Rebond des mises en chantier en mai aux Etats-Unis

 |   |  308  mots
Les mises en chantier ont rebondi en mai par rapport au mois d'avril qui affichait un plus bas depuis 13 mois. Bien supérieure à celle qu'anticipaient les économistes, cette reprise ne remet pas en cause l'atterrissage en douceur du marché immobilier américain.

Les mises en chantier de logements ont progressé de 5% en mai par rapport à avril aux Etats-Unis à 1,957 million d'unités en rythme annuel. Les économistes du consensus compilé par l'agence Bloomberg s'attendaient à une hausse à 1,869 millions contre 1,849 millions au mois d'avril. Le ministère a également révisé en hausse les chiffres du mois d'avril pour faire ressortir 1,863 million de mises en chantier au lieu de 1,849 million estimé initialement.

"Cela ne remet pas en question le ralentissement du marché immobilier, mais montre seulement qu'il n'y a pas de chute brutale", estime Ken Mayland, président de Clearview Economics. Ce chiffre représente la première hausse après trois mois de baisse. La progression de mai s'explique sans doute par les conditions météo, estiment les analystes. "En 2006 nous avons eu le mois de mai le plus sec en 14 ans et cela a probablement donné un coup de pouce saisonnier à la construction", estime Jennifer Lee de BMO Nesbitt Burns, interrogée par l'AFP.

Mais l'atterrissage en douceur est bien réel. En témoignent le recul des permis de construire de 2,1% en mai à 1,932 million en rythme annuel, alors que les analystes en attendaient 1,950 million. Bon indicateur avancé de l'activité dans le secteur, les permis de construire ont ainsi reculé pendant six des huit derniers mois. Sur un an, la baisse est nette: les mises en chantier de logements ont reculé de 3,8%, et les permis de construire de 8,5%.

"La hausse des taux d'emprunt, les problèmes de plus en plus marqués d'accès à la propriété et le retrait du marché des investisseurs et des spéculateurs amènent les constructeurs de logements à continuer de réajuster leurs perspectives", selon l'Association des constructeurs de logements NAHB. Fin mai, les taux d'intérêt pour un emprunt hypothécaire sur 30 ans ont atteint 6,62%, leur plus haut niveau en quatre ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :