Une offre de KPN sur mmO2 toujours envisagée

Obnubilés par les annonces de ce week-end à propos de mmO2, les investisseurs ont complètement occulté des résultats plutôt bons publiés par KPN. L'opérateur néerlandais va-t-il lancer une offre hostile sur le Britannique? C'est maintenant la question qui est sur toutes les lèvres. Le groupe, qui a annoncé avoir mis fin à des discussions avec mmO2 vendredi soir, a répété lundi matin lors de la conférence donnée à l'occasion de ses résultats annuels que son intérêt pour l'opérateur était "intact", selon les mots de son PDG Ad Scheepbouwer.KPN l'a confirmé, les discussions entreprises une semaine plus tôt en vue d'une fusion ont donc échoué. mmO2 a ainsi refusé l'offre faite par le Néerlandais, qui aurait proposé une reprise en actions, d'après les déclarations de ce matin. Selon la presse anglaise du week-end, KPN aurait fait une offre de rachat d'un montant de 110 pence par action mmO2, soit une prime de 20% par rapport au cours de clôture de vendredi. Bien que l'opérateur ait assuré lundi matin ne pas vouloir lancer d'offre hostile sur mmO2, les investisseurs persistent à croire à l'imminence d'une opération: lundi en fin de séance, le titre mmO2 fait un bond de plus de 16% à 106,61 pence. Mais l'éventualité d'une OPA hostile n'est pas pour rassurer tous les investisseurs. Le titre KPN recule en effet de 6,73% à 6,37 euros. Les analystes craignent que dans cette hypothèse, l'opérateur néerlandais ne paie le Britannique trop cher, certains se rappelant d'opérations du même type conclues à prix d'or. "KPN pourrait considérer une offre sur mmO2, mais dans ce cas, nous pensons qu'il y a un risque sur le prix. mmO2 est déjà, selon nos estimations, surévalué", a commenté un analyste à Reuters. Considéré comme une proie potentielle, mmO2, à la sixième place du palmarès européen, n'a cessé de prospérer à la Bourse de Londres, portant ce lundi la progression de son titre à plus de 120% sur un an.Une autre question taraude les analystes. On ne sait toujours pas si les discussions entre les deux opérateurs ont porté simplement sur la branche allemande de mmO2 ou sur l'intégralité du Britannique. En effet, depuis longtemps, KPN souhaite marier E-Plus, sa filiale allemande déficitaire, à O2 Germany. Cette acquisition permettrait à sa propre filiale d'atteindre une part de marché suffisante - 20% - pour être enfin rentable (lire ci-contre). L'affaire mmO2 a donc rendu invisibles les résultats annuels publiés par KPN. Pourtant, ils témoignent d'une sortie de deux années de crise. Le bénéfice net a atteint 2,73 milliards d'euros, gonflé par 1,08 milliard d'euros de résultat supplémentaire grâce à un avoir fiscal. Même sans cela, le chiffre est quand même supérieur aux attentes. Les ventes sont ressorties à 12,21 milliards d'euros, légèrement en dessous des 12,3 milliards pronostiqués par le marché.Le groupe a confirmé sa prévision d'un bénéfice avant impôts cette année compris entre 1,4 et 1,7 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires devrait être au mieux inchangé ou en baisse de 2%. Si les ventes de l'activité mobile sont censées progresser de 7%, la branche fixe devrait peser sur les ventes, en reculant d'environ 7%. Depuis un pic en 2001, la dette du groupe a été réduite de deux tiers, à 8,3 milliards d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.