Le CAC repasse sous les 3.200 points, FT et Orange chutent

La Bourse de Paris est repassée sous la barre des 3.200 points à mi-séance, dans un marché rendu nerveux par l'approche du premier anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 et par l'anticipation d'une probable intervention américaine en Irak. La performance meilleure que prévu de l'emploi américain le mois dernier ne fait cependant pas oublier aux investisseurs les récentes déceptions économiques, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. La prudence du marché est par ailleurs accentuée par l'attente, vendredi, des résultats semestriels de France Télécom alors que les investisseurs jugent désormais acquis le limogeage de Michel Bon et une prochaine augmentation de capital.A midi, le CAC 40 reculait de 1,58% à 3.195,53points, dans un volume d'affaires pour le moins étriqué avec moins de 562 millions d'euros traités sur les valeurs de l'indice.Sur le plan économique, les investisseurs attendent, à 16 heures, la statistique des stocks des grossistes américains au mois de juillet. Les économistes tablent sur une hausse de 0,2%, après une progression de 0,3% en juin. Jeudi, la Banque centrale européenne réunira son conseil des gouverneurs, mais les professionnels estiment qu'elle ne devrait pas modifier ses taux. Parmi les indicateurs américains les plus attendus, figurent les prix à la production et les ventes au détail d'août, ainsi que la première estimation de l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan, tous trois prévus vendredi. Mais avant cela, Alan Greenspan interviendra, jeudi, devant la Commission budgétaire du Sénat.France Télécom abandonne 6,25% à 10,50 euros alors que les spéculations sur un remplacement de Michel Bon à la tête du groupe vont bon train à quatre jours de la publication des résultats du premier semestre.Orange chute de 7,33% à 4,68 euros. Selon le Figaro économie, Bouygues Telecom a déposé plainte contre la filiale mobile de France Télécom pour abus de position dominante. Le quotidien indique que la filiale de Bouygues réagit à une surfacturation envisagée par Orange sur les appels passés par ses abonnés vers les réseaux Bouygues Telecom et SFR. JP Morgan a abaissé sa recommandation sur Orange d' "achat" à "performance en ligne".Wanadoo recule de 2,19% à 4,47 euros. La presse néerlandaise rapporte que l'opérateur de télécommunications KPN a rejeté l'offre formulée par le Français pour le rachat de ses activités annuaires. Des sources de marché évaluent ces activités à 400 millions d'euros.Vivendi Universal grignote 0,30% à 13,24 euros. Le Wall Street Journal écrit ce matin que les présidents du groupe français et de Vodafone devraient se rencontrer en début de semaine pour discuter de l'éventuel rachat par l'opérateur britannique de la participation de VU dans Cegetel. Par ailleurs, selon le Journal du Dimanche, une information judiciaire contre X sera ouverte d'ici la fin du mois concernant les comptes de Vivendi Universal sur  "des faits éventuels de présentation de faux bilan". De son côté, le Financial Times rapporte que Vivendi Universal envisage de procéder à la scission des ses actifs américains, dont Universal Pictures, les activités de télévision par câble et les parcs à thème, par le biais d'une introduction en Bourse lorsque les conditions de marché le permettront.Alcatel baisse de 3,95% à 4,38 euros. Le groupe a annoncé ce matin la signature d'un accord pour la création d'une coentreprise avec le chinois Fiberhome Technologies. Codétenue à 50-50 par les deux partenaires, la coentreprise produira et commercialisera des fibres optiques pour le marché chinois des télécommunications. UBS a abaissé son objectif de cours sur le titre de l'équipementier français de 7 à 5 euros.STMicroelectronics baisse de 4,11% à 18,43 euros. SSSB a abaissé son opinion sur le secteur européen des semi-conducteurs de "surperformance" à "performance en ligne" et dégradé le titre du groupe franco-italien d' "achat" à "pondération du marché".Pinault-Printemps perd 1,82% à 80,80 euros. Selon Les Echos, le groupe de distribution remet en vente son opérateur téléphonique Kertel, dont il détient encore 97% du capital. CSFB a réduit sa recommandation sur PPR de "neutre" à "sous-pondérer".Schneider Electric gagne 1,09% à 45,50 euros. Le groupe a annoncé la conclusion d'un accord conditionnel en vue du rachat du japonais Digital Electronic Corp. L'accord porte sur l'acquisition d'une participation de 35% dans la société, qui serait suivie d'une offre sur le solde du capital. La presse japonaise fait état d'un prix de 3.800 yens par titre Digital Electronics, valorisant la société 25,1 milliards de yens, soit environ 215 millions d'euros.M6 chute de 6,09% à 24,98 euros affectée par le recul de 17,7%, à 66 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre. Les analystes tablaient en moyenne sur un résultat net compris entre 67 et 78 millions d'euros. Technip-Coflexip prend 0,34% à 73,45 euros après avoir annoncé que sa filiale norvégienne Coflexip Stena Offshore Norge vient d'obtenir auprès d'Esso Norge un contrat de 75 millions d'euros.Club Med abandonne 5,23% à 25,55euros. Le groupe de loisirs a annoncé la signature d'un accord commercial avec l'agence de voyages Protravel portant sur la distribution des produits Jet Tours et Club Med.Enfin, Bouygues Offshore est suspendu de cotation après la clôture, vendredi, de la garantie de cours à 60,08 euros par action déposée par l'italien Saipem. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.