Accord signé entre EDF et Enel

 |  | 236 mots
Après deux ans d'âpres négociations, un accord de partenariat entre EDF et l'Italien Enel a finalement été signé, ce lundi. Cet accord, très attendu, organise la coopération des deux entreprises dans le développement du programme nucléaire de troisième génération EPR. Techniquement, l'accord prévoit l'entrée d'Enel dans le capital du futur réacteur nucléaire à hauteur de 12,5%. Par ailleurs, il comprend le rachat de 35% du capital de la Société nationale d'électricité et de thermique (Snet), troisième producteur d'électricité en France, par Enel. Ainsi, grâce à cet accord, Enel peut enfin avoir accès librement au marché français de l'énergie. Si cela représente pour Enel une réelle opportunité, il s'agit également d'un point majeur pour EDF, puisque cette ouverture du marché français était un élément indispensable au déblocage des droits de votes du géant français dans le groupe italien Edison, dont il est un actionnaire important (voir ci-contre). EDF projette en effet de lancer une OPA sur Edison, conjointement avec la régie milanaise AEM. L'opération, qui devrait offrir à EDF le contrôle de la moitié du capital d'Edison, est prévue entre juin et octobre. EDF devrait débourser 7,1 milliards d'euros. Mais le gouvernement italien avait posé en condition à cette opération une entrée d'Enel sur le territoire français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :