Léger rebond des dépenses de consommation des ménages en novembre

 |  | 392 mots
Les ménages américains continuent de dépenser. Selon le Bureau des analyses économiques du département américain du commerce (BEA), au mois de novembre, les dépenses de consommation des ménages américains ont progressé de 0,3% par rapport au mois d'octobre. De même, les revenus des ménages se sont aussi inscrits en hausse de 0,3% sur un mois.Si la progression des dépenses de consommation reste en dessous des estimations des économistes (ils tablaient sur une progression de 0,4%), la progression des revenus des ménages est quant à elle tout à fait en ligne avec leurs attentes.Les dépenses de consommation ont ainsi marqué une légère accélération par rapport à la hausse enregistrée en octobre, qui s'était inscrite à +0,2% par rapport au mois de septembre. Pour leur part, les revenus des ménages avaient progressé plus vite en octobre, avec une hausse de 0,5% par rapport au mois de septembre (données révisées contre une estimation initiale de 0,4%).Quoi qu'il en soit, en novembre, la légère progression des dépenses par rapport au mois d'octobre est liée à la hausse des salaires, et à la baisse des prix de l'essence. Du coup, alors que ce dernier facteur a eu pour effet de faire baisser les prix de 0,4% en novembre, les consommateurs ont pu bénéficier d'une manne supplémentaire pour effectuer leurs premiers achats de fin d'année. La consommation des ménages en cette de fête est donc restée vigoureuse.Dans le détail, l'indice des prix liés aux dépenses de consommation a reculé de 0,4% en novembre après une hausse de 0,1% en septembre et de 0,9% en septembre. L'indice de base, hors alimentation et énergie, a progressé de 0,1%, comme en octobre, après une hausse de 0,2% en septembre. Par ailleurs, le Département du Commerce a révisé les chiffres du mois de septembre après avoir établi une nouvelle estimation des dommages et des coûts d'assurance liés au passage des cyclones Katrina et Rita. Il estime désormais qu'en septembre, les revenus des ménages ont progressé de 3% contre une estimation initiale de seulement 1,7%. En outre, les dépenses de consommation de septembre ont été de seulement 0,4% supérieures à celles du mois d'août, contre une première estimation de croissance de 0,5%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :