Andersen menacé de démantèlement

Alors qu'Andersen se débat toujours dans ses problèmes judiciaires aux Etats-Unis, il apparaît que le schéma d'un adossement de l'ensemble de ses activités dans le reste du monde au cabinet KPMG est menacé. En effet, il est apparu jeudi que les activités d'Andersen pour Hong Kong et la Chine pourraient "s'associer" avec la division régionale du leader mondial PricewaterhouseCoopers. En outre, la branche Russie d'Andersen a indiqué jeudi soir qu'elle "espérait une fusion rapide" avec la division russe d'Ernst & Young.Dans le cas asiatique, le terme "d'association" a été choisi à dessein, selon la porte-parole locale d'Andersen, pour éviter toute "implication légale". Selon elle, cette association des deux firmes va offrir "de nouvelles opportunités et de nouveaux avantages à notre compagnie, nos employés et nos clients". La nouvelle entité garderait le nom de PricewaterhouseCoopers et compterait 6.000 employés. Il n'a pas été précisé si des emplois seraient menacés.Andersen Hong Kong était touché de plein fouet par les conséquences de l'affaire Enron, mais elle était également impliquée dans une affaire locale depuis juillet dernier. La justice de l'ancienne colonie britannique lui reproche d'avoir surestimé le chiffre d'affaires d'une entreprise, JW International Holding Ltd, avant son introduction en Bourse.Ces deux anonces font suite à la révélation, en fin de semaine dernière, des discussions portant sur la reprise de la totalité des activités hors Etats-Unis d'Andersen par KPMG. En début de semaine, les filiales française et britannique d'Andersen avaient fait connaître leur volonté d'abandonner le groupe. Ce matin, le président de KPMG Europe, Mike Rater, a confirmé qu'Andersen "ne peut pas continuer comme compagnie indépendante" après le scandale Enron.Alors qu'on tablait, ces derniers jours, sur une reprise globale d'Andersen par KPMG, le scénario d'un démantèlement au profit des différents concurrents du groupe semble donc se préciser. latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.