British Telecom se lance dans la guerre de "l'internet gratuit"

Le groupe britannique de télécommunications BT va réduire les coûts d'accès à l'internet pour les consommateurs britanniques, s'engageant ainsi dans la guerre des prix lancée par AltaVista et NTL pour un accès "vraiment gratuit". Dans un communiqué, BT détaille les tarifs de "SurfTime", son offre d'accès à l'internet pour les clients particuliers et d'entreprise qui sera disponible à partir du 1er juin. Pour les particuliers, ces tarifs comprenant la location de la ligne s'étalent de 9,26 livre (15 euros) plus un pence par minute en journée, 0,6 pence le soir et 0,5 pence le week-end à un forfait de 29,25 livres par mois (48 euros) pour un accès illimité 24 heures sur 24. Ces tarifs sont "substantiellement plus bas que ceux indiqués dans l'annonce originelle du 7 décembre 99", assure BT. "Pour les consommateurs, de tels coûts sont directement comparables aux prix américains et pour les clients d'entreprise BT estime que ces coûts sont significativement plus bas que les coûts habituels aux Etats-Unis". L'annonce de BT intervient alors que depuis le début de la semaine deux groupes américains, le moteur de recherches AltaVista et le câblo-opérateur NTL, ont annoncé des offres d'accès "vraiment gratuit" à l'internet abolissant les coûts de communication, mais avec abonnement. Le Premier ministre britannique Tony Blair a appelé à baisser les coûts de connexion afin que chaque Britannique puisse avoir accès à l'internet d'ici cinq ans.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.