Adobe espère renouer avec la croissance

 |  | 357 mots
Lecture 2 min.
La crise n'est pas terminée, mais l'espoir pointe son nez chez Adobe. L'éditeur de logiciels californien, surtout connu pour ses logiciels de traitement des documents (Acrobat) et de l'image (Photoshop, Illustrator ou Premiere, un logiciel de montage vidéo), prévoit en effet une inversion de la tendance à la baisse des ventes pour le trimestre en cours. Car la période juin-août, pour laquelle il a publié jeudi soir ses résultats, a été le cinquième trimestre consécutif de baisse du chiffre d'affaires. Celui-ci est revenu à 284,9 millions de dollars, soit 2,5% de moins qu'il y a un an. Le résultat net, lui, a néanmoins progressé, à 47,2 millions, soit 19 cents par action. Ces résultats, légèrement supérieurs aux attentes, n'ont guère supris après le "profit warning" du mois dernier (lire ci-contre). En revanche, les investisseurs ont été agréablement surpris par les perspectives esquissées pour le quatrième trimestre de l'exercice par Bruce Chizen, le PDG d'Adobe. Les ventes devraient ainsi se situer entre 285 et 300 millions de dollars. Le résultat par action du quatrième trimestre, lui, devrait se situer dans une fourchette de 21 à 25 cents. Après le petit rebond enregistré au troisième trimestre, les nouvelles versions de deux des logiciels vedettes du groupe, Photoshop Elements et Premiere, devraient contribuer à la hausse du chiffre d'affaires sur les trois derniers mois de l'exercice, notamment à l'étranger avec le lancement des versions "localisées". Mais Bruce Chizen reste prudent : cette croissance retrouvée ne signifie pas que l'économie amorce une reprise durable. En effet, les deux produits sur lesquels Adobe fonde ses espoirs de remontée des ventes sont des logiciels destinés au grand public. Le marché professionnel, lui, ne semble pas montrer de signes de redressement. Or c'est celui sur lequel l'entreprise a le plus misé ces dernières années. Les ventes d'Acrobat, le logiciel de publication et de partage de documents, ont ainsi reculé au troisième trimestre.Les perspectives ébauchées pour les prochains mois semblent rassurer les investisseurs : à la mi-séance vendredi sur le Nasdaq, l'action Adobe bondissait de 10,95% à 20,47 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :