Le marché de l'emploi japonais confirme son amélioration

 |   |  364  mots
Le chômage a de nouveau reculé en juillet au Japon, tandis qu'une certaine pénurie de main d'oeuvre se confirme. De quoi bien augurer d'une poursuite de la consommation, vitale pour la croissance japonaise.

Petit à petit, l'économie japonaise poursuit son redressement. Les chiffres publiés ce matin par les autorités de Tokyo montrent ainsi une nouvelle réduction du chômage japonais, élément crucial pour une poursuite de l'amélioration de l'activité économique. Et cela même si, pour des raisons conjoncturelles, les dépenses des ménages ont reculé en juillet.

Le taux de chômage s'est établi à 4,1% en juillet au Japon, en données corrigées des variations saisonnières. C'est 0,1% de mieux que les 4,2% observés en juin. Le chômage japonais avait touché un plus bas de huit ans en mai, à 4%.

Surtout, la pénurie relative de main d'oeuvre sur le marché du travail au Japon se confirme. En effet, le rapport entre le nombre de postes disponibles et celui des demandeurs d'emploi a encore augmenté en juillet, s'établissant à 1,09, contre 1,08 le mois précédent. Il y a, autrement dit, presque 10% de postes disponibles de plus qu'il n'y a de demandeurs d'emploi dans le pays.

Cette situation très favorable du marché de l'emploi témoigne de la vigueur de la reprise économique en cours. Et elle augure bien de la poursuite d'une demande intérieure soutenue de la part des consommateurs.

A cet égard, un autre chiffre publié ce matin est certes décevant. Les dépenses des ménages ont en effet reculé le mois dernier de 1,3% sur un an, c'est à dire davantage que les attentes des économistes, qui portaient sur une baisse de 0,8%. Mais cette contre-performance est attribuée pour l'essentiel à une météo défavorable, qui a incité les consommateurs à réduire leurs dépenses de loisirs et de voyages. Les achats de biens durables ont, en revanche, augmenté.

Reste que, propulsés par les tensions sur le marché du travail, les revenus des ménages japonais s'inscrivent en hausse. En juillet, le revenu moyen a ainsi augmenté de 5,9% à 613.269 yens (4.155,9 euros).

Autant dire que les économistes demeurent confiants quant à la poursuite d'un niveau soutenu de consommation dans le pays. Un élément essentiel pour la bonne tenue de l'économie japonaise, qui a crû de 0,2% au deuxième trimestre par rapport au précédent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :