La Bourse de Paris échappe à la baisse

Fin de séance agitée. En plus de statistiques américaines décevantes, notamment le repli de l'indice des directeurs d'achats de Chicago, le marché a été perturbé par une rumeur de malaise cardiaque d'Alan Greenspan, le président de la Réserve fédérale. Dans un premier temps, celle-ci n'a pas souhaité commenter la rumeur avant d'indiquer qu'elle était infondée et qu'Alan Greenspan allait bien. Un peu plus tôt dans l'après-midi, un porte-parole de la Fed avait annoncé qu'Alan Greenspan avait annulé une réunion prévue vendredi en raison d'un rhume.Conséquence, après un plus haut à 3.659 points vers 16 heures, le CAC 40 termine quasiment au plus bas de la séance, à 3.625,23 points, en hausse de 0,14%. Il parvient tout de même à résister alors que tous les autres indices sont dans le rouge. A New York, le Dow Jones cède 0,38% à 10.344 points et le Nasdaq 0,43% à 1.992 points. A Londres, le Footsie perd 0,61% à 4.385 points et, à Francfort, le Dax recule de 0,45% à 3.856 points. Sur le marché des changes, le dollar est en repli à 1,2296 pour 1 euro, contre 1,2162 hier soir.En France, le nouveau gouvernement de Jean-Pierre Raffarin doit être annoncé à 19 heures. Sur le plan économique, le chômage est resté inchangé à 9,6% le mois dernier. Concernant la zone euro, le taux d'inflation s'est stabilisé à 1,6% sur un an en mars, au plus bas depuis novembre 1999. Enfin, si le sentiment économique et la confiance des consommateurs n'ont guère varié en mars, l'indice du climat des affaires s'est dégradé pour le deuxième mois consécutif. Plus forte hausse du SRD, Rhodia bondit de 16,06% à 2,53 euros. Le groupe de chimie tient son assemblée générale. La direction doit présenter aux actionnaires son plan de refinancement prévoyant une augmentation de capital d'environ 450 millions d'euros, une émission obligataire d'au moins 600 millions et une nouvelle ligne de crédit bancaire de 758 millions d'euros.Total gagne 0,27% à 149,40 euros dans le sillage de la remontée des cours du brut. L'Opep est parvenu à un accord de réduction de sa production de pétrole. De plus, l'incendie d'une importante raffinerie BP au Texas a notamment fait remonter les cours aux Etats-Unis et en Europe.Les valeurs technologiques sont globalement bien orientées. Vivendi Universal monte de 1,65% à 21,57 euros. Le groupe devrait trouver une solution pour régler la vente de sa filiale polonaise et pourrait percevoir un remboursement de 550 millions d'euros dans le cadre du refinancement de la dette de cette société. Lagardère prend 1,38% à 46,33 euros. France Télécom gagne 1,07% à 20,82 euros. Solomon Trujillo va quitter la présidence d'Orange pour devenir conseiller spécial de Thierry Breton, PDG de France Télécom. Sanjiv Ahuja remplacera M. Trujillo à la tête d'Orange. Ces nominations s'inscrivent dans le cadre de la réorganisation de l'opérateur historique en cinq divisions opérationnelles.Bull sort du rouge. Le groupe d'informatique a dégagé l'an dernier un bénéfice net de 4,1 millions d'euros, contre une perte de 548 millions d'euros en 2002. Pour cette année, Bull table sur un nouveau résultat opérationnel positif de 17 millions d'euros et sur un chiffre d'affaires de 570 millions. Par ailleurs, le conseil d'administration a approuvé le plan de recapitalisation élaboré en fin d'année dernière. Il prévoit une nouvelle avance de l'Etat, une augmentation de capital de 44 millions d'euros et une offre publique d'échange sur les obligations convertibles. Ces mesures seront présentées à l'assemblée générale du 25 mai prochain et doivent obtenir le feu vert de la Commission européenne, ce qui devrait être le cas selon les Echos. La cotation de l'action est suspendue depuis ce matin, sur un dernier cours de 0,84 euro. Elle reprendra demain.Sur le SRD, Neopost prend 1,11% à 43,82 euros. Le spécialiste du traitement du courrier a enregistré une progression de 19,7%, à 84 millions d'euros, de son bénéfice net l'an dernier. Le dividende net est porté de 1 à 1,25 euro par action. Le groupe confirme tabler pour 2004 sur une croissance organique de ses ventes et sur une marge opérationnelle d'au moins 22%.Bénéteau progresse de 1,92% à 53 euros. Le fabricant de bateaux de plaisance a annoncé une hausse de 11,8% de son chiffre d'affaires du premier semestre 2003-2004 à 277,2 millions d'euros. A taux de change constant, l'activité progresse de 13,8%. Pour l'ensemble de l'exercice, le fabricant de bateaux de plaisance table sur une croissance de 8,9% de son chiffre d'affaires, à 693,8 millions d'euros.Peu de baisses significatives. Thales recule de 1,55% à 31,14 euros, pénalisé par la remontée de l'euro, tout comme Accor (-1,43% à 32,97 euros), EADS (-1,40% à 17,55 euros) ou Axa (-1,11% à 16,98 euros). Danone perd 0,97% à 133,40 euros. Morgan Stanley a dégradé le titre du groupe agroalimentaire de "pondération en ligne" à "sous-pondérer". L'intermédiaire justifie cette opinion par un ralentissement de la croissance en volume de l'activité américaine US Fresh Dairy qui a représenté 11% du chiffre d'affaires consolidé du groupe en 2003.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.