Le CAC 40 réduit ses pertes

 |   |  611  mots
La Bourse de Paris évolue autour de son cours de clôture de jeudi à mi-séance. Les intervenants sont partagés entre l'aggravation des tensions au Proche-Orient, qui favorise les cours du brut, et les dernières statistiques américaines. Par ailleurs, la banque d'affaires Merrill Lynch a révisé en hausse sa prévision concernant la croissance du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis, passant de 2,7% à 3,2% pour 2002. Elle a en outre relevé de 45 à 47 dollars son estimation moyenne de bénéfice par action des sociétés composant l'indice S&P 500, qui sert de référence aux gérants. Le CAC 40 cède 0,18% à 4.679,35 points dans un volume d'affaires modérément étoffé avec environ 1,1 milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice.La semaine boursière qui commence sera marquée par la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque Centrale européenne (BCE), jeudi, ainsi que par les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, vendredi. Les signes de plus en plus perceptibles d'une reprise économique font craindre aux investisseurs un durcissement de la politique monétaire des grandes banques centrales dans les prochains mois afin d'éviter toute surchauffe.Les investisseurs attendent, cet après-midi, le chiffre des commandes à l'industrie américaine de février. Les économistes tablent sur une hausse de 1%, après une progression de 1,6% en janvier.Scor, dont l'ouverture a été retardée à 10h30, progresse de 1,45% à 37,02 euros après l'annonce de la cession de sa participation de 35% dans le capital de la Coface à Natexis Banques Populaires au prix de 62 euros par action, soit un montant total de 290 millions d'euros. Natexis a annoncé qu'il lancera ultérieurement une offre sur le solde de la Coface au prix unitaire de 62 euros. La cotation des actions Natexis et Coface est suspendue pour la journée.Fimatex bondit de 11,48% à 3,40 euros. Le courtier en ligne a annoncé le rachat pour 44 millions d'euros, dont 80% en actions, du portail financier Boursorama. Fimatex a accusé une perte de 51,7 millions d'euros en 2001, contre un déficit de 33,3 millions un an plus tôt.A l'inverse, Unilog chute de 11,91% à 76,90 euros. La société de conseil informatique a annoncé une hausse de 10,1% de son bénéfice net 2001 à 30 millions d'euros, inférieure aux attentes du marché. La marge d'exploitation a par ailleurs reculé à 9,9%, contre 11,4%.Les autres SSII subissent des prises de bénéfices après leurs récentes progressions. Cap Gemini cède ainsi 2,46% à 83,20 euros, GFI Informatique 0,84% à 12,99 et Altran Technologies 1,75% à 64,45 euros.Parmi les autres valeurs technologiques, Alcatel perd 0,31% à 16,31 euros dans le sillage de Nokia qui a fait l'objet d'une dégradation de la part de CSFB qui est passé d' " achat ferme " à " achat " sur le titre de l'équipementier finlandais de télécommunications.France Télécom cède 1,51% à 34,59 euros. NTL a annoncé sa décision de suspendre le versement des intérêts sur les notes à haut rendement émises par ses filiales américaines. France Télécom détient 18% de NTL.Vivendi Universal cède 1,44% à 43,94 euros. Selon le Wall Street Journal, le géant des médiais envisage de renforcer sa participation, actuellement de 44%, dans l'opérateur de télécommunications Cegetel. Dans le même temps, le groupe dirigé par Jean-Marie Messier descendrait sous les 50% dans le capital de Vivendi Environnement. Ce dernier gagne 0,53% à 35,79 euros.TotalFinaElf gagne 1,19% à 179,10 euros. Après avoir franchi les 27 dollars à New York hier, le baril de brut franchissait la barre des 26 dollars à Londres ce matin sur fond de tensions grandissantes au Proche-Orient.Enfin, Club Med recule de 2,48% à 53,05 euros. Le groupe de loisirs a fait état d'une baisse de 14,6% de son chiffre d'affaires, à 336,8 millions d'euros, au premier trimestre de l'exercice 2001-2002.John WiburgCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :