Paris réduit ses gains après les commandes à l'industrie allemande

 |  | 595 mots
Lecture 3 min.
Le CAC 40 a nettement limité ses gains en fin de matinée après la publication d'une baisse plus forte que prévu des commandes à l'industrie en Allemagne au mois de juin. En repli de 3,2% par rapport à mai, le chiffre annoncé est nettement moins bon que prévu par les économistes qui tablaient sur un recul compris entre 1,4 et 1,5%. Si la Bourse de Francfort a immédiatement marqué le coup en repassant dans le rouge, les valeurs françaises demeurent bien orientées, toujours soutenues par le rebond de New York hier, les bons résultats de Cisco Systems et les espoirs d'une détente monétaire aux Etats-Unis. Autre facteur de soutien, le contrat future septembre sur indice Dow Jones progresse actuellement de 81 points à 8.366, laissant espérer une progression d'environ 1% à Wall Street cet après-midi.A midi, le CAC 40 gagnait 0,78% à 3.310,50 points, après avoir touché un plus haut à 3.374,94 (+2,74%). Le volume d'affaires est modéré avec environ 1,1 milliard d'euros sur les valeurs de l'indice.Trois statistiques économiques sont attendues en provenance des Etats-Unis : les prix à l'importation de juillet, à 14h30, les stocks des grossistes, à 16 heures, et le crédit à la consommation de juin, à 21 heures.Les équipementiers et les opérateurs de télécommunications progressent dans le sillage des bons résultats de Cisco Systems. Le premier équipementier de réseaux a dégagé un bénéfice, hors exceptionnels, de 14 cents par action au quatrième trimestre, soit 2 cents de plus qu'attendu par les analystes. Alcatel gagne 2,71% à 4,93 euros, France Télécom grignote 0,38% à 13,13 et sa filiale Orange prend 3,18% à 4,87 euros.Parmi les autres grandes technologiques, Thomson Multimédia s'octroie 4,11% à 22,52 euros et STMicroelectronics monte de 1,43% à 19,90.Vivendi Universal progresse de 3,95% à 16,07 euros. Selon le Wall Street Journal, le groupe envisage de céder son pôle américain de logiciels de jeux vidéo plutôt que de vendre sa participation dans Cegetel. Jugée non stratégique, l'activité jeux vidéo pourrait rapporter jusqu'à 2 milliards d'euros, indique le quotidien en citant des sources proches du dossier. Sa filiale Vivendi Environnement, qui doit publier son chiffre d'affaires semestriel après la clôture, grappille 0,54% à 24,33 euros.Les anticipations de baisse des taux de la Fed soutiennent les valeurs financières : Axa progresse de 1,34% à 12,11 euros, BNP Paribas de 1,25% à 47,11 et la Société Générale de 1,22% à 57,90 euros. Le réassureur Scor bondit de 5,36% à 21,04 euros après la hausse de 6% de son chiffre d'affaires au premier semestre et sa prévision de retour au bénéfice sur la période.Sanofi-Synthélabo s'octroie 1,77% à 63,30 euros. Le groupe a annoncé avoir obtenu un brevet américain supplémentaire pour le principe actif du Plavix, son traitement antithrombotique.Renault gagne 0,11% à 46,60 euros. Le groupe a confirmé les informations des Echos selon lesquelles 500.000 de ses clients en Europe risquaient de rencontrer des problèmes de conception. Le constructeur a toutefois précisé que plutôt que d'un rappel, comme indiqué par le quotidien, il s'agissait d'une invitation aux propriétaires de Mégane, Laguna et Espace diesels à faire une " remise technique ". Peugeot accuse la plus forte baisse du CAC 40 en reculant de 4,02% à 46,29 euros. UBS a abaissé sa recommandation sur le titre de "achat" à "conserver", tandis que Lehman Brothers réduisait la sienne d'"achat fort" à "pondération en ligne".Pinault-Printemps avance de 1,34% à 79,50 euros. Le Printemps a annoncé une progression de 8% de ses ventes durant les soldes du mois de juillet.Enfin, Castorama est quasi-stable à 66,25 euros (+0,15%). Kingfisher a annoncé que la Commission européenne s'était prononcé en faveur de son OPA sur sa filiale française. Le britannique proposera 67 euros par action Castorama.John WiburgCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :