Alcatel s'allie à Fujitsu pour la téléphonie mobile de 3ème génération

3 mn

En s'associant au japonais Fujitsu, pionnier du marché, le fabricant d'équipements de télécommunications français Alcatel entend peser dans l'essor de la téléphonie mobile de troisième génération. Les deux groupes vont créer une société commune, dont Alcatel détiendra 66% et Fujitsu 34%. L'objectif de cette alliance stratégique sera d'acquérir une position de leader sur le marché des téléphones mobiles de troisième génération avec "la mise sur le marché rapide d'une solide offre UMTS" indique les deux groupes dans leur communiqué commun. L'UMTS est le nom de la troisième génération de téléphones mobiles en Europe. La première offre de produits de troisième génération proposés par la nouvelle entité sera disponible commercialement dès le courant du premier semestre 2001. L'entreprise tirera parti du savoir-faire d'Alcatel dans le GSM (2e génération de mobiles) européen et de la forte expérience de Fujitsu avec l'opérateur japonais NTT DoCoMo dans le développement de l'UMTS, qui lui confère "neuf mois à un an d'avance" dans la troisième génération, estime Gérard Dega, président de l'activité radio communication d'Alcatel.. Alcatel vise une part de marché de 20% des futurs réseaux mobiles de troisième génération à la norme UMTS. Un marché qu'il estime à un milliard d'euros l'an prochain, entre 5 et 6 milliards en 2002 et 12 à 13 milliards en 2003. Ce marché très alléchant a déjà donné lieu à plusieurs alliances : NEC s'est associé à l'allemand Siemens, le canadien Nortel travaille avec Panasonic, et Alcatel avait lui même noué une précédente alliance avec Motorola, aujourd'hui réduite à la livraison de matériels.La nouvelle structure, à laquelle Alcatel apportera ses activités d'infrastructures mobiles GSM, soit 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires, comptera plus de 2.000 ingénieurs. Ses produits seront distribués par Alcatel en Europe et par Fujitsu sur le marché japonais. Les deux groupes resteront en revanche concurrents sur le marché chinois. Alcatel prévoit de lancer des tests pilotes de troisième génération avec DoCoMo, Orange en Grande-Bretagne et Bouygues en France avant la fin de l'année. La société commune Alcatel-Fujitsu commercialisera sa première offre au cours du premier semestre 2001. Le Japon, confronté à la saturation de ses réseaux mobiles, sera le premier avec la Finlande à lancer un service de troisième génération, au printemps 2001. "Les enchères britanniques ont entraîné une véritable effervescence du marché européen," a affirmé M. Dega. "Nous croulons sous un déluge de demandes d'opérateurs européens", a affirmé M.Dega. Alcatel parie que les montants astronomiques atteints par les enchères britanniques vont pousser les opérateurs à hâter la mise en service de leurs réseaux, et non pas à la retarder comme certains le craignent. Le constructeur français n'exclut par de participer financièrement à l'effort des opérateurs.L'action Alcatel, qui avait grimpé de 9,25% vendredi à la bourse de Paris dans l'attente de l'annonce, progressait modérément de 1,57% à 258,80 euros mardi en fin de matinée.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.