Le marché salue les résultats annuels de Soitec

Chose promise, chose due. A l'occasion de la présentation de son chiffre d'affaires annuel mi-avril, Soitec avait indiqué prévoir un "résultat net positif". Un objectif atteint puisque sur la période courant de début avril 2000 à fin mars 2001, ce chiffre atteint 4,1 millions d'euros contre une perte nette de 7,9 millions d'euros en 1999/2000.Pour le producteur de plaques de silicium sur isolant - un procédé plus performant que le silicium classique - cette performance est le fruit "d'un niveau d'activité particulièrement soutenu, notamment au cours du second semestre de l'exercice, associé à une politique continue de maîtrise des coûts de production". En un an, Soitec a en effet multiplié ses revenus par 2,7, son chiffre d'affaires atteignant 43,3 millions d'euros. Un chiffre supérieur de plus de 6% à ses objectifs de croissance, qui avaient été revus à la hausse en janvier. Bénéficiant de la maîtrise des coûts des matières premières et de son procédé Smart Cut de fabrication de silicium sur isolant, la marge brute est devenue positive et s'élève à 11,6 millions d'euros fin mars, soit 27,8% du chiffre d'affaires contre -14% au 31 mars 2000.Fort d'un portefeuille de commandes de 39,1 millions d'euros "soit près du double du carnet de commandes à fin septembre 2000", Soitec se dit particulièrement confiant pour les prochains mois malgré le ralentissement du marché des semi-conducteurs. Si le groupe ne fournit pas de précisions chiffrées, il anticipe "à nouveau une croissance soutenue de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2001/02, qui devrait s'accompagner d'une poursuite de l'amélioration de la rentabilité", souligne-t-il. L'exercice fiscal en cours sera notamment marqué par les premières retombées financières de son contrat avec le japonais Seiko Epson pour la production de plaques de silicium sur quartz, dont la mise au point du procédé de fabrication constitue la première étape en vue d'une diversification des activités de Soitec.Les résultats publiés hier soir après la clôture, ont été salués en Bourse dès l'ouverture ce matin. Plus forte hausse du SRD, le titre a gagné 5,22% à 25,2 euros jeudi à la clôture et n'est plus qu'en léger recul (-3,08%) depuis le début de l'année. La valeur, qui avait été particulièrement chahutée en début d'année, s'est nettement redressée à partir du mois d'avril, voyant sa valorisation doubler depuis son plus bas atteint lors de la séance du 10 avril (12.5 euros).latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.