialiste...
a écrit le 27/12/2010 à 9:25 :
Il est multi-millionnaire en euros, notamment gràce aux sous de son épouse, Anne, dont la papa était un grand marchand d'art richissime. Ceci étant, il aime peut être les pauvres.
a écrit le 27/12/2010 à 8:56 :
nous faire croire que D S K est de gauche............
a écrit le 26/12/2010 à 20:59 :
Jacob Copé feraient mieux de travailler ,plutôt que de critiquer, ils n'aident pas N SARKOZY ,mais n'est ce pas leur stratégie pour 2017 ?
a écrit le 26/12/2010 à 19:19 :
Le retour de la gauche au pouvoir actuellement, serait une catastrophe pour notre pays.
L'épisode Mitterrand en 81, qui dura 14 ans, fut une dramatique erreur, dont le pays ne s'est toujours pas remis, en raison de choix politiques déplorables. La gauche actuelle n'a pas la capacité de gouverner, vu les propositions complètement " déjantées " qu'elle se propose de mettre en ?uvre...
Réponse de le 26/12/2010 à 19:40 :
Oui. Et en plus, les chars Russes nous envahiraient. Et en plus tout le monde sait que les rouges mangent les enfants.
Réponse de le 26/12/2010 à 19:42 :
Eh ! logic ! tu crois pas que tu pousses un peu avec tes lieux communs éculés ? Ta propagande à 40 ans d'age. Fais un peu la poussière amigo.
Réponse de le 26/12/2010 à 21:13 :
Vous savez il n'y a plus que moins de 30% des français qui lui font confiance...ceux pour qui le sécuritaire est fondamental, les 10% qui bénéficient de ses cadeaux fiscaux et toute la populations des "vieux" qui votent à 80 % pour lui! Beau soutien pour l'avenir de la France
Réponse de le 27/12/2010 à 7:38 :
LOGIC a raison la menace pour SARKOZY ce n'est pas le PS mais bien l'UMP et ses "ambitieux". SARKOZY n'ayant pas de résultats économiques convainquant (plus de chomage et d'endettement de la france et une insécurité calamiteuse) aura du mal à tenir ses troupes ou devrai-je dire son "troupeau" !!
Réponse de le 27/12/2010 à 8:53 :
la menace pour l'ump c'est sarkozy.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :